Le suivi de l'actualité du 3 juillet. [Keystone]
Publié Modifié

Mesures renforcées et concertées demandées dans les clubs et bars

- Le canton du Jura rend obligatoire, dès le 6 juillet et pour une durée de 2 mois, le port du masque dans tous les commerces et magasins du canton, cela pour les personnes dès l’âge de 12 ans.

- Le canton de Vaud impose également le port du masque dans les commerces accueillant plus de 10 personnes simultanément dès le mercredi 8 juillet.

- La Suisse a enregistré 134 nouvelles infections au Covid-19 lors des dernières 24 heures, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la santé publique. Un nombre proche de celui de mercredi (137), après un léger recul jeudi (116). Le nombre d'hospitalisations est aussi en légère hausse, mais pas en soins intensifs, où le nombre de patients demeure stable.

- L'Office fédéral de la santé publique a publié jeudi la liste des pays qualifiés de zones à risque. Les Suisses qui partent en vacances aux Etats-Unis, en Suède ou en Serbie devront notamment se mettre en quarantaine dix jours à leur retour.

- Dès lundi, les masques seront obligatoires dans les transports publics en Suisse. Le Conseil fédéral a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le gouvernement a aussi prolongé le versement des APG et étendu à 18 mois la durée du chômage partiel.

-  L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h00

L'école de recrues à l'heure du coronavirus

Ce lundi, près de 12'500 jeunes ont entamé leur école de recrues dans un contexte particulier. En raison de la pandémie, ils doivent s’astreindre à une série de mesures exceptionnelles: port du masque, test de dépistage ou encore confinement en caserne sont prévus.

>> Le reportage du 19h30:

École de recrues à l’heure du coronavirus [RTS]
École de recrues à l’heure du coronavirus / 19h30 / 2 min. / le 3 juillet 2020

19h30

Neuchâtel recommande "fortement" le masque dans les commerces

Après le Jura et Vaud, Neuchâtel a pris position vendredi soir sur le port du masque dans les commerces. Le Conseil d’État le recommande "fortement", et pourrait le rendre obligatoire si la situation sanitaire dans le canton devait se péjorer.

Concernant les bars et discothèques, le Conseil d’État insiste notamment sur la traçabilité des contacts. Les clients doivent être identifiés formellement, en particulier par la présentation d’une pièce d’identité.

Le canton recommande par ailleurs aux employeurs de généraliser pendant une à deux semaines le télétravail partout où cela est possible pour les collaborateurs qui rentrent de vacances. Si cela n’est pas possible, il recommande le port du masque pendant la même durée, de façon à limiter les risques de contagion.

Enfin, le Conseil d’État demande aux visiteurs des EMS de veiller à limiter spontanément le nombre de visiteurs simultanés et la durée de leurs visites. Il est aussi important de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires en vigueur et de porter un masque durant la visite.

>> Plus d'informations dans notre article: Vaud et le Jura rendent le port du masque obligatoire dans les commerces

18h45

Comment le Covid-19 regagne du terrain en Suisse

Après un mois de déconfinement, le coronavirus commence à regagner du terrain en Suisse.

Début juin, le nombre de nouveaux cas quotidien oscillait autour de 15. Ces derniers jours, il a quadruplé et franchi à plusieurs reprises la centaine.

Le médecin cantonal neuchâtelois, Claude-François Robert, qualifie cette augmentation de "soutenue et préoccupante", même si les chiffres restent largement inférieurs à ceux de mars et avril. "Une chose qu'on a apprise, c'est la rapidité de l'épidémie. En 15 jours, la situation peut devenir épidémique, donc nous sommes très attentifs".

>> Toutes les informations dans notre article: Le Covid-19 regagne du terrain en Suisse. Le point en quatre graphiques

17h15

Premiers résultats du test Solidarity connus prochainement

Les premiers résultats du test clinique Solidarity, mené par l'OMS et auquel participe la Suisse, seront connus dans les deux prochaines semaines. Plus de 5000 patients de 39 pays ont été recrutés, a dit vendredi à Genève le directeur général de l'organisation.

"Les résultats intermédiaires seront connus dans les deux prochaines semaines", a estimé Tedros Adhanom Ghebreyesus aux correspondants accrédités à l'ONU à Genève. Et il a aussi fait part d'un "optimisme prudent" sur la question d'un futur vaccin.

Mais celui-ci ne devrait pas arriver au moins avant début 2021, a répété le chef du programme d'urgence au sein de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Michael Ryan.

16h30

Nouvelles mesures au Tessin

Le gouvernement tessinois resserre la vis dans sa lutte contre le coronavirus. A partir de vendredi, les rassemblements de plus de 30 personnes sont à nouveau interdits. Et les discothèques, bars et clubs peuvent accueillir un maximum  de 100 personnes par soirée, au lieu de 300 dans le reste de la Suisse.

Les cantons sont désormais libres de prendre des mesures anti-Covid si l'application de traçage ne suffit pas. C'est le cas au Tessin. Samedi dernier, une recrue s'est rendue dans un pub et a été testée positive. Il n'a pas encore été possible de contacter toutes les personnes potentiellement touchées. Environ 35 n'ont pas pu être atteintes, a déclaré devant la presse le médecin cantonal Giorgio Merlani.

Vendredi, sept nouvelles infections ont été confirmées au Tessin, après plusieurs jours sans nouvelles contaminations et sans décès supplémentaire.

Les nouvelles mesures sont en vigueur jusqu'au 19 juillet.

16h15

Motion pour soutenir les crèches publiques

Les crèches publiques devraient aussi être soutenues financièrement face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. A deux contre un, la commission de l'éducation du Conseil national a décidé de déposer la même motion que son homologue du Conseil des Etats.

Le texte demande au Conseil fédéral de modifier l'ordonnance. Le soutien accordé par le gouvernement ne profite en effet pas aux structures subventionnées par les cantons ou les communes, voire exploitées par les pouvoirs publics, rappelle vendredi la commission. Une minorité propose de rejeter la motion.

Lors de la session extraordinaire, le Parlement avait décidé d'octroyer 65 millions de francs aux crèches et institutions d'accueil extrafamilial. Le gouvernement n'avait auparavant pas prévu de soutien. L'aide doit compenser les contributions qui n'ont pas été versées par les parents durant le semi-confinement.

16h00

Mesures renforcées et concertées demandées dans les clubs et bars

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) recommande d'introduire l'obligation de s'identifier pour se rendre dans un bar ou un club. Cette mesure, déjà introduite dans certains cantons, vise à garantir le traçage des contacts.

Zurich, Berne, Argovie, Soleure, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Lucerne ont déjà annoncé un renforcement des contrôles d'identité à l'entrée des boîtes de nuit, suite aux récents cas de super-propagation du coronavirus. Les organisateurs devront vérifier l'authenticité des coordonnées indiquées par les clients.

>> Lire aussi: Comment des personnes contaminées deviennent des "super-propagateurs"

En matière d'hygiène et de conduite, "une approche nationale est également appropriée dans la situation particulière", a indiqué vendredi la CDS. Il est apparu ces derniers jours que les concepts de protection pour les bars et les clubs "présentent parfois des lacunes considérables ou peuvent être contournés".

Les visiteurs de clubs et de discothèques "devraient donc s'identifier au moyen d'une pièce d'identité valable".

Les cas d'infections massives, survenues récemment à Zurich, Spreitenbach (AG) et Olten (SO), ont révélé que l'enregistrement des coordonnées par les organisateurs, exigé par la Confédération, n'a pas suffisamment fonctionné. Des clients n'ont pas indiqué leurs coordonnées ou leur identité réelles, rendant le traçage des contacts lacunaire en cas d'infections.

>> Ecouter aussi le sujet de la Matinale sur les mesures renforcées à Zurich:

Zurich renforce le traçage à l'entrée des boîtes de nuit. [Martin Ruetschi - Keystone]Martin Ruetschi - Keystone
Le canton de Zurich renforce le traçage à l'entrée des boîtes de nuit / La Matinale / 1 min. / le 2 juillet 2020

15h45

Plusieurs projets pour égayer l'été des Genevois

La commission d'experts mise sur pied par la Ville de Genève a retenu 18 projets d'animation culturelle qui égayeront l'été des Genevois du 15 juillet au 15 septembre. La sélection s'est faite entre 356 dossiers, indique vendredi la Ville de Genève.

Un crédit de 300'000 francs avait été attribué à cet appel de projet, rappelle la municipalité. L'objectif de l'initiative est double. Il s'agit de proposer à la population une offre culturelle estivale malgré la crise sanitaire et de contribuer à soutenir la scène culturelle locale durant cette période difficile pour elle.

Les projets retenus concernent les domaines comme la musique, le conte, le théâtre sous toutes ses formes, la danse, le mapping et d'autres interventions dans l'espace public, des visites guidées décalées et des expériences créatives et participatives.

15h30

Les chômeurs indemnisés plus longtemps

Pour éviter que des chômeurs arrivent en fin de droit durant la crise du coronavirus, tous ont obtenu le droit à maximum 120 indemnités journalières supplémentaires. Le compteur recommencera à courir à partir du 1er septembre.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) ne s'attend toutefois pas à une vague d'arrivées en fin de droit, a précisé à la presse vendredi le chef de la Direction du travail Boris Zürcher.

Les indemnités versées entre le 1er mars et le 31 août ne seront pas comptabilisées dans la durée légale à laquelle ont droit les chômeurs. L'arrivée en fin de droit sera ainsi retardée. Le régime doit éviter un embouteillage.

15h15

Salon Goûts et Terroirs de Bulle annulé

Le Salon Goûts et Terroirs, qui devait avoir lieu du 28 octobre au 1er novembre à Bulle (FR), est annulé en raison de la situation sanitaire. L'an dernier, la manifestation avait attiré plus de 46'000 visiteurs.

"La situation sanitaire actuelle, tout comme les fortes incertitudes concernant la situation à l’automne, empêchent la mise sur pied de cette édition dans de bonnes conditions", ont indiqué vendredi les organisateurs.

14h30

Le canton de Vaud impose aussi le masque dans les commerces

Le port du masque sera obligatoire dans les commerces du canton de Vaud lorsque plus de 10 personnes se trouvent dans le magasin. La mesure, qui entre en vigueur mercredi prochain, a été annoncée vendredi par le Conseil d'Etat.

Le masque sera aussi obligatoire pour le personnel de vente, a ajouté le ministre de l'économie Philippe Leuba, demandant un respect absolu des distances sanitaires. Il a aussi annoncé un dispositif plus strict pour les bars et discothèques, notamment en matière de traçage.

Pour les restaurants, le port du masque ne sera pas obligatoire pour les clients, mais "fortement recommandé" pour le personnel. Là aussi, la collecte des données des clients est exigée.

Philippe Leuba a parlé de "mesures proportionnées" afin d'éviter "à tout prix" une deuxième vague. Il a estimé que le Conseil d'Etat avait constaté "un relâchement" de la population face au coronavirus et qu'il était donc nécessaire de serrer la vis.

>> L'interview de Philippe Leuba dans Forum:

Vaud et le Jura durcissent les mesures contre la pandémie de coronavirus  (vidéo) [RTS]
Vaud et le Jura durcissent les mesures contre la pandémie de coronavirus (vidéo) / Forum / 8 min. / le 3 juillet 2020

14h20

Port du masque obligatoire dans les magasins dans le Jura

Alors que le canton du Jura fait face à une recrudescence du coronavirus avec plus d'une vingtaine de nouveaux cas positifs confirmés, le Gouvernement jurassien a décidé vendredi de rendre obligatoire dès le 6 juillet le port du masque dans tous les commerces et magasins du canton.

Cette obligation porte sur une durée de 2 mois (jusqu'au 6 septembre compris) et pourra être prolongée en fonction de l'évolution de la situation. Elle concerne toutes les personnes dès l'âge de 12 ans.

Pour faire face à l'augmentation des cas, les effectifs et moyens techniques de la ligne téléphonique d'urgence santé (032 420 99 00) ont aussi été adaptés afin de mieux répondre aux sollicitations en forte augmentation pour les tests de dépistage, a précisé le canton. Les équipes de cette ligne s'occupent en effet aussi des tâches liées au traçage.

Renforcement des mesures dans les EMS

Le canton du Jura a aussi décidé de renforcer les mesures d'accompagnement des visites dans les EMS et appartements protégés. Un questionnaire de santé sera à nouveau à compléter par les visiteurs, alors que le port du masque continuera d'être obligatoire pour les visiteurs, et fortement conseillé pour les résidents. Le nombre de visites devra se limiter à une à deux personnes par jour et elles ne devront pas durer plus d'une heure.

14h10

Pas de salaire pendant la quarantaine, selon les patrons

Les employés qui doivent être mis en quarantaine après leur retour d'un pays à risque pour le coronavirus n'ont pas droit à un salaire pendant cette période. C'est ce que signale l'Union patronale suisse.

Il s'agit d'un empêchement de travailler que l'employé s'est infligé lui-même, écrit vendredi l'Union patronale suisse. Elle recommande aux employeurs d'informer leurs employés avant un voyage privé dans un pays à risque qu'ils ne seront pas payés pendant la période de quarantaine.

La situation est différente pour les voyages d'affaires. Ceux-ci ne doivent être effectués qu'avec modération. Toutefois, si un voyage d'affaires dans un pays à risque est inévitable, l'employeur doit payer le salaire pendant la quarantaine.

13h50

Isolement pas respecté à Soleure

Une personne testée positive au coronavirus n'a pas respecté les mesures d'isolement et a pris part à des évènements à Granges (SO). Le médecin cantonal soleurois a dû ordonner la mise en quarantaine d'environ 280 personnes. Le canton envisage une action en justice.

L'équipe de traçage du canton de Soleure a appris qu'une personne a ignoré les mesures d'isolement. Le soir même, les services médicaux du canton ont demandé les listes de présence aux organisateurs des deux évènements auxquels la personne a participé, a indiqué vendredi la chancellerie du canton de Soleure.

13h30

Fribourg organise des promotions en mode numérique

La cérémonie de remise des diplômes de CFC est une tradition et un rite de passage important.

Fortes de ce constat, les autorités fribourgeoise ont opté pour une cérémonie numérique, destinée à devenir pérenne, comme l'a expliqué dans le 12h30 Christophe Nydegger, chef du service de la formation professionnelle.

>> Les explications dans le 12h30:

La remise des diplômes est un rite de passage dans la vie des étudiants. [ xixinxing - Fotolia] xixinxing - Fotolia
Le canton de Fribourg organise des promotions en mode numérique / Le 12h30 / 1 min. / le 3 juillet 2020

13h10

Zurich, un foyer d'infection

Les infections au coronavirus continuent d'augmenter en Suisse. La moitié des nouveaux cas se trouvent à Zurich.

Jeudi, le canton a découvert 57 infections sur les 116 déclarées en Suisse.

Ce retour du virus provoque des remous dans le canton, surtout côté politique. Le gouvernement est sous le feu des critiques pour son manque de cohésion.

>> Tous les détails dans le 12h30:

Zurich renforce le traçage à l'entrée des boîtes de nuit. [Martin Ruetschi - Keystone]Martin Ruetschi - Keystone
Près de la moitié des nouveaux cas de Covid-19 recensés jeudi se trouvent à Zurich / Le 12h30 / 1 min. / le 3 juillet 2020

12h50

Des centaines de millions de francs de pertes pour les CFF

Les CFF doivent gagner en robustesse et stabilité. C'est l'objectif principal du nouveau patron de la compagnie ferroviaire, Vincent Ducrot, qui a tiré vendredi le bilan de ses 100 premiers jours. Mais cette année sera difficile en raison du Covid-19.

Entré en fonction en pleine crise du coronavirus, le nouveau directeur général a dû parer au plus urgent. "Jusqu'à présent, nous avons bien traversé la crise, même si cela a été très difficile", a-t-il dit tout en remerciant le personnel. Les pertes se chiffreront à plusieurs centaines de millions de francs.

Grâce au soutien de la Confédération, les besoins de liquidités sont couverts pour le moment. Avec leur propriétaire, les CFF vont élaborer une planification à moyen terme permettant de stabiliser l'endettement. "Mais les CFF devront couvrir eux-mêmes les pertes de recettes du trafic grandes lignes et du segment immobilier", a-t-il relevé.

>> Lire: Gagner en robustesse et en stabilité, l'objectif du nouveau patron des CFF

12h25

134 nouveaux cas de coronavirus

L'Office fédéral de la santé publique a recensé 134 nouvelles infections au Covid-19 lors des dernières 24 heures. Un nombre proche de celui de mercredi (137), après un léger recul jeudi (116).

Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32'101 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 576 ces sept derniers jours. Aucun nouveau décès n'a été annoncé vendredi, le total étant maintenu à 1686. L'OFSP annonce en outre quatre nouvelles hospitalisations.

L'OFSP annonce en outre quatre nouvelles hospitalisations. Actuellement, douze personnes sont sous respirateur, a précisé Patrick Mathys, le chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP lors d'un point de presse.

Cette situation n'est pas inattendue au vu de l'augmentation des cas au cours des derniers jours. La Suisse compte actuellement 10 cas pour 100'000 personnes.

12h00

Un cas positif dans une boîte de nuit à Genève

Un cas de Covid-19 a été détecté dans une boîte de nuit genevoise le week-end dernier, selon une information de Radio Lac. Le médecin cantonal délégué au Covid, Jacques-André Romand. a confirmé à la RTS cette information.

Plusieurs centaines de personnes auraient participé à la soirée en question, a indiqué la médecin cantonale Aglaé Tardin à la radio genevoise, précisant que le traçage des contacts a pu être effectué et que les participants étaient en train d'être contactés pour se mettre en autosurveillance. 

Contrairement à d'autres situations où les clubbeurs avaient donné de fausses informations, ce qui avait rendu le traçage quasiment impossible, ici "pas de James Bond ou de Tarzan. Toutes les informations données dans la boîte en question étaient valables. On sent que les gens sont plus responsables", nous a indiqué Jacques-André Romand.

11h30

Les enfants face au coronavirus

Les enfants infectés par le SARS-CoV-2 ont une charge virale aussi importante que les adultes mais sont de plus faibles vecteurs de transmission du virus. C'est le résultat d'une étude menée par des chercheurs et médecins genevois.

>> Les détails avec Arnaud l'Huillier, chef de clinique à l'Unité d'infectiologie pédiatrique des Hôpitaux universitaires de Genève, dans l'émission CQFD:

Les enfants infectés par le SARS-CoV-2 ont une charge virale aussi importante que les adultes.
r_tiom
Depositphotos [r_tiom - Depositphotos]r_tiom - Depositphotos
Les enfants face au coronavirus / CQFD / 7 min. / le 3 juillet 2020

11h00

Course d'école du Conseil fédéral

La pandémie de coronavirus a impacté la traditionnelle course d'école du Conseil fédéral, qui se déroule cette année en deux parties.

Le gouvernement a commencé sa sortie par une nuit dans la région de Gantrisch dans les Préalpes bernoises en compagnie des Prix Nobel Didier Queloz et Michel Mayor, spécialistes des exoplanètes.

Comme le ciel était nuageux, il a été difficile aux conseillers fédéraux d'observer les étoiles. Cependant, la rencontre avec les deux chercheurs a été un grand moment, a déclaré sur Twitter le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi.

La deuxième partie de la course d'école est prévue pour cet automne.

10h15

Même en vacances, le Conseil fédéral est prêt à réagir

L'arrivée de la pause estivale pose la question du contrôle de la pandémie par les autorités pendant les vacances. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga se veut rassurante: le gouvernement peut réagir vite.

Alors que la situation évolue toujours rapidement, dès la semaine prochaine certaines administrations tourneront au ralenti. Et le Conseil fédéral, lui-même, ne se réunira pas pendant cinq semaines. Or la propagation du Covid-19 peut nécessiter des actions rapides. Pas plus tard que cette semaine, on a vu le gouvernement changer radicalement d'avis sur les masques en moins de deux jours.

>> Lire: Le gouvernement peut réagit vite contre la pandémie, malgré les vacances

09h45

Le Théâtre du Jorat à Mézières baisse son rideau jusqu'à fin 2020

En raison de la crise du coronavirus, le Théâtre du Jorat à Mézières (VD) baisse son rideau jusqu'à la fin de l'année 2020. Toutes les représentations prévues sont donc annulées, indique le Conseil de fondation du Théâtre du Jorat sur le site internet du théâtre, regrettant ainsi cette "saison blanche".

"Chaque spectateur sera informé personnellement par la billetterie concernant les modalités de report et de remboursement, dès le début septembre", précise le conseil. La billetterie est fermée jusqu'au 31 août. Les responsables donnent rendez-vous en 2021.

09h15

Valse d’hésitations entre vacances et retour au travail en présentiel

En Suisse, comme un peu partout en Europe, les entreprises demandent progressivement à leurs travailleurs de revenir physiquement sur site. Le télétravail a parfois distendu les liens entre employeurs et employés.

Mais avec la période estivale, les espaces de travail risquent à nouveau de se vider, sans parler du contexte sanitaire qui peut changer chaque semaine. Les habitudes professionnelles font le yo-yo ou s'en retrouvent chamboulées.

>> Les précisions dans La Matinale:

Après le télétravail, les entreprises demandent à leurs employés de revenir physiquement sur site.  [Christian Beutler - Keystone ]Christian Beutler - Keystone
Valse d’hésitations entre vacances et retour au travail en présentiel / Le Journal horaire / 1 min. / le 3 juillet 2020

08h45

"Le yo-yo émotionnel va continuer encore longtemps"

Alors que la Confédération a communiqué les zones jugées à risques d'infection au Covid-19 - une trentaine de pays sont concernés – les conséquences sur les départs en vacances seront certaines, selon Dominique Fumeaux, responsable de la filière tourisme à la HES-SO Valais, invité de La Matinale vendredi.

"Les personnes de la diaspora vont certainement se poser des question" au moment de faire une visite au pays, "certains vont choisir de rester en Suisse", estime le Valaisan. La perspective de la quarantaine devrait également freiner les départs pour les destinations de vacances, à l'instar de la Croatie par exemple.

Même si les pays de la liste ne pèseront pas énormément sur les nuitées en Suisse, l'impact d'une telle mesure est avant tout d'ordre psychologique. "La maladie est toujours présente et elle se manifeste. Cela va continuer à alimenter le yo-yo émotionnel des gens au moment de décider de partir à l'étranger ou non", affirme le responsable.

Un secteur à réinventer?

Car de vacances, les Suisses ont en grand besoin. "Après tous ces événements, on a vraiment besoin de tirer la prise", souligne Dominique Fumeaux. "On a besoin de prendre l'air, et heureusement il y a beaucoup d'air en Suisse", s'amuse-t-il. Mais si rester au pays devait devenir la nouvelle norme, le secteur touristique devrait se réinventer en profondeur, admet-il. "Il y a un gros travail de mise en scène à faire, de la Suisse pour les Suisses. En mettant en avant des 'perles' et en exploitant également les modèles du low-cost pour rendre ce tourisme accessible", détaille Dominique Fumeaux.

>> L'interview de Dominique Fumeaux dans La Matinale:

Dominique Fumeaux : "On observe un changement net de comportement" [RTS]RTS
Dominiques Fumeaux, responsable de la filière tourisme à la HES-SO Valais / La Matinale / 8 min. / le 3 juillet 2020

08h15

Coup dur pour la Serbie et le Kosovo

La Suisse met en place une quarantaine au retour pour les voyageurs se rendant dans plusieurs pays dont 3 pays des Balkans: la Serbie, le Kosovo et la Macédoine du Nord. En cause la recrudescence des cas de Covid-19 dans ces pays, qui réinstaurent eux-mêmes des mesures sanitaires contraignantes.

>> Les détails dans La Matinale:

Les passagers en provenance de Serbie devront observer une quarantaine à leur arrivée en Suisse. [AP Photo/Darko Vojinovic - Keystone]AP Photo/Darko Vojinovic - Keystone
Trois pays des Balkans figurent sur la liste des pays à risques / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

Les conséquences pour la Serbie et le Kosovo pourraient être importantes au niveau économique. Ces deux pays comptent beaucoup sur le retour de leur communauté établie en Suisse pendant les vacances d’été, comme le rappelle Bashkim Iseni, spécialiste des Balkans et délégué à l’intégration à la ville de Lausanne.

>> Son interview dans La Matinale:

 

Contrôle de température à l'entrée d'un centre commercial à Pristina, au Kosovo. [EPA/Valdrin Xhemaj - Keystone]EPA/Valdrin Xhemaj - Keystone
Des conséquences pour la Serbie et le Kosovo d'être sur la liste / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

07h45

Hausse des incivilités

La sortie du confinement a généré une recrudescence des nuisances sonores et des bagarres, en Suisse romande.

Ainsi le week-end dernier, la police a recensé à Genève plus de 70 bagarres, impliquant souvent des mineurs et des jeunes adultes. Dans le même temps, la police vaudoise a déploré une centaine de troubles à l'ordre public.

>> Comment l'expliquer?

Les incivilités ont augmenté avec la fin du confinement. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Hausse des incivilités depuis la fin du confinement / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

>> Lire également: La sortie du confinement a généré une recrudescence des incivilités

07h30

Légère hausse des hospitalisations

Le nombre d'hospitalisations dues au coronavirus en Suisse est en légère augmentation en Suisse. Mais cette hausse ne se retrouve pas aux soins intensifs, où le nombre de patients est stable depuis trois semaines.

Ainsi aux HUG, il ne reste plus que 9 personnes chez qui le virus est actif, dont une aux soins intensifs. Plus de 80 lits sont en revanche encore occupés par des patients liés au Covid-19, principalement des personnes chez qui le virus n'est plus actif, mais qui n'ont pas encore pu retrouver leur autonomie.

De son côté, le CHUV compte 6 personnes hospitalisées pour Covid-19, dont 2 aux soins intensifs. L'hôpital souligne que les nouveaux cas de ces derniers jours concernent surtout des jeunes sans facteurs de risque pour qui les complications sont rares.

>> Tous les détails dans La Matinale:

Le nombre d'hospitalisations dues au coronavirus a légèrement augmenté ces derniers jours. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Etat des lieux des hospitalisations / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

07h15

Réactions après la diffusion de la liste des pays à risques

La liste des destinations à risque où sévit le coronavirus a été dévoilée jeudi par la Confédération. Les voyageurs qui se rendront dans ces zones devront observer une quarantaine de 10 jours à leur retour en Suisse.

Aucun pays du pourtour méditérranéen n'y figure, ce qui soulage les agences de voyage. Elles y voient un signe rassurant pour les touristes sur le départ.

>> Les explications dans La Matinale:

Aucun pays du pourtour méditerranéen ne figure sur la liste des pays à risques. [AP Photo/Joan Mateu - Keystone]AP Photo/Joan Mateu - Keystone
Listes des pays à risques, satisfaction des voyagistes / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

Ces dix jours de quarantaine sont logiques et nécessaires pour le conseiller national Laurent Wehrli (PLR/VD).

>> Son interview:

Laurent Wehrli, conseiller national PLR vaudois et syndic de Montreux. [Gaëtan Bally - Keystone]Gaëtan Bally - Keystone
Liste des pays à risques: logique et nécessaire, pour Laurent Wehrli / La Matinale / 1 min. / le 3 juillet 2020

07h00

La liste des zones à risque

Les Suisses qui partent en vacances aux Etats-Unis, en Suède, Serbie ou au Kosovo devront se mettre en quarantaine dix jours à leur retour. Ces pays figurent sur la liste d'une trentaine de zones jugées à risques d'infection au Covid-19 publiée jeudi.

>> Toutes les informations dans notre article: Revenir depuis une trentaine de pays impliquera une quarantaine

La Suède est le seul pays de l'espace Schengen figurant sur la liste. Pour les Balkans, la Macédoine du Nord est également concernée. Idem pour la Russie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Bélarus, la Moldavie.

Pour l'Amérique, les voyageurs en provenance des Etats-Unis et d'une série de pays d'Amérique du Sud devront aussi se mettre en quarantaine.

>> Les précisions dans Forum, avec l'interview de Christophe Reymond, directeur du Centre Patronal vaudois:

Les personnes revenant de l’étranger pourraient être mises en quarantaine : interview de Christophe Reymond [RTS]
Les personnes revenant de l’étranger pourraient être mises en quarantaine : interview de Christophe Reymond / Forum / 0 sec. / le 2 juillet 2020

06h45

Le canton de Vaud indemnise les festivals

Le canton de Vaud commence à informer les acteurs culturels des indemnisations auxquelles ils auront droit en raison de l'annulation de leurs manifestations. Il a doté de 10 millions supplémentaires, payés pour moitié par la Confédération, le fonds cantonal prévu à cet effet, qui passe désormais à 39 millions de francs.

Le Conseil d'Etat, compétent pour l'octroi d'indemnisation allant au-delà de 200'000 francs, a validé les premières décisions et les bénéficiaires en sont informés ces jours par courrier. Le Montreux Jazz Festival a fait partie de cette première vague. Il devrait toucher une indemnisation de l'ordre de 3,447 millions.

>> Les précisions dans le 19h30:

Le soutien financier accordé au festival Paléo interroge le monde politique. [RTS]
Le soutien financier accordé au festival Paléo interroge le monde politique. / 19h30 / 2 min. / le 2 juillet 2020

>> Notre article sur les soutiens privés à la culture: En pleine pandémie, la culture peut-elle encore compter sur ses sponsors?

06h30

Faut-il offrir les masques à la population?

Les syndicats réclament la gratuité des masques de protection, dont l'usage va devenir obligatoire pour tout le monde dès lundi dans les transports publics.

Des masques gratuits pour que les revenus modestes puissent aussi s'équiper et continuer à utiliser train bus et tram.

Faut-il offrir à la population ces masques hygiéniques? Ou est-ce la responsabilité de chacun de s'équiper?

L'émission Forum en débat avec Anaïs Timofte, présidente du POP vaudois, et Philippe Nantermod, conseiller national PLR valaisan et vice-président du PLR suisse.

>> Le débat dans Forum:

La Suisse connait une nouvelle hausse des cas de covid-19. Dans cette situations, le Conseil Fédéral impose donc de nouvelles mesures, notamment l’obligation du port du masque dans les transports publics, et la mise en quarantaine au retour des zones à risques. [GIAN EHRENZELLER - Keystone]GIAN EHRENZELLER - Keystone
Les masques vont-ils devenir obligatoires dans les espaces publics ? Débat entre Anaïs Timofte et Philippe Nantermod / Forum / 10 min. / le 2 juillet 2020

06h15

Retour sur la journée de jeudi

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié la liste des pays qualifiés de zones à risque. Les Suisses qui partent en vacances aux Etats-Unis, en Suède ou en Serbie devront notamment se mettre en quarantaine dix jours à leur retour.

La Suisse a enregistré 116 nouveaux cas d'infection au Covid-19 jeudi, a indiqué l'OFSP. Une personne est également décédée portant à 1686 le nombre de morts depuis le début de la pandémie.

>> Le suivi du jeudi 2 juillet: Près de 120 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en 24 heures

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus