Modifié

L'offre en trains de nuit sera étendue à 25 destinations depuis la Suisse

Les CFF et les chemins de fer autrichiens augmentent l'offre des trains de nuit. [Leandre Duggan - KEYSTONE]
Les CFF et les chemins de fer autrichiens augmentent l'offre de trains de nuit. / Le Journal horaire / 42 sec. / le 15 septembre 2020
L'offre de trains de nuit passera de six à dix lignes. De nouvelles liaisons sont prévues à partir de la Suisse vers Amsterdam, Rome ou Barcelone. Les CFF et la compagnie autrichienne ÖBB ont signé mardi une déclaration d'intention en ce sens.

Le nombre de passagers dans les trains de nuit en provenance de la Suisse a augmenté de plus de 25% par rapport à l'année précédente, ont communiqué mardi les CFF. Estimant qu'il s'agit d'une "tendance durable", les deux partenaires souhaitent développer un réseau "attrayant" afin de transférer davantage de voyageurs vers le rail et de contribuer à la réduction des émissions de CO2 dans le secteur du voyage.

Les chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB) exploitent déjà 19 lignes Nightjet et huit liaisons supplémentaires avec d'autres partenaires. Dans le plan d'extension du réseau Nightjet Suisse 2024, dix lignes partiront de Suisse, pour un total de 25 destinations, écrivent les CFF.

Une liaison quotidienne vers Amsterdam

Parmi les nouveautés, une liaison quotidienne vers Amsterdam est prévue dès décembre 2021. Deux trains distincts devraient rallier Berlin et Hambourg à partir de 2023, selon les CFF. En outre, des liaisons vers Rome et Barcelone sont en cours de discussion. La ligne vers Barcelone devrait s'arrêter à Lausanne et à Genève, d'après les CFF.

A court terme, les CFF comptent louer du matériel roulant adapté au trafic de nuit. Pour un développement à moyen et long terme, les ÖBB investissent, eux, dans du nouveau matériel roulant, qui sera progressivement introduit.

ats/jpr

Publié Modifié

Promotion du rail dans la loi

Le Parlement fédéral débat pendant cette session de la révision totale de la loi sur le CO2. Cette révision prévoit la promotion du trafic ferroviaire transfrontalier à partir du Fonds suisse pour le climat.

Ce soutien financier permettrait de compenser les coûts d'exploitation élevés et déficitaires de l'offre en trains de nuit, écrivent encore les CFF.