Le suivi de la situation le 14 octobre. [Keystone]
Publié Modifié

Le Conseil fédéral prévoit un renforcement strict des mesures contre le Covid-19

- Le Conseil fédéral prévoit un renforcement drastique des mesures contre le Covid-19. Il envisage notamment d'imposer au niveau national le port du masque dans les lieux fermés accessibles au public et de limiter à 15 personnes les rassemblements dans l'espace public.

- La Suisse compte 3105 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés vendredi par l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 14,35%.

- Le chef de la Task Force scientifique Covid-19 de la Confédération attend 12'000 nouvelles infections d'ici deux semaines, malgré la mise en place de nouvelles mesures. "Les chiffres sont un choc, mais aussi une occasion de réagir rapidement", a déclaré vendredi Martin Ackermann.

- Dans l'intervalle, plusieurs cantons, dont Fribourg, ont étendu l'obligation de porter le masque à tous les lieux publics clos.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

22h00

A Genève, il faut attendre 48h avant de pouvoir se faire dépister

Aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG), en cas de symptômes ou d'alerte de l'application Swisscovid, il faut compter 48h d'attente pour se faire tester. Vendredi matin, le premier créneau disponible pour un dépistage était dimanche à 15h55.

"C'est lié à une tension extrême sur les ressources en personnel. On est dans une situation de crise de nouveau, une situation qui est très délicate", a expliqué dans le 19h30 Adrien Bron, Chef de la direction de la santé de Genève.

"Évidemment, on préférerait avoir tout le personnel nécessaire et toutes les structures pour ne pas avoir besoin de laisser les gens attendre 48h. Maintenant, ça ne veut pas dire que ce sera durablement comme ça et que rien n'est fait pour améliorer la situation dans les jours ou semaines qui viennent."

>> Voir le sujet du 19h30:

Les Hôpitaux universitaires de Genève annoncent un délai d'attente de 48 heures [RTS]
Les Hôpitaux universitaires de Genève annoncent un délai d'attente de 48 heures / 19h30 / 1 min. / vendredi à 19:30

21h00

Le Conseil fédéral prévoit un tour de vis drastique

Le Conseil fédéral prévoit un renforcement drastique des mesures contre le Covid-19. Il envisage notamment d'imposer au niveau national le port du masque dans les lieux fermés accessibles au public et de limiter à 15 personnes les rassemblements dans l'espace public.

Les journaux du groupe CH-Media ont publié vendredi soir sur leur site un projet d'ordonnance révisée du gouvernement, dont Keystone-ATS a également eu connaissance. Le texte date de l'après-midi et a été soumis aux cantons pour consultation.

Les rassemblements de plus de quinze personnes sont interdits dans l'espace public, selon ce projet, qui cite explicitement les places publiques, les sentiers et les parcs. En dessous de ce nombre, les personnes présentes doivent respecter une distance de 1,5 mètre.

Masque en famille dès 15 personnes

Pour les réunions privées de plus de quinze personnes (famille, amis), il faudra porter un masque dès que l'on est pas assis pour manger et boire. Les places devront être attribuées. L'organisateur de la réunion devra prendre les données de contact des personnes présentes.

Les réunions privées de plus de 100 personnes ne peuvent quant à elles être organisées que dans des installations et des entreprises accessibles au public.

Les événements publics rassemblant entre 100 et 1000 personnes sont autorisés. Mais les participants doivent être répartis en secteur d'un maximum d'une centaine de personnes.

Réunion extraordinaire du Conseil fédéral dimanche

Le Conseil fédéral entend par ailleurs conseiller le télétravail, comme durant le semi-confinement du printemps.

Le gouvernement doit se réunir dimanche vers 11h00 pour une séance extraordinaire, ont indiqué à Keystone-ATS des sources proches du gouvernement, confirmant des informations de presse. La date d'entrée en vigueur de l'ordonnance révisée n'a pas été fixée.

19h30

Port du masque renforcé dans neuf cantons alémaniques et au Tessin

Face à la flambée de coronavirus, Bâle-Ville, Lucerne, Obwald et les Grisons étendent l'obligation de porter le masque à tous les lieux publics clos. Cinq cantons vont moins loin et misent sur les évènements. A St-Gall et dans les deux Appenzell, on interdit la danse.

Les gouvernements bâlois, lucernois, obwaldien et grisons ont annoncé vendredi des mesures similaires prévoyant l'extension du port du masque dans les lieux publics pour les personnes de plus de 12 ans. Semblables sur ce principe de base à celles du canton de Berne, elles s'appliquent dès samedi en terres lucernoises et aux Grisons, dès lundi à Bâle-Ville et à Obwald.

>> Le sujet du 19h30 sur les mesures prises sur le port du masque par neuf cantons:

Le port du masque se généralise. 9 cantons ont annoncé aujourd'hui l'obligation du masque dans les lieux publics. [RTS]
Le port du masque se généralise. 9 cantons ont annoncé aujourd'hui l'obligation du masque dans les lieux publics. / 19h30 / 2 min. / vendredi à 19:30

Danse interdite à St-Gall et Appenzell

Le gouvernement thurgovien a lui aussi serré la vis vendredi en matière de port du masque. Ses nouvelles mesures sont similaires dans les bars et les discothèques, mais elles ne vont pas aussi loin que Bâle-Ville, Lucerne, Obwald et les Grisons dans les autres lieux accessibles au public.

En revanche, il faudra porter un masque dans les évènements thurgoviens publics et privés de plus de 30 personnes. L'enregistrement électronique des coordonnées des clients et invités y sera obligatoire.

En Suisse orientale toujours, St-Gall et les deux Appenzell s'alignent en partie sur la Thurgovie. Ces trois cantons s'illustrent surtout en interdisant la danse dans tous les établissements publics.

Nidwald comme Schwyz

A Nidwald, le gouvernement a décidé de limiter dès lundi l'obligation générale de porter un masque aux évènements publics et privés de plus de 50 personnes ainsi que dans les établissements de soins corporels.

Pour les évènements réunissant moins de 50 personnes et dans les lieux clos accessibles au public, magasins compris, une telle obligation n'est prévue que lorsque la distance minimale n'est pas garantie. Mardi, le canton de Schwyz avait annoncé une ligne identique à celle de Nidwald.

>> Les précisions de Delphine Gendre dans Forum:

La Suisse alémanique annonce plusieurs mesures anti-coronavirus généralisées [RTS]
La Suisse alémanique annonce plusieurs mesures anti-coronavirus généralisées / Forum (vidéo) / 5 min. / vendredi à 18:00

Le Tessin renforce ses mesures

Le canton du Tessin a renforcé ses mesures de lutte contre le coronavirus vendredi, en réponse à l'augmentation du nombre d'infections. Dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans tous les espaces fermés accessibles au public.

Le gouvernement tessinois précise qu'il y aura des exceptions pour les centres d'entraînement, tels que les fitness, et les crèches. Jusqu'ici, le port du masque n'était obligatoire au Tessin que dans les magasins et les centres commerciaux.

19h00

Port du masque étendu et cortèges de carnaval interdits en Valais

Le port obligatoire du masque dès l'âge de 12 ans s'étend à partir de dimanche à tous les espaces clos accessibles au public. Sont exclues les écoles obligatoires, les écoles de musique, les structures d'accueil extra-familial et les zones d'entraînement des salles de sport, indique l'Etat du Valais dans un communiqué

Les cortèges de carnaval seront interdits en 2021 et cela quel que soit le nombre de personnes, souligne le canton. Les autres événements en lien avec les festivités seront traités de la même manière que l'organisation de manifestations publiques. Les bars devront eux fermer au plus tard à 01h00 du matin. Une autorisation jusqu'à 03h00 est prévue pour la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Marchés de Noël jusqu'à 20 heures et masques dans les télécabines

En ce qui concerne la période de Noël, les rassemblements de plus de 30 personnes et les feux d'artifice seront interdits sur le domaine public du 23 décembre au 3 janvier. Les marchés de Noël seront autorisés jusqu'à 20h00 au plus tard. Ils devront respecter une distance de trois mètres entre les stands afin d'éviter les attroupements et mettre en place un traçage des clients.

En ce qui concerne les remontées mécaniques, le masque sera obligatoire dès le 18 octobre dans les installations fermées, comme les cabines ou les télésièges à bulles fermées. Les attroupements doivent être absolument évités au profit de files d'attente, masques compris.

18h30

Le nombre de nouveaux cas a doublé en un jour dans le canton de Zurich

Le nombre de cas confirmés de coronavirus a doublé en un jour dans le canton de Zurich. Il atteint vendredi soir 715 tests positifs au cours des dernières 24 heures contre 342 la veille. Par ailleurs, le nombre de patients hospitalisés a augmenté de 15 unités.

Actuellement, 62 personnes sont soignées à l'hôpital pour un cas de Covid-19 en terres zurichoises. Au cours des dernières 24 heures, une personne a succombé à la maladie dans le canton, indique le département zurichois de la santé sur Twitter. Ces chiffres ne sont pas encore intégrés dans la statistique de la Confédération.

18h15

Genève renforce son dispositif de traçage

Genève renforce son dispositif d'enquêtes d'entourage pour faire face à l'aggravation de la situation épidémiologique. Le but est de maintenir la capacité de mise à l'isolement et en quarantaine jusqu'à ce que les nouvelles mesures en vigueur depuis mercredi fassent effet.

"Le traçage est la priorité", a insisté la médecin cantonale Aglaé Tardin vendredi devant la presse. Le dispositif est actuellement à la limite de ses capacités. Les effectifs de la cellule Covid-19 devraient ainsi doubler d'ici trois jours pour atteindre près de 200 personnes.

Les autorités sanitaires ont rappelé la procédure à respecter lors d'un test de dépistage. La personne testée doit rester à la maison jusqu'à réception du résultat. Elle reçoit désormais un SMS l’informant du résultat dans les 24 heures. En cas de résultat positif, la personne doit se mettre immédiatement en isolement.

17h45

Plusieurs cantons imposent de nouvelles mesures

Face à la hausse des cas de coronavirus, plusieurs cantons étendent l'obligation de porter le masque à tous les lieux publics clos. D'autres vont moins loin et se focalisent sur les évènements publics et privés.

>> Lire : Retour sur les principales mesures du jour instaurées par les cantons

16h30

Huit homes touchés par le virus en Valais

Huit établissements médico-sociaux (EMS) valaisans sont touchés par le Covid-19. Pour l'heure, nonante résidents ont été testés positifs et deux sont actuellement hospitalisés, a indiqué à Keystone-ATS la cheffe du département cantonal de la santé Esther-Waeber-Kalbermatten, confirmant une information diffusée vendredi sur le site internet du Nouvelliste.

Nonante résidents sont touchés sur les 3000 que comptent tous les homes du canton. Mais en Valais comme en Suisse, les cas dans la population en général augmentent et la situation inquiète la conseillère d'Etat.

Parmi le personnel des homes touchés, 66 personnes ont été testées positives. Certaines sont asymptomatiques. L'heure est à l'analyse pour remonter aux sources des contaminations, identifier et mettre en quarantaine les cas contacts, comprendre comment le virus s'est propagé.

16h15

Le Festival des lumières de Morat victime à son tour du coronavirus

L'édition 2021 du Festival des lumières de Morat (FR), sixième du nom, n’aura pas lieu, crise du coronavirus oblige. Un programme alternatif adapté à la situation sanitaire pourrait être mis en place.

Le festival devait dérouler ses fastes du 13 au 24 janvier. Après consultation avec la cellule de coordination Covid-19 du canton de Fribourg et du médecin cantonal, le comité d'organisation a dû se résoudre à l'évidence. Les conditions nécessaires pour un déroulement serein du festival ne pourront être remplies.

Un programme alternatif est toutefois envisagé "afin d'offrir malgré tout une plateforme aux artistes et apporter une étincelle de lumière dans cette année sombre". Il sera mis en place ces prochaines semaines. L'aspect final du projet en cours de réflexion sera dévoilé sous peu, en fonction aussi de l'évolution sanitaire.

15h25

Les cantons veulent imposer le port du masque dans les espaces clos

Le masque pourrait devenir obligatoire dans tous les espaces publics fermés. Le télétravail pourrait être à nouveau généralisé et les rassemblements privés limités. Les directeurs cantonaux de la santé ont demandé vendredi au Conseil fédéral de telles mesures.

L'évolution des cas d'infections au Covid-19 est alarmante, ont constaté les directeurs de la santé lors d’une séance extraordinaire en la présence du conseiller fédéral Berset. Le port du masque doit être appliqué dans l'ensemble du pays. A cette fin, les directeurs de la santé demandent au gouvernement d'agir.

Les recommandations à l'intention des cantons ont été complétées. Les exigences à remplir par les bars, les clubs et les discothèques doivent être intensifiées, par exemple par un couvre-feu. Le traçage des contacts doit être maintenu. Le maintien des grandes manifestations est également sur le balan.

>> Les précisions de Camille Degott dans Forum:

Coronavirus : les cantons réclament des mesures généralisées au Conseil fédéral [RTS]
Coronavirus : les cantons réclament des mesures généralisées au Conseil fédéral / Forum (vidéo) / 2 min. / vendredi à 18:00

Décision attendue du Conseil fédéral

Ces mesures sont efficaces si les gens les appliquent, a souligné Martin Ackermann, chef de la Task Force scientifique Covid-19 de la Confédération lors d'un point-presse. Mais le temps est un facteur important. "Si on agit une semaine plus vite, le problème sera moins grave."

Le Conseil fédéral réagira prochainement, a annoncé dans la foulée Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l'infection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

>> L'interview dans Forum de Pierre-Alain Schnegg, membre du comité directeur de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé :

Les cantons demandent une intervention du Conseil fédéral : interview de Pierre-Alain Schnegg [RTS]
Les cantons demandent une intervention du Conseil fédéral : interview de Pierre-Alain Schnegg / Forum (vidéo) / 3 min. / vendredi à 18:00

Invité dans le 19h30, Mauro Poggia, ministre de la santé à Genève et également membre de la Conférence des directeurs, estime que des mesures unifiées à l'échelle de la Confédération sont nécessaires pour préserver les cantons alémaniques.

"Il faut intervenir en amont pour éviter que la vague qui arrive depuis la Suisse romande ne frappe lourdement les cantons alémaniques, où la perception de la situation est différente."

>> L'interview compète de Mauro Poggia dans le 19h30:

Les explications de Mauro Poggia, conseiller d'État en charge de la santé. [RTS]
Les explications de Mauro Poggia, conseiller d'État en charge de la santé. / 19h30 / 4 min. / vendredi à 19:30

15h00

Traçage dans les restaurants: réalités très différentes selon les cantons

De la simple feuille de papier à Berne à l’application numérique obligatoire dans le Jura, les clients voient de tout en matière de traçage dans les restaurants romands, comme le démontre l'enquête de l'émission de la RTS On en parle.

Le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence confirme quelques abus en Suisse, alors que le transfert de données à un tiers est illégal, selon la loi fédérale.

>> Pour plus d’informations: Traçage dans les restaurants: réalités très différentes selon les cantons

14h40

Inquiétudes du chef de la Task Force Covid-19 de la Confédération

Le chef de la Task Force scientifique Covid-19 de la Confédération attend 12'000 nouvelles infections d'ici deux semaines, malgré la mise en place de nouvelles mesures. "Les chiffres sont un choc, mais aussi une occasion de réagir rapidement", a déclaré vendredi Martin Ackermann.

Le responsable s'est dit inquiet lors du point presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il estime que, même si de nouvelles mesures sont prises, le nombre de cas et d'hospitalisations sera multiplié par quatre d'ici deux semaines.

Mise en place de nouvelles mesures

Toutefois, Martin Ackermann ne peut pas dire quand le système de santé suisse atteindra ses limites, n'ayant pas ces chiffres à portée de main. "Plus on agit tôt, mieux c'est", a-t-il noté. Actuellement, dix personnes contaminées en infectent en moyenne quinze autres.

"On a toujours parlé de la deuxième vague, a averti Martin Ackermann. L'augmentation est rapide, mais n'en est qu'à sa phase d'éveil." Il a insisté sur la mise en place de nouvelles mesures, en plus du respect des mesures d'hygiène déjà existantes.

Il évoque aussi le port du masque à l'intérieur indépendamment des distances, recommande le télétravail et la réduction du nombre et de la taille des événements. "Chaque jour compte", a-t-il souligné.

14h15

Les compétitions suisses de ski alpin sans public cette saison

Suite à une analyse approfondie de la situation relative au Covid-19 et d'entente avec Swiss-Ski, les organisateurs suisses des épreuves de Coupe du monde de ski alpin 2020/21 ont décidé que leurs compétitions, notamment les finales à Lenzerheide, se dérouleront en principe sans public cet hiver, a annoncé la fédération suisse dans un communiqué.

La Suisse accueille cette saison cinq compétitions parmi les plus prestigieuses du circuit (Saint-Moritz, Wengen, Crans-Montana, Adelboden, Lenzerheide), dont certaines attirent habituellement plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.

La saison débute samedi avec un géant féminin à Sölden (Autriche).

13h50

Alerte orange dans le canton de Neuchâtel

Dans le canton de Neuchâtel, le taux de positivité au Covid-19 est passé de 25% la semaine dernière à 33% ce vendredi. Tous les groupes d'âges sont touchés. Cette nouvelle flambée met sous pression les hôpitaux neuchâtelois déjà bien occupés par les patients qui viennent se faire traiter pour les traditionnelles infections hivernales.

>> Les précisions, dans le 12h45:

Alerte orange dans le canton de Neuchâtel: les précisions de Julien Guillaume [RTS]
Alerte orange dans le canton de Neuchâtel: les précisions de Julien Guillaume / 12h45 / 2 min. / vendredi à 12:45

13h00

Fribourg étend le port du masque face au bond de cas positifs

Le canton de Fribourg étend à partir de samedi l'obligation de porter le masque à tous les lieux fermés accessibles au public. Il exige aussi un système de traçage performance avec QR Code pour les établissements publics.

"La situation alarmante a nécessité une réunion extraordinaire du Conseil d'Etat jeudi", a expliqué vendredi à Granges-Paccot sa présidente Anne-Claude Demierre, en charge de la santé. Fin août, le port du masque avait été rendu obligatoire dans les commerces ainsi pour les serveurs dans les établissements publics.

"Le contexte s'est péjoré avec 158 cas positifs pour la seule journée de jeudi et 499 cas sur les quatre premiers jours de la semaine", a ajouté Anne-Claude Demierre. Le district de la Sarine, autour de Fribourg, est le plus touché. Fêtes, activités de loisirs, bars, clubs de sport et institutions sont les principaux foyers.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

L’hôpital fribourgeois va répartir les patients du coronavirus vers d’autres sites. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Fribourg annonce de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie / Le 12h30 / 30 sec. / vendredi à 12:30

12h15

La Suisse recense 3105 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

La Suisse compte 3105 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés vendredi par l'OFSP. Cinq décès supplémentaires sont à déplorer et 68 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'628 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 14,36%, contre 13,23% jeudi. Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections est de 13'261. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 229,8 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 74'422 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'578'103 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 1823 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5276.

Le pays dénombre par ailleurs 7311 personnes en isolement et 12'964 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 12'232 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

11h45

Obligation de porter le masque étendue dans trois nouveaux cantons

Vendredi matin, les gouvernements bâlois et grisons ont annoncé l'extension du port du masque dans les lieux publics pour les personnes de plus de 12 ans. Semblables sur ce principe de base à celles du canton de Berne, ces mesures s'appliquent dès samedi aux Grisons et dès lundi à Bâle-Ville.

Tous les lieux publics clos sont concernés, des centres commerciaux aux offices postaux, en passant par les musées, les gares, les établissements de restauration et les églises. Dans les cafés, les restaurants, bars et clubs bâlois et grisons, les clients ne pourront enlever leur masque qu'une fois assis. La consommation debout ne sera plus autorisée.

Ecoles concernées

Dans les deux cantons, les adultes devront en outre porter le masque dans toutes les écoles, à l'exception des salles de classe lorsque la distance minimale est garantie. Zurich a annoncé une mesure similaire jeudi. Aux Grisons, les communes sont chargées de contrôler le respect des nouvelles règles, écrit l'exécutif cantonal. Les contrevenants encourent une amende.

A Bâle, le nombre maximal autorisé dans un établissement de restauration est désormais de 100 par salle, distance minimale comprise entre les tables. Tous les établissements doivent en outre enregistrer les coordonnées des clients. Les évènements seront limités à 50 personnes si le port du masque y est impossible ou si la distance minimale n'est pas garantie.

Les nouvelles mesures sont valables jusqu'au 15 décembre aux Grisons et jusqu'au 31 décembre à Bâle-Ville.

Le gouvernement de Thurgovie a, lui aussi, serré la vis vendredi en matière de port du masque. Ses nouvelles mesures sont similaires dans les bars et les discothèques, mais elles ne vont pas aussi loin que Bâle-Ville et les Grisons dans les autres lieux accessibles au public.

En revanche, il faudra porter un masque dans les évènements thurgoviens publics et privés de plus de 30 personnes. L'enregistrement électronique des coordonnées des clients et invités y sera obligatoire. Ces nouvelles règles sont valables dès vendredi prochain jusqu'à la fin de l'année.

Annonce lucernoise à la mi-journée

Le canton de Lucerne s'apprête à étendre, lui aussi, l'extension du masque obligatoire. Son gouvernement a convoqué les médias vendredi à 12h00.

Mardi, le canton de Schwyz a annoncé une obligation de porter le masque dans les lieux clos accessibles au public, mais seulement lorsque la distance minimale ne peut y être garantie. L'obligation y est en revanche généralisée pour tous les évènements de plus de 50 personnes.

Actuellement, douze cantons dont les six romands limitent pour l'instant l'obligation de porter le masque aux commerces, voire aux bâtiments administratifs.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

la nouvelle affiche orange de l'OFSP affichant les recommandations pour lutter contre la pandémie. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
La lutte contre le coronavirus s’intensifie en Suisse alémanique / Le 12h30 / 1 min. / vendredi à 12:30

11h30

L'hôpital fribourgeois renforce ses mesures face au Covid-19

La forte progression des cas de contamination dans le canton de Fribourg contraint l'Hôpital fribourgeois (HFR) à prendre des mesures. Il annonce vendredi qu'il annule son "roadtrip" et qu'il va procéder à des transferts de patients vers d'autres sites pour réduire le taux d'occupation de ses lits.

L'HFR explique dans un communiqué qu'il a d'ores et déjà pris certaines mesures depuis la première vague de l'épidémie pour prendre en charge davantage de patients. Une trentaine de personnes ont par exemple renforcé les effectifs des soins intensifs et du service de médecine interne.

Face à la propagation du Covid-19, l'hôpital a également annulé sa tournée auprès de la population fribourgeoise. Ce "roadtrip", qui devait durer jusqu'au 25 octobre, devait informer sur les projets à venir de l'hôpital ainsi que d'expliquer sa stratégie 2030.

11h15

La Suisse conclut un accord avec AstraZeneca pour un vaccin

La Suisse a conclu un contrat avec l’entreprise AstraZeneca et le gouvernement suédois pour la livraison pouvant aller jusqu’à 5,3 millions de doses de vaccin contre le Covid-19. Le contrat s'inscrit dans un accord entre la Commission européenne et AstraZeneca.

Cette accord sur la livraison allant jusqu’à 400 millions de doses en Europe constitue la base du contrat, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) vendredi dans un communiqué. La Suède commandera les doses pour les pays de l’EEE et de l’AELE qui ne sont pas membres de l'UE et les revendra aux Etats correspondants sans profit.

Si les essais en cours réussissent et qu'il est approuvé, le vaccin d'AstraZeneca, l'AZD1222, sera livré directement en Suisse, a indiqué dans un communiqué la branche suisse de l'entreprise pharmaceutique britannique. Début octobre, AstraZeneca a déjà soumis une demande d'autorisation à Swissmedic.

L'OFSP indique que la Confédération mène une stratégie diversifiée, ne sachant pas quels vaccins s'imposeront. Elle négocie également avec d'autres fabricants pharmaceutiques, afin de pouvoir fournir rapidement un vaccin contre le nouveau coronavirus à la population suisse.

11h00

L'Allemagne veut faire une exception pour le tourisme d'achat

Quiconque se rend en Allemagne en provenance d'une zone à risque suisse doit présenter le résultat d'un test négatif ou se mettre en quarantaine durant 14 jours. En plus des autres exceptions, l'Allemagne voudrait en introduire une pour le tourisme d'achat.

Sur les ondes de la Radio SRF vendredi, l'ambassadeur de Suisse en Allemagne, Paul Seger, a évoqué un modèle d'ordonnance qui pourrait entrer en vigueur le 8 novembre.

"Si ce modèle d'ordonnance entre en vigueur, il sera possible de poursuivre le tourisme d'achat sans restrictions. Il sera alors possible de voyager en Allemagne pendant 24 heures", a-t-il déclaré. Ce qui n'est aujourd'hui pas encore le cas. "Mais si ce modèle d'ordonnance est adopté, comme nous l'avons entendu, il sera possible de le faire à partir du 8 novembre", a encore affirmé Paul Seger.

Pour mémoire, l'Allemagne a mis huit cantons suisses de plus sur sa liste des régions à risque jeudi. Dès samedi, Fribourg, le Jura, Neuchâtel, Nidwald, Schwyz, Uri, Zurich et Zoug rejoignent Vaud et Genève sur ladite liste.

10h30

"Mettre les gens dans la posture de délinquant potentiel" laisse perplexe la sociologue, Laurence Kaufmann

En France, le couvre-feu a été imposé. A Londres, les réunions privées sont interdites. Partout en Europe, ou presque, les autorités serrent la vis. Chez nous, les cantons et la Confédération se rencontrent ce vendredi afin de prendre d'éventuelles mesures supplémentaires.

Mais jusqu’où le peuple est-il capable d'adhérer à ces mesures? Laurence Kaufmann, professeure de sociologie à l’Université de Lausanne, était l’invitée de La Matinale pour essayer de répondre à cette question.

La sociologue en est consciente : désamorcer ses habitudes sociales n’est pas une mince affaire. "L’idée qu’il faut suspendre ou inhiber ses besoins de convivialité pour un bien qui nous semble abstrait, celui du bien de la communauté, n'est pas facile pour tout le monde." Pour elle, les gens sont usés.

Elle n’adhère d'ailleurs pas aux menaces répressives brandies par certains gouvernements qui n’hésitent pas à amender les personnes qui ne respectent pas les mesures imposées. "Mettre les gens dans la posture de délinquant potentiel me laisse perplexe et n’est pas, selon moi, compatible avec un argument sanitaire".

Pour elle, le ton utilisé en Suisse, notamment par le ministre de la Santé Alain Berset, demeure une forme d’interpellation responsabilisante plus adaptée. "Chacun a été mis dans la position d’une mission d’intérêt général ou de bien public." C’est plus lourd, explique-t-elle, mais c’est une manière plus efficace "d'encourager la population à se prendre en main".

>> Regarder l'interview complet de Laurence Kaufmann dans La Matinale:

Laurence Kaufmann, professeure de sociologie à l'Université de Lausanne (Vidéo) [RTS]
Laurence Kaufmann, professeure de sociologie à l'Université de Lausanne (Vidéo) / La Matinale / 6 min. / vendredi à 07:17

10h00

Masque obligatoire dans tous les lieux publics clos aux Grisons

Le port du masque devient obligatoire aux Grisons dans tous les lieux fermés accessibles au public. Le gouvernement cantonal l'a annoncé vendredi matin. Il suit l'exemple du canton de Berne. Douze autres cantons limitent cette obligation aux commerces.

Des centres commerciaux aux offices postaux, en passant par les musées, les gares et les établissements de restauration, les personnes de plus de 12 ans devront porter un masque dès samedi dans les Grisons. Il en va de même pour les adultes dans toutes les écoles, à l'exception des salles de classe. Les communes sont chargées de contrôler le respect de ces règles, écrit l'exécutif grison. Objectif: freiner la forte hausse des cas de coronavirus.

09h30

Le Valais renforce sa capacité de dépistage

Avec l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 et l'arrivée de l'hiver, le Valais accroît sa capacité de dépistage. Après un premier centre ouvert début octobre à Viège, des sites sont disponibles à Sion, Sierre et Martigny.

Le site www.vs.ch/covid-19 recense tous les sites, leurs horaires et leur fonctionnement (avec ou sans rendez-vous, formulaire à remplir ou autres). Le test est facturé directement à l'assureur et pris en charge par la Confédération pour les personnes présentant des symptômes; les autres doivent en assumer le coût, à moins que le test ne soit demandé et payé par l'employeur.

09h00

Comment les partis peuvent-ils suivre les résultats des élections?

Stamm physique ou virtuel? Les Jurassiens élisent dimanche leurs autorités cantonales et la question se pose cette année pour les partis, habitués à se retrouver tous ensemble dans un lieu pour fêter, ou non, les résultats.

Mais cette année, pandémie oblige, il faudra faire preuve de beaucoup de retenue dans la convivialité. Le PLR, les Verts et le PS ont d'ailleurs déjà annoncé qu'ils renonçaient aux stamms dimanche.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

L'Hôtel du Parlement et du gouvernement jurassiens à Delémont. [Gaël Klein   - RTS]Gaël Klein - RTS
Stamm physique ou virtuel? Comment les partis vont-ils suivre les élections jurassiennes / La Matinale / 2 min. / vendredi à 06:00

A noter d'ailleurs que c'est en ligne que va se tenir samedi le congrès du Parti socialiste suisse. La présidence du PS a pris cette décision en raison de l'augmentation des cas d'infections du coronavirus.

Le parti souhaite protéger la santé des participants. De nombreux délégués n'auraient pas pu se rendre à Bâle en raison des mesures de quarantaine, précise le PS dans un communiqué.

08h30

Les cantons devraient renforcer les mesures

Face à l'augmentation des nouveaux cas, les cantons sont en train de réévaluer leurs mesures sanitaires. Une rencontre avec le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset est prévue vendredi pour en discuter.

Recommandation du télétravail et obligation du port du masque à l'intérieur figurent parmi les pistes évoquées par la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga jeudi soir à Forum. Les discussions pourraient aussi porter sur la taille des événements, non seulement pour les grands rassemblements, mais aussi pour les manifestations privées.

Pour rappel, ce sont toujours les cantons qui tiennent les rênes puisque la Suisse est toujours en "situation particulière". Mais ils ont la volonté de se coordonner, à l'image de ce qu'ont fait les régions de l'est du pays qui se sont mises d'accord sur certaines règles sanitaires.

Le Conseil fédéral se pose lui une nouvelle fois en capitaine. L'équilibre est donc à trouver tant au niveau du fonctionnement du fédéralisme que dans la gestion concrète de la crise.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

Une nouvelle affiche de l'OFSP affichant les recommandations pour lutter contre la pandémie. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Les cantons pourraient annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie / La Matinale / 1 min. / vendredi à 06:00

08h15

Quelle convention pour encadrer le télétravail?

L'Union patronale suisse, en collaboration avec différentes faîtières de l'économie, a publié jeudi une convention pour encadrer le télétravail. Un employé en télétravail doit-il être défrayé pour ses dépenses? Le télétravail est-il suffisamment avantageux pour qu'il les prenne à sa charge?

>> Lire en détail: Quelle convention pour encadrer le télétravail?

>> Ecouter aussi le sujet de La Matinale:

La crainte des syndicats, c'est que la santé des collaborateurs ne soit pas vue comme indispensable et laissée à la charge de l'employé. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Une convention collective pour tenter de réglementer le télétravail. / La Matinale / 1 min. / vendredi à 06:00

08h00

Daniel Koch: "On s'est trop inspiré du confinement à la chinoise"

L'ancien "Monsieur Corona" de la Confédération Daniel Koch sort sa biographie en français, intitulée "Calme dans la tourmente". Il y égratigne certaines décisions, notamment émanant de la communauté scientifique "alarmiste".

Sur le plateau du 19h30, il estime notamment que la Suisse, comme d'autres pays, se sont trop inspirés du modèle de "lockdown" chinois. "C'était le seul exemple à disposition, mais les gens ont besoin de gagner leur vie au jour le jour, et ce modèle de confinement fait beaucoup de dégâts".

Il estime par ailleurs qu'il n'y a pas eu de conflit entre praticiens et scientifiques, mais que "deux visions totalement différentes du monde" se sont opposées.

Il estime enfin que trop d'énergie a été consacrée à l'application SwissCovid: "Oui ça aide, mais ça reste une application", dit-il, estimant qu'il aurait fallu "investir beaucoup plus dans d'autres choses". Mais, de manière générale, "ce ne sont pas les mesures en soi qui font la différence, c'est vraiment le comportement de la population", résume-t-il.

>> Voir l'interview complète de Daniel Koch dans le 19h30:

Daniel Koch "Je suis inquiet, mais il faut expliquer à la population. C'est le comportement qui fait la différence" [RTS]
Daniel Koch "Je suis inquiet, mais il faut expliquer à la population. C'est le comportement qui fait la différence" / 19h30 / 4 min. / le 15 octobre 2020

7h30

Cantons et Confédération appellent la population à réagir

Simonetta Sommaruga a alerté jeudi sur l'aggravation de l'épidémie. La présidente de la Confédération a appelé la population à réagir et à se ressaisir.

"Nous avons beaucoup à gagner, mais seulement si nous le faisons tous ensemble", a-t-elle déclaré devant les médias, après une rencontre avec les représentants des cantons. "Plus vite nous réagissons, moins il y aura de restrictions pour la population, l'économie, les familles et les groupes à risques".

"Il ne faut pas que la population attende les décisions des autorités, il faut déjà agir maintenant", estime Simonetta Sommaruga. "Et d'ailleurs, ce n'est pas très compliqué", poursuit-elle. La présidente dit toutefois comprendre que la population soit fatiguée, "c'est compréhensible".

>> L'interview complète de Simonetta Sommaruga dans Forum:

Simonetta Sommaruga lors de la conférence de presse Confédération-cantons du 15 octobre 2020. [Marcel Bieri - Keystone]Marcel Bieri - Keystone
Simonetta Sommaruga appelle les Suisses à réagir face une situation épidémique inquiétante / Forum / 6 min. / le 15 octobre 2020

>> La présidente s'est également exprimée dans le 19h30:

Simonetta Sommaruga "La situation est sérieuse, les prochains pas sont planifiés, les décisions vont être prises très vite" [RTS]
Simonetta Sommaruga "La situation est sérieuse, les prochains pas sont planifiés, les décisions vont être prises très vite" / 19h30 / 2 min. / le 15 octobre 2020

Discussion avec les cantons prévue vendredi

Des mesures supplémentaires pourraient être prises. Elles seront discutées lors d'une rencontre entre la Confédération et les cantons prévue vendredi. Certains cantons ont déjà renforcé leur dispositif de lutte. Il s'agit notamment de l'obligation du port du masque dans les espaces publics fermés.

Jeudi, le président de la conférence cantonale des directeurs de la santé, Lukas Engelberger, a appelé tous les cantons à prendre des mesures. Un durcissement est nécessaire, a-t-il averti, tous doivent revoir leurs concepts. Port du masque dans les commerces, restrictions dans les bars, les discothèques et les restaurants, réduction des participants aux manifestations. Les libertés devront être restreintes pour protéger au mieux une vie normale, estime-t-il.

07h00

Les cantons se préparent à la hausse des hospitalisations

Un peu plus de 2600 personnes ont été testées positives en 24 heures jeudi, mais les cantons s'inquiètent surtout de la hausse des hospitalisations à laquelle font face les hôpitaux romands. Avec un nombre de patients ayant plus que triplé en un mois, passant de 20 à presque 70, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont en alerte. Ils viennent d'ailleurs tout juste de réactiver leur plan d'action Covid au niveau un sur quatre.

>> Ecouter l'interview de Bertrand Levrat dans La Matinale de jeudi:

Bertrand Levrat s'exprime sur le plan d'action Covid-19 à Genève (vidéo) [RTS]
Bertrand Levrat s'exprime sur le plan d'action Covid-19 à Genève (vidéo) / La Matinale / 11 min. / le 15 octobre 2020

Pour s'y préparer, les services de soins intensifs romands ont mis sur pied une cellule de coordination. Celle-ci aura pour but de favoriser l'échange d'informations et de patients, afin de mieux répartir les malades en soins intensifs. Elle pourrait être déjà activée dès la fin de la semaine.

>> Le reportage du 19h30:

Les cas testés positifs au covid-19 augmentent et les cantons craignent la hausse des hospitalisations [RTS]
Les cas testés positifs au covid-19 augmentent et les cantons craignent la hausse des hospitalisations / 19h30 / 2 min. / le 15 octobre 2020

>> Lire également: Face au Covid, les hôpitaux romands coordonnent leurs soins intensifs

06h45

Le point sur l'état des connaissances scientifiques actuelles

Même chez les spécialistes, il n'y a pas de certitude claire qui expliquerait l'accélération du nombre de cas. Les comportements individuels ont souvent été pointés, mais depuis deux semaines, personne ne s’explique vraiment cette accélération particulièrement forte. Du côté de la communauté scientifique, il y a un consensus assez large pour le télétravail et pour l'obligation du port du masque en intérieur.

>> Les explications d'Alexandra Richard dans Forum:

Ce que disent et ne disent pas les chiffres et les courbes du coronavirus. [RTS]RTS
Hausse des cas de Covid-19, qu’en disent les épidémiologistes? / Forum / 2 min. / le 15 octobre 2020

Inquiétudes modérées face aux cas de réinfections

Sur 37,5 millions de cas officiellement confirmés dans le monde, cinq cas de réinfection ont été référencés dans la littérature scientifique. Une publication du Lancet parue mercredi décrit notamment le cas d'un jeune Américain de 25 ans qui semble avoir contracté deux fois le Covid-19 en trois mois.

L'émission scientifique CQFD a interrogé Jean Villard, responsable de l'unité d'immunologie et de transplantation aux HUG. Il note que dans la plupart des cas, une réinfection est asymptomatique, car le système immunitaire a appris à mieux lutter contre la maladie.

>> Les précisions de Jean Villard dans l'émission CQFD:

Cinq cas de réinfection au Covid-19 auraient été confirmés dans le monde.
Tatyana22021985
Depositphotos [Tatyana22021985 - Depositphotos]Tatyana22021985 - Depositphotos
Peut-on contracter deux fois le Covid-19? / CQFD / 11 min. / le 15 octobre 2020

06h30

2613 nouveaux cas annoncés jeudi

La Suisse compte 2613 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés jeudi par l'OFSP. Deux décès supplémentaires sont à déplorer et 41 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 19'750 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 13,23%. Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections est de 11'630. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 200,6 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 71'317 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'556'475 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 1818 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5208.

>> Lire le suivi de la journée de jeudi: "La Suisse s'est trop inspirée du modèle de confinement à la chinoise"

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus