Modifié

Le Conseil fédéral souhaite une place financière suisse plus verte

Ueli Maurer devant la presse vendredi 26.06.2020. [Peter Klaunzer - Keystone]
Le Conseil fédéral a dévoilé des pistes pour rendre la place financière suisse plus durable / Le 12h30 / 1 min. / le 26 juin 2020
La Suisse doit devenir un des principaux centres mondiaux de services financiers durables. C'est la volonté du Conseil fédéral et de la branche, qui esquissent des pistes pour y parvenir dans un rapport dévoilé vendredi.

Selon ce document, la finance durable est une grande chance pour la place financière suisse, mais il reste des efforts à faire pour sauvegarder les intérêts et la compétitivité helvétique. Les autorités veulent donc optimiser le cadre réglementaire pour donner les meilleures conditions possibles au marché.

Selon le rapport, treize mesures pourraient faire progresser la Suisse sur le chemin de la durabilité. Parmi elles une plus grande transparence: le secteur financier doit être transparent à l'égard de ses clients et publier systématiquement des informations comparables sur l’impact climatique et environnemental des produits financiers et des entreprises.

La branche doit également apprendre à évaluer correctement le prix des risques, qu'ils soient liés à des catastrophes naturelles ou à des dépréciations de valeurs. Les futures mesures sur le climat pourraient aboutir à une dépréciation de produits liés à de fortes émissions de CO2 par exemple.

Pas plus de régulation

Ces pistes ont été discutées en collaboration étroite avec les acteurs du marché a expliqué Ueli Maurer. Le conseiller fédéral en charge des Finances assure du reste qu'il n'est pas question de réguler davantage la place financière.

"Ce qu’on constate en ce moment, c’est que ce marché se développe très vite dans la direction de la finance durable. La demande commence même à dépasser l’offre effective. C’est pour ça que je ne pense pas que l’Etat doit en ce moment plus réguler ou édicter plus de règles", assure-t-il.

La question n'est pas de savoir si les banques vont s'engager dans la voie du développement durable, mais comment et d'ici quand la Suisse deviendra une référence en la matière, a estimé le CEO de l’Association suisse des banquiers Jörg Gasser. Selon lui, l'impact des activités financières sur le réchauffement de la planète est le reflet de l'économie réelle, pas de branches en particulier.

>> L'interview d'Adèle Thorens (Verts/VD) dans Forum:

Le Conseil fédéral veut une place financière plus verte: interview d'Adèle Thorens [RTS]
Le Conseil fédéral veut une place financière plus verte: interview d'Adèle Thorens / Forum (vidéo) / 3 min. / le 26 juin 2020

ats/oang

Publié Modifié