Modifié

Simonetta Sommaruga apporte son soutien au personnel d'un hôpital

Sommaruga dans un hôpital pour apporter son soutien au personnel [RTS]
Sommaruga dans un hôpital pour apporter son soutien au personnel / L'actu en vidéo / 2 min. / le 24 octobre 2020
La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga s'est rendue à l'Hôpital de l'Île à Berne samedi pour apporter son soutien aux hôpitaux pris dans la tourmente du coronavirus. Les décisions que le Conseil fédéral va annoncer mercredi devraient clarifier la situation, a-t-elle indiqué.

"A l'hôpital, vous pouvez voir à quel point il est important de réduire le nombre de cas", a déclaré la conseillère fédérale. Car s'il n'y a pas assez de lits dans les hôpitaux et les unités de soins intensifs, le virus devient "dangereux pour nous tous", a-t-elle souligné.

Cette visite intervient alors que le chef de la task force Covid Martin Ackermann a déclaré vendredi que l'augmentation du nombre de patients admis dans les unités de soins intensifs est particulièrement inquiétante. "Nous estimons que la limite de capacité sera atteinte entre le 5 et le 18 novembre si rien ne change", a-t-il souligné.

>> Lire aussi: "A ce rythme, les soins intensifs seront saturés entre le 5 et le 18 novembre" et Soins intensifs, lits et respirateurs: où en sont les hôpitaux suisses

La population a besoin d'informations claires

Même si le personnel sur le terrain est très engagé, "il dépend du nombre de cas qui tombent", a affirmé Simonetta Sommaruga après avoir été informée des mesures que l'Hôpital de l'Île a prises pour faire face à la hausse du nombre de malades et après avoir visité les lieux en compagnie notamment du conseiller exécutif bernois Pierre Alain Schnegg.

Pour lutter contre la 2e vague de la pandémie, les décisions prises par le Conseil fédéral dimanche dernier et la montée en puissance des cantons romands vendredi ne vont pas suffire. Le Conseil fédéral examine actuellement les besoins en soutiens supplémentaires, qui viendront de la défense civile ou de l'armée.

Alors que des voix s'élèvent pour demander à la Confédération de reprendre le leadership comme au printemps, la conseillère fédérale a rappelé que le collège gouvernemental allait annoncer de nouvelles mesures mercredi. En d'ajouter qu'il est important pour la population d'avoir des informations claires. Mais en attendant, c'est très simple, a conclu Simonetta Sommaruga, il faut insister sur trois points: les masques, l'hygiène et les distances.

>> Les précisions du 19h30 sur l'organisation des hôpitaux face à la 2e vague:

Les hôpitaux romands s'organisent face à la deuxième vague de Covid-19. [RTS]
Les hôpitaux romands s'organisent face à la deuxième vague de Covid-19. / 19h30 / 2 min. / le 21 octobre 2020

>> Lire aussi: Canton par canton, les mesures désormais en vigueur face au Covid-19 et Le Conseil fédéral envisage d'imposer le masque dans les rues fréquentées

boi avec ats

Publié Modifié

22'000 lits en soins aigus

La Suisse dispose de 22'000 lits en soins aigus. 16'000 sont occupés, dont 710 par des patients Covid. Le pays dispose de 5000 places en réserve. En soins intensifs, 19% des lits sont occupés par des malades atteints par le coronavirus, soit 144 lits. Il reste 342 places, a énuméré Andreas Stettbacher, délégué du Conseil fédéral pour le Service sanitaire coordonné.

Pour les services de soins intermédiaires, qui ne nécessitent pas des soins intensifs mais une présence accrue du personnel, la Suisse compte 465 lits, dont 313 sont occupés. Près de 50 patients Covid y sont admis. Il reste 200 places de réserve.