Modifié

Le pilote du F/A-18 qui s'était écrasé en France voisine a été acquitté

L'appareil s'était écrasé dans un champ à Glamondans, près de Besançon. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le pilote du F/A-18 qui s'était écrasé en France voisine a été acquitté / Le Journal horaire / 15 sec. / le 11 décembre 2020
La justice militaire a acquitté le pilote suisse qui s'était éjecté d'un F/A-18 avant qu'il ne s'écrase dans le Jura français. Agé de 43 ans, le premier lieutenant d'état-major était accusé notamment de violations des règles de service par négligence.

Dans son jugement rendu vendredi à Aarau, le Tribunal militaire 2 n'a pas suivi le réquisitoire de l'auditeur (procureur militaire). Ce dernier avait réclamé 60 jours-amende avec sursis pour plusieurs violations des règles de service par négligence ainsi que pour abus et dilapidation du matériel par négligence. La Cour a donné raison en revanche à la défense, qui demandait l'acquittement.

Des dégâts de 55 millions de francs

Le 14 octobre 2015, le pilote avait actionné le siège éjectable de son avion devenu incontrôlable en plein exercice militaire. Il a été légèrement blessé. L'avion s'est écrasé à Glamondans, une commune du Doubs, près de la frontière suisse.

Le pilote incriminé s'entraînait au combat aérien avec deux autres avions de type Tigers F-5 des forces aériennes suisses. Dans la dernière phase de l'exercice, l'avion était parti en vrille et avait perdu rapidement de l'altitude, forçant le pilote à s'éjecter.

ats/oang

Publié Modifié