Modifié le 28 juin 2010

Mgr Pierre Bürcher nommé en Islande

L'exil de Mgr Pierre Bürcher clôt une longue polémique
L'exil de Mgr Pierre Bürcher clôt une longue polémique [Keystone]
L'évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg devient évêque de Reykjavik, en Islande. La décision de Benoît XVI met fin à des années de tensions entre Mgr Bürcher et les catholiques vaudois.

C'est un communiqué du service d'information de Mgr Bürcher qui
donne la nouvelle, ce mardi. Le texte précise que le nouvel évêque
prendra ses fonctions "dans les deux mois qui viennent".





Dans ce nouveau mandat épiscopal au service de l'Eglise catholique
en Islande, Mgr Bürcher "pourra mettre à profit l'expérience
acquise par son ministère de plus de 36 ans dans le diocèse de
Lausanne, Genève et Fribourg et ses fréquents contacts avec des
chrétiens de tout horizon".





L'évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg succède ainsi
à Mgr Johannes Gijsen, d'origine néerlandaise, qui est arrivé à
l'âge de la retraite. Il sera le sixième évêque du diocèse de
Reykjavik.

Fin d'une longue polémique

L'affaire couvait depuis de nombreuses années. En 2004, Mgr
Pierre Bürcher avait été démis de ses fonctions de vicaire
épiscopal, mais il avait conservé ses fonctions d'évêque auxiliaire
du diocèse. Il avait été nommé parallèlement par Jean-Paul II comme
membre de la Congrégation pour les Eglises orientales.





L'Evêché était resté muet, à l'époque, sur les tensions qui
avaient conduit le pape et l'évêque à prendre ces décisions.
Pressés de questions, les responsables du diocèse avaient cependant
reconnu les difficultés traversées par l'Eglise vaudoise depuis
quelques années.





L'évêque, Mgr Genoud, avait alors utilisé les termes de
"tensions", de "divisions" et de "divergences" pour qualifier cette
crise. Au-delà des problèmes de communication rencontrés par
l'évêque auxiliaire avec la Fédération des paroisses vaudoises, il
existait également des différents dans la conception de la
pastorale et les nominations.





"Les plus hautes autorités romaines souhaitaient que je reste,
d'aucuns souhaitaient que je parte", avait expliqué de son côté Mgr
Bürcher.





rsr/oa

Publié le 30 octobre 2007 - Modifié le 28 juin 2010

Catholicisme en Islande

Deux fois et demi la Suisse, le diocèse de Reykjavik comprend l'ensemble de l'Islande, d'une superficie de 103'000 km2, avec près de 300'000 habitants dont moins de 10'000 catholiques disséminés sur tout le territoire de l'île.

La première évangélisation de l'Islande remonte à la fin du 10ème siècle. Actuellement, c'est le pays du nord de l'Europe qui comprend proportionnellement le plus grand nombre de catholiques. L'Eglise y est en pleine croissance.

L'événement marquant l'histoire récente du diocèse de Reykjavik est la visite du Pape Jean-Paul II, en 1989.