Le suivi de la situation le 14 octobre. [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse compte plus de 2800 nouveaux cas en 24 heures

- La Suisse compte 2823 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés mercredi par l'OFSP. Huit décès supplémentaires sont à déplorer. Le taux de positivité s'élève à 13,63%. Cinquante-sept nouveaux malades ont été hospitalisés.

- Face à "l'évolution préoccupante des cas positifs et des hospitalisations", le Conseil d'Etat genevois a resserré ses mesures. Les rassemblements de plus de 15 personnes sont désormais interdits dans l'espace public, et le masque obligatoire dans tous les établissements publics.

- Le conseiller fédéral en charge de l'Économie, Guy Parmelin aurait assisté à la réunion du Conseil fédéral mercredi par vidéo. Il est placé en quarantaine après le contrôle positif d'une personne de son entourage professionnel, annonce le Tages-Anzeiger.

- Superpropagateur ou non? Actuellement, les tests ne disent pas si le malade est contagieux ou non et, si oui, dans quelle proportion. Selon des experts, ces indications seraient pourtant importantes pour pouvoir orienter les mesures sanitaires.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h00

L'inquiétude grandit devant l'explosion du nombre de cas de Covid

Le nombre de contaminations a drastiquement augmenté sur les dernières 24 heures, avec plus de 2800 nouveaux cas, contre un millier seulement mardi dernier. Les hospitalisations sont encore très loin des niveaux du printemps, mais la tension est palpable à Berne, où le Conseil fédéral recevra les autorités cantonales jeudi dans une réunion très attendue.

>> Le sujet du 19h30 sur l'augmentation du nombre de cas de Covid:

En Suisse, le nombre de contaminations a drastiquement augmenté, avec plus de 2'800 nouveaux cas en 24h. [RTS]
En Suisse, le nombre de contaminations a drastiquement augmenté, avec plus de 2'800 nouveaux cas en 24h. / 19h30 / 2 min. / le 14 octobre 2020

>> L'interview de Bertrand Kiefer dans le 19h30:
Bertrand Kiefer: "La situation est vraiment impressionnante. Il faut qu'on se comporte de façon plus sérieuse". [RTS]
Bertrand Kiefer: "La situation est vraiment impressionnante. Il faut qu'on se comporte de façon plus sérieuse". / 19h30 / 2 min. / le 14 octobre 2020

>> Lire aussi: Covid-19: la deuxième vague en Suisse? Les hospitalisations en hausse

19h00

Les mesures genevoises ne vont pas mettre fin à tous les événements privés

Genève a annoncé mercredi de nouvelles mesures drastiques pour endiguer la propagation de l'épidémie dans le canton. Interrogé mercredi soir dans Forum, le conseiller d'Etat Mauro Poggia confirme que la situation est déjà grave. "Actuellement, 10% des personnes hospitalisées le sont aux soins intensifs. Si l'on ne fait rien, la prochaine étape, ça sera à nouveau des personnes qui décèdent comme on l'a connu ce printemps", annonce-t-il.

Mauro Poggia justifie les mesures visant les manifestations privées. "C'est principalement dans ces manifestations, qui étaient très peu réglementées jusqu'ici, que l'on constate l'apparition de foyers", explique-t-il.

Interrogé sur l'impact de ces mesures sur les fêtes de fin d'année, il estime que ces dernières ne sont pas mises en danger. "Il n'y a pas tant de fêtes de famille que ça qui dépassent 15 personnes", juge-t-il, "et si c'est le cas, il faudra tout simplement prendre des précautions".

>> L'intervention complète de Mauro Poggia:

Le canton de Genève met en place de nouvelles mesures pour les fêtes: interview de Mauro Poggia [RTS]
Le canton de Genève met en place de nouvelles mesures pour les fêtes: interview de Mauro Poggia / Forum (vidéo) / 6 min. / le 14 octobre 2020

Pas de descente de police chez les privés

La police pourra-t-elle ainsi faire irruption chez les gens lors de fête privées pour vérifier le respect des mesures ? Non, tempère Mauro Poggia, mais des éventuelles sanctions pourront être prises retrospectivement. "Si on constate qu'un foyer s'est créé lors d'un anniversaire où il y avait passablement de personnes, par exemple, nous demanderons quel était le plan de protection, et cas échéant des sanctions seront prises", détaille-t-il.

