Le banner du 5 août. [Keystone]
Publié Modifié

Genève ne pistera pas les passagers aériens de retour des pays à risque

- Comme mercredi, la Suisse compte 181 nouveaux cas de coronavirus jeudi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois décès supplémentaires sont à déplorer et cinq nouvelles hospitalisations sont signalées.

- Plusieurs patrons, avertis par leur canton que le chômage partiel facilité se terminait à fin août, ont témoigné de leur désarroi à la RTS. C'est dû à une confusion sur la date-butoir.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h30

De 250'000 à 400'000 personnes infectées en Suisse

La Task force Covid-19 de la Confédération estime entre 250'000 et 400'000 le nombre de personnes infectées jusqu'ici par le coronavirus en Suisse à ce jour. Diverses études soutiennent ces estimations, a déclaré son chef Martin Ackermann, dans une interview publiée sur le site de la radio-télévision alémanique SRF.

Selon la Task force, de 3 à 5% de la population suisse a été infectée à ce jour.

Selon les derniers chiffres publiés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), plus de 36'100 cas ont été confirmés en laboratoire depuis le début de la pandémie.

On ignore encore si les personnes infectées sont désormais immunisées contre le virus Sars-CoV-2 et combien de temps cette immunité dure, a précisé M.Ackermann.

20h45

Environ 2% des places d'apprentissage supprimées

Les entreprises de formation ont annoncé en juillet avoir supprimé 2,1% des places d'apprentissage en raison de la crise du coronavirus. Au total, 90% des places d'apprentissage proposées cette année ont déjà été attribuées, selon une étude de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Les observateurs ont craint la suppression de nombreuses places d'apprentissage prévues pour l'été 2020 en raison des effets économiques de la pandémie. En juillet, les entreprises de formation n'ont annoncé que 2,1% de suppressions contre 3% en juin, souligne l'étude zurichoise publiée jeudi.

Pour les apprentis en cours de formation, 91% ont pu rester à leur poste de travail en juillet (86% en juin, 77% en mai et 64% en avril) en appliquant les mesures de protection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Seuls 9% ne travaillaient que dans une mesure limitée sur leur lieu de travail.

19h00

Faut-il défiscaliser les vacances en Suisse?

Pour promouvoir le tourisme indigène, l'UDC a proposé des déductions fiscales pour les nuitées passées en Suisse. Le Parlement débattra cet automne de cette proposition.

>> Le débat dans Forum entre Philippe Nantermod, conseiller national et vice-président du PLR Suisse et Franz Ruppen conseiller national UDC, un des auteurs de la proposition:

Faut-il défiscaliser les vacances en Suisse? [Davide Agosta - Keystone]Davide Agosta - Keystone
Faut-il défiscaliser les vacances en Suisse? / Forum / 8 min. / le 6 août 2020

17h55

Quarantaine obligatoire pour les touristes suisses qui arrivent en Norvège

La Norvège va réinstaurer une quarantaine de dix jours à tous les voyageurs en provenance de Suisse, de France et de République tchèque, en raison de la hausse des nouvelles contaminations au Covid-19 dans ces pays, ont annoncé jeudi les autorités norvégiennes de santé publique. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur samedi.

La Norvège avait déjà décidé lundi d'interdire aux navires de croisière de plus de 100 personnes de débarquer leurs passagers dans ses ports après la découverte d'un foyer de contamination au SRAS-CoV-2 sur un paquebot dans le port de Tromsø.

16h40

Le Tessin prolonge les mesures

Les mesures actuellement en vigueur au Tessin pour lutter contre le Covid-19 sont prolongées jusqu'au 24 août. Le président du Conseil d'Etat tessinois Norman Gobbi l'a annoncé jeudi à Bellinzone, précisant que si la situation devait empirer, le port du masque pourrait devenir obligatoire après cette date.

Depuis le 16 juillet, le port du masque est obligatoire dans les transports publics et pour le personnel des établissements publics, tandis qu'il est fortement recommandé dans les magasins.

Les rassemblements de plus de 30 personnes sur la voie publique sont interdits.

16h00

Le canton de Zurich renforce les contrôles

Le canton de Zurich annonce jeudi un renforcement des contrôles dans les clubs et les entreprises pour mieux lutter contre le coronavirus. Il renonce par contre à étendre l'obligation du port du masque pour l'instant.

Les discothèques et les clubs seront régulièrement contrôlés pour vérifier le respect des mesures ordonnées, a indiqué jeudi le gouvernement zurichois. Il s'agit notamment de contrôler que la collecte et la vérification des coordonnées des clients se fait correctement.

Des contrôles seront également effectués quotidiennement dans les entreprises. Il s'agira de vérifier que les concepts de protection sont bien appliqués.

Mercredi, l'exécutif a annoncé qu'il a commencé à saisir les données de tous les passagers en provenance d'un pays à risque atterrissant à l'aéroport de Zurich et qui doivent se soumettre à une quarantaine.

14h20

Le masque obligatoire sur les bateaux fait fuir les touristes

Les compagnies de navigation sur les lacs suisses font face à une baisse de fréquentation entre 17% et 30% et demandent l'aide de la Confédération.

Depuis un mois et le port du masque obligatoire sur les bateaux, y compris sur le pont extérieur, les croisiéristes ne s'amusent plus vraiment. Pour plusieurs compagnies, c’est bien cette obligation qui retient les amateurs.

>> Voir le reportage de Julien Guillaume sur le lac de Neuchâtel dans le 12h45:

Depuis un mois, le port du masque obligatoire sur les bateaux. La croisière ne s’amuse plus, la baisse de fréquentation est marquée [RTS]
Depuis un mois, le port du masque obligatoire sur les bateaux. La croisière ne s’amuse plus, la baisse de fréquentation est marquée / 12h45 / 2 min. / le 6 août 2020

14h10

Certains employés du D! Club de Lausanne en quarantaine

Un jeune homme a été testé positif au Covid-19 après avoir passé la soirée du 1er août au D! Club à Lausanne. Une partie du personnel a été placée en quarantaine, mais pas les clients.

"Nous avons procédé à une évaluation poussée. Nous avons regardé si la personne était asymptomatique ou pas, nous avons évalué le degré de risque de transmission et observé si d'autres cas se développaient, ce qui n'est pas le cas pour le moment", explique le médecin cantonal Karim Boubaker en revenant sur un article de 24 heures.

Les autorités possèdent la liste des personnes qui ont fréquenté ce soir-là le club lausannois, tous les noctambules devant s'enregistrer sur l'application Swiss Night Pass. A chaque nouveau cas positif, elles regardent si la personne se trouve sur la liste.

12h50

Genève ne pistera pas les passagers aériens de retour des pays à risque

Le canton de Zurich a annoncé mercredi qu'il allait lui-même récolter les données des passagers de retour de pays à risque à l'aéroport de Kloten. Il estime que leur collecte par la Confédération ne permet pas une surveillance optimale des quarantaines.

Mais cette pratique n'intéresse pas les autres cantons aéroportuaires comme Bâle-Ville ou Genève. Contactés par la RTS, ils disent ne pas être intéressés. A Genève, les autorités préfèrent se concentrer sur les listes de passagers déjà à disposition via la Confédération.

Sur le plan juridique, la base légale qui permet de saisir ce type d'informations directement à bord d'un avion se trouve dans la loi sur les épidémies. Le préposé fédéral à la protection des données estime que cette démarche est proportionnelle.

>> Les explications de Joëlle Cachin dans le 12h30:

Le canton de genève ne veut pas se charger lui-même des passagers de retour des pays à risque. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Genève ne pistera pas les passagers aériens de retour des pays à risque / Le 12h30 / 1 min. / le 6 août 2020

Pour Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l'infection aux HUG, interrogé dans Forum, "chaque canton peut faire différemment".

>> Son interview complète:

L'infodémie, ce nouveau risque sous-estimé: interview de Didier Pittet [RTS]RTS
Coronavirus: l’aéroport de Genève ne listera pas tous les passagers / Forum / 4 min. / le 6 août 2020

12h30

L'OFSP annonce 181 cas supplémentaires en Suisse

Comme mercredi, la Suisse compte 181 nouveaux cas de coronavirus jeudi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois décès supplémentaires sont à déplorer et cinq nouvelles hospitalisations sont signalées.

La Suisse comptait 130 cas mardi. Elle était auparavant repassée lundi sous la barre des 100 cas (66). Le nombre de décès se monte à 1709.

Cinq personnes ont dû être hospitalisées, portant le total à 4359 depuis le début de la pandémie. Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections est de 986 indique le bulletin d'information quotidien de l'OFSP.

La Suisse dénombre désormais 1390 personnes en isolement. 4114 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 16'264 autres personnes revenant de voyage et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Depuis le début de la pandémie, 36'108 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 822'764 tests effectués.

12h17

La Suisse orientale ne veut pas de mesures plus sévères

Les cantons de Suisse orientale estiment que des mesures supplémentaires coordonnées contre le coronavirus ne sont "pas nécessaires" pour l'instant. Le nombre de cas se situe actuellement à un niveau "relativement bas" et "stable" dans cette région.

Au cours des sept derniers jours, ces cantons (ZH, GL, SH, AR, AI, SG, GR et TG) ont recensé en moyenne sept cas d'infection pour 100'000 habitants, a indiqué jeudi la Conférence des directeurs cantonaux de la santé de Suisse orientale. Pour la Suisse, ce chiffre est de 12 cas pour 100'000 habitants.

Ils sont d'avis que des mesures supplémentaires ne sont "pas nécessaires pour le moment". Ils ne voient donc pas la nécessité d'appliquer les mesures recommandées par le comité directeur de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS).

Mardi, ce dernier avait estimé que face à la hausse des cas de coronavirus, les cantons devraient étendre l'obligation du port du masque, notamment dans les magasins.

11h25

Plus fort risque de bulle immobilière

Le risque de bulle immobilière a augmenté dans le contexte de la pandémie, selon l'analyse d'UBS publiée jeudi. L'indice de la banque a fortement progressé au deuxième trimestre, à 1,52 point, contre 1,30 points au premier.

Cela s'explique par le renchérissement des logements à l'achat, les prix ayant grimpé de près de 4% par rapport à la même période un an plus tôt, soit la plus forte hausse depuis 2013.

Mais cette hausse est à relativiser, souligne l'analyse, dans la mesure où elle est liée au choc à court terme de la pandémie. La crise a ainsi accentué les déséquilibres sur le marché immobilier. La situation devrait s'apaiser d'ici 2021, selon les prévisions des économistes.

10h10

Lourdes pertes pour Swiss au premier semestre

Sévèrement affectée par les répercussions économiques du coronavirus, Swiss a subi une perte d'exploitation de plus de 266 millions de francs au premier semestre.

La filiale de l'allemand Lufthansa a vu son chiffre d'affaires dégringoler de 55% à 1,17 milliard de francs entre janvier et fin juin, a annoncé jeudi le transporteur national dans un communiqué. Le nombre de passagers a parallèlement chuté de 64% à 3,2 millions.

Au premier trimestre déjà, Swiss avait été touché de plein fouet par la propagation du Covid-19 et des restrictions de voyages. La compagnie aérienne avait enregistré une perte d'exploitation de 84,1 millions de francs, après un bénéfice opérationnel de 48,3 millions un an plus tôt.

Et la situation n'est pas près de s'améliorer. Mercredi, le directeur général Thomas Klühr avait averti que la société perdait encore massivement de l'argent et qu'un retour à des vols rentables risquait de prendre du temps.

>> Voir le sujet du 19h30:

Swiss accuse une baisse de son chiffre d'affaires de 55% et ça risque de durer. [RTS]
Swiss accuse une baisse de son chiffre d'affaires de 55% et ça risque de durer. / 19h30 / 2 min. / le 6 août 2020

>> Lire aussi notre article de mercredi: Swiss a réduit ses pertes mais perd toujours près d'un million par jour

09h20

L'OFSP apporte des précisions sur le port du masque

Après la diffusion d'une dépêche imprécise de l'ats ce matin, l'OFSP apporte des précisions. Elle a actualisé ses recommandations sur le port du masque. Les personnes qui présentent des symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires doivent de préférence porter un masque à usage unique, lorsqu'elles se rendent chez leur médecin par exemple, explique l'OFSP. Ces masques seront de toute évidence contaminés lors de l'utilisation.

Concernant les masques en tissu, l'OFSP rappelle que la task force Covid-19 scientifique de la Confédération a élaboré un standard que ces masques doivent respecter. Utilisés correctement, les masques industriels en tissu protègent surtout les autres personnes d'une infection.

8h25

Le chômage partiel facilité se termine à fin août

Le chômage partiel facilité se terminera à fin août en Suisse. Les employeurs n’ont donc plus que deux semaines pour déposer une nouvelle demande et éviter une interruption des indemnités. Plus de 130'000 employeurs ont sollicité une réduction de l’horaire de travail ce printemps et certains sont surpris par cette fin abrupte.

Plusieurs patrons ont témoigné de leur désarroi à la RTS. Ils pensaient que le chômage partiel leur était octroyé pour six mois, soit jusqu’à fin septembre, et croyaient qu’il pouvait être prolongé jusqu’en 2021. Mais ils ont réalisé qu'il n'en était rien en recevant un courrier de leur canton il y a dix jours.

La confusion sur cette date butoir vient notamment du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

>> Les explications de Sandrine Hochstrasser dans La Matinale:

L'annonce a surpris de nombreux patrons d'entreprises (image d'illustration). [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
La fin du chômage partiel facilité le 31 août a surpris les patrons / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

8h15

La hotline vaudoise pour retour des pays à risque sur répondeur!

La hotline vaudoise destinée aux voyageurs de retour d'un pays à risque ne répond pas, malgré des essais répétés. Les personnes qui appellent tombent sur un répondeur, comme le montre une enquête de la RTS.

Le canton explique qu'avec un peu plus de 200 appels par jour, cette hotline est très sollicitée. Et les gens qui appellent ont de nombreuses questions, ce qui prend du temps. Or il n'y a pour l'heure que trois collaborateurs, également en charge des enquêtes d'entourage lors d'une contamination au Covid-19. Mais le médecin cantonal Karim Boubaker assure que les autorités vont pallier ce manque.

>> L'enquête de Sarah Clément dans La Matinale:

Les voyageurs de retour de pays à risque peinent à s'annoncer au canton de Vaud. [DR]DR
La hotline vaudoise pour les retours de pays à risque ne répond pas / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

>> Voir aussi le sujet du 12h45:

La ligne spéciale Covid débordée dans le canton de Vaud: les précisions de Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois [RTS]
La ligne spéciale Covid débordée dans le canton de Vaud: les précisions de Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois / 12h45 / 2 min. / le 6 août 2020

8h00

Pourquoi le refus du masque conduit à des scènes de violence

Le rejet du port du masque a entraîné ces dernières semaines des actes de violence à des degrés divers. Le dernier exemple en date s'est déroulé le week-end dernier en France, où le propriétaire d'une laverie automatique s'est fait rouer de coups pour avoir demandé à un client de porter le masque.

Ces mécanismes psychologiques de violence se mettent en place pour plusieurs raisons.

>> Les explications de Natacha Van Cutsem:

L'obligation du port du masque provoque des refus de la part de certains. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Pourquoi le rejet du port du masque entraîne des mécanismes de violences / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

7h50

L'Espagne sur la liste suisse des pays à risque, témoignages

Les voyageurs et touristes qui ne seront pas rentrés d'Espagne avant samedi soir à minuit devront observer une quarantaine lors de leur retour en Suisse. C'est la conséquence de la nouvelle liste de pays "à risque élevé d'infection au Covid", mise à jour mercredi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Pour la première fois, la Suisse admet toutefois pour l'instant deux exceptions régionales, les Baléares et les Canaries.

La mesure était dans l'air, mais elle perturbe déjà les plans de certains vacanciers, comme ceux de Manuel Amarelle, président du Centre de promotion de la culture galicienne de Lausanne.

>> Le témoignage de Manuel Amarelle dans La Matinale:

Les voyageurs rentrant d'Espagne (ici Burgos, au centre du pays) devront observer une quarantaine à leur retour en Suisse. [Paco Santamaria - EPA/Keystone]Paco Santamaria - EPA/Keystone
Espagne sur liste des pays à risque: témoignage de Manuel Amarelle / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

C'est aussi une mauvaise nouvelle pour Béatriz de Clèves, femme d'affaires associée dans une agence de communication basée à Genève mais qui réside en Espagne.

>> Le témoignage de Béatriz de Clèves dans La Matinale:

 Béatriz de Clèves. [Fairymotion]Fairymotion
Espagne sur liste des pays à risque: témoignage de Béatriz de Clèves / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

07h30

La mise en liste rouge de l'Espagne chamboule les projets des vacanciers

Le placement de l'Espagne (Baléares et Canaries exceptés) dès samedi dans la liste des pays au retour desquels une quarantaine est obligatoire chamboule les plans de nombreux vacanciers. Chaque année, l'Espagne accueille en effet des centaines de milliers de touristes en provenance de Suisse. Certains d'entre eux ont appris la nouvelle alors qu'ils étaient prêts à l'enregistrement dans les aéroports.

Pour l'OFSP, le délai de quelques jours accordé (jusqu'à samedi) permet d'offrir une petite marge de manœuvre aux vacanciers qui sont sur place. C'est le cas de deux Genevois actuellement sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, en Galice. Ils ont décidé d'écourter leur séjour. "On a dû prendre des vols en urgence pour rentrer à Genève. On est un peu surpris qu'ils bloquent toute l'Espagne continentale, alors qu'on se trouve dans une zone moins impactée que Genève", déplorent-ils.

>> Regarder le sujet du 19h30:

L'Espagne mise sur liste rouge par la Suisse [RTS]
L'Espagne mise sur liste rouge par la Suisse / 19h30 / 2 min. / le 5 août 2020

Pas encore d'amendes

"Les auto-déclarations vont rester de mise", a signalé sur le plateau du 19h30 de la RTS mercredi la médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin. "Il y a déjà des contrôles en cours avec des échantillons aléatoires que l'OFSP adresse aux cantons. Ceux-ci ont alors la charge de vérifier que les gens aient bien déclaré leur mise en quarantaine".

L'ajout de l'Espagne dans la liste ne va pas entraîner de changement des mesures de contrôle, a également précisé Aglaé Tardin, qui indique au passage qu'aucune amende pour violation de la quarantaine n'a été distribuée jusqu'ici. Pour l'heure, les voyageurs pincés alors qu'ils n'ont pas déclaré leur retour depuis un pays à risque sont sommés par courrier de le faire immédiatement.

>> L'interview d'Aglaé Tardin dans le 19h30:

L'Espagne sur liste rouge, les réactions d'Agalé Tardin, médecin cantonale genevoise [RTS]
L'Espagne sur liste rouge, les réactions d'Agalé Tardin, médecin cantonale genevoise / 19h30 / 1 min. / le 5 août 2020

07h20

Femmes enceintes désormais personnes à risque

Les femmes enceintes figurent désormais sur la liste des personnes à risque, a indiqué mercredi Patrick Mathys, de l'OFSP. Selon les indications de la Société suisse de gynécologie, elles ont en effet plus de risques de connaître une évolution grave de la maladie.

"Il existe encore beaucoup d'inconnues", a reconnu Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l'infection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). "Il semble que le risque soit entre 1,5 et 5 fois plus élevé pour les femmes enceintes que pour celles du même âge de devoir être hospitalisées aux soins intensifs".

Les risques pour le nouveau-né sont aussi encore peu clairs. "L'accouchement pourrait devoir être provoqué, ce qui représente un risque pour lui. Le placenta peut aussi avoir été infecté, ce qui peut signifier moins de nourriture pour le foetus et un trouble de croissance."

>> Les explications de Marie Giovanola dans La Matinale:

L'OFSP recommande une prudence particulière pour les femmes enceintes. [Gaëtan Bally - Keystone]Gaëtan Bally - Keystone
Les femmes enceintes figurent désormais sur la liste des personnes à risque / La Matinale / 1 min. / le 6 août 2020

Initiative du CHUV

L'initiative de placer les femmes enceintes dans le groupe de personnes à risque est venue du CHUV. Le professeur David Baud, de cet établissement hospitalier, qui avait co-écrit les précédentes recommandations de la Société suisse de gynécologie et d'obstétrique, avait fait part à la mi-juillet à l'association de son inquiétude concernant les femmes enceintes.

Le CHUV a créé un registre mondial des bébés Covid-19, auquel participent plus de 200 hôpitaux.

07h15

181 nouveaux cas comptabilisés mercredi

La Suisse compte 181 nouveaux cas de coronavirus mercredi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), contre 130 la veille. Aucun décès supplémentaire n'est à déplorer et une nouvelle hospitalisation est signalée.

Lundi, la Suisse était repassée sous la barre des 100 cas (66). On dénombre toujours 1706 décès.

Une personne a dû être hospitalisées, portant le total à 4354 depuis le début de la pandémie. Sur les sept derniers jours, le total est de 1026 infections, indique le bulletin d'information quotidien de l'OFSP.

Plus de 20'000 personnes en quarantaine

La Suisse dénombre désormais 1370 personnes en isolement. 4083 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 16'269 autres personnes revenant de voyage et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Depuis le début de la pandémie, 35'927 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 815'937 tests effectués.

07h00

L'OFSP reconnaît des données "insuffisantes" sur l'origine des contaminations

Les couacs sur les statistiques des lieux de contamination continuent. L'Office fédéral de la santé publique reconnaît désormais que son rectificatif au sujet des infections dans les lieux festifs "n'est pas le reflet de la situation épidémiologique" car ses données sont "insuffisantes".

>> En lire plus: Milieu de la nuit et contaminations, les chiffres toujours erronés de l'OFSP

06h30

Retour sur la journée de mercredi

Les voyageurs de retour d'Espagne devront se mettre en quarantaine en Suisse. L'Espagne a été ajoutée par l'Office fédéral de la santé publique à la liste des pays avec un risque élevé d'infection au Covid-19. Les Baléares et les Canaries ne sont pas concernés. La mesure entre en vigueur dès samedi.

Par ailleurs, les femmes enceintes figurent désormais sur la liste des personnes à risque, a indiqué mercredi Patrick Mathys, de l'OFSP. Selon les indications de la Société suisse de gynécologie, elles ont en effet plus de risques de connaître une évolution grave de la maladie.

>> En lire plus: Les voyageurs de retour d'Espagne devront se mettre en quarantaine

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus