Modifié

L'initiative UDC démarre mal, les avions de combat séduisent, selon un sondage SSR

Alors que le renouvellement de la flotte des avions de combat reçoit le soutien d'une majorité de la population, l'initiative UDC sur l'immigration peine à convaincre les Suisses, d'après le sondage de l'institut gfs.bern pour la SSR publié jeudi.

L'initiative de l'UDC "Pour une immigration modérée" démarre mal la campagne en vue des votations du 27 septembre. D'après le sondage de l'institut gfs.bern, seuls 35% des Suisses se montrent en faveur du projet. Autre objet soumis aux Suisses, les nouveaux avions de combat obtiennent eux un net soutien de la population, avec 58% de oui.

Immigration: l'UDC seule contre tous

Dans le détail, l'initiative UDC dite de limitation, qui demande de renégocier la libre circulation des personnes avec l'Union européenne, ne séduit que dans son propre camp. Les sympathisants UDC sont 83% à soutenir le texte, qui est largement repoussé par les partisans de tous les autres grands partis. Ce rejet, très marqué dans toutes les formations, grimpe jusqu'à 89% de non chez les sympathisants socialistes.

"Tous les groupes d'électeurs suivent donc les mots d'ordre de leurs directions de parti respectives", note l'institut gfs.bern.

>> Les précisions de Julien Bangerter dans Forum:

L'initiative de limitation démarre mal, selon un premier sondage SSR [RTS]
L'initiative de limitation démarre mal, selon un premier sondage SSR / Forum (vidéo) / 2 min. / le 20 août 2020

Le Tessin divisé

Au niveau régional, le texte qui vise à limiter l'immigration serait pour l'heure balayé en Suisse romande. Seul un Romand sur quatre interrogé dirait oui. En Suisse alémanique également, l'initiative peine à convaincre.

En revanche, le Tessin semble très partagé sur la question: 47% des Tessinois interrogés se sont montrés en faveur du projet et 49% s'y opposent (4% d'indécis). Dans cette région, "la tendance évolue en direction du oui", indique gfs.bern.

Selon gfs.bern, la formation de l'opinion sur cette initiative se révèle avancée, ce qui laisse peu de marge de manoeuvre lors de la campagne pour modifier les rapports de force: "Les électeurs ont déjà voté sur différentes problématiques relevant du même thème et ayant les mêmes auteurs. Par conséquent, les opinions sont déjà largement faites", explique l'institut de sondage.

>> Le débat entre les conseillères nationales Jacqueline De Quattro (PLR/VD) et Céline Amaudruz (UDC/GE):

L'initiative de limitation démarre mal: débat entre Jacqueline de Quattro et Céline Amaudruz [RTS]
L'initiative de limitation démarre mal: débat entre Jacqueline de Quattro et Céline Amaudruz / Forum (vidéo) / 6 min. / le 20 août 2020

Avions de combat: clivage gauche - droite

Concernant le crédit de 6 milliards de francs destiné à remplacer la flotte actuelle d'avions de combat, un clivage gauche - droite se dessine dans les intentions de vote. Le projet est largement soutenu par les sympathisants du camp bourgeois (UDC, PLR, PDC), alors qu'il est rejeté par la gauche (PS, Verts). Seuls les partisans des Vert'libéraux se montrent divisés, avec 47% de non et autant de oui (6% d'indécis).

>> Les précisions de Julien Bangerter dans Forum:

Les avions de combat séduisent, selon un premier sondage SSR [RTS]
Les avions de combat séduisent, selon un premier sondage SSR / Forum (vidéo) / 2 min. / le 20 août 2020

Romands indécis

Homme de plus de 65 ans, vivant en dehors des villes en Suisse alémanique, c'est le profil sociologique qui soutient le plus l'achat de nouveaux avions. Globalement, les femmes sont moins convaincues (50% de oui) par cette acquisition que les hommes (64%), un clivage traditionnel dans les questions politico-militaires.

Le crédit divise les Romands. Ces derniers sont 48% à se montrer en faveur de la loi (47% de non, 5% d'indécis), alors que les Alémaniques sont 60% à le soutenir.

Par rapport à la votation sur le Gripen, qui avait été refusée en 2014, le projet part avec une "prédisposition nettement plus positive", selon gfs.bern. Mais l'institut souligne des incertitudes en raison de la crise du coronavirus. Celle-ci pourrait mettre au coeur de la campagne l'argument financier et permettre au camp du non de gagner des voix au-delà de la gauche.

>> Le débat entre les conseillers nationaux Fabien Fivaz (Verts/NE) et Jacqueline De Quattro (PLR/VD):

Les avions de combat séduisent: débat entre Fabien Fivaz et Jacqueline De Quattro [RTS]
Les avions de combat séduisent: débat entre Fabien Fivaz et Jacqueline de Quattro / Forum (vidéo) / 7 min. / le 20 août 2020

>> Lire aussi: Les Suisses, Romands en tête, derrière le congé paternité, selon un sondage SSR

Valentin Tombez

 

Publié Modifié

Méthodologie

Le sondage a été réalisé par l'institut gfs.bern sur mandat de la SSR. Il a été effectué par téléphone et sur internet, entre le 3 et le 17 août 2020. Il a porté sur un échantillon représentatif du corps électoral suisse de 29'540 personnes. La marge d'erreur est de +/-2,9 points de pourcentage.