Modifié

Après le Covid, l'UDC se battra contre la loi sur le CO2 et l'accord-cadre

L'UDC unie en assemblée contre les deux initiatives soumises en votation populaire le 29 novembre [RTS]
L'UDC unie en assemblée contre les deux initiatives soumises en votation populaire le 29 novembre / 12h45 / 2 min. / le 24 octobre 2020
Le nouveau président de l'UDC Marco Chiesa a appelé samedi lors de l'assemblée des délégués à se battre contre le coronavirus, puis à s'élever contre la loi sur le CO2 et contre l'accord-cadre avec l'UE. Les mots d'ordre pour les votations du 29 novembre ont aussi été donnés.

Dans le cas du coronavirus, l'UDC "continuera de s'engager pour la protection des groupes à risques, mais toujours dans le cadre de notre système fédéraliste", a déclaré samedi Marco Chiesa lors de l'assemblée des délégués de son parti. Initialement prévue à Brigue (VS), cette réunion s'est finalement déroulée en ligne en raison de la hausse des contaminations dans le canton du Valais.

Pour le conseiller aux Etats tessinois, les cantons doivent assumer leurs responsabilités sans tout déléguer à la Confédération et les citoyens doivent être conscients des leurs. "Le remède ne doit pas finalement être plus nocif que la maladie. Cela signifie en clair que nous devons apprendre à vivre avec le virus jusqu'à ce qu'on ait un vaccin", a-t-il lancé.

En revanche, l'UDC ne veut pas vivre avec une multiplication constante des impôts, redevances et interdictions comme le prévoit la loi "socialo-écologiste" sur le CO2. Le parti soutiendra le référendum contre ce texte "complètement raté" qui ponctionnera "encore plus la classe moyenne qui travaille durement".

Opposition à l'accord-cadre

L'UDC s'est battue pendant 10 mois pour l'initiative dite de limitation qui a été balayée par le peuple. Mais Marco Chiesa souligne que 38,3% des citoyens ont voté pour ce texte. "C'est dire que le malaise ressenti au sein de la population est grand", ajoute-t-il.

Dans la même veine, l'UDC s'opposera de toutes ses forces à l'accord-cadre institutionnel avec l'UE. Une chose est certaine: "sans notre initiative de limitation, le Conseil fédéral aurait signé il y a longtemps ce traité de soumission à l'UE".

"Cet accord "détruirait la Suisse car il stipule la subordination de la Suisse à l'UE". Le devoir du Conseil fédéral est de "dire poliment, mais fermement à l'UE que la Suisse n'entend pas abandonner sa souveraineté".

>> L'Europe, inoxydable cheval de bataille de l'UDC, écouter le sujet de Forum:

L'assemblée des délégués UDC s'est déroulée en ligne en raison de la hausse des contaminations de Covid-19 [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
L'Europe, inoxydable cheval de bataille de l'UDC / Forum / 4 min. / le 24 octobre 2020

Mots d'ordre pour le 29 novembre

Le parti a aussi donné ses mots d'ordre pour les votations du 29 novembre: les délégués se sont dits opposés à l'initiative contre le commerce de matériel de guerre et à celle pour des multinationales responsables.

Le texte sur les multinationales a donné lieu à des prises de positions différentes au sein du parti. Le vice-président de l'UDC Franz Grüter estime que l'initiative "passe complètement à côté de sa cible" et impose "aux entreprises suisses des risques qui les rendent vulnérables". Il faut dire "non" à un projet "aussi arrogant qu'absurde".

Le député au Grand Conseil valaisan Jérôme Desmeules a lui plaidé en faveur d'un "texte raisonnable" qui demande que les entreprises suisses et leurs filiales respectent les droits de l'Homme reconnus internationalement. "Etre Suisse c'est aussi ne pas tolérer qu'on fasse à autrui ce que nous ne voulons pas qu'on fasse chez nous".

Le plénum n'a pas suivi l'argumentaire de l'UDC du Valais romand. Les délégués ont rejeté le texte par 158 voix contre 9 oui et 2 abstentions. En revanche, ils ont suivi celui du conseiller fédéral Guy Parmelin sur l'initiative sur le matériel de guerre par 167 voix et 1 abstention.

>> Voir aussi le sujet du 19h30:

Réunis en assemblées, UDC et Verts critiquent la gestion de le deuxième vague montante du Covid-19 [RTS]
Réunis en assemblées, UDC et Verts critiquent la gestion de le deuxième vague montante du Covid-19 / 19h30 / 2 min. / le 24 octobre 2020

ats/asch

Publié Modifié