Modifié

"C'est une affaire privée qui n'a pas eu de conséquence sur mon travail"

Alain Berset s'exprime sur la tentative de chantage dont il a fait l'objet en 2019 [RTS]
Alain Berset s'exprime sur la tentative de chantage dont il a fait l'objet en 2019 / Forum / 2 min. / le 25 novembre 2020
Le conseiller fédéral Alain Berset s'est exprimé pour la première fois mercredi sur la tentative de chantage dont il a fait l'objet. Il a expliqué que cette situation n'a pas eu d'influence sur son travail et a appelé au respect de la vie privée.

Alain Berset a profité de la conférence de presse qu'il a donnée mercredi sur la réforme du 2e pilier pour s'exprimer brièvement et pour la première fois sur l'affaire de chantage révélée ce week-end par la Weltwoche. Une femme a tenté de faire pression sur le socialiste en le menaçant de publier de fausses accusations s'il ne lui remettait pas la somme de 100'000 francs.

>> Lire aussi: Alain Berset victime d'une tentative de chantage dans une affaire privée

Alain Berset a expliqué avoir informé de cette affaire le collège gouvernemental mercredi, notamment parce que l'affaire est devenue publique. "Cette procédure démontre que je ne suis pas sujet au chantage, la plainte pénale déposée en fait la preuve par l'acte. Cette situation n'a pas eu de conséquence ou d'influence sur mon travail."

"Comme il s'agissait d'une procédure privée, il n'était pas nécessaire d'en faire part au Conseil fédéral, mais au moment du dépôt de la plainte, j'avais tout de même tenu à informer personnellement le président de la Confédération ainsi que la cheffe du Département fédéral de justice et police."

Alain Berset a aussi appelé au respect de la vie privée, qui s'applique également aux conseillers fédéraux.

Enquête de l'autorité de surveillance du MPC

Cette affaire n'a pour l'instant pas de conséquence politique pour le ministre de l'Intérieur. Celle qui a tenté de faire chanter le conseiller fédéral a été condamnée, les données ont été effacées et Alain Berset estime que l'affaire est close.

Reste que l'autorité de surveillance du Ministère public a ouvert une enquête pour savoir si le bureau du procureur fédéral a correctement géré cette affaire. L'autorité veut savoir si le traitement de la plainte du conseiller fédéral s'est déroulé dans les règles.

>> Lire aussi: Enquête sur le MPC après la tentative de chantage contre Alain Berset

Stéphane Deleury/asch

Publié Modifié