Banner 28juillet. [Photomontage - Keystone]
Publié Modifié

A Genève, augmentation des cas et masque obligatoire dans les commerces

- A Genève, le port du masque est devenu obligatoire ce mardi dans les commerces du canton, tout comme dans les infrastructures des HUG et à l'aéroport. Le nombre de cas a augmenté de manière importante.

- La Suisse a enregistré 132 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures contre 65 la veille, a annoncé lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois nouveaux décès sont à déplorer, portant le total à 1703.

- Au total, 870 personnes se trouvent en isolement et 2982 de leurs contacts sont en quarantaine, selon les chiffres de l'OFSP. En outre, 7926 autres personnes observent une quarantaine après leur retour d'un pays à risque.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

20h40

Port du masque obligatoire à l'aéroport de Genève

Le port d'un masque d'hygiène est désormais obligatoire à Genève Aéroport. L'aéroport a pris ces mesures pour s'accorder avec les nouvelles directives cantonales, mais aussi pour accompagner le retour progressif d'un plus grand nombre de passagers.

>> Les explications dans le 19h30:

A Genève, l'aéroport se met au diapason et emboîte le pas aux autres cantons [RTS]
A Genève, l'aéroport se met au diapason et emboîte le pas aux autres cantons / 19h30 / 1 min. / le 28 juillet 2020

La question d'un dépistage systématique des voyageurs se pose. Mais "le test systématique des voyageurs pose plusieurs problèmes, d'une part de logistique et d'organisation, mais aussi d'interprétation", a expliqué dans le 19h30 Virginie Masserey, cheffe du contrôle des infections à l'OFSP. "Si un test est positif, cela permet de mettre rapidement la personne en isolement mais un test positif chez une personne qui n'a aucun symptôme ne signifie pas nécessairement qu'elle est contagieuse, cela peut être le reste d'une infection guérie et un test négatif n'exclut pas l'infection", a-t-elle encore relevé.

>> Son interview complète:

Voyageurs venant de pays à risque: les précisions de Virginie Masserey, cheffe du service de vaccination de l'OFSP [RTS]
Voyageurs venant de pays à risque: les précisions de Virginie Masserey, cheffe du service de vaccination de l'OFSP / 19h30 / 3 min. / le 28 juillet 2020

19h40

Les nouveaux cas à Genève

Comment expliquer que Genève comptabilise un tiers des nouvelles infections au Covid-19?

"Genève ne compte pas tellement de nouveaux cas. C'est un effet de loupe. Il y a eu une très forte activité de testing dans le canton de Genève qui a pratiquement doublé par rapport aux semaines précédentes", a expliqué dans l'émission Forum Antoine Flahaut, directeur de l'institut de santé globale de l'Université de genève.

"Il ne faut pas oublier non plus que Genève est une plaque tournante, il y a un aéroport, des organisations internationales, beaucoup de personnes qui peuvent venir de zones à risques", a-t-il encore relevé.

>> Son interview complète:

Antoine Flahault, épidémiologiste, directeur de l'Institut de santé globale à l'UNIGE. [RTS]RTS
Genève comptabilise un tiers des nouvelles infections au Covid-19: interview d'Antoine Flahault / Forum / 2 min. / le 28 juillet 2020

L'OFSP surveille d'ailleurs la situation:

>> Les explications dans le 19h30:

A Genève, la part des personnes infectées est plus importante que la moyenne suisse, l'OFSP surveille la situation [RTS]
A Genève, la part des personnes infectées est plus importante que la moyenne suisse, l'OFSP surveille la situation / 19h30 / 1 min. / le 28 juillet 2020

Mais pour Virginie Masserey, cheffe du contrôle des infections à l'OFSP, "ce rythme d'augmentation des cas à Genève est un peu préoccupant. Il est vraiment important de prendre les mesures sans tarder pour maintenir la situation sous contrôle. On ne peut pas à l'heure actuelle parler de 2e vague mais on est dans des prémisses qui nécessitent que des mesures soient prises et que la population prenne conscience qu'il faut absolument respecter les mesures d'hygiène et de distance préconisées".

>> Son interview complète:

Recrudescence des cas de Covid-19 à Genève: les précisions de Virginie Masserey, cheffe du service de vaccination de l'OFSP [RTS]
Recrudescence des cas de Covid-19 à Genève: les précisions de Virginie Masserey, cheffe du service de vaccination de l'OFSP / 19h30 / 1 min. / le 28 juillet 2020

18h40

Les jeunes, vecteur du coronavirus?

Les jeunes représentent désormais une part importante des personnes contaminées par le coronavirus. En France, en Belgique, au Canada, les autorités politiques s’inquiètent.

En Suisse, le profil épidémiologique a aussi changé. Les 20-39 ans représentent 45% des cas annoncés depuis le 1er juillet. L'âge médian est ainsi passé de 52 à 38 ans.

On peut expliquer cette évolution par le fait que les moins de 40 ans n'étaient pas testés auparavant. Même si on observe une hausse des cas positifs dans cette tranche d'âge ce n'est pas le cas des hospitalisations, ni des décès.

>> Tous les détails dans l'émission Forum:

Deux jeunes qui s'embrassent avec un masque. [EPA/Massimo Percossi - Keystone]EPA/Massimo Percossi - Keystone
Les jeunes sont-ils un vecteur principal du coronavirus en Europe? / Forum / 7 min. / le 28 juillet 2020

17h40

Isabelle Moret et Hans Stöckli en visite à Genève

Après le Tessin au début du mois, la présidente du Conseil national Isabelle Moret et son homologue du Conseil des Etats Hans Stöckli effectueront jeudi et vendredi une visite dans le canton de Genève. Ils évoqueront les conséquences économiques, sociales et sanitaires de la pandémie de Covid-19.

Les présidents des Chambres fédérales visiteront jeudi l'aéroport et Palexpo, tandis qu'ils se rendront vendredi aux Hôpitaux universitaires de Genève et dans une entreprise de biotechnologie.

16h00

Chiffres encourageants dans le canton du Jura

L'obligation du port du masque dans les commerces, la mise en quarantaine et l'isolement des personnes suspectes et malades a permis d'enrayer la hausse du nombre de cas positifs au Covid-19 dans le canton du Jura. Depuis deux semaines, un seul nouveau cas a été relevé sur le sol jurassien.

Le canton appelle la population à ne pas baisser la garde malgré ces chiffres encourageants. Durant la première quinzaine de juillet, le canton du Jura enregistrait encore entre deux et huit nouveaux cas de Covid-19 par jour. Durant cette même période, près de 500 personnes avaient été placées en quarantaine et trente autres en isolement.

Depuis plusieurs semaines, les enquêtes d'entourage mobilisent d'importantes ressources, notamment en personnel infirmier. Elles permettent de circonscrire rapidement les foyers d'infection et d'identifier le patient zéro dans la plupart de cas, a rappelé mardi le Service jurassien de la santé.

14h45

Moins de maladies tropicales

Les restrictions de voyages imposées en raison de la pandémie de coronavirus font chuter le nombre d'infections aux maladies tropicales. Depuis le début de l'année, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a enregistré la moitié des cas recensés habituellement.

L'OFSP a relevé des chiffres plus bas pour les "maladies associées aux voyages", telles que la dengue, chikungunya ou la malaria, a expliqué mardi son porte-parole Jonas Montani, interrogé par Keystone-ATS. Ce recul est "principalement" dû aux restrictions de voyages imposées en raison du coronavirus.

Berne s'attendait à une telle évolution, puisque les agents pathogènes sont transmis avant tout lors de voyages dans les régions tropicales ou subtropicales, a ajouté Jonas Montani. On ne connaît pas de cas de transmission de la dengue ou du chikungunya en Suisse même.

Il n'est toutefois pas complètement exclu que certaines personnes aient renoncé à une visite à leur médecin après être rentrées d'un voyage. Dans un tel cas, une infection n'aurait pas été annoncée à l'OFSP.

14h30

La distribution de nourriture continue

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de personnes en quête de colis de nourriture ne cesse d'augmenter à Genève. Le canton a désormais mis en place huit points de collecte pour les plus démunis. Les distributions sont prévues jusqu'au 15 septembre.

>> Le reportage du 12h45:

À Genève, la distribution de colis de nourriture continue, ce sont 8 lieux différents qui accueillent les bénéficiaires. [RTS]
À Genève, la distribution de colis de nourriture continue, ce sont 8 lieux différents qui accueillent les bénéficiaires. / 12h45 / 2 min. / le 28 juillet 2020

14h00

Augmentation des cas et masque obligatoire dans les commerces à Genève

A Genève, le port du masque est devenu obligatoire ce mardi dans les commerces du canton, tout comme dans les infrastructures des HUG et à l'aéroport. Le personnel des bars et des restaurants est également concerné. Avec cette nouvelle mesure, Genève emboîte le pas aux cantons de Vaud et du Jura.

Cette obligation du port du masque à Genève intervient alors que le canton connaît une augmentation importante de cas positifs au Covid-19 depuis une semaine. Il dénombre à lui seul un tiers des nouveaux cas du pays.

La part des personnes infectées est plus importante que la moyenne suisse. A Genève, plus de 200 nouveaux cas ont été comptabilisés en une semaine et 1200 personnes mises en quarantaine.

>> Le reportage du 12h45 sur le port du masque:

À Genève, dès aujourd'hui, le port du masque devient obligatoire dans tous les commerces. [RTS]
À Genève, dès aujourd'hui, le port du masque devient obligatoire dans tous les commerces. / 12h45 / 1 min. / le 28 juillet 2020

>> Les précisions du 12h45 sur l'augmentation des cas genevois:

À Genève, la part des personnes infectées est plus importante que la moyenne suisse, l'OFSP surveille la situation. [RTS]
À Genève, la part des personnes infectées est plus importante que la moyenne suisse, l'OFSP surveille la situation. / 12h45 / 1 min. / le 28 juillet 2020

13h00

Plus de 130 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures en Suisse

La Suisse a enregistré 132 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois nouveaux décès sont à déplorer, portant le total à 1703.

Au total, 870 personnes se trouvent en isolement et 2982 de leurs contacts sont en quarantaine. En outre, 7926 autres personnes observent une quarantaine après leur retour d'un pays à risque, selon les chiffres de l'OFSP. La Suisse et la Principauté du Liechtenstein dénombrent 34'609 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

On compte sept nouvelles hospitalisations depuis lundi. Au total, 4290 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la pandémie, dont 27 sur les sept derniers jours. Sur les 769'622 tests effectués depuis le début de la pandémie, 5,4% étaient positifs, un chiffre stable.

Inquiétude de Daniel Koch

Pour l'ancien "Monsieur Coronavirus" de la Confédération, Daniel Koch, la Suisse se trouve actuellement dans une situation difficile. "Les chiffres ne sont pas encore assez haut pour parler de deuxième vague, mais ils sont clairement trop élevés", a-t-il déclaré dans une interview au portail bluewin.ch.

L'ancien chef de la section "maladies transmissibles" de l'OFSP redoute que de nombreuses personnes infectées ne soient pas détectées et qu'elles transmettent le virus. Selon lui, le risque est grand que les chiffres augmentent fortement en automne ou durant l'hiver.

11h30

Les HUG ont soigné plus de 1000 patients

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont soigné 1108 patients Covid-19 au premier semestre 2020. La pandémie a eu des conséquences importantes sur les activités et les finances de l'hôpital pendant les six premiers mois de l'année.

La pandémie a mobilisé les HUG du 27 janvier, date de la constitution de la cellule interne de gestion de crise, à fin avril, indiquent mardi les HUG, revenant sur l'activité du premier semestre de l'année. Et de préciser qu'au 27 juin, ils ont soigné 1108 patients Covid-19, soit plus que les quatre autres hôpitaux universitaires de Suisse cumulés.

Dès le 20 mars, les HUG sont devenus l'unique hôpital Covid-19 du canton, avec 1000 lits dédiés aux malades du nouveau coronavirus. Au plus fort de la crise, 552 malades étaient soignés en même temps, dont 67 aux soins intensifs. Entamé en mai, le retour progressif à la normale s'étalera jusqu'à la fin de l'année. Le nombre de lits Covid-19 est passé à 179 à la fin du mois de mai.

Les changements induits par la pandémie, dont la suspension des activités médicales classiques non urgentes, ont affecté les autres départements des HUG. La chirurgie, les neurosciences cliniques et la médecine ont connu un fort ralentissement, tout comme les urgences de gynécologie (-25,2%) et de pédiatrie (-26,7%). La psychiatrie et l'oncologie ont été moins impactées.

08h30

Greenpeace vante les masques en tissu

Greenpeace Suisse demande à la Confédération de recommander l'utilisation de masques en tissu. Selon de nombreux experts de la santé, ces masques offrent au grand public une protection suffisante contre le coronavirus, assure l'ONG dans un communiqué.

L'usage de masques réutilisables permettrait aussi d'éviter une nouvelle pénurie et de réduire la pollution. Greenpeace Suisse cite une étude publiée dans la revue "Environmental and Science Technology" selon laquelle environ 129 milliards de masques et 65 milliards de gants sont utilisés chaque mois durant la pandémie.

Hors des hôpitaux, des masques certifiés à usage unique ne sont pas nécessaires, car l'infection est beaucoup plus faible, explique ainsi l'infectiologue Gerhard Eich, membre du comité de la Société suisse d'hygiène hospitalière, cité dans le communiqué.

Selon lui, il est également inutile d'utiliser des gants à usage unique hors des hôpitaux. Le médecin zurichois recommande plutôt de se laver les mains avant de toucher des aliments ou de préparer les repas.

07h45

La Suisse finance 36 projets de recherche

Plus de 200 projets ont été déposés depuis le 6 mars dans le cadre du programme de recherches lancé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) sur le coronavirus et son impact. "Nous avons pu en financer 36", indique son président Matthias Egger.

Recoupant toutes les disciplines, les programmes sélectionnés "ont tous démarré", a précisé Matthias Egger dans un entretien diffusé mardi par Le Temps.

"En outre, en mai, nous avons lancé, au nom du Conseil fédéral, un programme national de recherche sur le Covid-19", ajoute l'épidémiologiste bernois, qui a mis en place le groupe de travail Covid-19 du Conseil fédéral. "Les projets sont très divers, dont beaucoup, bien sûr, concernent l'immunologie ou la virologie".

Pour améliorer la lutte contre la pandémie de Covid-19, Matthias Egger propose de mettre en place en Suisse un système de surveillance des maladies infectieuses de pointe, "intégrant les informations cliniques et biologiques en temps réel". Il préconise aussi un système "numérisé et efficace" pour le traçage des contacts, "le même dans tous les cantons".

07h30

La décontraction des vacances favorise la propagation du virus

Fin juin, une quarantaine de cas étaient quotidiennement détectés. Ce chiffre est aujourd'hui d'une centaine: le virus se transmet à nouveau davantage, et les vacances ne sont pas étrangères à cette augmentation.

On voit souvent émerger des foyers (ou des "clusters") dans des lieux de fêtes, fermés ou avec une grande promiscuité. A Berne par exemple, le Kapitel Bollwerk a été fermé ce week-end pour dix jours et 300 personnes placées en quarantaine. A Genève, cinq lieux de fête sont à l’origine de foyers de contamination.

Les restaurants sont également davantage fréquentés. Et l'OFSP a alerté sur un certain laxisme - des serveurs sans masques qui présentent longuement le menu aux clients, sans tenir les distances, par exemple.

>> Ecouter le sujet de Forum :

Une touriste portant un masque au départ du Glacier 3000. [Bastien Gallay - Keystone]Bastien Gallay - Keystone
Comment le coronavirus voyage-t-il avec nos vacances? / Forum / 2 min. / le 27 juillet 2020

07h20

Port du masque obligatoire à Genève Aéroport dès mardi

Le port d'un masque d'hygiène sera obligatoire dès mardi à Genève Aéroport, a annoncé lundi l'établissement public autonome sur Twitter. Cette mesure n'est pas prévue à l'aéroport de Zurich.

A Genève Aéroport, un masque devra être porté dans tous les secteurs, dont les départs et les arrivées ainsi que les restaurants. Dès mardi, le port du masque sera obligatoire dans tous les commerces genevois. De plus, du gel hydroalcoolique devra être placé à l'entrée de tous les établissements et installations ouverts au public, et la clientèle sera tenue de se désinfecter les mains.

07h10

La récession n'est pas la même pour tous les cantons

Tous les cantons suisses ne sont pas égaux concernant la crise du coronavirus, selon une étude de la banque UBS. Les cantons les plus exposés pourraient ainsi essuyer des pertes économiques comprises entre 7,5% et 10% tandis qu'elles devraient se limiter à 2,5% pour d'autres.

Fortement orienté sur l'horlogerie, l'arc jurassien devrait ainsi souffrir plus fortement que le canton de Bâle-Ville, plutôt orienté sur l'industrie pharmaceutique. A Zurich, le secteur financier devrait également permettre au canton de mieux s'en tirer, estiment les auteurs de l'étude publiée lundi.

"Crise des petites entreprises"

L'exposition plus ou moins importante à tel ou tel secteur économique joue un rôle, mais également la taille des entreprises actives dans les cantons. "La récession en cours est une crise des petites entreprises", soulignent les auteurs Dans les cantons d'Appenzell Rhodes-Intérieures, des Grisons et du Valais, le nombre de petites entreprises est particulièrement élevé.

Les deux cantons de la région bâloise sont les mieux positionnés pour sortir de la crise presque indemnes, suivis par celui de Zurich. A l'inverse, les Grisons, le Valais, le Tessin et Schaffhouse devraient payer le plus lourd tribut, la reprise y prendra en effet plus de temps.

07h00

65 nouveaux cas

La Suisse a enregistré 65 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures contre 110 la veille, a annoncé lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Aucun nouveau décès n'a été enregistré, le total demeurant à 1701.

Au total, 874 personnes se trouvent en isolement et 2989 de leurs contacts sont en quarantaine. En outre, 7736 autres personnes observent une quarantaine après leur retour d'un pays à risque, selon les chiffres de l'OFSP. La Suisse et la Principauté du Liechtenstein dénombrent 34'477 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

On compte trois nouvelles hospitalisations depuis dimanche. Au total, 4185 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la pandémie, dont 24 sur les sept derniers jours. Sur les 764'894 tests effectués depuis le début de la pandémie, 5,4% étaient positifs, un chiffre stable.

06h45

Des masques bientôt produits à Genève

Pour éviter de se retrouver sous la menace d'une pénurie et même dans une volonté d'indépendance vis à vis des fournisseurs, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) veulent produire eux-mêmes des masques d'ici la fin de l'année.

Les HUG coordonnent avec différents partenaires le mise en place d’une ligne de production dans le canton. Pour des masques FFP2, qui s’adressent donc principalement aux soignants.

>> Le sujet de Sylvie Belzer dans La Matinale

Le personnel soignant des HUG durant la pandémie du Covid-19. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Les Hôpitaux universitaires de Genève veulent produire des masques / La Matinale / 1 min. / le 27 juillet 2020

En ce qui concerne les masques chirurgicaux, là aussi une ligne de production pourrait voir le jour dans le canton à plus ou moins brève échéance. Le projet d’un entrepreneur privé est déjà bien avancé, selon le Département de la Santé.

Et alors que le port du masque sera obligatoire dès mardi dans tous les commerces du canton, le gouvernement genevois a acheté des stocks et décidé de proposer ces produits à prix coûtant via les filières de l'Etat auprès de la population.

>> Les explications de Mauro Poggia, conseiller d'Etat en charge de la Santé

Mauro Poggia, conseiller d'Etat genevois en charge de la santé. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Le canton de Genève propose des masques à prix coûtant / Le Journal horaire / 1 min. / le 27 juillet 2020

06h30

Pas de rupture avec le monde d'avant

La pandémie n'a pas marqué de véritable rupture avec le monde d’avant, mais a plutôt accéléré des tendances déjà existantes. Télétravail à grande échelle, consommation locale, mobilité douce: la crise a amené, voire obligé, à expérimenter des pratiques déjà existantes, démontre une étude de l'Université de Genève.

Cette conclusion n'est pas étonnante, explique lundi dans La Matinale Sandro Cattacin, professeur de sociologie à l’Université de Genève et qui a co-dirigé la rédaction de l'ouvrage "Covid-19: le regard des sciences sociales". "Les crises sont des accélérateurs, c'est rare qu'une crise change radicalement quelque chose dans notre société", tout en soulignant que celle-ci n'était "pas assez grave pour marquer une véritable rupture".

>> L'interview de Sandro Cattacin, professeur de sociologie à l’Université de Genève

Des chercheurs et chercheuses de l'Université de Genève ont publié une étude des conséquences sociales du Covid-19. [Martial Trezzini/RTS - Keystone]
L'invité de La Matinale (vidéo) - Sandro Cattacin, professeur de sociologie, UNIGE / La Matinale / 13 min. / le 27 juillet 2020

>> Lire: La crise du Covid-19 n'est pas assez grave pour provoquer une rupture

06h15

Retour sur la journée de lundi

Le durcissement des mesures face à la recrudescence des cas de coronavirus continue avec l'annonce du port du masque obligatoire dès mardi dans les commerces genevois. Le canton est d'ailleurs en train de mettre en place sa filière locale de fabrication de masques.

>> Lire: Genève veut produire ses propres masques pour éviter les pénuries

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus