Modifié

Le Parlement valaisan débloque 3,5 millions pour Chamoson

Le 11 août 2019, la rivière Losentse à Chamoson s'était transformée en torrent mortel emportant deux personnes. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Chamoson (VS) bénéficiera d'un crédit cantonal de 3,5 millions pour ses travaux après les intempéries de 2019 / Le Journal horaire / 39 sec. / le 8 septembre 2020
Le Grand Conseil valaisan a accepté mardi à l'unanimité d'octroyer un crédit cantonal supplémentaire de 3,5 millions à la commune de Chamoson pour financer les travaux de première priorité qu'elle a effectués sur ses torrents suite aux intempéries de 2019.

Pour les seuls projets de première priorité, la facture s'élève à 5,82 millions. Avec cette rallonge cantonale de 3,5 millions - 5,5 millions avec la part fédérale - 95% de cette somme est désormais supportée par le canton et la Confédération. La commune de Chamoson prendra à sa charge quelque 290'000 francs.

Les députés ont souligné l'importance d'accorder cette aide afin de ne pas creuser la dette de la municipalité. Ils ont aussi rappelé que les critères d’urgence et d’imprévisibilité essentiels pour l’obtention d’un tel crédit supplémentaire étaient remplis. Les députés ont répété leur solidarité avec la commune.

>>Lire aussi: Après la lave torrentielle à Chamoson, facture de près de 8 millions

Soutien "de bon augure"

D’autres projets d’aménagement des cours d’eau consécutifs à cet événement devront être mis à l’étude et planifiés. Ces derniers ne font pas partie de la présente demande, mais figureront dans les budgets ordinaires, a détaillé le président de la Commission des finances Stéphane Pont. Au total, les travaux effectués à Chamoson ont coûté quelque 10 millions.

Le président de la commune Claude Crittin s'est dit "touché" par la décision unanime du Parlement. Il souligne aussi que la dernière demande similaire de Chamoson remonte à 1928. Elle avait également été acceptée.

Le chef du Département de la mobilité, du territoire et de l'environnement Jacques Melly a lui relevé "la sensibilité de bon augure manifestée par l'ensemble des groupes" face à ce genre de situations provoquées par des sautes d'humeur du temps qui pourraient se reproduire.

Créer une réserve

Dans ce contexte, Jacques Melly a aussi rappelé la volonté du gouvernement de créer une réserve de politique budgétaire pour parer aux éventuels coups durs. Il s'agirait d'une espèce "d'assurance casco", dotée initialement de 100 millions de francs pris sur le carnet d'épargne de l'Etat, complétés de 32 millions dans le cadre du budget, avait expliqué Roberto Schmidt, chef du département valaisan des finances lors de la présentation du budget 2021, fin août. Le Grand Conseil devra se prononcer.

ats/clo

Publié Modifié

Rappel des faits

Le 11 août 2019, un violent orage de grêle a provoqué notamment le débordement de la Losentse en crue. Une lave torrentielle avec un débit de près de 550 mètres cubes par seconde (le débit standard du Rhône est de 320m3/s) avait déferlé et emporté deux voitures.

L'un des véhicules était vide et a été retrouvé peu après. L'autre voiture, occupée par un Genevois de 37 ans domicilié en Valais et une fillette française de 6 ans, avait été repêchée dans le Rhône le 13 octobre, sans les corps. Celui de la fillette a depuis été retrouvé dans le Léman au large de Cully (VD) le 27 juillet 2020. La deuxième personne disparue n'a par contre toujours pas été retrouvée.

Deux disparus a Chamoson apres une coulee de boue [RTS]
Deux disparus à Chamoson après une coulée de boue / L'actu en vidéo / 1 min. / le 12 août 2019