Modifié

Dépistage du coronavirus: quand, où et comment?

Tests Covid-19: les capacités de dépistage varient selon les cantons [RTS]
Tests Covid-19: les capacités de dépistage varient selon les cantons / 19h30 / 2 min. / le 21 septembre 2020
Quand faut-il se faire tester? Où peut-on se faire tester? Combien de temps avant d’obtenir les résultats? Mon test sera-t-il remboursé? Les réponses ne sont pas toujours les mêmes selon les cantons. Le 19h30 de la RTS s'est penché sur la question.

Quand se faire tester?

Comment savoir quand il faut se faire tester? Un rhume suffit ou faut-il une toux?

De manière générale, l’OFSP recommande un dépistage pour toutes les personnes qui ont des symptômes compatibles avec le COVID-19. Pour évaluer si ces symptômes nécessitent ou non un test, l’OFSP recommande de prendre contact avec son médecin ou d’effectuer une auto-évaluation en ligne. Ces tests en ligne sont disponibles sur les sites de chaque canton, ou de l’OFSP.

Autre cas de figure, il faut se faire tester si votre médecin ou l’autorité cantonale vous le recommande, par exemple parce que vous avez été en contact étroit avec une personne diagnostiquée positive au COVID-19 ou parce que vous avez été alerté par l’application Swiss Covid.

>> Voir le didactique du 19h30:

Quand se faire tester pour le Covid? Le didactique de Christophe Schenk [RTS]
Quand se faire tester pour le Covid? Le didactique de Christophe Schenk / 19h30 / 2 min. / le 21 septembre 2020

Divergences selon les cantons

Il existe toutefois des divergences entre les cantons s’agissant des symptômes nécessitant ou non un test de dépistage. Cette différence est visible si l’on utilise par exemple les auto-évaluations en ligne des différents cantons.

Nous avons fait le test, notre notre tour d’horizon montre qu’avec un rhume comme seul symptôme, les cantons de Vaud, Valais et Genève recommandent un test. Alors que pour le même symptôme, Fribourg, Neuchâtel, Berne et le Jura ne le recommanderont pas.

>> Lire aussi: Pour les mêmes symptômes, les CoronaCheck divergent entre cantons

Où peut-on se faire tester?

De manière générale, les tests sont effectués en cabinet médical, à l’hôpital, ou dans des centres de test spécialement désignés. Le dispositif varie selon les cantons et les situations.

A Neuchâtel par exemple, il faut se rendre dans l’un des cinq centres de tri infirmier répartis dans le canton. Alors qu’à Genève, tout se passe en hôpital. Le Valais propose de réaliser les frottis de dépistage soit en cabinet médical, soit aux urgences des hôpitaux de Martigny, Sion, Viège ou Rennaz. Dans le Jura, il y a un centre de dépistage près de Delémont.

Finalement, dans le canton de Vaud, la situation est assez variée : le test de dépistage peut se faire en cabinet médical ou aux urgences, ou dans l’un des 13 centres de tests mis en place dans le canton. Là, il y a deux critères : ne pas nécessiter une consultation médicale et ne pas faire partie des personnes dites "vulnérables". Certains de ces centres sont des "drive-in". L’un d’entre eux a été mis en place par les Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois, à Yverdon-les-Bains. Là, on peut venir se faire tester sur rendez-vous, mais sans quitter sa voiture.

Sur son site internet, Fribourg indique qu'en cas de symptômes légers, un test dit "rapide", sans consultation médicale, est réalisé dans l’un des centres de dépistage du canton.

Les capacités de tests varient selon les cantons. [RTS]Les capacités de tests varient selon les cantons. [RTS]

Coût et prise en charge par la Confédération

Le tarif d’une analyse de biologie moléculaire réalisée sur Sars-CoV-2 est de 82 francs. S’ajoute le prix du matériel et du prélèvement de l’échantillon, ou encore la transmission des résultats. Depuis le 25 juin 2020, la Confédération prend en charge les coûts des tests lorsque les critères de l’OFSP sont remplis.

Afin de bénéficier d’un test gratuitement, un médecin doit prescrire l’analyse. Soit votre médecin ou l’autorité cantonale vous demande de réaliser un dépistage, soit vous avez des symptômes ou l'évaluation en ligne vous le prescrit. Dans ce cas, l’hôpital, ou le centre de dépistage, vérifiera qu'un test est réellement nécessaire et remplit bien les critères de l’OFSP.

Comme l'explique Loïc Favre, porte-parole des Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois: "Pour le passage au drive-in, les inscriptions se font sur notre site internet. Pour s'inscrire, la personne doit remplir un formulaire, une sorte de 'corona-check'. En fonction des réponses, elle pourra ou non obtenir un rendez-vous".

Combien de temps pour avoir le résultat?

Si, globalement, en Suisse romande, le délai pour obtenir son résultat est en moyenne de 24 heures, les situations divergent selon les cantons.

Dans le canton de Vaud par exemple, le temps pour recevoir le résultat varie de quelques heures à 2 jours. Cette variation dépend de l’heure à laquelle le test est réalisé, car les analyses ne se font pas la nuit. Retards possibles aussi lors des pics d'activité.

En Valais, selon le département de la santé du canton, le délai moyen entre le prélèvement et le résultat est d’environ 20h pour les analyses effectuées par le laboratoire de l’Institut central des hôpitaux qui réalise 90% des analyses. A Neuchâtel, il faut entre 48 et 72 heures, voire plus.

Que faire en attendant le résultat?

Il faut rester à la maison et éviter les contacts, jusqu'à ce que le résultat soit disponible recommande l’OFSP.

Ensuite, en cas de résultat positif, il faut se mettre en isolement jusqu'à sa levée par l'autorité cantonale. En règle générale, au plus tôt 48h après l’atténuation des symptômes de la maladie, explique l'OFSP. Si le test est négatif et que vous avez des symptômes, il faut rester en auto-isolement jusqu'à 24 heures après leur atténuation.

Elodie Botteron

Publié Modifié