Modifié

La contamination au Covid-19 se stabilise à 62 nouveaux cas dimanche

Risque de redémarrage de l'épidémie. 300 visiteurs d'un club zurichois en quarantaine. [RTS]
Risque de redémarrage de l'épidémie. 300 visiteurs d'un club zurichois en quarantaine. / 19h30 / 2 min. / le 28 juin 2020
La Suisse a enregistré 62 nouveaux cas d'infection au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, indique dimanche l'Office fédéral de la santé publique. La semaine a été marquée par une hausse du nombre de cas avec un pic à 69 samedi.

Depuis lundi, on est passé de 18 cas de contamination au nouveau coronavirus, à 22 mardi, 44 mercredi, 52 jeudi, 58 vendredi, 69 samedi et donc 62 dimanche. Au total, l'OFSP a enregistré 307 nouveaux cas cette semaine, contre 168 la semaine précédente.

Aucun nouveau décès n'est à déplorer dimanche. L'OFSP dénombre 1682 décès depuis le début de la pandémie. Les cantons font eux état de de 1962 décès, aucun depuis le 24 juin.

Quant aux tests, 562'909 ont été effectués depuis le début de la pandémie, dont 6,7 % étaient positifs. Durant les dernières 24 heures, le personnel soignant a procédé à 7594 tests et 53'854 durant la dernière semaine.

Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération Matthias Egger s'est dit inquiet de l'évolution des chiffres. Le taux d'infection, dit de "reproduction", est de 1,28, a-t-il tweeté samedi. Un chiffre supérieur à 1 est un signal d'alarme: le virus continue de se propager, a-t-il ajouté sur la radio SRF.

>> L'interview dans Forum de Jacques Gerber, ministre jurassien de la Santé:

Les cantons face à la hausse des cas de coronavirus: interview de Jacques Gerber [RTS]
Les cantons face à la hausse des cas de coronavirus: interview de Jacques Gerber / Forum (vidéo) / 7 min. / le 28 juin 2020

Mise en garde d'Alain Berset

Le ministre de la Santé Alain Berset a mis en garde contre un relâchement dans la lutte contre le coronavirus. Il se dit pour l'heure prudemment confiant. Mais la situation risque d'être à nouveau plus difficile plus tard dans l'année, a déclaré le conseiller fédéral samedi à la radio alémanique SRF.

"Il n'y a pas de miracle et seulement une voie", a-t-il ajouté, se référant aux possibilités de tests: même avec des symptômes légers, les gens doivent se faire tester. Faire attention et se mettre en quarantaine en cas de test positif est une question de responsabilité individuelle et de responsabilité face à la société.

La situation sera sans doute à nouveau plus tendue plus tard cette année: "Nous verrons alors si nous pouvons à nouveau supporter cela, en tant que société", a poursuivi Alain Berset. Les autorités sont bien préparées, mais il faut la collaboration de toute la population et de toutes les entreprises du pays.

>> Le décryptage de Samia Hurst, médecin et bioéthicienne, dans le 19h30:

Le décryptage de Samia Hurst, médecin et bioéthicienne. [RTS]
Le décryptage de Samia Hurst, médecin et bioéthicienne. / 19h30 / 2 min. / le 28 juin 2020

ats/kkub/boi

Publié Modifié