"Nous avons fondé l'ensemble des mesures sur la responsabilité individuelle, et nous le maintenons", poursuit encore le ministre, mais ça ne veut pas dire que l'Etat fermera les yeux: "Un policier ne pourra pas intervenir uniquement pour contrôler le respect des mesures sanitaires. En revanche, s'il intervient lors d'une fête pour tapage et qu'il constate des manquements aux protocoles de protection, des suites pénales sont possibles".

>> Le sujet du 19h30:

Genève durcit le ton face à la progression des cas de Covid-19. Pas plus de 100 personnes dans les rassemblements privés. [RTS]
Genève durcit le ton face à la progression des cas de Covid-19. Pas plus de 100 personnes dans les rassemblements privés. / 19h30 / 2 min. / le 14 octobre 2020


>> Lire aussi:
Genève interdit à nouveau les rassemblements dès 15 personnes

15h30

Masque dans les bars à Zurich

Le canton de Zurich serre la vis dans la lutte contre le coronavirus dans les bars et les clubs. Il faudra désormais y porter un masque. Il en va de même pour tous les évènements réunissant plus de 30 personnes. Cette limite était fixée à 100 jusqu'à présent.

La nouvelle mesure entre en vigueur dès jeudi. Elle concernera aussi tous les établissements de restauration où les clients ne consomment pas uniquement assis, indique mercredi le gouvernement zurichois. La mesure restera en vigueur au moins jusqu'au 31 octobre.

15h00

Genève prend de nouvelles mesures

Au vu de "l'évolution préoccupante" des cas positifs et des hospitalisations dans le canton de Genève, le Conseil d'Etat a décidé de prendre de nouvelles mesures pour tenter de ralentir la propagation du coronavirus, annonce-t-il dans un communiqué.

Pas plus de 15 personnes

Le gouvernement genevois a ainsi décidé d'interdire les rassemblements de plus de 15 personnes dans l'espace public, rappelant que la distance d'1m50 doit être respectée. Il précise néanmoins que les manifestations publiques sont autorisées sous réserve de l'élaboration et de la mise en oeuvre d'un plan de protection.

Le Conseil d'Etat a également décidé d'interdire les manifestations privées de plus de cent personnes.

Camps scolaires annulés

A noter encore que l'obligation du masque a été étendue à tous les établissements et toutes les installations accessibles au public.

Enfin, le département de l'instruction publique (DIP) a décidé d'annuler tous les camps scolaires et autres voyages d'études dès la 9e année et cela pour toute l'année scolaire 2020-2021. Cette décision concerne les degrés secondaires I et II, ainsi que l'enseignement spécialisé.

>> Lire aussi: Genève interdit à nouveau les rassemblements dès 15 personnes

13h45

Forte hausse des cas de Covid-19 dans un EMS jurassien

En une semaine, le nombre de cas de résidents testés positifs au Covid-19 sur le site EMS de Saignelégier (JU) est en forte hausse.  A ce jour, 18 pensionnaires ont été contaminés. Au niveau des collaborateurs, 9 soignants sont positifs au coronavirus.

Malgré les importantes mesures prises jusqu'ici, la propagation du virus reste difficile à contenir, a annoncé mercredi l'Hôpital du Jura (H-JU). La situation sur les trois autres sites de l'H-JU est sous contrôle. L'EMS de Saignelégier avait déjà été placé en quarantaine.

13h15

Une commission approuve la loi sur les cautionnements solidaires

La nouvelle loi sur les cautionnements solidaires liés au Covid-19 a été soutenue à l'unanimité par la commission de l'économie du National. Elle y a toutefois apporté des modifications, notamment concernant les délais d'amortissement.

Le National doit traiter le dossier lors de la session extraordinaire des 29 et 30 octobre, indiquent mercredi les services du Parlement.

Depuis mars, les PME ont un accès rapide et non bureaucratique à des crédits bancaires cautionnés. Ces crédits sont réglés par une ordonnance qui a échu le 25 septembre. Le remboursement des crédits s'étendant sur de nombreuses années, une nouvelle loi fédérale est nécessaire pour réglementer le traitement des crédits et des cautionnements.

13h00

Appel de l'hôpital de Schwyz à porter le masque dans la région

L'hôpital de Schwyz réagit à la hausse spectaculaire du nombre d'infections au Covid-19 dans le canton. Il appelle la population de la région du chef-lieu à porter le masque et à éviter le rassemblement de personnes. L'hôpital fait face à un afflux de patients.

Le secteur isolé de l'établissement destiné aux personnes infectées au coronavirus se remplit constamment et la part des patients présentant des difficultés respiratoires augmente, indique l'hôpital mercredi. Il est donc très important d'atténuer la tendance, écrit-il.

Actuellement, 30 à 40% des tests réalisés dans l'hôpital de Schwyz sont positifs, précise l'établissement. Le nombre de cas constatés augmente très fortement depuis dix jours dans la région centrale du canton, entourant le chef-lieu. Si la tendance se poursuit, les patients ne pourront plus être soignés sur place.

12h45

Hockey sur glace: Fribourg-Gottéron en quarantaine

Quatre joueurs de Fribourg-Gottéron ont été testés positifs au Covid-19 mardi, annonce le club dans un communiqué. L'équipe au complet est mise en quarantaine, de même que les joueurs U20 qui se sont entraînés ou ont joué avec la première équipe ces derniers jours.

Les trois prochaines rencontres des Dragons, contre Davos vendredi, à Lausanne samedi et à Genève mardi, ont été reportées. Aucune décision n'a été prise pour les matches du week-end du 23 au 25 octobre.

>>  Lire aussi: Fribourg-Gottéron en quarantaine, matches reportés

12h30

2823 nouveaux cas

La Suisse compte 2823 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés mercredi par l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 13,63%. Huit décès supplémentaires sont à déplorer et 57 malades ont été hospitalisés.

Depuis mardi, 20'704 tests ont été enregistrés. Le taux de positivité s'élève à 13,63%, contre 15,1% mardi, et 11,44% lundi. Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections est de 10'397. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 176,4 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 68'704 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1'536'725 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 1816 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5167.

12h15

Le conseiller fédéral Guy Parmelin est en quarantaine

Le conseiller fédéral Guy Parmelin est en quarantaine. Il a participé à la séance du Conseil fédéral de mercredi en vidéoconférence, a annoncé André Simonazzi lors de la conférence de presse du gouvernement, confirmant une information du Tages-Anzeiger.

Une personne du secrétariat général avec laquelle le ministre de l'économie a été en contact la semaine passée a été testée positive au coronavirus mardi. Guy Parmelin n'a pas de symptômes. Il a toutefois également effectué un test mardi. Le résultat est négatif, selon le porte-parole du gouvernement.

Conformément aux prescriptions, il restera en quarantaine ces prochains jours. Il pourra continuer à travailler depuis son domicile.

>> Lire: Le conseiller fédéral Guy Parmelin est en quarantaine

12h00

Une classe primaire en quarantaine à Bramois (VS)

Une classe de 8H de l’école primaire de Bramois a été mise en quarantaine mardi après qu'un enseignant et deux des dix-sept élèves ont été testés positifs au COVID-19. D’autres tests, traçage et investigations sont en cours. Selon l’évolution sanitaire, de nouvelles mesures pourraient être prises pour l'ensemble du territoire.

"Nous allons donner des consignes afin que les mesures déjà appliquées en classe et dans les salles de professeurs soient renforcées mais nous avons la volonté de ne pas fermer les écoles", explique à Keystone-ATS Jean-Philippe Lonfat, chef du Service de l’enseignement. Son service planche par ailleurs sur un concept qui permettra d'aborder les soupers de fêtes de fin d'année en toute quiétude.

La classe de Bramois est la première du Valais romand à être mise en quarantaine. La deuxième sur l'ensemble du territoire après celle de Viège (11 CO), il y a environ trois semaines. "Dans le Haut-Valais, tout s'est très bien passé et les élèves ont repris les cours normalement depuis", ajoute Jean-Philippe Lonfat. Outre ces deux foyers, les cas enregistrés étaient "plutôt épars".

11h45

L'économie circulaire envisagée comme clé pour une relance post-Covid

L'économie circulaire pourrait être l'une des clés de la relance économique post-Covid dans l’Union européenne, selon un rapport publié mardi. Et en Suisse aussi, ses principes pourraient être mieux appliqués.

>> Lire en détail: L'économie circulaire envisagée comme clé pour une relance post-Covid

>> Ecouter aussi le sujet de La Matinale:

La durée de vie de certains produits, comme les ordinateurs, pourrait être prolongée. [Cyril Zingaro - KEYSTONE]Cyril Zingaro - KEYSTONE
L'économie circulaire envisagée comme clé pour une relance post-Covid. / La Matinale / 1 min. / le 14 octobre 2020

11h30

Pas de prolongation des mesures contre les faillites

Les mesures prises pour éviter les faillites en raison de la pandémie de coronavirus ne seront pas prolongées. Les entreprises en difficulté pourront cependant bénéficier d'un sursis concordataire plus long. Le Conseil fédéral souhaite revenir au droit ordinaire.

Il indique mercredi qu'il continuera cependant d'observer l'évolution de la situation. Le gouvernement prendra de nouveau des mesures concernant les situations d'insolvabilité si cela doit se révéler utile.

Le Conseil fédéral avait suspendu temporairement en mars l'obligation pour les entreprises d'aviser le juge en cas de surendettement. Il permettait aussi aux PME de demander, sans démarches administratives complexes, un "sursis COVID‐19" limité dans le temps.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Le Conseil fédéral ne prolongera pas les mesures contre les faillites dues à la pandémie [Keystone]Keystone
Le Conseil fédéral ne prolongera pas les mesures contre les faillites dues à la pandémie / Le 12h30 / 1 min. / le 14 octobre 2020

11h00

Cent trente millions de francs pour aider la culture en 2021

En difficulté en raison de l'épidémie de Covid-19, le secteur culturel pourra compter sur une aide fédérale de 130 millions en 2021. Le Conseil fédéral a adopté mercredi l'ordonnance sur la culture Covid-19. Cette ordonnance fait suite à l'adoption par le Parlement de la loi Covid-19 lors de sa session d'automne. Elle entre en vigueur avec effet rétroactif au 26 septembre, précise le Conseil fédéral dans un communiqué.

Dans le détail, la Confédération consacrera 50 millions de francs en 2020 pour aider le secteur culturel à surmonter l'épidémie de Covid-19. En 2021, elle mettra 100 millions de francs à disposition des cantons pour soutenir les entreprises culturelles, 20 millions de francs à disposition de Suisseculture Sociale pour soutenir les acteurs culturels et 10 millions de francs pour des organisations faîtières pour soutenir les associations culturelles d'amateurs.

10h30

Les recrues passeront leurs week-ends en caserne

Pendant les deux dernières semaines de leur école de recrues, les conscrits devront se passer de leurs congés du week-end pour éviter toute infection au Covid-19. Les cours de répétition ne sont pas concernés.

L'interdiction de congés pour les quelque 10'000 recrues restera en vigueur jusqu'au 30 octobre, selon le porte-parole de l'armée Daniel Reist, qui a confirmé mercredi une information du portail en ligne blick.ch. Selon Daniel Reist, il y a actuellement 24 cas d'infection au coronavirus au sein de l'armée.

Toutes ces personnes ont été contaminées lors de leurs congés. L'armée ne veut pas prendre de risques et souhaite que les recrues puissent compléter leur formation correctement, a encore expliqué le porte-parole.

10h00

Fin de saison pour la Société de navigation du lac de Bienne

La Société de navigation du lac de Bienne (BSG) renonce à son horaire d'hiver. Depuis l'apparition du Covid-19 et le port obligatoire du masque sur les bateaux, le nombre de passagers s'est effondré de plus de 50%. La société prévoit une perte d'un million de francs pour 2020.

Dès le lundi 26 octobre, la Société de navigation du lac de Bienne annule toutes ses courses à l'horaire. Les croisières à thèmes sont maintenues et les croisières spéciales, notamment la location de bateaux, sont toujours possibles, a annoncé mercredi l'entreprise.

09h30

La hausse des burnouts liés au Covid inquiète les spécialistes

Depuis la fin de l'été, les personnes présentant des certificats d'arrêt de travail pour surmenage sont en augmentation. Les burnouts sont souvent liés aux changements provoqués par le Covid-19. Face au nombre croissant de consultations médicales, les spécialistes s'organisent.

>> Lire:  La hausse des burnouts liés au Covid inquiète les spécialistes

>> Voir aussi le sujet du 19h30:

Le coronavirus crée des situations d'anxiété et de stress. Les arrêts de travail sont en augmentation. [RTS]
Le coronavirus crée des situations d'anxiété et de stress. Les arrêts de travail sont en augmentation. / 19h30 / 2 min. / le 13 octobre 2020

09h00

Geste en faveur des indépendants et des entrepreneurs à Fribourg

Les députés fribourgeois ont voté une loi corrigeant une inégalité de traitement entre entrepreneurs au bénéfice du chômage partiel et indépendants touchant l’allocation perte de gain (APG), en lien avec la crise sanitaire. L'enveloppe atteint 25 millions de francs.

La loi complétant les mesures visant à lutter contre les effets du coronavirus pour les dirigeants d'entreprise et les indépendants a été avalisée mercredi par 86 voix sans opposition et 11 abstentions. "La période couvre avril et mai", a précisé le député PLR Claude Brodard, président de la Commission des finances et de gestion.

Le délai pour s'annoncer est fixé à janvier 2021. L'Etat s'attend à recevoir quelque 1000 requêtes, a ajouté Claude Brodard. "La loi s'adresse à des gens vulnérables, qui risquent la faillite", a relevé le député chrétien-social Claude Chassot, au nom de la majorité du groupe Vert Centre Gauche.

08h30

A la recherche des superpropagateurs

"Il faut bien comprendre que 80% des gens infectés ne transmettent pas la maladie à plus d'une personne, et le plus souvent à zéro personne", déclarait l'épidémiologiste Antoine Flahaut dans Forum lundi.

La transmission du virus reposerait donc essentiellement sur les autres 20%. Conséquence, toujours selon Antoine Flahaut, il faut mieux cibler ces superpropagateurs. La stratégie de prévention serait plus efficace et moins lourde pour la population. Mais qui sont-ils?

Potentiellement, chacun pourrait le devenir, car rien ne démontre aujourd'hui qu'il y aurait un facteur biologique, une sorte de gène du superpropagateur. En réalité, ce serait surtout une question de comportement et de circonstances,

"Le niveau de transmission à d'autres personnes va essentiellement dépendre de l'intensité des symptômes - plus on tousse et on éternue, plus on à de risque de disséminer le virus autour de soi - et du comportement de ces personnes, du nombre de contact qu'ils ont et du respect des gestes barrière", explique dans La Matinale Laurence Senn, infectiologue au CHUV.

Indication utile pour orienter les mesures

Superpropagateur ou non? Actuellement, les tests ne disent pas si le malade est contagieux ou non et, si oui, dans quelle proportion. Ils sont très sensibles et détectent aussi des petites quantités d’ARN. Positif ne veut donc pas forcément dire contagieux. Et seuls certains laboratoires donnent une information quantitative, au-delà du simple "vous êtes positif ou négatif".

Cette indication est pourtant intéressante pour pouvoir orienter les mesures sanitaires. Connaître le degré de contagiosité permettrait par exemple d’éviter une quarantaine inutile. Et aussi de mieux suivre l’évolution réelle de l’épidémie.

>> Ecouter le sujet complet de La Matinale:

Un patient suit une consultation à distance. [Alessandro della Valle - Keystone]Alessandro della Valle - Keystone
Qui sont les superpropagateurs du coronavirus? / La Matinale / 2 min. / le 14 octobre 2020

08h00

La crise sanitaire augmente le risque d'endettement des ménages suisses

Les ménages suisses sont-ils trop endettés? Le laboratoire d'idées Avenir Suisse remet cette question sur la table, en lien avec la crise du coronavirus.

Dans un article récent, les chercheurs constatent que l’endettement des ménages atteint déjà plus de 130% du produit intérieur brut. Et cette année, ce taux devrait franchir la barre des 140%.

>> Ecouter le sujet dans La Matinale:

Une image mettant en scène un conseiller d'endettement Caritas et une prestataire. [Christof Schuerpf - Keystone]Christof Schuerpf - Keystone
La crise sanitaire augmente le risque d'endettement des ménages suisses / La Matinale / 1 min. / le 14 octobre 2020

07h30

Bientôt une version de Swisscovid pour les fêtes privées

Le rôle de l'application Swisscovid dans la lutte contre le coronavirus se renforce avec la hausse des nouveaux cas. Plus de 1,6 million de résidents suisses activent quotidiennement l'application Swisscovid. Durant la seule journée de lundi, plus de 600 personnes alertées par l'application ont contacté la hotline fédérale.

L'application gagne donc en crédibilité, mais ne fonctionne que pour les transmissions par gouttelettes. Ses développeurs préparent une version dédiée à la lutte contre les infections via les aérosols, dans les fêtes privées et les cafés-restaurants.

>> Voir le reportage du 19h30:

L'application SwissCovid, très controversée, commence à porter ses fruits. [RTS]
L'application SwissCovid, très controversée, commence à porter ses fruits. / 19h30 / 2 min. / le 13 octobre 2020

07h00

Des masques qui ne sont souvent pas efficaces

La RTS a fait tester seize masques de protection vendus sur le marché suisse. Les résultats sont mauvais, en particulier pour les masques en tissu. Dans une large mesure, d'après le test réalisé pour le compte des émissions A Bon Entendeur et On En Parle de la RTS, les masques censés nous protéger contre la propagation du coronavirus ne sont pas efficaces.

>> Le reportage du 19h30:

La plupart des masques de protection contre le Covid-19 ne sont pas conformes. ABE en a testé 16. [RTS]
La plupart des masques de protection contre le Covid-19 ne sont pas conformes. ABE en a testé 16. / 19h30 / 1 min. / le 13 octobre 2020

>> les explications de Linda Bourget, productrice du magazine ABE:

Linda Bourget: "Aujourd'hui, personne ne surveille l'efficacité des masques que l'on porte". [RTS]
Linda Bourget: "Aujourd'hui, personne ne surveille l'efficacité des masques que l'on porte". / 19h30 / 1 min. / le 13 octobre 2020

>> Lire également: Les masques censés nous protéger contre le coronavirus sont mauvais

06h40

Le marché de Noël de Montreux aura lieu

C'est le plus célèbre des marchés de Noël de Suisse romande... il s'agit de celui de Montreux.

Il aura finalement bien lieu, mais se réinvente, coronavirus oblige. Son nouveau nom: "plaisir d'hiver". Il sera réparti sur plusieurs sites.

>> Ecouter Laurent Wehrli, syndic de Montreux, conseiller national PLR vaudois:

Le marché de Noël de Montreux aura finalement lieu: interview de Laurent Wehrli [RTS]
Le marché de Noël de Montreux aura finalement lieu: interview de Laurent Wehrli / Forum (vidéo) / 4 min. / le 13 octobre 2020

06h20

Plus de 1400 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse a comptabilisé mardi 1445 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés par l'OFSP. Sept décès supplémentaires ont été déplorés et on a enregistré 39 hospitalisations de plus. Depuis lundi, 9571 tests ont été enregistrés. Le taux de positivité s'élève à près de 15,1%, contre 11,44% lundi et 9,76% vendredi.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus