Banner 5 novembre [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse passe à nouveau la barre des 10'000 nouvelles contaminations

- La Suisse compte jeudi 10'128 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique. Un total de 62 décès supplémentaires sont à déplorer et 399 malades ont été hospitalisés.

- Les hôpitaux romands sont particulièrement touchés par la hausse des cas et certains arrivent à saturation. Certains patients commencent à être transférés dans d'autres établissements, en Suisse alémanique. Mais la coordination n'est pas toujours facile et cette collaboration met le fédéralisme à l'épreuve en posant la question de la solidarité entre cantons.

- Pour Didier Trono, responsable du laboratoire de virologie et de génétique de l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) et membre de la task force fédérale, "les règles différentes d'un canton à l'autre, c'est assez discutable. Des cantons sont moins touchés que d'autres et probablement que le Conseil fédéral se verrait mal imposer des mesures qui ne seraient pas comprises. Mais si l'on regarde ailleurs, tout ce qui s'y passe va se passer chez nous".

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

21h10

Les cafetiers-restaurateurs tirent la langue

Le canton de Vaud a annoncé un soutien de 115 millions de francs à l'économie et à la culture, dont 50 millions pour les cas de rigueur, comme les restaurants mais aussi les agences de voyage ou les discothèques.

Parmi les premiers concernés, on trouve les cafetiers-restaurateurs, qui ont dû fermer leur établissement.

>> Le reportage du 19h30:

Le canton de Vaud débloque 115 millions pour soutenir l'économie [RTS]
Le canton de Vaud débloque 115 millions pour soutenir l'économie / 19h30 / 2 min. / le 5 novembre 2020

21h00

De plus en plus d’hôpitaux sont saturés, à l'image de La Chaux-de-Fonds

L'heure est à l'urgence pandémique dans les hôpitaux romands en particulier. Tous les établissement commencent à être surchargés. C'est le cas par exemple à La Chaux-de-Fonds, où les admissions sont en forte hausse aux urgences, avec 31 nouveaux patients depuis ce matin.

Et parmi ces patients, beaucoup sont des cas graves de Covid. Et le personnel peine parfois à affronter cet afflux, relate Brigitte, infirmière responsable des urgences, dans le 19h30: "La journée de lundi a été folle, jour et nuit, il y en a eu 60 mais c’était des très gros cas. On a fait 10 hospitalisations en une nuit, pour nous c’est beaucoup."

Le médecin-chef Romain Pittet affirme lui ne pas constater une diminution des autres patients, alors que les patients Covid arrivent en nombre: "J'ai vraiment l’impression qu’il y a beaucoup plus de patients Covid positif qu’au premier pic."

Parmi ces patients, les trois quarts sont hospitalisés. L’hôpital de La Chaux-de-Fonds a ainsi ouvert deux unités Covid et a doublé son nombre de lits dans les étages.

>> Le reportage du 19h30:

Le réseau hospitalier neuchâtelois sous forte pression. Reportage à l'hôpital de la Chaux-de-Fonds [RTS]
Le réseau hospitalier neuchâtelois sous forte pression. Reportage à l'hôpital de la Chaux-de-Fonds / 19h30 / 2 min. / le 5 novembre 2020

>> Voir aussi l'interview de Mauro Poggia dans le 19h30:

Mauro Poggia "Nous avons réorganisé l'ensemble du système hospitalier, mais les places sont limitées." [RTS]
Mauro Poggia "Nous avons réorganisé l'ensemble du système hospitalier, mais les places sont limitées." / 19h30 / 2 min. / le 5 novembre 2020

19h40

La solidarité entre cantons en question

Les transferts de patients Covid entre les hôpitaux au niveau suisse semblent créer des tensions entre les établissements. Plusieurs institutions romandes pointent des frictions avec leurs homologues alémaniques, a appris la RTS.

"Certains cantons refusent des patients qui viennent d'autres cantons surchargés. Ils ne jouent pas le jeu", a déploré le conseiller fédéral Alain Berset, lors d'un point presse mercredi.

>> Les précisions de Forum:

La solidarité intercantonale entre les hôpitaux dysfonctionne-t-elle? [RTS]
La solidarité intercantonale entre les hôpitaux dysfonctionne-t-elle? / Forum (vidéo) / 2 min. / le 5 novembre 2020

Selon des informations de la RTS, le ministre faisait notamment référence à une demande de transfert des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) auprès de leur homologue zurichois (USZ), mardi soir. Ce dernier a refusé de le prendre en charge tout de suite, alors qu'il disposait encore d'une centaine de lits libres en soins intensifs.

Un refus rapporté mercredi au Conseil fédéral par le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia. C'est seulement dans l'après-midi que l'USZ a accepté la prise en charge du patient. Celui-ci a toutefois fini par rester à Genève à la suite d'un malaise survenu peu avant son transport par hélicoptère.

Ce cas n'est pas isolé. L'Hôpital fribourgeois (HFR) a lui aussi connu des frictions avec des établissements zurichois, mais aussi bernois, selon la RTS. Son directeur Marc Devaud évoque des discussions "vives" avant que les situations ne se résorbent.

>> L'interview dans Forum d'Anne-Geneviève Bütikofer, directrice de l'association faîtière des hôpitaux H+:

Solidarité hospitalière intercantonale: interview d'Anne-Geneviève Bütikofer [RTS]
Solidarité hospitalière intercantonale: interview d'Anne-Geneviève Bütikofer / Forum (vidéo) / 4 min. / le 5 novembre 2020

>> Voir aussi le sujet du 19h30 sur le fédéralisme mis à l'épreuve:

Le fédéralisme est mis à l'épreuve durant cette crise sanitaire [RTS]
Le fédéralisme est mis à l'épreuve durant cette crise sanitaire / 19h30 / 2 min. / le 5 novembre 2020

19h25

La Confédération accorde des aides, mais Ueli Maurer prêche la discipline

Les aides "pour cas de rigueur" dus à la pandémie, mises en place avec les cantons, devraient débuter en décembre. Mais globalement, le Conseil fédéral ne veut pas ouvrir son portemonnaie à tout-va. Ueli Maurer, le conseiller fédéral en charge des Finances, incarne cette posture. Très soucieux de la rigueur budgétaire, en temps normal comme en temps de crise, il assume cette position, avec un mot qui revient sans cesse: la discipline.

Pascal Broulis, grand argentier vaudois, ne lui a pas donné tort dans l'émission Forum: "C'est le rôle d'un ministre des Finances. C'est son rôle de dire souvent 'non', mais aussi de dire, à un moment donné, 'oui, on peut trouver une solution'". Cela va être très long, a averti Pascal Broulis, et il ne faut donc pas griller toutes ses cartouches, afin de pouvoir accompagner financièrement la crise.

>> Ecouter l'analyse de Forum et la réaction de Pascal Broulis:

Inquiétudes concernant la rigueur budgétaire du Conseil fédéral: interview de Pascal Broulis [RTS]
Inquiétudes concernant la rigueur budgétaire du Conseil fédéral: interview de Pascal Broulis / Forum (vidéo) / 10 min. / le 5 novembre 2020

18h15

Les HUG transfèrent des patients en Suisse alémanique

Après le CHUV mercredi, c'est au tour des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) de transférer des patients en Suisse alémanique afin de garantir une prise en charge de qualité aux personnes atteintes du Covid-19. Deux malades ont été adressés à l'Hôpital universitaire de Zurich et un à l'Hôpital de l'Ile à Berne.

Mandatée par le Service sanitaire coordonné (SSC), la Rega a héliporté ces trois personnes qui étaient aux soins intensifs, indiquent jeudi les HUG dans un communiqué. Actuellement, les HUG prennent en charge 551 patients qui souffrent du Covid-19.

Les recommandations du SSC prévoient qu'avant d'augmenter ses capacités au-delà des disponibilités usuelles, tout hôpital suisse se doit d'adresser ses patients dans des hôpitaux du pays qui disposent encore de lits et de personnel pour les accueillir. Pour l'heure, la Suisse alémanique ne connaît pas le même afflux.

18h05

Lausanne définit les zones où le masque est obligatoire

La ville de Lausanne a défini les zones où le port du masque est obligatoire. Il faudra avancer masqué du lundi au samedi, entre 07h00 et 20h00, au centre-ville, dans le quartier de la gare ainsi que dans certains lieux excentrés.

"Cette décision entrera en vigueur lundi, le temps d'installer plusieurs centaines de panneaux", a expliqué le municipal Pierre-Antoine Hildbrand. Des panneaux bien visibles seront placés aux abords de ces lieux de forte affluence. Une signalétique est d'ores et déjà en place dans la zone du marché.

Concrètement, le port du masque sera obligatoire sur la place de la gare - et à Grancy -, puis le long du Petit-Chêne, à Saint-François, dans la zone piétonne du centre-ville, au Flon, à la Cité et au Tunnel. Plus haut, le CHUV est aussi concerné de même que la place de la Sallaz, Chailly et une zone commerciale aux Bergières.

17h50

Distributions de repas pour les plus démunis à Genève

Dès le lundi 23 novembre, des petits déjeuners et des repas chauds seront servis tous les jours à la salle communale de Plainpalais à Genève. Cette mesure fait partie d'un plan d'action présenté par la Ville de Genève pour répondre à la crise sociale exacerbée par la pandémie.

Près de 140 petits déjeuners et 240 repas seront proposés en trois services dans le respect des normes sanitaires, a indiqué devant la presse Christina Kitsos, cheffe du Département de la cohésion sociale et de la solidarité. Depuis mars, les repas se consommaient à l'emporter dans les environs de la rue Hugo-de-Senger. Un système peu satisfaisant alors que les températures baissent.

La réquisition de la salle communale de Plainpalais a été validée par le Conseil administratif, a précisé la magistrate socialiste. Le dispositif de distribution de repas est budgeté à 92'000 francs par mois.

17h45

Le Tessin impose le masque pour les élèves dès la 6e année

Le Conseil d'Etat tessinois a étendu le port obligatoire du masque dans les écoles. Dès lundi prochain, les élèves devront porter un masque en classe à partir de la sixième année.

Le gouvernement tessinois souhaite que les écoles restent ouvertes malgré l'augmentation du nombre de cas de coronavirus, a expliqué Manuele Bertoli, directeur de l'éducation, de la culture et du sport, lors d'un point presse. Ces dernières semaines, de nombreux élèves ont été absents des bancs d'écoles: onze des 607 classes de l'école secondaire ont été en quarantaine ces derniers jours.

L'obligation de porter un masque s'applique tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des bâtiments scolaires, a détaillé Manuele Bertoli. Dans des cas particuliers, comme lors des cours de sport, le masque peut être enlevé, mais les élèves doivent alors respecter la distance minimale prescrite d'un mètre et demi.

17h30

La pandémie oblige les CFF à réduire l'offre internationale

La demande pour les trajets internationaux a nettement reculé avec la situation actuelle et les mesures de lutte contre la pandémie. Pour cette raison, les CFF annoncent jeudi réduire leur offre, en accord avec les réseaux partenaires Trenitalia, SNCF et TGV Lyria.

Cinq liaisons ferroviaires quotidiennes avec l'Italie seront suspendues à partir de lundi et jusqu'au au 12 décembre. Cela concerne une liaison directe entre Genève et Milan et quatre trajets passant par l'axe du Saint-Gothard. Les trains directs de la Suisse vers Venise feront leur terminus à Milan.

Dès jeudi et jusqu'au 1er décembre au moins, les trains entre Paris et la Suisse sont réduits à trois liaisons quotidiennes: deux depuis Genève et une depuis Zurich/Bâle, comme annoncé mercredi par TGV Lyria. Les liaisons de nuit sur les lignes de Zurich à Berlin et Hambourg sont quant à elles suspendues dès ce week-end et jusqu'à début décembre.

17h15

Les centres d'asile fédéraux atteignent leurs limites à cause de la pandémie

Les centres d'asile fédéraux atteignent leurs limites en raison de la pandémie de coronavirus et de la hausse des demandes. De nouvelles structures doivent être urgemment mises sur pied. A Brugg (AG), une halle militaire a été transformée à cette fin.

En temps normal, environ 4400 places sont disponibles dans les centres d'hébergement des requérants d'asile. A cause de la pandémie, des mesures d'hygiène et de distanciation ont dû être prises et les places disponibles divisées par deux, a expliqué jeudi le directeur du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), Mario Gattiker, devant la presse.

Les demandes d'asile sont en outre reparties à la hausse ces dernières semaines. Au coeur de la crise du coronavirus, les frontières ont été fermées et les requêtes ont diminué, a rappelé Mario Gattiker. "Mais avec la réouverture des frontières, nous sommes revenus au même niveau qu'avant la crise, avec environ 1000 demandes d'asile par mois". Le taux d'occupation des centres d'asile s'élève désormais à plus de 90%.

17h00

Une nouvelle variante du virus

Une équipe de scientifiques qui documente les mutations génétiques du coronavirus a découvert une nouvelle variante du SARS-CoV-2 appelée 20A.EU1.

Développée en Espagne, cette variante génétique s'est propagée dans toute l'Europe durant l'été en raison de la mobilité des vacanciers.

Mais de quoi s'agit-il exactement et cette variante a-t-elle un impact sur la mortalité du virus et sur la rapidité de contagion?

>> Les réponses de Didier Trono, responsable du Laboratoire de virologie et de génétique de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, dans l'émission CQFD:

Une mutation génétique du Sars-Cov-2 a été découverte par des chercheurs. Elle se serait développée en Espagne et se serait propagée cet été avec les vacanciers. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Une nouvelle variante du coronavirus / CQFD / 10 min. / le 5 novembre 2020

16h20

Grosses pertes pour la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat

La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat (LNM) a essuyé cette année une perte opérationnelle d'un million de francs environ, en raison de la crise sanitaire.

L'exercice 2020 a subi les effets du semi-confinement, puis de l’obligation de porter le masque à l’extérieur qui a découragé un grand nombre de passagers, a indiqué lundi la compagnie. Achevé le 25 octobre, il a vu la fréquentation chuter de 45%, soit une diminution de 106'000 passagers par rapport à 2019.

Tous les emplois ont toutefois pu être préservés jusqu'ici, précise le communiqué.

15h45

"C'est incroyable que cela arrive en Suisse"

Les hôpitaux romands continuent de résister comme ils peuvent face à la seconde vague. Ils reconnaissent toutefois être débordés, selon un point de situation effectué par l'agence Keystone-ATS.

"Nos hôpitaux sont au bord de la saturation. C'est incroyable que cela arrive en Suisse, mais c'est bien ce que nous sommes en train de vivre", confie ainsi Julien Ombelli, directeur médical à l'hôpital d'Yverdon.

Face à l'afflux massif de nouveaux patients, "l'ouverture de nombreux lits supplémentaires ne suffit pas", confirme Dumeng Décosterd, médecin-chef des soins intensifs de l'hôpital de Pourtalès à Neuchâtel.

A cela s'ajoute le manque de personnel soignant, "très touché" par le virus et "fatigué" après les efforts consentis ces derniers mois, souligne le Dr Ombelli. "Le taux d'absentéisme augmente", constate-t-il.

Bonne nouvelle en revanche, les hôpitaux ont appris de la première vague. Outre une meilleure coordination intercantonale, la prise en charge et le traitement des patients se sont améliorés. "On intube moins précocement", explique par exemple le Dr Décosterd.

En matière d'organisation également, les hôpitaux sont mieux préparés qu'au printemps. "Nous avons monté en très peu de temps notre système pour accueillir la deuxième vague. Nous avions prévu ce scénario qui, malheureusement, se concrétise", affirme le Dr Ombelli.

15h10

Le Réseau hospitalier neuchâtelois sous forte pression

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) s'est organisé pour pouvoir accueillir jusqu'à 250 patients atteints du Covid-19 dans le contexte de la deuxième vague pandémique. Mais le dispositif "extraordinaire" demeure sous forte pression.

Avec le recours aux lits privés et la projection hors les murs des équipes du RHNe pour les couvrir, il est possible d’ajouter jusqu’à 100 lits, a indiqué l'institution. Un centre de tri avancé des urgences a été installé sur le site de Neuchâtel. Le secteur des urgences de La Chaux-de-Fonds a été lui fortement étendu.

Mercredi, le RHNe comptait 120 patients positifs au Covid-19 et 19 patients suspects en attente du résultat du test étaient hospitalisés. C'est pourquoi le contexte tendu a obligé l'hôpital cantonal à mettre en place un dispositif extraordinaire qui permettra d’accueillir au besoin jusqu’à 250 patients Covid.

Une capacité qui s'ajoute aux 150 lits nécessaires à la prise en charge de tous les autres patients nécessitant des soins urgents. Avec l’utilisation des lits des acteurs privés sous supervision du RHNe, il sera donc possible de monter jusqu’à 350 lits Covid dans le canton de Neuchâtel.

En soins intensifs, le nombre de lits a été triplé pour atteindre 14 lits à Neuchâtel et 10 à La Chaux-de-Fonds. Avec 24 lits de soins intensifs pour 177'000 habitants, le RHNe offre un total supérieur à la moyenne des hôpitaux comparables.

Pour l'heure, Neuchâtel figure parmi les cantons les plus touchés du pays, avec une incidence presque deux fois plus élevée que la moyenne suisse (174), avec 314 cas pour 10'000 habitants. Et ce malgré une sous-estimation liée aux limites du système de test.

14h45

Nouveaux reports dans le football

De nouvelles rencontres de football sont reportées à cause de la pandémie. La Swiss Football League a annoncé que le match entre Bâle et le FC Sion agendé dimanche n'aurait pas lieu. La ligue a accédé à la demande du club valaisan, au sein duquel plusieurs joueurs et membres du staff ont été testés positifs au Covid-19 au début de la semaine.

Le match entre Vaduz et Servette avait déjà été reporté. Cela signifie que le seul match restant dimanche sera celui des Young Boys contre Saint-Gall.

En Challenge League, le match prévu vendredi entre Neuchâtel Xamax et le Stade Lausanne-Ouchy est reporté. La SFL a approuvé la demande de l'équipe neuchâteloise, qui est en quarantaine en raison de plusieurs cas de Covid-19.

14h15

La Confédération aide les Suisses de l'étranger

Les Suisses de l'étranger n'échappent pas à la crise du Covid-19. En situation de besoin, 56 d'entre eux ont jusqu'à présent reçu une aide sociale de la Confédération, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères, confirmant une information du Blick.

Selon le DFAE, l'aide sociale a été versée à 16 Suisses installés en Europe, dont 12 en Espagne. En Asie, 14 Helvètes ont obtenu cette aide. Ils sont 10 en Amérique du Sud, 9 en Afrique et 7 en Amérique du Nord.

Cette aide sociale liée au Covid-19 est adaptée aux conditions de vie de l'individu, précise le DFAE. Elle représente pour l'heure un total d'environ 60'000 francs qui ne représente qu'une petite partie de l'ensemble de l'aide sociale apportée par Berne aux Suisses de l'étranger. Celle-ci atteint 800'000 francs cette année, contre 900'000 francs l'an dernier.

La Confédération a apporté son aide aux Suisses de l'étranger qui ont subi une perte d'emploi, la fermeture de leur entreprise ou dont les revenus ont tellement fondu que les moyens de subsistance ne pouvaient plus être garantis. Un soutien a également été apporté aux Suisses de l'étranger qui travaillent dans le secteur du tourisme et qui ont obtenu des revenus insuffisants.

14h00

Alain Berset: "J'allais dire NOM D'UN CHIEN. Qu'ils le fassent!"

Mercredi, dans une interview accordée au 19h30, Alain Berset s’en est pris fortement aux cantons alémaniques pour qu’ils fassent preuve de solidarité avec les régions durement frappées par le Covid-19.

>> Voir l'interview d'Alain Berset au 19h30:

portland [RTS]
Alain Berset interviewé par Philippe Revaz / L'actu en vidéo / 1 min. / le 5 novembre 2020

13h45

Yverdon renforce son centre de test

L'hôpital d'Yverdon-les-Bains (VD) augmente les capacités de son centre de test au Covid-19 en ouvrant dès vendredi une deuxième file de dépistage accessible en voiture ou à pied.

Plus de 600 tests par jour pourront être réalisés, contre 400 actuellement, indique l'Etablissement hospitalier du Nord vaudois. Il ajoute que les équipes soignantes et administratives ont aussi été renforcées afin de pouvoir tester les patients toutes les deux minutes.

L'hôpital d'Yverdon a été le premier en Suisse romande à ouvrir en avril un "drive-in" de dépistage du Covid-19. Il y a ajouté un accès pour les piétons "walk-in" quelques semaines plus tard. Depuis l'ouverture du centre le 30 avril, plus de 25'000 tests ont été effectués.

13h15

Fin des tests systématiques à Neuchâtel dès jeudi

Neuchâtel est le premier canton à renoncer aux tests systématiques. A partir de jeudi, les personnes non-vulnérables présentant des symptômes ne sont plus automatiquement invitées à se faire tester. Une procédure allégée a été mise en place.

Un formulaire en ligne pourra être rempli et fera office de certificat auprès de l'employeur. Selon le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth, cette voie n'interdira toutefois pas aux personnes de se faire tester: "Il s'agira d'offrir une voie plus rapide."

Or, pour les patrons du canton, cette procédure allégée est la porte ouverte à une augmentation du taux d'absentéisme.

Une rencontre entre le Conseil d'Etat et la chambre du commerce a eu lieu mercredi soir. D'entente entre les deux parties, un point de situation sera fait tous les quinze jours pour évaluer l'efficacité du dispositif.

>> Voir le reportage complet du 12h45:

Tests covid-19 à Neuchâtel: procédure allégée mise en place pour personnes non vulnérables [RTS]
Tests covid-19 à Neuchâtel: procédure allégée mise en place pour personnes non vulnérables / 12h45 / 1 min. / le 5 novembre 2020

12h50

Barre des 10'000 cas à nouveau franchie

La Suisse compte jeudi 10'128 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 62 décès supplémentaires sont à déplorer et 399 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 38'727 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 26,15%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 96'783. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 1119,6 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 202'504 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 2'119'502 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 2337 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 8438.

Le pays dénombre par ailleurs 46'069 personnes en isolement et 42'679 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 8127 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h30

L'UDC du Haut-Valais renonce à la session du Grand Conseil

Le groupe de l'UDC du Haut-Valais renonce à siéger lors de la session de novembre du Grand Conseil. Il invoque la situation sanitaire, à savoir "l'exorbitant" taux d'infection en Valais, notamment dans le district de Martigny pour expliquer cette décision.

Le président du Grand Conseil Olivier Turin, confirmant une information, relayée par le Walliser Bote, se dit "surpris". Il assure à Keystone-ATS que "cette décision ne remet pas en cause la session qui "aura bien lieu en présence" des députés dans les halles du CERM de Martigny.

"Tout a été mis en oeuvre pour que la session se déroule en toute sécurité", ajoute-t-il. Celle-ci se tiendra avec des masques, la distanciation et sur des demi-journées pour éviter les attroupements à l'heure du repas.

Quant à l'idée de tenir une session en visioconférence, elle n'est pas possible, car il n'y a pas de base légale pour qu'un parlement puisse se réunir à distance, avance Olivier Turin.

12h20

Le personnel infirmier veut se faire entendre

Le personnel infirmier doit siéger dans les plus hautes instances fédérales de gestion et de conseil pour faire face à la pandémie de coronavirus. C'est ce que demande l'association "Pour un renforcement des soins infirmiers" dans une lettre adressée au Conseil fédéral.

Dans une déclaration publiée jeudi, l'association déclare qu'environ 80% de la charge de travail générée par les soins des patients atteints de coronavirus et par la protection des personnes à risque dans les hôpitaux, les EMS et les soins à domicile est assurée par le personnel soignant. Ce dernier peut évaluer la situation en matière de soins aux personnes malades.

Pour cette raison, il est urgent que les infirmières soient intégrées dans les organes de conseil de la Confédération, estime l'association. Les infirmières et infirmiers sont en mesure d'apporter une contribution importante à l'organisation des soins et à la prise en charge des patients.

10h00

Nouveau plan de soutien vaudois

Le canton de Vaud lance un nouveau plan pour soutenir son économie face à la crise du coronavirus. Un montant total de 115 millions est débloqué.

>> Les précisions du 12h45

Vaud annonce un plan de soutien à l'économie de 115 millions de francs. Explications de Claude-Olivier Volluz [RTS]
Vaud annonce un plan de soutien à l'économie de 115 millions de francs. Explications de Claude-Olivier Volluz / 12h45 / 2 min. / le 5 novembre 2020

Cette aide bénéficiera aux cas de rigueur (secteur du tourisme, de l'hôtellerie-restauration ou de l'événementiel) pour 50 millions de francs. L'industrie (20 millions), le commerce local (20 millions) et la culture (10 millions) seront aussi soutenus. S'ajoute la prise en charge de 10% des salaires de novembre des employés au bénéfice de RHT (chômage partiel)dont les entreprises ont dû fermer (15 millions).

L'impact économique de ces cinq nouvelles mesures est estimé à 188,5 millions de francs, a expliqué jeudi devant la presse Philippe Leuba, le conseiller d'Etat vaudois en charge de l'économie.

>> Ecouter le sujet du 12h30

Les cafés, bars et restaurants vaudois ferment ce mercredi. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Coronavirus: Vaud annonce nouveau un plan de soutien aux entreprises en difficulté / Le 12h30 / 1 min. / le 5 novembre 2020

08h45

Des disparités cantonales problématiques

Alors que la Suisse a dépassé mercredi le cap des 10'000 nouveaux cas de Covid-19, le Conseil fédéral n'a pas souhaité instaurer de nouvelles mesures dans la lutte contre la pandémie. Il n'y a pas eu, par exemple, d'harmonisation des restrictions prises dans plusieurs cantons.

Responsable du laboratoire de virologie et de génétique de l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL), et membre de la task force fédérale, Didier Trono, l'admet: "les règles différentes d'un canton à l'autre, c'est assez discutable. Des cantons sont moins touchés que d'autres et probablement que le Conseil fédéral se verrait mal imposer des mesures qui ne seraient pas comprises. Mais si l'on regarde ailleurs, tout ce qui s'y passe va se passer chez nous".

Une maison dont le toit fuit

Et le chercheur d'illustrer ses propos dans La Matinale: "La situation sanitaire actuelle est comparable à une grande maison dont le toit prend l'eau un peu partout. Si vous êtes dans une pièce et que vous avez réparé le toit juste au-dessus de vous, mais que dans la pièce à côté il fuit toujours, sans séparation complète, l'eau va passer d'une pièce à l'autre".

Car dans la réalité, les disparités cantonales en matière de mesures sanitaires existent. Les frontières cantonales sont poreuses, comme a pu le constater un journaliste de la RTS dans un centre commercial à Nyon (VD), où de nombreux Genevois ont décidé de venir pour effectuer leurs courses.

"C'est ça le problème, regrette Didier Trono. Il faut que les gens comprennent qu'il faut s'astreindre aux mesures mises en place dans leur canton. Mais c'est là que des mesures régionales, et non pas cantonales, cohérentes feraient du sens".

>> Ecouter l'interview complète de Didier Trono dans La Matinale:

Didier Trono analyse la disparité des mesures sanitaires entre les différents cantons (vidéo) [RTS]
Didier Trono analyse la disparité des mesures sanitaires entre les différents cantons (vidéo) / La Matinale / 8 min. / le 5 novembre 2020

08h30

Tourisme d'achat entre cantons

Conséquence des disparités cantonales en matière de mesures sanitaires, le tourisme d'achat se développe entre les cantons de Genève, où les commerces non indispensables sont fermés, et Vaud.

Un phénomène difficile à quantifier, mais bien réel, comme le montre ce reportage dans un centre commercial de Nyon.

>> Ecouter le sujet de La Matinale

Port du masque pour une employée et une cliente de la Migros à Crissier. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Tourisme d'achats entre Genève et Vaud en raison des disparités des mesures sanitaires / La Matinale / 1 min. / le 5 novembre 2020

08h10

Les mesures d'aides fédérales en question

Le Conseil fédéral estime qu'il a fait sa part du travail et qu'"aucun secteur n'est passé totalement entre les mailles du filet."

Et à l'heure qu'il est, ce filet reste en bonne partie déployé. Chômage partiel, allocations pertes de gain, soutiens sectoriels au sport et à la culture. Par rapport à cet été, seuls les prêts sans intérêt ne sont pas du tout réactivés. Ils ne sont plus nécessaires à ce stade, aux yeux du conseiller fédéral Ueli Maurer.

Le Conseil fédéral met l'accent sur les cas de rigueur, mais les partenaires sociaux s'inquiètent. Les montants prévus seraient trop bas et le cercle des bénéficiaires pas assez large. Economiesuisse demande de nouvelles mesures notamment pour l'hôtellerie et la restauration.

>> Ecouter le sujet de La Matinale

Des employés portent le masque dans une entreprise à Bühler dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
Les nouvelles mesures d'aide aux entreprises face à la crise du Covid seront-elles suffisantes? / La Matinale / 1 min. / le 5 novembre 2020

08h00

L'hôtellerie suisse a souffert en septembre

Les nuitées dans les hôtels suisses ont dévissé de 28,1% en septembre, ce qui représente 1 million de nuitées en moins par comparaison avec la même période en 2019. Si du côté des visiteurs locaux, les chiffres sont réjouissants (+20,6%), ils sont en revanche inquiétants au niveau des visiteurs étrangers (-68,5%), en contraction de 1,4 million de nuitées.

De janvier à septembre, les chiffres sont moins réjouissants par comparaison avec la même période il y a un an. Le recul affiché est de 39,4%, avec un dévissage de 62,5% pour les nuitées des étrangers et 10,9% pour les nuitées helvétiques, note jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

07h30

La pandémie rogne les ailes de Swiss

La compagnie aérienne Swiss, lourdement affectée par la pandémie de coronavirus, a creusé ses pertes sur les neuf premiers mois de l'année et s'attend à finir l'exercice dans le rouge. Pour faire face au plongeon des recettes et du nombre de passagers, la filiale de Lufthansa va sabrer dans ses coûts.

Entre janvier et fin septembre, le transporteur national a subi une chute du chiffre d'affaires de 61,8% à 1,54 milliard de francs.

Le nombre de passagers transportés s'est effondré de 69,8% à 4,3 millions de voyageurs.

La perte d'exploitation s'est creusée à 414,7 millions sur les neuf premiers mois de l'année. A titre de comparaison, Swiss avait dégagé sur la même période l'année dernière un bénéfice opérationnel de 489,6 millions.

Plusieurs mesures

L'entreprise basée à Kloten près de l'aéroport zurichois a lancé un vaste programme de restructuration. Les projets d'investissements non urgents ont été gelés, ainsi que les embauches.

Swiss a également introduit des modèles de temps partiel assortis d'une baisse de salaire ainsi que des départs en retraite anticipée. Avec les départs naturels, ces mesures vont se traduire par la suppression d'environ 1000 postes sur deux ans. D'autres mesures, non précisées, sont à l'étude.

Le transporteur helvétique a par ailleurs temporairement retiré du service 28 Airbus A320 d'ancienne génération pour ne garder que des avions plus performants et moins gourmands en kérosène comme les A220 et les A320 neo.

Le programme d'hiver de la compagnie aérienne sera encore raboté et la direction s'attend d'ici la fin de l'année à creuser davantage ses pertes. Avec la deuxième vague de Covid-19, la demande continue de baisser au quatrième trimestre.

>> Ecouter le sujet du 12h30

Un avion de la compagnie "Swiss" en révision à l'aéroport de Zurich. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
La compagnie aérienne Swiss termine l'année avec un déficit de plus de 414 millions de francs / Le 12h30 / 1 min. / le 5 novembre 2020

07h10

Résultats de tests envoyés aux mauvaises personnes

Au Tessin, 20 résultats de tests de coronavirus ont été communiqués aux mauvais destinataires lundi. Dix personnes testées positives ont reçu un résultat négatif et dix personnes testées négatives ont reçu un résultat positif.

Les résultats de ces 20 tests PCR ont été mélangés en laboratoire, indique le Département tessinois de la santé et des affaires sociales dans un communiqué mercredi soir. Les personnes concernées ont depuis été informées des résultats corrects de leurs tests par le bureau du médecin cantonal, précise le communiqué.

07h00

Le Valais ferme bars et restaurants dès vendredi à 22 heures

Après le Jura, Genève et Neuchâtel, Vaud et Fribourg, le Valais ferment également ses établissements de restauration. Ce nouveau train de mesures entre en vigueur dès vendredi 22h00 et s'applique jusqu'au 30 novembre au moins.

Cafés, restaurants, pubs, brasseries ouvertes occasionnellement, bars (y compris ceux rattachés aux boulangeries, aux stations d'essence et aux gares, aux hôtels et aux campings) seront désormais fermés au public, annonce mercredi le Conseil d'Etat. Cette décision tombe alors que le Valais fait toujours partie des cantons dénombrant le plus de nouveaux cas au prorata de sa population. Mardi, 303 personnes étaient hospitalisées.

Près de 30 millions de francs de soutien

Le Conseil d'Etat annonce également un plan de soutien de 20 millions de francs pour les secteurs économiques particulièrement touchés par les restrictions. Il compte également soutenir les secteurs de l’événementiel et du voyage à la hauteur de 9 millions.

>> Regarder le sujet du 19h30:

Le Valais à son tour va fermer les bars et les restaurants à partir de vendredi 22 heures [RTS]
Le Valais à son tour va fermer les bars et les restaurants à partir de vendredi 22 heures / 19h30 / 1 min. / le 4 novembre 2020

06h45

Premiers transferts vers la Suisse alémanique

Depuis mercredi, le CHUV adresse les malades qui peuvent l’être dans les hôpitaux de Suisse alémanique ne connaissant pas le même afflux. Objectif: anticiper et assurer une prise en charge de qualité au plus grand nombre de patients atteints par le Covid-19. En parallèle, il va continuer d’augmenter ses capacités d’accueil des futurs patients.

Ce dispositif de transfert s’appuie sur les recommandations du Service sanitaire coordonné (SSC), explique le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans un communiqué. Celles-ci prévoient qu’avant d'augmenter ses capacités au-delà des disponibilités usuelles, tout hôpital suisse se doit d’adresser ses patients dans ceux du pays qui disposent encore de lits libres et de personnel pour les accueillir.

Mercredi, deux patients Covid-19 ont ainsi été déplacés de Lausanne à Berne par la Rega, a indiqué le service de presse du CHUV. "Si nous comprenons les difficultés que ces transferts représentent pour certaines familles vaudoises et les regrettons, nous en appelons à leur compréhension", note le directeur général du CHUV Philippe Eckert, cité dans le communiqué. "Nous cherchons à éviter par tous les moyens possibles d’avoir à effectuer un triage parmi nos patients".

>> Regarder le sujet du 19h30:

Les hôpitaux romands ont commencé à transférer des patients en Suisse alémanique [RTS]
Les hôpitaux romands ont commencé à transférer des patients en Suisse alémanique / 19h30 / 1 min. / le 4 novembre 2020

06h30

Alain Berset préoccupé par le manque de collaboration intercantonale

Alain Berset s'est dit préoccupé mercredi par le manque de collaboration entre les cantons sur la plan sanitaire, notamment en ce qui concerne les hôpitaux et les hospitalisations.

Le ministre de la santé a critiqué, dans Forum, les cantons qui continuent à pratiquer des opérations électives: "Ils doivent maintenant les freiner, éventuellement même les repousser ou les arrêter, pour pouvoir prendre des patients du canton voisin lorsque c'est nécessaire". Mais pour le conseiller fédéral, la Suisse n'a pas failli.

>> Voir l'interview d'Alain Berset dans Forum:

Berset_Forum [RTS]
Crise sanitaire: l'interview d'Alain Berset à Forum / L'actu en vidéo / 1 min. / le 4 novembre 2020

>> Voir aussi son interview dans le 19h30:

OL BERSET ITW [RTS]
Crise sanitaire: l'interview intégrale d'Alain Berset dans le 19h30 / L'actu en vidéo / 6 min. / le 4 novembre 2020

06h15

Retour sur la journée de mercredi

Le Conseil d'Etat valaisan a décidé de la fermeture des bars et restaurants. Ce nouveau train de mesures entre en vigueur dès vendredi 22h00 et s'applique jusqu'au 30 novembre au moins.

Le Conseil fédéral a lui décidé de débloquer 350 millions de francs pour que les clubs sportifs professionnels et semi-professionnels puissent contracter des prêts sans intérêts.

Le gouvernement a également autorisé l'appui de l'armée pour lutter contre le coronavirus. Jusqu'à 2500 militaires pourront être mobilisés en appui pour les soins ou le transport de patients

Au niveau économique, les indépendants pourront continuer à demander l'allocation pour perte de gain Covid-19 et un projet de soutien aux entreprises particulièrement touchées par la crise du Covid-19 a été présenté.

>> Retour sur la journée de mercredi: Au tour du Valais de fermer bars et restaurants dès vendredi soir

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus