Modifié

L'UDC du Valais romand soutient l'initiative "entreprises responsables"

Jérôme Desmeules, secrétaire général de l'UDC du Valais romand. [Olivier Maire - Keystone]
L'UDC du Valais romand appelle à soutenir l'initiative pour des entreprises responsables / Le Journal horaire / 1 min. / le 15 octobre 2020
L'UDC du Valais romand soutient l'initiative "entreprises responsables" soumise au vote le 29 novembre, a appris la RTS jeudi. La section valaisanne s'oppose ainsi au parti national qui devrait largement rejeter le texte.

C'est une surprise à l'UDC du Valais romand (UDCVr): le conseil de parti a décidé mardi soir à l'unanimité, moins une abstention, de soutenir cette initiative. Pour rappel, celle-ci veut que les sociétés suisses puissent être traduites devant les tribunaux helvétiques en cas d'atteinte aux droits humains ou à l'environnement à l'étranger.

L'UDCVr grossit ainsi les rangs des soutiens bourgeois au texte: "Personne parmi les politiques ne peut objectivement cautionner des choses horribles comme la torture, le travail des enfants ou la pollution des sols à l'étranger. Cela ne correspond pas aux valeurs suisses pour l'UDC du Valais romand", explique Jérôme Desmeules, secrétaire général du parti.

"Notre position peut surprendre certaines personnes"

Jérôme Desmeules admet que la position de la formation peut étonner: "Cela peut peut-être surprendre certaines personnes, mais ce qui nous inquiète, c'est qu'on a de plus en plus d'entreprises multinationales qui portent une politique mondialiste, qui refusent d'assumer certaines responsabilités, et qui exercent actuellement des choix qui sont parfois nuisibles aux endroits où elles sont actives."

L'UDC du Valais romand aurait même souhaité que l'initative aille plus loin et concerne aussi les ONG qui, selon le parti, ne sont pas à l'abri de violations des droits humains et des normes environnementales.

>> Lire aussi: La campagne hors-norme sur l'initiative "entreprises responsables"

Marie Giovanola

Publié Modifié