Publié

Des pirates informatiques détournent les salaires d'universités suisses

L'université de Bâle fait partie des hautes écoles suisses qui ont été piratées. [Georgios Kefalas - KEYSTONE]
Plusieurs universités suisses ont été victimes de pirates informatiques. / Le Journal horaire / 37 sec. / le 4 octobre 2020
Des pirates informatiques, pas encore identifiés, sont parvenus ces derniers jours à détourner des virements de salaires des employés de plusieurs universités suisses, a rapporté dimanche la SonntagsZeitung.

"Selon nos informations, plusieurs hautes écoles en Suisse sont touchées", a confirmé Martina Weiss, secrétaire générale de la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses (swissuniversities).

Les pirates informatiques ont utilisé des données d'accès qu'ils avaient obtenues par le biais du "phishing" (hameçonnage), une technique frauduleuse destinée à leurrer l'internaute pour l'inciter à communiquer des données personnelles. Au moins trois universités suisses ont été touchées, dont l'Université de Bâle.

Montant à six chiffres détourné

Selon le Ministère public bâlois cité par le journal SonntagsZeitung, les pirates sont entrés directement dans le système des universités grâce aux données personnelles volées et ont modifié les comptes des bénéficiaires pour le paiement des salaires.

Les criminels, dont l'identité n'a pas encore été découverte, ont détourné un montant à six chiffres. Une partie des sommes se trouve désormais sur des comptes à l'étranger, selon le Parquet cantonal bâlois.

Attaque déjouée à Zurich

Swissuniversities a envoyé un mail d'avertissement pour que les universités suisses soient sur leur garde. L'Université de Zurich, également visée par les cybercriminels, a elle réussi à déjouer l'attaque car ses employés ont reconnu les tentatives d'hameçonnage, indique la SonntagsZeitung.

ats/afp/jpr

Publié