Banner 8 décembre [Keystone]
Publié Modifié

Plusieurs cantons alémaniques serrent la vis contre la recrudescence des cas

- Le Conseil fédéral reprend la main dans la lutte contre le coronavirus. Il envisage dès samedi des mesures dans toute la Suisse: magasins et restaurants pourraient fermer à 19h00, les réunions privées seraient limitées à cinq personnes et les activités culturelles interdites.

 - Face à la recrudescence des cas de Covid-19 et l'appel du Conseil fédéral pour davantage de rigueur, les cantons de Zurich, Soleure, Bâle-Campagne et Thurgovie avancent l'heure de fermeture des restaurants et bars. A Zurich, ces mesures s'appliqueront également au réveillon du Nouvel An.

- Le trafic ferroviaire va être suspendu à partir de jeudi et pour une durée indéterminée entre la Suisse et l'Italie, à la suite d'un décret italien. Cette décision fait suite à la politique sanitaire de la Suisse.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 4262 cas supplémentaires de Covid-19 en 24 heures. Un total de 92 décès sont à déplorer et 195 malades ont été hospitalisés. Le taux de positivité s'élève à 18,88%.

- Le Conseil d'Etat neuchâtelois a confirmé la réouverture jeudi des restaurants, bars et cafés dans le cadre de l'allègement du dispositif lié au Covid-19. Dans un souci d'harmonisation, il a largement repris les règles jurassiennes. Ainsi, dès 18h30, les boissons ne pourront être servies qu'en accompagnement de repas préparés au sein des établissements.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

21h30

Mauro Poggia: "C'est irrespectueux vis-à-vis des cantons romands"

"Je suis assez fâché, au niveau de la forme." Invité au 19h30 pour réagir à l'annonce de nouvelles mesures, encore à confirmer, du Conseil fédéral, le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia n'a pas caché son agacement face à ce durcissement inattendu.

Le Genevois rappelle que cela fait un mois et demi que les gouvernements romands "se battent avec des secteurs économiques, pour leur faire comprendre les mesures que nous prenons, qui sont dures à accepter, puis pour renégocier les ouvertures".

Et aujourd'hui, parce que des cantons alémaniques commencent à avoir les mêmes problèmes que les cantons romands avant eux, le Conseil fédéral reprend la main, pointe Mauro Poggia.

>> La réaction de Mauro Poggia dans le 19h30:

Mauro Poggia "Nous sommes fâchés, au niveau de la forme c'est irrespectueux face aux cantons romands." [RTS]
Mauro Poggia "Nous sommes fâchés, au niveau de la forme c'est irrespectueux face aux cantons romands." / 19h30 / 2 min. / le 8 décembre 2020

"Nous sommes fâchés parce que quand nous avons demandé au conseiller fédéral Alain Berset de rendre les décisions plus compréhensibles et plus uniformes pour l'ensemble du territoire, il nous a répondu que c'est nous les gouvernements, qu'il fallait qu'on gouverne. Or, on voit maintenant qu'il y a des gouvernements qui gouvernent et d'autres qui délèguent à la Confédération", blâme le Genevois.

Autre reproche du ministre, la cacophonie entre les décisions des cantons et les nouvelles directives de la Confédération: "Que pensent les secteurs économiques quand un gouvernement comme celui de Genève confirme des mesures hier encore, et qu'il se voit ensuite substituer des mesures prises par la Confédération? Au niveau de la forme, c'est irrespectueux vis-à-vis des cantons romands", dénonce-t-il.

20h00

PS, PDC et Verts satisfaits, UDC et PLR critiques

Le PS, le PDC et les Verts saluent le fait que la Confédération reprenne la main dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. L'UDC elle refuse toute mesure supplémentaire et le PLR ne voit aucune stratégie gouvernementale.

Le groupe parlementaire UDC rejette la fermeture éventuelle généralisée des restaurants dans le pays et des restrictions d'ouverture des commerces, des mesures qualifiées d'"arbitraires", a-t-il fait savoir avant même la conférence de presse du Conseil fédéral.

Pour le PLR, l'annonce de vendredi consolide l'image véhiculée ces dernières semaines par le Conseil fédéral. Il continue de réagir dans l'urgence, sans s'appuyer sur un plan cohérent.

>> Le tweet de son vice-président Philippe Nantermod:

Le PS, le PDC et les Verts soutiennent en revanche les mesures envisagées.

Le PS salue le fait que le gouvernement assume sa responsabilité. De leur côté, les Verts demandent une stratégie claire pour enrayer la pandémie et protéger les plus faibles. Le PDC salue le projet d'édicter à nouveau des règles aux plan national, même si cela implique d'importantes restrictions pour tous.

20h40

Pas de Noël au pays pour les Portugais de Suisse

Une autre décision sanitaire des autorités fédérale provoque la colère de la communauté portugaise de Suisse. Dès lundi prochain, le Portugal figurera parmi les pays européens en provenance desquels les voyageurs doivent se mettre en quarantaine à leur retour en Suisse.

Cette décision est incompréhensible pour une partie de la communauté portugaise, qui lance une pétition déjà signée par près de 9500 personnes.

