Modifié

Doudou Diène tance les affiches UDC

Doudou Diène demande le retrait des affiches UDC controversées [Reuters]
Doudou Diène demande le retrait des affiches UDC controversées [Reuters]
Le rapporteur de l'ONU contre le racisme Doudou Diène a demandé vendredi, devant le Conseil des droits de l'homme réuni à Genève, le retrait de l'affiche de l'UDC représentant des moutons.

L'affiche de l'UDC est de nature à provoquer la haine raciale et
religieuse, a affirmé Doudou Diène.

S'exprimant en séance plénière devant le Conseil des droits de
l'homme, réuni depuis lundi à Genève, le rapporteur spécial de
l'ONU s'est félicité de la réponse du Conseil fédéral à sa demande
d'explications.

De nature à susciter la haine

Doudou Diène a toutefois déclaré aux délégués: «Après lecture
attentive de cette réponse et compte tenu des précédents mentionnés
dans mon rapport de visite sur la Suisse, je partage le point de
vue d'organisations de la société civile qui ont estimé que cette
affiche était de nature à susciter la haine raciale et
religieuse».

«J'estime, en conséquence, que la liberté d'expression ne doit pas
servir de paravent à l'incitation à la haine raciale et religieuse
et que le retrait de cette affiche serait plus conforme à l'image
avérée de la Suisse comme pays respectueux des droits de l'homme»,
a ajouté le juriste sénégalais.

Réponse de l'ambassadeur suisse

En réponse au rapporteur de l'ONU Doudou Diène, l'ambassadeur de
Suisse auprès de l'ONU Blaise Godet a pris la défense du débat
démocratique en Suisse. Il a toutefois regretté que ce débat puisse
parfois conduire à «des expressions exagérées».

«La démocratie suisse est une démocratie vivante à laquelle
participent tous les groupes de la population. Elle permet, par le
biais de référendums et d'initiatives, de proposer des
modifications constitutionnelles», a déclaré vendredi devant le
Conseil des droits de l'homme le représentant de la Suisse.

Débat politique

«Cela implique une grande transparence dans le débat politique
et cela a pour conséquence que des thèmes même très controversés
puissent être discutés sur la scène publique, parfois accompagnés
d'expressions exagérées et parfois regrettables», a ajouté Blaise
Godet.

«Finalement l'expérience montre que le bon sens prévaut et que le
débat politique permet de corriger les excès qu'il sécrète», a
affirmé l'ambassadeur. L'ambassadeur a précisé qu'il appartient aux
tribunaux de juger des actes condamnables. Il souligne par ailleurs
qu'il n'a pas d'instructions du Conseil fédéral pour accepter la
demande de Doudou Diène de retirer l'affiche de l'UDC.

ats/bri/nr

Publié Modifié

Au nom de la liberté d'expression

L'affiche de l'UDC en faveur de son initiative pour l'expulsion des criminels étrangers montre trois moutons blancs expulsant un mouton noir sur territoire suisse.

Le rapporteur D.Diène avait été saisi de cette affaire par des ONG suisses en août. Il avait alors écrit au Conseil fédéral.

Le Conseil fédéral avait répondu le 12 septembre. Dans sa lettre, le gouvernement avait mis en avant l'importance de la liberté d'expression.

Dans son rapport au Conseil, le rapporteur de l'ONU D.Diène critique également l'initiative populaire lancée contre la construction de minarets.