Modifié

Le procureur de la Confédération Michael Lauber démissionne

Le procureur général de la Confédération Michael Lauber démissionne. [RTS]
Le procureur général de la Confédération Michael Lauber démissionne. / 19h30 / 2 min. / le 24 juillet 2020
Le procureur général de la Confédération Michael Lauber démissionne. Il continue toutefois à rejeter fermement les accusations de mensonge, dit-il vendredi dans un bref communiqué du Ministère public de la Confédération.

Michael Lauber réagit à une décision du Tribunal administratif fédéral publiée le même jour. Saisi par le Procureur général lui-même, le TAF juge que les reproches formulés à son encontre sont fondés en partie seulement. La sanction, qui correspondait à 8% de son salaire annuel, est réduite à 5%.

Le TAF admet en partie le recours déposé par Michael Lauber contre la décision rendue le 2 mars dernier par l'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (AS-MPC). L'arrêt n'est pas définitif et peut être attaqué devant le Tribunal fédéral.

A l'issue d'une enquête disciplinaire liée aux rencontres du Procureur général avec le président de la FIFA Gianni Infantino, l'Autorité de surveillance avait conclu à des violations graves et répétées du devoir de fonction. Elle avait prononcé une sanction équivalant à une réduction de 8% de son salaire annuel.

"Dans l'intérêt des institutions"

"Je respecte la décision du Tribunal administratif fédéral", écrit Michael Lauber. "Je continue toutefois à rejeter fermement l’accusation de mensonge. Cependant, le fait que l’on ne me croie pas en qualité de Procureur général est préjudiciable au Ministère public de la Confédération"

Par conséquent, et dans l'intérêt des institutions, Michael Lauber offre sa démission à la commission judiciaire compétente. Les modalités seront discutées avec cette dernière directement. Aucun autre commentaire ne sera donné en l’état, ajoute le communiqué du MPC.

Conflit d'intérêts

Dans son arrêt, le TAF a admis que le droit d'être entendu du Procureur général avait été violé dans la procédure disciplinaire: l'intéressé n'a pas eu accès à certains documents. Cependant, ce grief a été corrigé devant le TAF lorsque Michael Lauber a pu consulter l'ensemble du dossier.

En revanche, les juges de Saint-Gall confirment que le magistrat se trouvait en conflits d'intérêts lorsqu'il s'est chargé des autorisations de témoigner à ses collaborateurs. Ces tâches auraient dû être déléguées à des procureurs suppléants.

ats/asch

>> La chronologie de l'affaire Lauber:

(Cliquez ici pour visionner cette infographie en version mobile)

>> Voir l'analyse de Rouven Gueissaz dans le 19h30:

Rouven Gueissaz: "Michael Lauber s'est rendu compte qu'il n'avait plus le choix." [RTS]
Rouven Gueissaz: "Michael Lauber s'est rendu compte qu'il n'avait plus le choix." / 19h30 / 1 min. / le 24 juillet 2020
Publié Modifié

Les membres de la commission judiciaire soulagés

Des membres de la commission judiciaire du Parlement ont accueilli avec soulagement la démission du procureur général de la Confédération Michael Lauber. Elle avait d'ailleurs lancé une procédure de révocation contre le numéro un du Parquet fédéral.

La décision de Michael Lauber va dans l'intérêt des institutions et de leur crédibilité, a déclaré vendredi dans une première réaction le conseiller national Matthias Aebischer (PS/BE) sur les ondes de la SRF.

Pour le conseiller national Lorenz Hess (PBD/BE), Michael Lauber part au dernier moment possible sans perdre entièrement la face. Il peut désormais se réorienter professionnellement sans porter les stigmates d'une défaite complète.