>> Les précisions dans le 19h30:

Pour les Portugais de Suisse, pas de fêtes de fin d'année au pays. [RTS]
Pour les Portugais de Suisse, pas de fêtes de fin d'année au pays. / 19h30 / 2 min. / le 8 décembre 2020

19h45

Solutions à trouver pour les cantons concernés par les trains vers l'Italie

Interrogée sur l'interruption des liaisons ferroviaires entre la Suisse et l'Italie lors du point de presse du Conseil fédéral mardi soir, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a indiqué être en contact avec les autorités italiennes et tessinoises, ainsi qu'avec les compagnies ferroviaires touchées.

Les cantons concernés doivent avoir une solution, notamment concernant la question des frontaliers. Elle informera dès que possible sur le sujet. Parmi les cantons concernés, le Tessin a d'ores et déjà exprimé sa consternation, par la voix du conseiller d'Etat Norman Gobbi.

Trafic routier

"Les autorités italiennes veulent déléguer des tâches de contrôle épidémiologiques aux autorités suisses pour des mesures prises par le gouvernement italien sur le territoire italien", fustige le ministre dans le 19h30.

La région du Tessin perd donc son partenaire pour le trafic régional vers la Lombardie, l'entreprise ferroviaire TreNord ayant dû interrompre le trafic régional. "Les mouvements le long de la frontière seront plus difficiles, avec comme conséquence une augmentation du trafic sur les routes", regrette Norman Gobbi.

>> La réaction du conseiller d'Etat tessinois Norman Gobbi (Lega):

 

Norman Gobbi "L'arrêt du trafic ferroviaire est un problème. Cette situation va provoquer une augmentation du trafic routier" [RTS]
Norman Gobbi "L'arrêt du trafic ferroviaire est un problème. Cette situation va provoquer une augmentation du trafic routier" / 19h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

19h30

Le trafic ferroviaire suspendu entre la Suisse et l'Italie

Les CFF et Trenitalia vont cesser les services transfrontaliers entre la Suisse et l'Italie à partir de jeudi et pour une durée indéterminée. Les trains grandes lignes rouleront jusqu'à la frontière.

Le trafic régional entre Brigue (VS) et Domodossola n'est pas touché. Le service régional TILO entre le Tessin et la Lombardie, en revanche, est concerné, ont indiqué mardi les CFF dans un communiqué. La décision est basée sur un décret du gouvernement italien concernant la politique sanitaire suisse face à la pandémie.

Contactés par Keystone-ATS, les CFF ont précisé que ce décret demande notamment des prises de température dans les trains. Comme la compagnie ferroviaire suisse ne pouvait pas se conformer à ces exigences, les liaisons EuroCity sont suspendues.

>> Les explications dans Forum:

Liaisons ferroviaires entre la Suisse et l'Italie interrompues [RTS]
Liaisons ferroviaires entre la Suisse et l'Italie interrompues / Forum (vidéo) / 3 min. / le 8 décembre 2020

Les horaires en ligne seront modifiés dès que possible. Les billets achetés auprès des CFF peuvent être remboursés aux points de vente ou via RailService (0848 44 66 88). Les modifications de ces mesures seront évaluées et communiquées en temps voulu.

>> Les précisions dans le 19h30:

A partir du jeudi 10 décembre, interruption du trafic ferroviaire entre la Suisse et l'Italie [RTS]
A partir du jeudi 10 décembre, interruption du trafic ferroviaire entre la Suisse et l'Italie / 19h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

19h10

Alain Berset: "Le ski reste absolument permis"

Interrogé sur les conséquences du nouveau train de mesures - pour l'instant au conditionnel - sur les sports d'hiver, Alain Berset a précisé que dans les stations de ski aussi, les mesures concernant les restaurants et magasins s'appliqueraient. Les règles et les restrictions de capacité déjà en vigueur dans les transports dans ces stations restent également de mise.

"Toutefois, le ski est un sport en plein air, et cela reste absolument permis," souligne le ministre.

19h00

Alain Berset: "Nous sommes dans une stagnation à très haut niveau"

"Aujourd'hui 8 décembre 2020, nous ne nous trouvons pas là où nous nous espérions nous trouver il y a trois semaines, avec une stagnation à très haut niveau, avec un risque très important en cas d'accélération, en plein dans les fêtes de Noël", a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset lors de la conférence de presse. "Imaginez où nous serions s'il y avait un doublement de cas tous les sept ou huit jours comme ça a été le cas en mars".

La stagnation des cas est également élevée en Suisse romande, même si elle a pris des mesures strictes. Il faut une harmonisation des cantons, mais c'est difficile dans un système fédéraliste, a ajouté le Fribourgeois.

Alain Berset a également rappelé que les cantons ont toujours un rôle à jouer. Ceux-ci peuvent aller au-delà des mesures fédérales.

18h45

Simonetta Sommaruga: "Le Conseil fédéral doit reprendre les choses en main"

La situation pandémique se dégrade, a déclaré mardi soir la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga lors d'un point de presse. "Le Conseil fédéral doit reprendre plus fortement les choses en main".

Le nombre d'infections augmente à nouveau de manière exponentielle, "trop fort et trop rapidement", a souligné la présidente de la Confédération. Des mesures immédiates sont donc nécessaires pour réduire le nombre d'infections.

>> Le récit du 19h30:

La situation épidémique se dégrade en Suisse, le Conseil fédéral durcit le ton et reprend la main. [RTS]
La situation épidémique se dégrade en Suisse, le Conseil fédéral durcit le ton et reprend la main. / 19h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

"Nous savons tous que les temps qui nous attendent seront difficiles, surtout dans le contexte des fêtes", a encore déclaré Simonetta Sommaruga. Mais des mesures sont nécessaires; il en va de la santé de la population et il s'agit d'éviter des dommages économiques supplémentaires.

Tout le monde souhaite que la pandémie soit derrière nous, a encore déclaré la conseillère fédérale. "Mais c'est le virus qui donne le rythme".

>> Voir aussi l'analyse d'Ester Mamarbachi dans le 19h30:

Esther Mamarbachi "Le Conseil fédéral essaye d'exploiter sa marge de manoeuvre dans un contexte de bras de fer" [RTS]
Esther Mamarbachi "Le Conseil fédéral essaye d'exploiter sa marge de manoeuvre dans un contexte de bras de fer" / 19h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

18h30

Le Conseil fédéral annonce des restrictions uniformisées dès samedi

Le Conseil fédéral reprend la main dans la lutte contre le coronavirus. Il envisage dès samedi des mesures dans toute la Suisse: magasins et restaurants fermeraient à 19h00, les réunions privées seraient limitées à cinq personnes et les activités culturelles interdites.

Le Conseil fédéral a fait le bilan mardi de la situation dans les cantons lors d'une séance extraordinaire. La situation épidémiologique en Suisse se détériorant rapidement, il entend uniformiser et renforcer les mesures au niveau national.

Le gouvernement a lancé une consultation auprès des cantons et prendra sa décision vendredi. Si la situation devait se détériorer davantage, d'autres mesures suivront le 18 décembre.

Dès samedi

Les mesures en consultation prendraient effet samedi et dureraient jusqu'au 20 janvier 2021. Les restaurants, les magasins et les marchés, les activités de loisirs et de sport devraient fermer leur portes à 19h00 et le seront aussi le dimanche. Les réunions privées seraient limitées à cinq personnes au maximum de deux ménages. Le nombre seraient porté à dix pour les fêtes de Noël et Nouvel-An.

Les manifestations publiques seraient interdites, à l'exception des célébrations religieuses et des assemblées législatives. Toutes les activités culturelles (y compris les activités scolaires) seraient interdites. Les événements professionnels aussi, à moins qu'ils ne soient diffusés en ligne.

>> Les précisions dans Forum sur la conférence de presse du Conseil fédéral:

La conférence de presse du Conseil Fédéral [RTS]
La conférence de presse du Conseil Fédéral / Forum (vidéo) / 12 min. / le 8 décembre 2020

18h20

Plusieurs cantons alémaniques renforcent leurs mesures

Après le rappel à l'ordre du Conseil fédéral ce week-end, plusieurs cantons alémaniques ont annoncé un renforcement ou une prolongation de leur dispositif.

Après la Thurgovie lundi, Zurich, les deux Bâles et Soleure ont également annoncé des durcissements mardi. D'autres, en revanche, s'y refusent, à l'instar de l'Argovie, qui estime qu'il n'y a "pas d'urgence".

>> Les précisions dans l'émission Forum:

Covid-19: les cantons alémaniques durcissent les mesures [RTS]
Covid-19: les cantons alémaniques durcissent les mesures / Forum (vidéo) / 3 min. / le 8 décembre 2020

L'intervention du Conseil fédéral a en effet du mal à passer chez certains politiciens, qui dénoncent l'ingérence de Berne.

>> L'interview de Benedikt Würth, conseiller aux Etats saint-gallois (PDC):

Le Conseil Fédéral face aux cantons alémaniques récalcitrants: interview de Benedikt Würth [RTS]
Le Conseil Fédéral face aux cantons alémaniques récalcitrants: interview de Benedikt Würth / Forum (vidéo) / 3 min. / le 8 décembre 2020

17h40

Le Conseil fédéral surprend avec l'annonce de nouvelles décisions

Le Conseil fédéral a créé la surprise en annonçant une conférence de presse extraordinaire, afin de communiquer sur de nouvelles décisions face à la pandémie de Covid-19.

Le point presse, prévu à 18h30, est à suivre en direct sur RTSinfo.ch.

16h40

Les HUG maintiennent le dispositif de crise jusqu'à mi-janvier

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ne baissent pas la garde face à la pandémie de Covid-19. Ils ont indiqué mardi maintenir leur dispositif de crise jusqu'à mi-janvier, avec près de 300 lits réservés aux malades infectés par le nouveau coronavirus.

Les HUG estiment en effet possible "une hausse des hospitalisations autour des fêtes" de fin d'année. Tout dépendra du respect par la population des mesures sanitaires. Le virus ne connaît pas Noël et circule encore activement, avertit le médecin-chef du Service des sciences de l'information médicale des HUG, Christian Lovis.

Selon le spécialiste, "il est difficile de savoir si la troisième vague sera plus ou moins forte que la deuxième ou si elle prendra la forme de plusieurs minivagues ou d'oscillations". Un retour à la normale de l'activité médicale aux HUG n'est en tout cas pas prévu avant le 15 janvier.

16h10

Zurich ferme tout à 22h jusqu'au 10 janvier

Face à la recrudescence des cas de Covid-19, Zurich avance la fermeture des restaurants et des bars à 22h00, réveillon du Nouvel An compris. Cet horaire concerne aussi les shops normalement ouverts 24h/24. Pour les évènements, la barre sera abaissée à 10 personnes.

Les nouvelles mesures annoncées mardi par le gouvernement zurichois entrent en vigueur jeudi jusqu'au 10 janvier 2021.

Depuis fin novembre, la lente mais constante baisse observée s'est interrompue. La courbe est ensuite repartie à la hausse depuis un niveau élevé, a déclaré la présidente du Conseil d'Etat zurichois Silvia Steiner (PDC). Un renforcement des mesures est donc "indispensable".

L'exécutif zurichois "passe à la vitesse supérieure tout en laissant quelques libertés aux habitants du canton", a affirmé Silvia Steiner. Ainsi, le canton ne ferme ni les restaurants ni les bars, contrairement à ce qu'on fait précédemment les cantons romands et Bâle-Ville.

15h10

Masques transparents pour les profs vaudois qui enseignent à des élèves sourds

Des masques transparents seront remis aux enseignants vaudois travaillant avec des élèves atteints de surdité. Ceux-ci ne peuvent plus lire sur les lèvres de leurs professeurs depuis que le masque a été rendu obligatoire en classe pour lutter contre le Covid-19.

Ces masques transparents, dont il a fallu plusieurs semaines pour s'assurer de leur qualité, seront fournis courant décembre, a expliqué mardi la conseillère d'Etat Cesla Amarelle lors de la séance du Grand Conseil vaudois. Elle répondait à une question orale de la députée des Verts Sylvie Podio.

Cesla Amarelle a ajouté que des masques transparents pourraient ensuite être distribués à d'autres professionnels, comme les enseignants d'élèves allophones ou les logopédistes. Elle a aussi évoqué d'autres membres du corps enseignant, notamment celles et ceux qui travaillent pour le premier cycle primaire.

14h45

Appel à pérenniser les pistes cyclables à Lausanne

L'Association Transports & Environnement (ATE Vaud) et Pro Velo Région Lausanne veulent que la ville de Lausanne pérennise les aménagements cyclables réalisés suite au déconfinement de ce printemps. Elles ont déposé mardi une pétition totalisant plus de 4200 signatures.

Ce printemps, Lausanne a créé quelque 7,5 kilomètres de nouvelles bandes cyclables et plusieurs pistes cyclables importantes. Ces aménagements sont essentiels pour assurer la sécurité de ceux qui privilégient la mobilité douce, expliquent les deux associations dans un communiqué.

L'ATE Vaud et Pro Velo estiment qu'il est "primordial" de pérenniser et de renforcer ces aménagements. Elles invitent notamment les autorités à privilégier les solutions séparant les cyclistes du trafic motorisé et des piétons.

14h30

Appel du Conseil fédéral: Soleure et Bâle-Campagne serrent la vis

Le canton de Soleure ferme les bars et les lieux de loisirs pour contrer l'augmentation du nombre de nouveaux cas de coronavirus. L'heure de fermeture des restaurants est en outre avancée à 21h00. Le nombre de personnes par évènements est limité à 15.

Les nouvelles mesures annoncées mardi par le gouvernement soleurois entrent en vigueur jeudi. Elles sont valables jusqu'au 23 décembre. Cette décision fait suite à une hausse des nouveaux cas d'infections et à l'appel du Conseil fédéral aux cantons touchés par cette recrudescence.

Bâle-Campagne suit

Le canton de Bâle-Campagne annonce lui aussi des mesures supplémentaires. Dès vendredi, les restaurants devront fermer à 21h00. Les réunions et rassemblements de plus de 15 personnes seront interdits.

Le gouvernement a aussi annoncé mardi que les activités sportives seront interdites à partir de vendredi. Les installations de loisirs doivent être fermées.

Bâle-Ville joue les prolongations

A Bâle-Ville, les restaurants resteront finalement fermés jusqu'au 20 décembre au moins. Le gouvernement cantonal a prolongé d'une semaine les mesures introduites le 30 novembre pour lutter contre la pandémie. Il décidera la semaine prochaine s'il est possible d'assouplir ces mesures pour les jours fériés de fin d'année.

14h20

Quatre millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a revu à la hausse le volume de vaccins anti-covid-19 réservée auprès de Moderna, à 7,5 millions de doses contre 4,5 millions initialement. Le produit expérimental du laboratoire américain repose, comme celui du duo germano-américain Biontech/Pfizer, sur la technologie de l'ARNm.

Dans le cadre de ses efforts pour assurer une disponibilité aussi rapide et large que possible à un vaccin, Berne a aussi déjà signé des contrats avec Biontech/Pfizer pour quelque 3 millions de doses ainsi qu'avec Astrazeneca pour 5,3 millions de doses.

Les trois fabricants suivent une procédure d'homologation auprès de Swissmedic, rappelle l'OFSP dans un communiqué mardi.

13h55

Messe solennelle en petit comité à Fribourg

Les catholiques célèbrent le 8 décembre l'Immaculée conception de la Vierge Marie. Mais cette année, la messe solennelle à la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg était réservée à une poignée de fidèles, pandémie oblige.

>> Le reportage du 12h45:

Messe de solennelle de l'immaculée conception célébrée à Fribourg en présence d'une trentaine de fidèles [RTS]
Messe de solennelle de l'immaculée conception célébrée à Fribourg en présence d'une trentaine de fidèles / 12h45 / 2 min. / le 8 décembre 2020

Dès jeudi, la limite passera à 50 personnes pour les cultes religieux. A l'approche de Noël, des discussions sont en cours pour savoir comment les célébrer en cette fin d'année.

>> La pasteure Carolina Costa commente l'impact de la crise sur la santé spirituelle:

Carolina Costa, pasteure, commente l'impact de la crise sanitaire sur la santé spirituelle [RTS]
Carolina Costa, pasteure, commente l'impact de la crise sanitaire sur la santé spirituelle / 12h45 / 2 min. / le 8 décembre 2020

13h15

Les restaurants neuchâtelois sur le modèle jurassien

Le Conseil d'Etat neuchâtelois a confirmé la réouverture jeudi 10 décembre des restaurants, bars et cafés dans le cadre de l'allègement du dispositif lié au Covid-19. Dans un souci d'harmonisation, il a largement repris les règles jurassiennes. Ainsi, dès 18h30, les boissons ne pourront être servies qu'en accompagnement de repas préparés au sein des établissements.

Tous les établissements publics pourront ouvrir chaque jour de 06h00 à 18h30 en appliquant les restrictions imposées usuellement comme quatre personnes par table, consommation assise et traçage. En revanche, seuls les établissements préparant des mets dans leur propre cuisine pourront rester ouverts jusqu'à 23h00. Ainsi, les boissons ne pourront être servies qu'avec un repas.

L'exploitation différenciée des restaurants et des bars en soirée est motivée par l'influence de la consommation de boissons alcoolisées sur les comportements des consommateurs et le relâchement du respect des gestes barrières qu'elle induit, a expliqué le canton de Neuchâtel.

12h50

Changement express de patente pour certains cafés

Bars et restaurants seront autorisés à rouvrir leurs portes jeudi dans la plupart des cantons romands, mais sous de strictes conditions dont celle de servir de la nourriture.

Face à ces exigences et à la nécessité absolue de faire tourner leur établissement, certains tenanciers vaudois ont trouvé un moyen pour contourner le problème: un changement express de patente, pour passer de celle de café-bar à celle de café-restaurant.

>> Les explications du 12h30:

Une femme range les chaises d'un restaurant à Nyon, le 4 novembre 2020. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La réouverture des bars le 10 décembre est un véritable casse-tête dans le canton de Vaud / Le 12h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

12h45

Les fitness genevois, grands oubliés du moment

Contrairement aux restaurants ou aux cinémas, aucune date de réouverture n’a été avancée jusqu’à présent à Genève pour les fitness.

Ces derniers, inquiets face à cette situation qui est une quasi-exception romande, ont appelé mardi à une réaction vive et rapide des autorités pour ce secteur qui compte quelque 1000 emplois dans le canton. Les représentants de la branche dénoncent notamment le manque de perspectives.

>> Voir le sujet du 12h45:

La réouverture des fitness autorisée dans la plupart des cantons, sauf Genève. Les professionnels de la branche sont en colère [RTS]
La réouverture des fitness autorisée dans la plupart des cantons, sauf Genève. Les professionnels de la branche sont en colère / 12h45 / 1 min. / le 8 décembre 2020

>> Plus de précisions dans le 12h30:

Un fitness vide, pendant la pandémie de coronavirus.  [Bodo Schackow - Keystone]Bodo Schackow - Keystone
Coronavirus: l'industrie du fitness est toujours à l'arrêt dans le canton de Genève / Le 12h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

12h35

La pénible persistance des symptômes sur le long terme

Selon une étude publiée mardi par l'Université de Genève (UNIGE) et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), un tiers des patients Covid-19 non hospitalisés se plaignent encore de symptômes six semaines après le diagnostic.

Ces résultats découlent du suivi de 669 personnes positives hors établissements de soins. L'échantillon affichait un âge moyen de 43 ans, était composé de 60% de femmes, de 25% de professionnels de la santé et de 69% de personnes sans facteurs de risque sous-jacents qui seraient liés à des complications du Covid-19.

"A six semaines du diagnostic, près d'un tiers des patients présentaient encore un ou plusieurs symptômes liés à la maladie, principalement la fatigue (14%), l'essoufflement (9%) et la perte de goût ou d'odorat (12%)", écrivent l'UNIGE et les HUG mardi. 6% des personnes se plaignaient encore de toux et 3% de maux de tête.

L'étude genevoise fait l'objet d'un article dans la revue "Annals of Internal Medicine".

11h55

Encore plus de 4000 cas en un jour

La Suisse compte mardi 4262 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Un total de 92 décès supplémentaires sont à déplorer et 195 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'572 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 18,88%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 51'250. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 592,84 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 358'568 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 2'918'875 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 5116 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 14'563.

Le pays dénombre par ailleurs 29'032 personnes en isolement et 28'888 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 187 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

11h45

Les procureurs recommandent des sanctions uniformes

La Conférence des procureurs de Suisse (CPS) a adopté des recommandations de peines en cas de non-respect des mesures de protection contre le Covid-19. Cette liste d'amendes d'ordre devrait permettre une uniformité dans le traitement de ces infractions en Suisse.

Si un particulier se soustrait à une mesure de quarantaine ou d'isolement, il risque entre 1000 et 1500 francs, selon les recommandations de la conférence. Le non-port du masque est sanctionné, lui, d'une amende de 250 francs.

Les organisateurs de manifestations et les exploitants sont également concernés. En cas d'absence d'un plan de protection, ils risquent une amende de 2000 francs. S'ils servent des boissons et de la nourriture à des clients debout, l'amende s'élève à 500 francs.

Si elles ont pour objectif d'harmoniser le traitement des infractions Covid-19, ces amendes d'ordre servent avant tout de recommandations, indique la CPS.

11h20

Médecins du Monde Suisse aide les sans-abri vaudois

L'ONG Médecins du Monde Suisse lance cette semaine un nouveau projet pour renforcer l'accès des sans-abri aux soins, en offrant une permanence infirmière au sein de structures d'accueil de nuit à Lausanne, Vevey et Yverdon-les-Bains.

"L'intervention de Médecins du Monde permet aux personnes sans-abri de bénéficier d'une prise en charge socio-sanitaire adaptée. Le rôle de son personnel soignant est d'évaluer les problématiques de santé, soigner, orienter, sensibiliser, dépister et conseiller", explique l'organisation internationale dont l'antenne helvétique est à Neuchâtel.

La Chaîne du Bonheur finance pour moitié les activités de ce projet, dont le budget se monte à 300'000 francs sur deux ans. Médecins du Monde Suisse sollicite le soutien et l'engagement du public en lançant un appel aux dons.

10h50

Economiesuisse revoit ses prévisions conjoncturelles

La fédération des entreprises suisses modère sa projection de contraction de la conjoncture économique en 2020, tout comme celle de rétablissement en 2021. Elle anticipe désormais une décroissance de 3,7% sur l'exercice en cours, contre encore 5,4% en juin dernier. La reprise l'an prochain doit atteindre 3,7%, contre 4,1% au dernier pointage d'Economiesuisse.

L'atténuation de l'effondrement attendu à brève échéance est attribuable essentiellement aux paquets de soutien étatiques, ainsi qu'à des mesures de restrictions face à la pandémie moins sévères que redouté et à la vigueur de l'éphémère reprise en été. Le rétablissement risque de se faire attendre sur les premiers mois de 2021, mais devrait par la suite être soutenu par la disponibilité de vaccins contre le Covid-19, énumère un rapport publié mardi.

Sur le front des salaires, le renchérissement de 0,3% attendu pour l'année en cours couplé avec une inflation négative de 0,7% doivent faire progresser les rémunérations réelles de 1% en moyenne début 2021 par rapport à douze mois plus tôt.

10h35

Prime pour le personnel hospitalier de La Côte vaudoise

Le personnel de l'hôpital vaudois de Morges (VD) et des autres unités de l'Ensemble hospitalier de La Côte vont recevoir une prime pour leur engagement durant la pandémie de coronavirus. "Exceptionnelle et unique", elle s'élève à 1000 francs pour les collaborateurs soumis à CCT, 250 francs pour les apprentis et stagiaires.

Le conseil d'administration et la direction générale souhaitent ainsi remercier l'ensemble des équipes pour tout le travail accompli. Cette période a été d'une "exigence extrême" et a demandé au personnel de "puiser dans ses réserves de force et de résilience pour y faire face".

L'EHC compte près de 1800 collaborateurs. Il réunit 16 établissements dont un hôpital général de soins aigus à Morges, un centre de traitement et de réadaptation sur les sites d'Aubonne et Gilly, une clinique privée, neuf centres médicaux et trois EMS.

10h20

"La deuxième vague crée plus de problèmes psychiques"

Les problèmes psychiques sont plus nombreux durant la deuxième vague que durant la première, constate Fulvia Rota, présidente de la Société suisse de psychiatrie et psychothérapie, dans sa pratique quotidienne. "Certaines personnes ont beaucoup plus d’angoisses, dorment moins et se préoccupent fortement de tout et de rien."

Selon cette praticienne, la dégradation durant la deuxième vague provient de la durée de la pandémie et de l’incertitude qui est liée, car on ne voit pas le "bout du tunnel".

"Nous sommes donc confrontés à beaucoup plus de gens qui cherchent du soutien chez le psychiatre ou chez leur médecin de famille", explique Fulvia Rota dans La Matinale.

Les hésitations politiques, plus marquées cet automne que durant la première vague, ont aussi clairement des conséquences sur le mental, estime la spécialiste. "Je suis sûre que l’absence de ligne uniforme et les zig-zags dans les décisions déstabilisent les gens. Je trouve que notre gouvernement ne fait pas un aussi bon travail maintenant qu’au printemps". Selon elle, on n’investit pas assez dans la santé mentale.

>> Ecouter l’interview de Fulvia Rota dans La Matinale:

L'invitée de La Matinale (vidéo) - Fulvia Rota, présidente de la société suisse de psychiatrie et psychothérapie [RTS]
L'invitée de La Matinale (vidéo) - Fulvia Rota, présidente de la société suisse de psychiatrie et psychothérapie / La Matinale / 11 min. / le 8 décembre 2020

10h00

"Personne ne peut savoir jusqu'où je vais récupérer"

Pourtant en parfaite santé, Daniel Bertin a passé près de trois mois dans le coma après avoir contracté le Covid-19. Avec détermination, cet homme de 62 ans réapprend à vivre pas après pas, avec un corps affaibli, et chaque progrès est une victoire après avoir échappé à la mort. Le médecin ne garde aucun souvenir de son hospitalisation.

"Personne ne peut savoir jusqu'où je vais récupérer", a-t-il confié lundi dans Couleurs Locales. Daniel a perdu 70% de sa capacité pulmonaire et il lui est impossible de se déplacer sans oxygène. "C'est une bataille de tous les jours pour laquelle un nombre incalculable de gens m'ont aidé (...) C'est une rude épreuve, mais quand je suis découragé, je me dis que je suis là, sur mes deux jambes, avec une famille formidable (...) et après ça va mieux."

>> Le témoignage de Daniel dans Couleurs Locales:

Pourtant en parfaite santé, Daniel Bertin a passé près de trois mois dans le coma après avoir contracté le Covid-19. Témoignage. [RTS]
Pourtant en parfaite santé, Daniel Bertin a passé près de trois mois dans le coma après avoir contracté le Covid-19. Témoignage. / Couleurs locales / 3 min. / le 7 décembre 2020

08h30

Coronagraben est le mot de l'année en Suisse romande

Selon le département de linguistique de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW), le mot coronagraben est le mot de l'année en Suisse romande, devant "gestes barrières" et "luttes".

2020 restera l'année de la pandémie, qui a vu fleurir une ribambelle de néologismes tels que le Covid-19, covidiots, coronasceptiques et coronagraben, rappelle la ZHAW mardi.

Ce dernier terme souligne tantôt les désaccords entre cantons alémaniques et romands quant aux mesures sanitaires à prendre ou à abandonner, tantôt les fortes variations du nombre de cas selon les régions linguistiques.

Il traduit en filigrane "la relation au fédéralisme suisse et à ses mécanismes" et montre surtout que "nous avons tous vécu une réalité différente selon notre région linguistique", écrit encore la haute école.

>> Lire aussi: "Coronagraben" est le mot de l'année 2020 en Suisse romande

08h00

Les élus du National pourront voter à distance

Le Conseil national estime qu'il faut pouvoir représenter les électeurs même en période de pandémie. Il a largement accepté lundi une initiative parlementaire qui doit permettre aux élus de la Chambre du peuple de voter à distance, depuis la maison, en cas de test positif ou de quarantaine.

Pour le PLR neuchâtelois Damien Cottier, le système offre des garanties suffisantes.

>> L'interview de Damien Cottier:

Damien Cottier, conseiller national (PLR/NE). [Alessandro della Valle - Keystone]Alessandro della Valle - Keystone
Vote à distance: interview de Damien Cottier / La Matinale / 53 sec. / le 8 décembre 2020

La mesure sera limitée à la période de la pandémie et repose sur un site internet sécurisé créé à cet effet. Mais pour le conseiller national UDC valaisan Jean-Luc Addor, opposé à ce vote à distance, ce n'est pas suffisant.

>> L'interview de Jean-Luc Addor:

Le conseiller national Jean-Luc Addor, le 18 août 2020 à Payerne. [Valentin Flauraud - Keystone]Valentin Flauraud - Keystone
Vote à distance: interview de Jean-Luc Addor / La Matinale / 58 sec. / le 8 décembre 2020

07h40

Assouplissement des mesures à Genève: interview de Mauro Poggia

Parmi les cantons les plus stricts, Genève va autoriser comme prévu la réouverture des bars et des restaurants jeudi, mais sous conditions. Le nombre de personnes par table sera limité à quatre et les établissements devront fermer à 23h.

Il y aura cependant une exception pour la nuit de la Saint-Sylvestre, où l'ouverture sera possible jusqu'à 1h du matin. Aux yeux du conseiller d'Etat genevois en charge de la Santé, Mauro Poggia, il s'agit de la moins pire des solutions.

>> Ecouter l'interview de Mauro Poggia dans La Matinale:

Le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Assouplissement des mesures à Genève: interview de Mauro Poggia / La Matinale / 59 sec. / le 8 décembre 2020

07h15

Réponse différente selon les cantons

Certains cantons alémaniques connaissent encore des taux de contamination trop élevés. Samedi, Alain Berset et Simonetta Sommaruga ont sommé certains d'entre eux de prendre les choses en mains, notamment Argovie et Thurgovie.

Lundi, les deux cantons ont répondu au Conseil fédéral, avec des conclusions bien différentes. Côté argovien, le conseiller d'Etat en charge de la Santé a annoncé refuser de muscler les mesures. D'après lui, il n'y aurait actuellement pas d'urgence à un renforcement des règles sanitaires.

En Thurgovie par contre, la recommandation de Berne a porté. Le canton annonce renforcer ses mesures: couvre-feu et fermeture des restaurants à 22h00, restriction des réunions dans l'espace public qui passe de 50 à 10 et travail à domicile obligatoire partout où c'est possible.

Fait intéressant: les deux cantons ont peu ou prou les mêmes taux de contamination.

>> L'éclairage de Forum:

Les cantons alémaniques répondent à Alain Berset [RTS]
Les cantons alémaniques répondent à Alain Berset / Forum (vidéo) / 2 min. / le 7 décembre 2020

>> Voir également à ce sujet le reportage du 19h30:

Le bras de fer se poursuit entre Alain Berset et certains cantons alémaniques dans la lutte contre la pandémie [RTS]
Le bras de fer se poursuit entre Alain Berset et certains cantons alémaniques dans la lutte contre la pandémie / 19h30 / 2 min. / le 7 décembre 2020

07h00

Le WEF 2021 délocalisé à Singapour

Le Forum économique mondial (WEF) a annoncé lundi que son édition 2021 se tiendra à Singapour, du 13 au 16 mai. Le grand raout de l'économie mondiale compte retourner dans ses pénates grisonnes à Davos-Klosters pour le millésime 2022.

Ce changement d'emplacement - le site du Bürgenstock en Suisse centrale avait été un temps envisagé pour remplacer Davos - reflète la priorité qu'accorde le WEF "à la santé et la sécurité des participants et de la population d'accueil", explique l'organisation dans un communiqué. "Après mûre réflexion, et à la lumière de la situation actuelle concernant les cas Covid-19, il a été décidé que Singapour était le mieux placé" pour organiser la manifestation.

Pendant la traditionnelle "semaine de Davos", qui se déroulera du 25 au 29 janvier 2021, le WEF accueillera un événement virtuel avec pour objectif de "rétablir la confiance et façonner les principes, les politiques et les partenariats nécessaires pour 2021".

Un seul précédent

"Un sommet mondial des dirigeants est d'une importance cruciale pour déterminer comment nous pouvons nous remettre ensemble de la pandémie", a déclaré Klaus Schwab, fondateur et président exécutif de l'organisation, cité dans le communiqué. Selon lui, la coopération public-privé est "plus que jamais nécessaire pour rétablir la confiance et remédier aux lignes de fracture apparues en 2020".

Dans ses 50 ans d'histoire, le WEF n'a eu lieu qu'une seule fois hors de Suisse. Il avait été organisé à New York en 2002, après les attentats du World Trade Center de 2001 et sous la menace de manifestations annoncées à Davos contre la globalisation.

>> Les réactions de Pierre-Yves Maillard et Benjamin Roduit dans Forum:

Le World Economic Forum 2021 aura lieu à Singapour: réactions de Pierre-Yves Maillard et Benjamin Roduit [RTS]
Le World Economic Forum 2021 aura lieu à Singapour: réactions de Pierre-Yves Maillard et Benjamin Roduit / Forum (vidéo) / 2 min. / le 7 décembre 2020

>> Lire aussi: En raison du coronavirus, le Forum de Davos 2021 se tiendra à Singapour

06h45

Les élus fédéraux vont-ils se faire vacciner ?

L'arme la plus attendue contre le Covid-19 est bien entendu le vaccin. Au Royaume-Uni, la vaccination débute mardi et il a déjà été annoncé que la reine ferait partie des premières personnes à en bénéficier.

Aux Etats-Unis aussi, l'attente est grande. Le président élu Joe Biden a même promis de se faire injecter sa dose en public, devant les chaînes télévisées du pays et sans doute du monde entier.

On le constate donc de plus en plus, la vaccination est devenue un véritable enjeu médical mais aussi politique et de communication.

Le 19h30 est allé vérifier si les élus fédéraux suisses entendaient s'y soumettre à leur tour.

>> Le reportage:

Le vaccin anti covid-19 devrait arriver en Suisse en janvier 2021. Les parlementaires helvétiques vont-ils se faire vacciner ? [RTS]
Le vaccin anti covid-19 devrait arriver en Suisse en janvier 2021. Les parlementaires helvétiques vont-ils se faire vacciner ? / 19h30 / 2 min. / le 7 décembre 2020

06h30

Une réouverture des restaurants "à la carte"

Les cantons auront donc le choix quant à la réouverture de leurs restaurants. Aucun règlement commun n'a en effet pu être trouvé en Suisse romande.

Dans certains cantons, les bars resteront ainsi fermés alors que dans d'autres, ils rouvriront leurs portes. Une situation déjà complexe, où plane encore une fois la menace d'une reprise de la pandémie.

>> L'éclairage du 19h30:

Les restaurants vont rouvrir jeudi dans tous les cantons romands, sauf le Valais. Confusion quant à l'ouverture des bars [RTS]
Les restaurants vont rouvrir jeudi dans tous les cantons romands, sauf le Valais. Confusion quant à l'ouverture des bars / 19h30 / 2 min. / le 7 décembre 2020

>> Et l'intervention de Nathalie Fontanet, conseillère d'Etat genevoise en charge de l'Economie:

Nathalie Fontanet "Il n'y a pas de cacophonie. On a voulu arriver ensemble avec quelque chose de cohérent" [RTS]
Nathalie Fontanet "Il n'y a pas de cacophonie. On a voulu arriver ensemble avec quelque chose de cohérent" / 19h30 / 2 min. / le 7 décembre 2020

06h15

Retour sur la journée de lundi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 9809 cas supplémentaires de Covid-19 en 72 heures. Un total de 176 nouveaux décès sont à déplorer et 327 malades ont été hospitalisés. Le taux de positivité s'élève à 16,33%.

Les nuitées ont reculé de 40% durant la saison estivale à cause du Covid-19, soit une baisse de 9,3 millions de nuitées sur un an. La demande étrangère a reculé de 75%, alors que la demande indigène a crû de 4%.

Du fait de la pandémie, les organisateurs du Forum économique mondiale ont annoncé que l'événement ne se tiendrait pas à Davos en 2021 mais dans la cité-Etat de Singapour.

>> En lire plus: Les Alémaniques entendent les critiques d'Alain Berset mais ne réagissent pas à l'unisson

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus