Publié

Les bastions suisses de la résistance aux avions de combat

Les Suisses ont accepté, du bout des lèvres, le crédit pour l'achat d'avions de combat. Dans certains cantons, en particulier en Suisse romande, les électeurs s'y sont toutefois opposés de manière catégorique.

Jurassiens et Genevois se sont, par exemple, mobilisés pour dire "non", comme d'habitude. Depuis 27 ans et le vote sur les F/A 18, la répartition géographique des opposants aux engins militaires a connu quelques évolutions, mais l'ensemble change peu.

Les Romands sont réticents alors que les cantons de Suisse centrale se montrent plutôt enthousiastes. Des constantes que l'on peut constater sur les cartes des trois votations sur le sujet, une première en 1993, une deuxième en 2014 et une troisième ce dimanche.

Les votations sur les avions militaires des trois dernières décennies. [RTS]Les votations sur les avions militaires des trois dernières décennies. [RTS]

En vert, apparaissent les communes dont le "oui" a été plus marqué que celui de la Suisse entière. A l'inverse, les localités en violet ont été moins favorable que le reste du pays.

Si le non a, ce dimanche encore, été massif dans certaines régions de Suisse romande, il n'aura pas été suffisant pour faire obstacle à l'achat militaire, contrairement à ce qui s'était passé il y a six ans, lorsque le peuple suisse avait refusé l'achat des avions Gripen.

Tyf

Publié