Publié

Michael Lauber quittera le Ministère public de la Confédération le 31 août

Michael Lauber quitte son poste au cours de son deuxième mandat à la tête du MPC. [Peter Klaunzer - Keystone]
Michael Lauber quittera le Ministère public de la Confédération le 31 août / Le Journal horaire / 28 sec. / le 29 juillet 2020
Le procureur général de la Confédération Michael Lauber quittera son poste le 31 août. Il a formellement remis sa démission mardi soir, a annoncé mercredi un porte-parole du Ministère public de la Confédération à l'agence Keystone-ATS.

Michael Lauber a présenté en fait sa démission pour le 31 janvier 2021. Mais, en raison du solde de vacances accumulées, il pourra s'en aller plus tôt, a précisé le MPC.

A partir du 1er septembre, les affaires officielles du procureur général seront reprises par ses deux adjoints. Les activités opérationnelles resteront garanties et les procédures pénales en cours se poursuivront, souligne le porte-parole.

En réaction à une décision du TAF

Le procureur de la Confédération avait annoncé sa démission vendredi dernier. Il avait réagi ainsi à une décision du Tribunal administratif fédéral (TAF) publiée le même jour.

"Je respecte la décision du Tribunal administratif fédéral", avait écrit Michael Lauber. "Je continue toutefois à rejeter fermement l’accusation de mensonge. Cependant, le fait que l’on ne me croie pas en qualité de Procureur général est préjudiciable au Ministère public de la Confédération", avait-il ajouté

Saisi par le Procureur général lui-même, le TAF jugeait que les reproches formulés à son encontre étaient fondés en partie seulement. La sanction, qui correspondait à 8% de son salaire annuel, avait été réduite à 5% par la haute instance judiciaire.

>> Lire: Le procureur de la Confédération Michael Lauber démissionne

A l'issue d'une enquête disciplinaire liée aux rencontres du Procureur général avec le président de la FIFA Gianni Infantino, l'Autorité de surveillance avait conclu à des violations graves et répétées du devoir de fonction. Elle avait prononcé une sanction équivalant à une réduction de 8% de son salaire annuel.

ats/oang

Publié