Publié

Podcast: Mais qui est vraiment cette méchante tique?

Bien présentes dans l’actualité au printemps, les tiques refont parler d’elles en cette fin d’automne. [cristianstorto - Fotolia]
Bien présentes dans l’actualité au printemps, les tiques refont parler d’elles en cette fin d’automne. [cristianstorto - Fotolia]
La tique est l'ennemi numéro un de nos balades en forêt, et chaque année, on nous rappelle de nous protéger contre sa piqûre. Mais que sait-on de cette petite bête? Le point avec Gilbert Greub, médecin responsable des laboratoires diagnotics à l'intitut de microbiologie de l'UNIL.

"A priori, la tique n'est pas dangereuse en elle-même. Ce qui est dangereux, c'est les virus, les bactéries, les parasites éventuellement, qu'elle peut transmettre. Ce sont les microbes qui sont à l'intérieur de la tique qui sont un problème", explique Gilbert Greub, dont les recherches portent notamment sur les chlamydia chez les tiques.

Les tiques se disséminent. Avant, on disait qu'on ne pouvait pas en trouver en altitude. Aujourd'hui, avec le réchauffement climatique, on peut trouver des tiques à 1500 mètres.

Gilbert Greub, dont les recherches portent notamment sur les chlamydia chez les tiques

Il précise d'ailleurs que toutes les tiques ne sont pas porteuses d'agents pathogènes. "Par exemple pour la maladie de Lyme, on estime qu'environ 20-30% des tiques que l'on a chez nous sont porteuses de la bactérie borrélia, soit la bactérie pathogène la plus fréquente dans les tiques. Les autres bactéries, par exemples les chlamydia, on les trouve chez moins de 2% des tiques en Suisse", précise-t-il.

Pourquoi les zones à risque sont-elles toujours plus étendues? Les tiques sont-elles davantage porteuses de maladie que par le passé?

>> Ecouter l'épisode en entier:

Logo Le point J [RTS]RTS
Mais qui est donc vraiment cette méchante tique? / Le point J / 10 min. / le 8 juillet 2020

>> Lire aussi: Attention, les tiques sont de retour avec le beau temps

Jessica Vial et l'équipe du Point J

Publié