Modifié

Restaurants, centres sportifs et culturels fermés: les nouvelles mesures fédérales

Sequence [RTS]
Simonetta Sommaruga lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 18 décembre 2020 / L'actu en vidéo / 4 min. / le 18 décembre 2020
Les restaurants, mais aussi les centres sportifs, culturels ou de loisirs, devront fermer leurs portes dès mardi. Les capacités des magasins seront elles limitées. Le Conseil fédéral a pris vendredi de nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus.

Aucune exception n'est prévue pour les fêtes de fin d'année. Les offres de livraison et à l'emporter resteront elles possibles. Les cantines d'entreprises et des écoles obligatoires, ainsi que les restaurants d'hôtels, pourront également poursuivre leurs activités.

>> Notre suivi de la situation en Suisse: Les restaurants devront fermer dès mardi, suivez en direct la conférence de presse du Conseil fédéral

>> Les mesures prises par le Conseil fédéral en image:

Les nouvelles décisions du Conseil fédéral du 18 décembre 2020. [OFSP]Les nouvelles décisions du Conseil fédéral du 18 décembre 2020. [OFSP]

Tout comme pour la première série de mesures décidées vendredi passé, les cantons les moins touchés pourront décider d'assouplissements, comme l'ouverture des restaurants ou des centres sportifs. Le taux de reproduction (Re) doit toutefois se situer en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

>> Où se situe le taux de reproduction de votre canton?

Avec cette batterie de mesures limitées pour l'instant au 22 janvier 2021, le gouvernement entend réduire drastiquement le nombre de cas de coronavirus qui continue de grimper. Il veut aussi assurer les capacités de soin et soulager le personnel soignant.

Si la situation devait continuer à se détériorer, le Conseil fédéral entend prendre de nouvelles mesures rapidement. Il procédera à une évaluation intermédiaire le 30 décembre et tirera un bilan début janvier.

- Culture et sport fermés -

Musées, cinémas, bibliothèques, casinos, jardins botaniques, zoos et tous les autres centres culturels, sportifs ou de loisirs seront aussi fermés. Les matchs professionnels devront se dérouler sans spectateur. Les manifestations culturelles accueillant du public seront elles interdites, à moins d'être organisées sous une autre forme, par exemple en ligne.

Les activités sportives et culturelles pour les moins de 16 ans ou en petit groupe pourront se poursuivre. Cinq personnes au maximum pourront ainsi s'entraîner en extérieur.

Le Conseil fédéral a toutefois renforcé vendredi les aides pour le secteur culturel. Les acteurs culturels pourront désormais eux aussi bénéficier des indemnisations pour pertes financières.

- Cantons responsables des stations -

Les domaines skiables pourront rester ouverts. Le Conseil fédéral n'a pas pris de mesures supplémentaires. Il rappelle seulement les conditions. La situation épidémiologique doit le permettre. Les capacités doivent être suffisantes dans les hôpitaux, les centres de test et de traçage. Un concept de protection doit être sur pied et contrôlé. Toute autorisation devra être retirée si ces conditions ne sont pas réunies. Les cantons restent responsables.

- Capacités réduites pour les magasins -

Les capacités des magasins seront quant à elles réduites. Le nombre de clients autorisés dépendra de la surface du commerce. Les restrictions horaires restent de mise: ouverture de 6h à 19h et fermeture les dimanches et jours fériés. Et un concept de protection strict sera nécessaire.

- Rester à la maison -

Le Conseil fédéral appelle encore la population à rester à la maison. Les Suisses doivent réduire leurs contacts et renoncer aux voyages et excursions non essentiels.

"Cela ne veut pas encore dire qu'il est interdit de fêter Noël, explique Alain Berset. On compte sur le bon sens de la population et sur les recommandations déjà effectuées précédemment. Je pense que Noël ne sera pas la plus grande difficulté. Tout se jouera plutôt à Nouvel An. C'est là qu'il faudra qu'il y ait une vraie différence de comportement".

>> Relire notre article concernant les mesures décrétées le 11 décembre dernier: Heures de fermetures des restaurants, interdiction des manifestations: retour sur les nouvelles mesures fédérales

jfe avec ats

Publié Modifié

Tests rapides étendus aux personnes sans symptômes

Les tests rapides pour détecter le Covid-19 pourront être effectués sur des personnes sans symptômes. Le Conseil fédéral a étendu vendredi le recours à ce type d'examen afin de faciliter le dépistage de la population. La mesure entre en vigueur le 21 décembre.

Jusqu'à présent, seules les personnes présentant des symptômes étaient autorisées à effectuer le test rapide après notification de l'application SwissCovid ou dans le cadre d'une flambée d'infections. Désormais, il est accessible même aux personnes qui ne remplissent pas les critères de test de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Tous les types de tests rapides qui remplissent les critères fixés par l'OFSP pourront être effectués dans les pharmacies, les hôpitaux, les cabinets médicaux et les centres de dépistage.

Les personnes ou les institutions qui pratiquent un test rapide en dehors des critères de l'OFSP devront payer elles-mêmes le test. Les cas qui se révéleraient positifs devront sans délai être confirmés par un test virologique PCR, ceci afin d'éliminer les faux positifs. Les coûts de confirmation sont pris en charge par la Confédération.

>> Voir les explications d'Alain Berset en conférence de presse:

bersetvac [RTS]
Alain Berset et les tests rapides de la conférence de presse du 18 décembre 2020 / L'actu en vidéo / 1 min. / le 18 décembre 2020