Banner 9 juin [Keystone]
Publié Modifié

Le Seco un peu moins pessimiste pour la croissance 2020, malgré le Covid

- Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) s'attend désormais à ce que le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse recule de 6,2% cette année, contre 6,7% dans ses précédentes estimations, a-t-il annoncé mardi. En revanche, en 2021, la croissance ne devrait rebondir que de 4,9%, alors que les spécialistes tablaient jusqu'à présent sur une reprise de 5,2%.

- Le PLR et l'UDC sont montés au créneau mardi pour réclamer des règles plus cohérentes en matière de rassemblements. Ils jugent peu crédible d'avoir toléré des manifestations ayant rassemblé jusqu'à 10'000 personnes, tout en continuant de limiter le nombre de clients au restaurant ou dans les magasins. L'UDC appelle à une levée des mesures de distanciation et à l'abolition de la fermeture des établissements publics à minuit.

- Lundi a marqué la réouverture des frontières en Suisse, dans l'Union européenne et au Royaume-Uni. Plusieurs passages de frontière ont été débarrassés des barrières qui les obstruaient depuis plusieurs mois. A l'aéroport de Genève, 15 vols étaient programmés, contre 4 à 5 en moyenne seulement ces dernières semaines.

- La Suisse a enregistré 15 cas supplémentaires de Covid-19 lors des dernières 24 heures, a annoncé l'OFSP mardi. Un nouveau décès est à déplorer, portant à cinq le total des morts liées au Covid-19 depuis le début du mois de juin.

- Ne restent désormais interdites que les compétitions sportives avec un étroit contact physique, les groupes de plus de 30 personnes dans l'espace public et les manifestations de plus de 300 personnes. L'OFSP recommande toujours de garder ses distances, de porter un masque dans le cas où une distance suffisante ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

22h00

PLR et UDC dénoncent des mesures anti-Covid à deux vitesses

La droite est montée au créneau mardi pour réclamer des règles plus cohérentes en matière de rassemblements. Elle demande au Conseil fédéral de lever les entraves décidées dans le contexte du Covid-19 pour les consommateurs, les entreprises et les événements culturels.

Pour le PLR et l'UDC, il n'est pas crédible de tolérer une manifestation contre le racisme rassemblant 10'000 personnes à Zurich et de limiter le nombre de clients au restaurant ou dans les magasins. Ils dénoncent une inégalité de traitement. "Le conseiller fédéral Alain Berset doit, de toute urgence, clarifier cette situation", écrit le PLR. Le parti bourgeois a déposé une interpellation dans chacun des deux conseils afin d'obtenir des réponses sur la question.

>> Ecouter le débat entre les conseillères nationales Céline Amaudruz (UDC/GE) et Stefanie Prezioso (EàG/GE) dans Forum:

Le nombre de clients est limité dans les restaurants à cause du coronavirus. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
UDC et PLR exigent la levée des restrictions: débat entre Céline Amaudruz et Stefanie Prezioso / Forum / 9 min. / le 16 juin 2020

Appel à lever les mesures

L'UDC dénonce elle une interdiction des rassemblements de plus de 300 personnes qui "pousse des milliers d'entreprises à la ruine". Le Conseil fédéral doit mettre un terme immédiat à la situation extraordinaire qui prévaut et lever les restrictions actuellement en vigueur, en particulier la distanciation interpersonnelle et la fermeture à minuit des établissements publics.

Le président de la Conférence des commandants des polices cantonales Stefan Blättler, de son côté, a rejeté ces critiques d'inégalités. "Les règles s'appliquent toujours. Mais si nous avions dispersé les manifestants, les gens auraient été encore plus nombreux à descendre dans la rue. Cela aurait abouti à l'inverse du but recherché par ces règles", a-t-il déclaré dans le Blick.

>> Voir aussi le sujet du 19h30:

Mesures contre le Covid-19: polémique après les manifestations qui ont rassemblé des milliers de personnes [RTS]
Mesures contre le Covid-19: polémique après les manifestations qui ont rassemblé des milliers de personnes / 19h30 / 1 min. / le 16 juin 2020

21h00

Le danger de la faim

Conséquence directe du coronavirus, la faim dans le monde s'est brutalement aggravée. Le ralentissement des activités économiques et des échanges commerciaux a engendré une précarité alimentaire pour des millions de personnes.

>> Voir le sujet du 19h30:

Avec le coronavirus, le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim explose à travers le monde [RTS]
Avec le coronavirus, le nombre de personnes qui ne mangent pas à leur faim explose à travers le monde / 19h30 / 2 min. / le 16 juin 2020

19h30

Le SECO un peu moins pessimiste pour la croissance 2020

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) s'attend désormais à ce que le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse recule de 6,2% cette année, contre 6,7% dans ses précédentes estimations. En revanche, en 2021, la croissance ne devrait rebondir que de 4,9%, alors que les spécialistes tablaient jusqu'à présent sur une reprise de 5,2%.

>> Les précisions de Guillaume Meyer dans le 12h30:

Selon le SECO, la Suisse a surmonté la période la plus difficile de la crise économiquement. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
L’économie suisse a surmonté la période la plus difficile de la crise, selon le SECO / Le 12h30 / 1 min. / le 16 juin 2020

Le creux de la vague du ralentissement économique devrait être atteint au deuxième trimestre et la conjoncture helvétique devrait reprendre son souffle en seconde partie d'année, a indiqué mardi le Seco. A condition, toutefois, que la pandémie de coronavirus reste sous contrôle. En matière d'emploi, le taux de chômage est attendu en hausse à 3,8% cette année, contre 2,3% en 2019, et à 4,1% en 2021.

>> Ecouter l'interview de Délia Nilles, directrice adjointe du Créa, l'Institut d’économie appliquée de HEC Lausanne:

Délia Nilles, directrice adjointe du Créa, l'Institut d’économie appliquée de HEC Lausanne. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La récession sera légèrement moins sévère que prévue, selon le SECO: interview de Délia Nilles / Forum / 5 min. / le 16 juin 2020

18h45

Le test des enfants pour le Covid-19 remis en cause

Les pédiatres et l'Office fédéral de la santé publique envisagent de réduire les tests de dépistage du coronavirus chez les enfants, a appris la RTS. Les tests sont éprouvants pour eux et les cas positifs sont très rares.

>> Ecouter dans Forum l'interview d’Arnaud L'Huillier, chef de clinique à l'Unité d'infectiologie pédiatrique des HUG:

Arnaud L'Huillier en mai 2019 (à droite). [HUG]HUG
Le test des enfants pour le Covid-19 remis en cause: interview d’Arnaud L'Huillier / Forum / 4 min. / le 16 juin 2020

>> Lire aussi: Les tests de dépistage du Covid-19 chez les enfants pourraient être réduits

18h10

Six nouveaux cas et un décès en une semaine à Genève

En une semaine, Genève a enregistré six nouveaux cas de Covid-19, quatre vendredi et deux lundi. En outre, un patient est décédé à l'hôpital mercredi, selon les chiffres fournis mardi à midi par le service du médecin cantonal.

Depuis le 10 mars, 293 personnes sont décédées du Covid-19 dans le canton, où 5229 personnes ont été testées positives. Sur les 103 patients hospitalisés mardi, un seul se trouvait à l'unité de soins intensifs des Hôpitaux universitaires de Genève, mais il n'est pas intubé.

16h30

L'horizon s'éclaircit pour le commerce de détail suisse

Les perspectives s'éclaircissent pour le commerce de détail suisse, du moins si aucune seconde vague ne vient troubler la reprise. En 2020, le chiffre d'affaires du secteur devrait s'inscrire à des niveaux comparables à ceux de l'exercice précédent, selon les estimations de GfK Suisse.

Les mesures prises pour lutter contre la pandémie ont pesé sur les affaires et continuent de freiner la croissance, toutefois elles ont aussi certains côtés positifs. D'une part, le tourisme d'achat a été fortement réduit pendant le confinement et de l'autre, la tendance à rester en Suisse pendant les vacances d'été aura une influence positive sur la demande intérieure.

>> Lire: Avec la réouverture des frontières, le tourisme d’achat fait son retour

En outre, la situation extraordinaire a conduit de nombreux commerçants à renforcer, voire mettre en place pour certains, le commerce en ligne.

Le e-commerce devrait enregistrer cette année une progression de 25% à 50% dans le segment non-alimentaire, selon les prévisions de GfK et l'Association suisse de vente à distance (Asvad). La part de la vente en ligne sur l'ensemble du secteur devrait avoisiner 10% (hors achats à l'étranger).

16h20

Ignazio Cassis rencontre son homologue italien près de la frontière

Le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis s'est entretenu mardi avec son homologue italien Luigi Di Maio non loin de la frontière italo-suisse. Les deux hommes ont affiché leur unité. L'ouverture prématurée des frontières par Rome n'a pas laissé de ressentiment.

"Nous voulons aujourd'hui célébrer le retour à la normalité", a déclaré devant la presse le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à l'issue des entretiens au musée Vincenzo Vela à Ligornetto (TI). Dans la matinée, les deux ministres, portant le masque et s'étant salués du coude, ont visité le poste frontière de Chiasso-Brogeda où ils ont remercié les gardes-frontières suisses et italiens pour le travail accompli.

Après trois mois de restrictions appliquées aux voyages en raison de la crise du coronavirus, la Suisse a rouvert lundi ses frontières avec l'UE et l'AELE. L'Italie avait déjà fait le pas le 3 juin, mais cette levée des restrictions unilatérale avait été jugée prématurée par Berne.

>> Ecouter: Rencontre entre le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio et Ignazio Cassis mardi

Le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis s'est entretenu mardi avec son homologue italien Luigi Di Maio non loin de la frontière italo-suisse. Chiasso, le 16 juin 2020. [Alessandro Crinari - Keystone/Ti-Press POOL]Alessandro Crinari - Keystone/Ti-Press POOL
Rencontre entre le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio et Ignazio Cassis mardi / Forum / 3 min. / le 16 juin 2020

Après la visite sur la frontière italo-suisse, Ignazio Cassis se rendra mercredi dans la région limitrophe avec l'Allemagne, l'Autriche et le Liechtenstein et, le 26 juin, à Genève, à la frontière franco-suisse.

15h15

Les milieux économiques genevois ne digèrent toujours pas les pistes cyclables

Réunis sous la bannière du Groupement Transports et Economie (GTE), les milieux économiques genevois s'insurgent contre les bandes cyclables provisoires mises en place par le Le Conseil d'Etat genevois a modifié ou a crée de nouvelles pistes cyclables et mise sur la mobilité douce pour faire face au Covid-19. Le vélo et la marche permettent de garder ses distances sociales. Genève, 21 mai 2020. [Martial Trezzini - Keystone]Le Conseil d'Etat genevois a modifié ou a crée de nouvelles pistes cyclables et mise sur la mobilité douce pour faire face au Covid-19. Le vélo et la marche permettent de garder ses distances sociales. Genève, 21 mai 2020. [Martial Trezzini - Keystone]canton pour favoriser la mobilité douce durant la période post-confinement. Ils craignent notamment que le provisoire ne devienne pérenne.

Dans une lettre adressée au gouvernement, le groupement affirme que les bandes cyclables ont créé "des situations pires qu'avant le confinement, alors que la charge de trafic est encore très largement inférieure à ce qu'elle était à l'époque".

En outre, les transports publics souffrent aussi des embouteillages, ajoute le GTE, qui réclame le rétablissement au plus tard à l'échéance des 60 jours des voies de circulation qui ont été supprimées sur les axes structurants au profit de bandes cyclables.

15h10

Les radios jurassiennes s'emparent de la Fête de la musique 2020

La Fête de la musique 2020 n'aura pas lieu, mais l'arc jurassien a décidé de célébrer quand même la musique, à distance. Les trois radios régionales jurassiennes ont lancé lundi soir une série de concerts en direct - avec, pour ouvrir les feux, le duo Alliose.

>> Regarder le sujet du 12h45 mardi:

Pas de fête de la musique? Les radios de l'Arc jurassien ont trouvé la parade! [RTS]
Pas de fête de la musique? Les radios de l'Arc jurassien ont trouvé la parade! / 12h45 / 2 min. / le 16 juin 2020

>> L'interview de Jérôme Steulet, directeur opérationnel des radios de l'arc jurassien:

Jérôme Steulet évoque le rôle des radios régionales pour "remplacer" la Fête de la musique [RTS]
Jérôme Steulet évoque le rôle des radios régionales pour "remplacer" la Fête de la musique / 12h45 / 4 min. / le 16 juin 2020

14h50

Reprise timide de la navigation sur le Lac des Brenets

Depuis le samedi 6 juin, la navigation a repris ses droits sur le Lac des Brenets, près du Locle. La météo n'est malheureusement pas vraiment de la partie depuis que les bateaux ont l'autorisation d'embarquer à nouveau des passagers.

Il y a 2 ans, la sécheresse avait causé une perte de près de 10'000 passagers à la compagnie de navigation. Aujourd'hui, la moitié de cette perte est déjà atteinte en raison du semi-confinement, et rattraper les pertes sera compliqué: pour des raisons sanitaires, il n'est possible de remplir que la moitié du bateau. En cas d’affluence, la seule solution sera de doubler les navettes.

"Les conséquences se verront à la fin de la saison, c’est là où l’on fera des statistiques des passagers. Ca pourrait avoir des conséquences grave si on n’est pas dans les chiffres prévus", a confié au 12h45 le directeur de la Compagnie de navigation sur le Lac des Brenets Yvan Durig.

>> Regarder le reportage du 12h45 au Lac des Brenets:

Coronavirus, la navigation reprend difficilement aux Brenets [RTS]
Coronavirus, la navigation reprend difficilement aux Brenets / 12h45 / 2 min. / le 16 juin 2020

14h40

La facture du Covid-19 coûtera 316 millions à la ville de Zurich

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 va coûter environ 316 millions de francs à la ville de Zurich. La suppression du dividende provenant de la participation de la ville dans l'aéroport, le manque à gagner des hôpitaux et le soutien aux crèches représentent à eux seuls plus de 117 millions de francs.

Alors que le budget prévoyait un excédent de 27 millions de francs, les comptes 2020 boucleront dans le rouge, a indiqué mardi le directeur des finances de la ville de Zurich Daniel Leupi. Il n'est pas encore possible d'évaluer les conséquences financières de la pandémie pour les années 2021 à 2024.

Finances mises à rude épreuve ces prochaines années

La ville ne prévoit pas d'importantes pertes fiscales pour l'année en cours. En revanche, il y aura des pertes les prochaines années, mais il n'est pas encore possible de les estimer, a précisé Daniel Leupi.

Le directeur des finances s'est montré "prudemment optimiste" pour les prévisions à moyen terme. Il ne pense pas que les finances de la ville vont connaître une crise ces prochaines années, mais elles seront mises à rude épreuve. Fin 2019, Zurich disposait de fonds propres d'un montant de presque 1,5 milliard de francs. L'exécutif municipal veut s'en tenir à sa politique financière à long terme.

14h15

Quand les symptômes bénins du Covid-19 peinent à disparaître

De plus en plus de patients touchés par le nouveau coronavirus se plaignent de symptômes qui persistent bien au-delà des sept à quatorze jours annoncés. Parmi ces symptômes, la fatigue, des maux de tête ainsi que la perte du goût et de l'odorat.

L’émission CQFD a recueilli le témoignage d’une ex-malade, Bernadette, avec les explications de Benoît Guéry, médecin-chef du Service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

>> Ecouter le sujet de CQFD:

Des patients Covid se plaignent de symptômes qui persistent bien au-delà des sept à quatorze jours annoncés. 
Xalanx
Depositphotos [Xalanx - Depositphotos]Xalanx - Depositphotos
Quand les symptômes bénins du Covid-19 peinent à disparaître / CQFD / 14 min. / le 16 juin 2020

13h55

Le Syndicat des enseignants romands tire un premier bilan de l'école à distance

Le Syndicat des enseignants romands (SER) a tiré un premier bilan de la crise du Covid-19. Il demande de remédier aux difficultés et défauts constatés et de maintenir les investissements fédéraux et cantonaux afin que la qualité de l'enseignement ne baisse pas.

>> Ecouter son interview:

Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Le bilan de l’école à la maison pendant la crise du Covid-19: interview de Samuel Rohrbach / Le 12h30 / 4 min. / le 16 juin 2020

La crise a envoyé élèves et enseignants à la maison durant plusieurs semaines. Du jour au lendemain, l’enseignement à distance a été de mise, a rappelé mardi devant la presse le président du SER Samuel Rohrbach. Il n'y a eu aucune coordination entre les cantons concernant la durée de la fermeture des écoles, ou encore la façon de mettre en place la continuité pédagogique, a-t-il relevé. Un manque d'organisation également constaté à l'intérieur des cantons et des directions d'établissement.

Fracture sociale

Face à cette situation peu claire, l’engagement et le professionnalisme des enseignants ont permis au système de se mettre en place. Cela a aussi été le cas lors du retour en classe, a-t-il souligné. Pour le syndicat, les écoles doivent être prêtes à la rentrée pour réagir rapidement face à une éventuelle répétition de cette situation.

"On a vraiment observé une fracture sociale par rapport à l'équipement des familles. Quand une famille n'a qu'un ordinateur, plusieurs enfants n'y ont donc pas tous accès. Il faut vraiment se pencher sur un équipement pour tous les élèves, et si possible le même", a plaidé Samuel Rohrbach dans le 12h30 de la RTS.

>> Regarder aussi le sujet du 12h45 de RTS1:

Le président du Syndicat romand des enseignants dresse un bilan de l'enseignement à distance [RTS]
Le président du Syndicat romand des enseignants dresse un bilan de l'enseignement à distance / 12h45 / 2 min. / le 16 juin 2020

12h15

Cinquième décès lié au Covid-19 depuis le début du mois de juin

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, 31'146 personnes ont contracté la maladie en Suisse, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique dans son bilan quotidien. Depuis la veille, 15 nouvelles contaminations ont été ajoutées au décompte. Une dizaine d'entre elles ont eu lieu au cours des cinq derniers jours; les autres cas sont plus anciens.

Selon les chiffres de l'OFSP, 1678 personnes sont décédées de la maladie. Un cinquième décès a été enregistré depuis le début du mois de juin, indiquent les données transmises par les différents cantons. Ces décès ont eu lieu au Tessin (2), en Valais (1), aux Grisons (1) et à Schaffhouse (1).

11h55

Exigences financières adoucies pour les compagnies aériennes

Le Comité mixte Suisse-UE du transport aérien a décidé mardi de reprendre plusieurs réglementations européennes, qui entreront en vigueur le 1er juillet. En raison de la pandémie de Covid-19, les exigences financières seront temporairement assouplies pour certains acteurs du transport aérien. Selon la législation en vigueur, les compagnies aériennes doivent en effet être à même de faire face à leurs obligations financières sur un horizon de 12 mois. Face à la crise sanitaire d'ampleur exceptionnelle, cependant, des compagnies pourraient connaître des problèmes de liquidités.

La modification assouplit temporairement cette exigence à condition que la sécurité ne soit pas menacée. Un assouplissement est aussi prévu pour les échéances des contrats des prestataires de services d'assistance lors des escales.

10h50

Le Conseil des Etats ne veut pas assouplir les conditions des prêts

Le Conseil des Etats ne veut pas assouplir les conditions liées aux prêts cautionnés. Il a rejeté mardi deux motions du National visant à prolonger à huit ans le délai de remboursement de ces prêts et à laisser à zéro le taux d'intérêt de ceux jusqu'à 500'000 francs après la première année.

Une modification introduit une insécurité juridique inutile, a expliqué Peter Hegglin (PDC/ZG) au nom de la commission. Ces aides doivent rester une solution de secours, a pour sa part avancé le chef du Département fédéral des finances Ueli Maurer. Les sénateurs avaient déjà refusé deux motions identiques lors de la session extraordinaire de mai dernier.

09h10

Johanna Gapany: "Rester vigilant mais permettre la reprise des activités"

"On a constaté tout au long de cette crise du Covid-19 des inégalités de traitement", a estimé Johanna Gapany, conseillère aux Etats (PLR/FR), au micro de La Matinale mardi. La jeune sénatrice, élue en octobre dernier et âgée de 31 ans seulement, a relevé dans une interpellation du Conseil fédéral ces inégalités, par exemple dans la fermeture forcée appliqué aux petits commerçants et marchés villageois, mais pas aux grandes surfaces.

Si elle salue la politique du Conseil fédéral de "mettre l'emploi au centre", via la réduction des horaires de travail et les assurances perte de gain, la Fribourgeoise met toutefois en doute le bien-fondé de certaines restrictions – notamment pour les horaires d'ouverture des discothèques. "On doit rester très vigilants, en respectant strictement les gestes barrières, mais on doit aussi permettre la reprise des activités sous certaines conditions, afin de limiter les dégâts à l'avenir", préconise-t-elle.

Pour la libérale-radicale, la crise doit également être l'opportunité d'investir "là où on a manqué auparavant, notamment dans les énergies renouvelables".

>> Son interview dans La Matinale:

Johanna Gapany. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Johanna Gapany, conseillère aux Etats (PLR/FR) / La Matinale / 10 min. / le 16 juin 2020

08h25

Swiss "bien parée" pour surmonter la crise

Alors que les compagnies aériennes préparent des licenciements massifs partout dans le monde et que la maison mère Lufthansa a l'intention de supprimer 22'000 postes dont la moitié en Allemagne, rien de tel pour le moment chez Swiss. La compagnie bénéficie des crédits d'aide de la Confédération, "ce qui nous rend confiants que nous pourrons traverser la crise", indique Lorenzo Stoll, directeur romand de Swiss, invité de La Matinale mardi.

Pour Jean-Claude Donzel, expert en aéronautique et ancien porte-parole de Swissair, Swiss risque néanmoins de devoir passer par une réduction des emplois, mais elle reste une compagnie plutôt saine. Car elle a déjà subi une belle cure d'amaigrissement, juste après le "grounding" de Swissair.

>> Les explications dans La Matinale:

Un avion de la compagnie Swiss au décollage. [Martin Ruetschi - Keystone]Martin Ruetschi - Keystone
Swiss, très affaiblie, devrait se sortir de la crise, selon des experts / La Matinale / 1 min. / le 16 juin 2020

Baisse des salaires et des taux d'occupation?

Y aura-t-il des licenciements chez Swiss? "Notre objectif est de traverser la crise avec tous nos collaborateurs", affirme Lorenzo Stoll. Des discussions sont en cours avec les partenaires sociaux, mais le responsable n'exclut pas de devoir passer par une baisse des taux d'occupation et/ou des salaires. La prochaine assemblée générale extraordinaire de Lufthansa est prévue le 25 juin prochain. Clarifier la situation des collaborateurs de Swiss prendra toutefois davantage de temps, avertit Lorenzo Stoll.

>> Ecouter son interview dans La Matinale:

Lorenzo Stoll, directeur général romand de Swiss. [Aline Staub - Keystone]Aline Staub - Keystone
Lorenzo Stoll, directeur romand de Swiss sur la reprise du secteur aérien / La Matinale / 9 min. / le 16 juin 2020

08h10

Les pédiatres veulent moins de tests de dépistage du Covid-19 sur les enfants

Les pédiatres et l'Office fédéral de la santé publique envisagent de réduire les tests de dépistage du Covid-19 chez les enfants, a appris la RTS. Les tests sont éprouvants pour eux et les cas positifs sont très rares.

>> Ecouter l'interview d'Arnaud L'Huillier, chef de clinique à l'Unité d'infectiologie pédiatrique des HUG:

Arnaud L'Huillier en mai 2019 (à droite). [HUG]HUG
Le test des enfants pour le Covid-19 remis en cause: interview d’Arnaud L'Huillier / Forum / 4 min. / le 16 juin 2020

Les pédiatres vaudois ont déjà décidé de les limiter. Jusqu'à présent, le dépistage était recommandé au moindre symptôme, comme un rhume ou un mal de gorge. Depuis mardi de la semaine dernière, ils ont revu leurs critères, comme l'a expliqué dans La Matinale Claude Bertoncini, président du groupement des pédiatres vaudois: "Nous n'allons pas dépister un enfant qui a juste un rhume ou une conjonctivite isolée, car nous avons remarqué que les frottis positifs sont quasiment à zéro".

>> Plus de détails dans notre article: Les tests de dépistage du Covid-19 chez les enfants pourraient être réduits

Douloureux pour l'enfant

L'autre argument en faveur d'une réduction des tests chez les enfants est la lourdeur de la démarche. Le test peut être douloureux pour l'enfant, et les délais pour avoir les résultats peuvent être plus longs que prévu: jusqu'à trois jours d'attente, avec toute la famille en quarantaine.

D'autres cantons pourraient suivre le mouvement. L'Office fédéral de la santé publique y réfléchit aussi, selon des informations de la RTS, et la société suisse de pédiatrie et le groupement vaudois ont été consultés.

>> Ecouter le sujet de La Matinale mardi:

Les tests de dépistage du Covid-19 chez les enfants pourraient être réduits en Suisse. [Channi Anand - Keystone/AP Photo]Channi Anand - Keystone/AP Photo
Faut-il tester plus les enfants? / La Matinale / 3 min. / le 16 juin 2020

07h15

Le retour du tourisme d'achat

Avec la réouverture lundi des frontières entre la Suisse et les pays européens, les contrôles douaniers ont été levés et la possibilité de faire du tourisme d'achat est rétablie. Les commerces suisses espèrent toutefois que leurs clients resteront solidaires.

>> Lire à ce sujet: Avec la réouverture des frontières, le tourisme d’achat fait son retour

A Genève, notamment, la tentation peut être grande chez certains consommateurs de reprendre la route pour faire des achats en France, à quelques minutes de la frontière. Au terme du premier jour d'ouverture, les voitures à plaques genevoises étaient déjà nombreuses à St-Julien, au sud du canton de Genève.

Sans surprise, la principale motivation est le prix: "C'était très sympa de faire les courses en Suisse et de retrouver ses produits, qu'on aime. Mais financièrement, c'est pas possible", a confié à la RTS une jeune consommatrice. "Il ne me tardait pas de revenir ici, mais c'est vrai que ça fait du bien au porte-monnaie", avoue un autre acheteur.

>> Ecouter le reportage de La Matinale à St-Julien mardi:

Le tourisme d'achat est à nouveau possible depuis le 15 juin [Jean-Christophe Milhet, Hans Lucas - AFP]Jean-Christophe Milhet, Hans Lucas - AFP
Les Suisses sont de retour dans les magasins de France voisine / La Matinale / 1 min. / le 16 juin 2020

Lundi, les ventes n'ont pas explosé à Saint-Julien-en-Genvevois, selon les sources de la RTS. Il faudra attendre le week-end à venir pour voir si les Suisses ont changé ou non leurs habitudes de consommation. Ce qui est la grande crainte des commerces de France voisine.

>> Regarder aussi les reportages en Franche-Comté et à Evian dans le 19h30 lundi soir:

Le tourisme d'achat repart de plus belle en France voisine. [RTS]
Le tourisme d'achat repart de plus belle en France voisine. / 19h30 / 2 min. / le 15 juin 2020

07h00

Pas de retour à la normale avant 2-3 ans à Cointrin

L'aéroport de Genève a retrouvé un semblant de vie lundi en accueillant quelque plus de 2000 passagers au fil de la journée. Le panneau des départs affichait 15 vols à destination de Paris, Londres, Francfort, Rome, Lisbonne ou encore Munich.

Mais le redémarrage est timide: il n'y aura que neuf rotations mardi, un peu plus mercredi. L'évolution imprévisible de la situation sanitaire rend impossible une planification à long terme.

Le directeur général de l'aéroport de Genève a toutefois une certitude: le retour à la fréquentation d'avant la pandémie de Covid-19 n'est pas pour demain. "C'est un démarrage très en douceur, mais on va voir sur les deux prochaines semaines parce que les compagnies aériennes vont redéfinir leur programme de deux semaines en deux semaines", a expliqué André Schneider dans Forum. "Maintenant, la grande question est la vitesse à laquelle va se produire la reprise. Et c'est ce qu'on va regarder ces prochaines quatre à six semaines".

Pour André Schneider, il faudra deux ou trois ans pour retrouver le niveau de 2019, année durant laquelle l'aéroport a accueilli un peu moins de 18 millions de personnes.

>> L'interview d'André Schneider dans Forum:

Peu d’affluence à l’Aéroport de Genève à la reprise des vols extérieurs [RTS]
Peu d’affluence à l’Aéroport de Genève à la reprise des vols extérieurs / Forum / 6 min. / le 15 juin 2020

06h45

France-Grèce: ambiance pour les premiers touristes suisses

L'Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont décidé de rétablir la libre circulation avec tous les pays de l'Espace Schengen, estimant avoir maîtrisé la pandémie. L'industrie du tourisme va donc pouvoir reprendre pied, mais dans quelles conditions et jusqu'à quel point?

A l'aéroport d'Athènes, tout a été fait pour faciliter l'entrée des premiers touristes suisses lundi dès midi. Une cérémonie d'accueil en grande pompe avait même été organisée.

A Nice, les vols internationaux reprennent également tout en douceur, avec au moins un départ quotidien depuis Genève. Mais les acteurs du tourisme sur la Côte d'Azur restent très pessimistes. L'inertie est telle qu'il faudra des mois, estiment-ils, pour que la machine reparte. Ainsi le terminal 1 de l'aéroport de Nice ne rouvrira pas avant mars 2021.

>> Le regard des envoyés spéciaux de RTSinfo à Athènes et à Nice dans Forum:

L’UE a également rétabli la libre circulation dans ses frontières intérieures, mais dans quelles conditions ? [RTS]
L’UE a également rétabli la libre circulation dans ses frontières intérieures, mais dans quelles conditions ? / Forum / 4 min. / le 15 juin 2020

>> Lire aussi: L'Europe rouvre ses frontières, cap sur la Grèce, la France et l'Espagne

06h30

Tourisme dans l'UE: un site web pour s'y retrouver

La Suisse a rouvert lundi ses frontières avec ses voisins européens, mais la situation est loin d’être normalisée. Les personnes qui se rendent à l’étranger doivent respecter les règles d’hygiène en vigueur dans le pays de destination et les situations sanitaires différentes dans chaque pays rendent l'exercice parfois compliqué pour les touristes.

Pour s'y retrouver, la Commission européenne vient de mettre en ligne un site internet disponible en 24 langues. Il centralise toutes les informations en temps réel sur les frontières et sur les moyens de transport et services touristiques disponibles dans les Etats membres.

>> Les explications de Zoé Decker dans Forum:

Le tourisme encore entravé malgré la réouverture des frontières [RTS]
Le tourisme encore entravé malgré la réouverture des frontières / Forum / 2 min. / le 15 juin 2020

06h25

Le cirque Knie impatient de reprendre la route

Immobilisé depuis trois mois en raison de la pandémie, le cirque Knie craint pour son avenir. Les quelque 200 artistes et employés n'avaient jamais vu Rapperswil au printemps. D'habitude, à cette époque, ils sillonnent la Suisse depuis plusieurs semaines déjà.

Après la répétition générale du 10 mars dernier, tout était prêt pour la tournée 2020 lorsque le Conseil fédéral a décidé d'interdire les grands rassemblements. Dans l'urgence, le cirque a suspendu ses 380 représentations et doit rembourser des dizaines de milliers de tickets.

Aujourd'hui, le Knie ne sait toujours pas si et sous quelles conditions il pourra reprendre la route, mais il espère encore au moins une tournée raccourcie.

>> Le reportage de Jean-Marc Heuberger dans le 19h30:

Toujours empêchés de partir en tournée, les artistes du Knie rongent leur frein. [RTS]
Toujours empêchés de partir en tournée, les artistes du Knie rongent leur frein. / 19h30 / 2 min. / le 15 juin 2020

06h15

Le suivi de lundi

Avec la réouverture lundi des frontières entre la Suisse et les pays européens, les contrôles douaniers ont été levés. La possibilité de faire du tourisme d'achat ou de partir en vacances dans les pays voisins est rétablie, mais plusieurs règles sont à respecter.

>> Lire le suivi de la journée de lundi: "Pas de retour à la normale avant 2-3 ans" à l'aéroport de Genève

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus