Banner du 2 juin. [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse juge prématuré de rouvrir sa frontière avec l'Italie

- La Suisse maintiendra ses contrôles à la frontière avec l'Italie après le 3 juin, malgré la décision de son voisin de lever ses restrictions d'entrée mercredi. Elle estime qu’il est encore trop tôt pour lever ces contrôles avec son voisin.

- Depuis trois jours, le nombre de cas supplémentaires de coronavirus est resté sous les vingt, avec même seulement neuf cas lundi. Plus aucun décès n'a été enregistré depuis vendredi. Au total, 1657 personnes ont perdu la vie à cause de la maladie, selon l'OFSP et 1920, selon les cantons.

- Au vu de ces chiffres encourageants et grâce aux assouplissements des restrictions décidées la semaine dernière, nombre de Suisses ont profité du grand air pendant ce long week-end. Terrasses, bords de lac, chemins de randonnée et sites touristiques ont été pris d'assaut.

- Ce mardi est synonyme de retour au travail, et pour beaucoup encore en télétravail. Les parlementaires fédéraux reprennent eux le chemin de BernExpo pour une session parlementaire ordinaire durant laquelle il sera question de coronavirus, mais aussi de nombreux autres sujets.

- Depuis ce week-end, les rassemblements allant jusqu'à 30 personnes sont autorisés, alors que la réouverture de cinémas, théâtres, zoos, remontées mécaniques, campings, piscines et écoles postobligatoires suivra le 6 juin. À partir de la même date, la limitation des groupes à quatre personnes dans les restaurants sera levée. Dès le 8 juin, les manifestations privées et publiques réunissant jusqu'à 300 personnes seront à nouveau permises, avec des plans de protection. Cela concerne les réunions familiales, les salons, les concerts, mais aussi les rassemblements politiques et de la société civile.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h00

Voyager différemment après la pandémie?

La pandémie semble avoir détourné de nombreux Suisses des transports public, au profit des vélos, des scooters et d’autres engins.

A Zurich, deux Romands proposent depuis peu de petits véhicules en libre-service, qui utilisent les pistes cyclables, provoquant la colère de nombreux cyclistes.

>> Revoir le reportage du 19h30 :

Avec la pandémie, la mobilité individuelle gagne du terrain. A Zurich, deux romands proposent des véhicules en libre-service. [RTS]
Avec la pandémie, la mobilité individuelle gagne du terrain. A Zurich, deux romands proposent des véhicules en libre-service. / 19h30 / 1 min. / le 2 juin 2020

20h30

Les séquelles post-covid peuvent parfois durer

En Suisse, le virus semble enfin bel et bien reculer et les personnes guéries du Covid-19 sont de plus en plus nombreuses. Mais sous toutes ses formes, qu'elles soient sévères ou bénignes, cette nouvelle maladie laisse parfois des traces importantes.

Près d'un malade hospitalisé sur cinq aurait besoin d'une réadaptation pour des troubles respiratoires, cardiaques ou neurologiques tels que les problèmes moteurs ou cognitifs.

>> Revoir le reportage du 19h30:

Le virus recule et le nombre de guéris du COVID sont très nombreux. Mais cette nouvelle maladie laisse parfois des traces. [RTS]
Le virus recule et le nombre de guéris du COVID sont très nombreux. Mais cette nouvelle maladie laisse parfois des traces. / 19h30 / 3 min. / le 2 juin 2020

19h45

Les tests du coronavirus gratuits pour tous?

Les médecins et scientifiques font pression pour rendre les tests de dépistage du coronavirus gratuits pour tous, en avançant l'argument d'une question de santé publique pour éviter tout nouveau foyer épidémique.

Ils font pression, parce que la gratuité n'est pas la règle en Suisse et son système relativement complexe où les tests sont payés par l'assurance, par les cantons, parfois par les employeurs ou encore par les patients eux-mêmes.

Alors faut-il simplifier tout cela? Instaurer la gratuité pour tous, avec ou sans symptômes?

>> Voir le débat dans Forum:

Le grand débat (vidéo) - Les tests du coronavirus gratuits pour tous? [RTS]
Le grand débat (vidéo) - Les tests du coronavirus gratuits pour tous? / Forum (vidéo) / 19 min. / le 2 juin 2020

19h30

Nouvelle chute des immatriculations en mai

Les immatriculations de nouvelles voitures de tourisme n'en finissent pas de chuter en Suisse, conséquence de la pandémie du coronavirus. En mai elles ont dégringolé de 50,5% par comparaison avec le même mois une année auparavant.

La réouverture des salles d'exposition (showrooms) le 11 mai n'a pas eu l'effet désiré.

Les derniers chiffres de l'association suisse des importateurs automobiles (Auto-Suisse) sont certes légèrement meilleurs qu'en avril 2020 (mois qui a été marqué par un dévissage de 67,2%), mais "ceux qui n'avaient pas encore ou plus de voiture cherchent plutôt des occasions ou commencent par tester ce que veut dire avoir son propre véhicule avec un abonnement d'auto", analyse le porte-parole de l'association, mardi dans un communiqué.

18h45

Le Tessin mécontent de la réouverture de la frontière italienne

A minuit, l’Italie rouvrira ses frontières. Les ressortissants des pays Schengen, dont la Suisse, pourront à nouveau se rendre dans le pays. Cette décision déplaît à la Confédération, mais aussi au Tessin, qui joue le rôle de canton-tampon dans cette situation extraordinaire.

>> Ecouter dans Forum l'interview du président du Gouvernement tessinois, Norman Gobbi:

L’Italie rouvre ses frontières malgré les inquiétudes de ses voisins (vidéo) [RTS]
L’Italie rouvre ses frontières malgré les inquiétudes de ses voisins (vidéo) / Forum (vidéo) / 6 min. / le 2 juin 2020

18h15

Comment retrouver sa confiance envers les transports publics?

Le train, le bus, ou le métro, êtes-vous prêts à reprendre les transports publics? D’après un sondage publié par le cabinet Deloitte mardi, 1 personne sur 4 compte y renoncer. Le principal motif, c’est la peur de la contagion.

Mais à l’heure où les villes et les cantons sont en train d’aménager des pistes cyclables pour éviter que tout le monde ne se rabatte sur sa voiture, comment la branche des transports publics compte-t-elle regagner la confiance des usagers? Bernard Guillelmon, patron de la compagnie BLS et président ad interim du Conseil stratégique de l'Alliance Swisspass répond à cette question dans Forum. Avec actuellement un niveau d'occupation de 60 à 70% par rapport à la normale, il est bien conscient qu'il faudra du temps pour reconvaincre les usagers de revenir mais il reste optimiste.

>> Voir son interview:

Comment regagner confiance en les transports publics? (vidéo) [RTS]
Comment regagner confiance en les transports publics? (vidéo) / Forum (vidéo) / 7 min. / le 2 juin 2020

17h30

EPFL: un meilleur modèle pour étudier les cellules neutrophiles

Des chercheurs de l’EPFL ont élaboré un nouveau modèle permettant de mieux comprendre le rôle des neutrophiles. Ces cellules immunitaires essentielles pour la défense antibactérienne sont soupçonnées d'aggraver le déroulement de nombreuses maladies, en particulier le Covid-19.

Alors que la pandémie continue à se propager, les chercheurs se concentrent sur la biologie du virus, son mécanisme d’action et les traitements possibles. L’une de leurs cibles est un groupe de cellules appelées "neutrophiles", dont on sait qu’elles infiltrent les voies respiratoires des patients décédés du Covid-19. L'équipe d'Etienne Meylan à l’EPFL présente dans la revue Nature Communications un modèle de recherche.

Lorsqu’on essaie d’éliminer les neutrophiles chez la souris, la moelle osseuse de l’animal en produit de nouveaux, ce qui réduit à néant tout l’intérêt du modèle. Les chercheurs ont identifié ces neutrophiles et ont déterminé que leur survie est due au fait qu’ils sont moins susceptibles d’être visés par les anticorps.

Pour y remédier, les scientifiques ont développé une stratégie de double élimination par les anticorps qui améliore l’élimination des neutrophiles. Cette méthode entraîne une réduction profonde, spécifique et durable du nombre de neutrophiles dans le sang et les tissus.

Des chercheurs du CHUV de Lausanne, du Swiss Cancer Center Léman, ainsi que de France, d'Allemagne et des Etats-Unis ont également participé à ces travaux.

17h15

Pétition pour l'ouverture de la piscine de Tramelan (BE)

Une pétition en ligne munie de près de 1000 signatures demandant à la commune de Tramelan (BE) de revenir sur sa décision de ne pas ouvrir la piscine en raison des contraintes liées au Covid-19 a été remise mardi aux autorités. La pétition avait été lancée samedi par des citoyens de cette commune du Jura bernois de plus de 4600 habitants.

Les signataires demandent que la municipalité de Tramelan persévère dans les démarches permettant l'ouverture de la piscine cet été tout comme le font d'autres communes. Ils appellent la commune à faire preuve de créativité et à offrir ce service à la population et aux familles.

"La mobilisation a bien fonctionné, tant mieux c'est démocratique", a expliqué le maire Philippe Augsburger sur les ondes de Radio Jura bernois (RJB). L'élu a rappelé que la décision avait été prise au début du mois de mai avec des arguments solides pour ne pas ouvrir cette installation. Entretemps la situation a évolué favorablement. "On pourrait revoir notre position", a précisé le maire.

16h15

Les lignes touristiques reprennent bientôt du service en Valais

Les lignes saisonnières et touristiques de CarPostal reprennent bientôt du service en Valais grâce aux nouvelles étapes d'assouplissement autorisées par le Conseil fédéral. Le concept de protection pour les transports publics s’applique. En revanche les liaisons de nuit restent suspendues.

"Après la reprise de l’horaire standard le 11 mai 2020 dans le transport régional des voyageurs, CarPostal se réjouit de pouvoir circuler à nouveau sur les lignes touristiques", écrit mardi la société de transports dans un communiqué. Le Haut-Valais pourra compter sur 4 lignes dès le 13 juin (Stalden–Moosalp, Viège–Moosalp, Viège–Egga, Viège–Eggerberg, Eggen–Finnen). Celle reliant Gampel à Fafleralp reprend le 6 juin

Renseignement pris auprès de CarPostal, côté Valais romand, les cars circuleront dès le 20 juin sur dix lignes. A savoir Martigny–Le Châtelard VS; Le Châble–Moay; Le Châble–Mauvoisin; Aven–Derborence; St-Germain (Savièse)–Barrage du Sanetsch; Sion–Barrage de Tseuzier; Sion–Haute-Nendaz, télécabine–Siviez; Sion–Ferpècle, Sierre–Moiry VS; (Riddes) Isérables–Maison de la forêt

16h00

Les voyagistes rouvrent partiellement leur programme vers l'Europe

Les voyagistes suisses comptent reprendre leur programme de voyages dès le 15 juin vers les pays européens qui ont rouvert leurs frontières.

D'un côté Kuoni et les autres marques soeur issues du groupe DER Touristik Suisse (Helvetic Tours, Manta Reisen), de l'autre côté Hotelplan, contrôlé par Migros, l'ont fait savoir par des communiqués parus mardi.

Les voyages forfaitaires vers les destinations du Vieux continent qui ne sont pas encore possibles en raison de l'absence de lignes aériennes ou de la poursuite de restrictions d'entrée, au moins jusqu'au 21 juin, seront annulés de manière proactive, précise Hotelplan. Il en va de même pour les voyages forfaitaires en dehors de l'Europe, dont le déblocage est prévu au 28 juin au plus tôt.

Les clients concernés se verront rembourser leurs forfaits annulés au cours de ces prochaines semaines, ajoute Hotelplan.

15h45

L'Ecole hôtelière de Lausanne rouvre ses campus progressivement

Après deux mois d’enseignement à distance et de confinement, l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) annonce sa réouverture progressive durant le mois de juin. Elle tire également un bilan positif des actions prises pour faire face à la crise.

Afin d'assurer les meilleures conditions pour le retour sur le campus, l'EHL a mis en place un plan de désinfection complet du site. Elle a passé en revue l’intégralité de ses méthodes d’enseignement, de ses technologies et de ses installations sur site, a communiqué le groupe EHL mardi.

Au total, plus de 7000 heures de cours ont été données en ligne depuis le début du confinement. Près d’une centaine de professeurs ont dû basculer la totalité de leurs programmes vers de l’enseignement à distance en quelques jours seulement.

15h30

Le parc zoologique de La Garenne rouvre samedi

Le parc zoologique La Garenne pourra à nouveau ouvrir ses portes aux visiteurs à Le Vaud samedi, après douze semaines de fermeture. Le public pourra découvrir les naissances du printemps: des ibis chauves et des chats forestiers.

Deux nouvelles espèces ont été accueillies à La Garenne: une cigogne noire handicapée à une aile et une cigogne blanche malvoyante. Elles profitent d’un espace ouvert aménagé d’une mare et d’arbustes.

15h00

La Suisse juge prématuré de rouvrir sa frontière avec l'Italie

La Suisse maintiendra ses contrôles à la frontière avec l'Italie après le 3 juin, malgré la décision de son voisin de lever ses restrictions d'entrée mercredi. Elle estime qu’il est encore trop tôt pour lever ces contrôles avec son voisin.

En contact étroit avec les autorités italiennes ainsi qu’avec celles de l’Allemagne, de l’Autriche et de la France, la Suisse souhaite coordonner le régime frontalier avec ses pays voisins et, dans la mesure du possible, le réglementer conjointement, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations mardi dans un communiqué.

L'entrée en Suisse depuis l'Italie ne reste autorisée que pour les citoyens suisses, les titulaires de permis de séjour ou d’autorisations de travailler en Suisse et les personnes qui ont des motifs impérieux en raison de crise due au coronavirus. Les contrôles aux points de passage de la frontière avec l’Italie restent en place. Ils seront même intensifiés, poursuit le SEM. Le tourisme d’achat entre les deux pays reste interdit.

Pression économique

L'Italie a annoncé la mi-mai vouloir rouvrir ses frontières aux touristes de l'Union européenne et de la Suisse à partir du 3 juin. La quarantaine obligatoire serait annulée.

"C'est une décision unilatérale de l'Italie, dont je prends connaissance", avait réagi la ministre de justice et police Karin Keller-Sutter sur les ondes de la radio alémanique SRF. Selon elle, les autorités italiennes ont pris cette décision sous la pression économique.

Les frontières de la Suisse avec la France, l'Allemagne et l'Autriche rouvriront le 15 juin. Le SEM précise que la Suisse souhaite rouvrir ses frontières le plus rapidement possible.

14h00

Les paysans de montagne en quête de bénévoles

Pour les petites exploitations agricoles de montagne, la saison d’été débute maintenant mais la main-d’œuvre fait défaut. Les frontières étant encore fermées, les travailleurs étrangers sont absents.

Pour combler ce manque, les paysans de montagne sont encore à la recherche de plus de 1000 bénévoles pour les aider durant une ou plusieurs semaines.

>> Voir le reportage de SRF dans le 12h45:

Les paysans de montagne recherchent des bénévoles pour combler le manque de main d'oeuvre étrangère [RTS]
Les paysans de montagne recherchent des bénévoles pour combler le manque de main d'oeuvre étrangère / 12h45 / 2 min. / le 2 juin 2020

13h45

Bostryche et Covid-19 s'allient contre les forêts jurassiennes

Dans le Jura, des forêts entières de résineux vont disparaître à cause du bostryche qui ne cesse de se propager, mais aussi en raison du Covid-19.

Conséquence directe de la situation économique induite par la crise du coronavirus, l'évacuation des bois infestés est aujourd'hui impossible et les moyens financiers vont manquer pour soutenir les propriétaires dans leur lutte contre le bostryche. Un tableau très sombre dressé ce matin dans une forêt des Franches-Montagnes par les autorités jurassiennes.

>> Les explications de Gaël Klein dans le 12h30:

Une forêt jurassienne infestée par le bostryche. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Bostryche et Covid-19 s'allient pour ravager les forêts jurassiennes / Le 12h30 / 1 min. / le 2 juin 2020

>> Voir aussi le sujet du 12h45:

Le bostryche ravage les forêts jurassiennes. Entretien avec Patrice Eschmann, responsable jurassien de l'environnement [RTS]
Le bostryche ravage les forêts jurassiennes. Entretien avec Patrice Eschmann, responsable jurassien de l'environnement / 12h45 / 2 min. / le 2 juin 2020

>> Lire aussi: Bostryche et Covid-19 s'allient pour ravager les forêts jurassiennes

13h30

Le canton de Vaud veut favoriser les déplacements à vélo

La mobilité est l'un des enjeux du déconfinement dans le canton de Vaud, comme l'ont indiqué mardi les autorités. Ces dernières veulent favoriser les déplacements en vélo en aménageant d'ici l'été 100 kilomètres de tronçons de routes cantonales avec des bandes cyclables provisoires.

Selon l'Observatoire cantonal de la mobilité, 10% des usagers des transports publics pourraient se tourner vers la voiture quand toutes les activités et formations auront repris. Mais le Conseil d'Etat estime que ce report, qui engendre pollution et congestion des routes, n'est ni souhaitable ni cohérent avec le plan climat du canton.

Les routes concernées sont proches des agglomérations et suffisamment larges pour permettre un marquage au sol de 1,5 mètre des deux côtés de la route.

Les nouvelles pistes cyclables feront par la suite l’objet d’une adaptation qualitative et normative dans le cadre des projets d’entretien et d’aménagements. Le premier tronçon à bénéficier de ces mesures est entre Treytorrens et Rivaz, en Lavaux.

>> Les explications de Sarah Clément dans le 12h30:

Vaud va aménager 100 kilomètres de routes cantonales avec des bandes cyclables. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Le canton de Vaud veut renforcer la mobilité douce en créant des pistes cyclables / Le 12h30 / 1 min. / le 2 juin 2020

13h15

Un "bonus apprenti" proposé par le PS fribourgeois

Pour soutenir financièrement les entreprises qui engagent des apprentis, les socialistes fribourgeois demandent au canton de mettre la main au porte-monnaie et ont déposé un mandat parlementaire en ce sens. Ils laissent le soin aux services concernés de déterminer les montants de cette aide, mais la veulent "conséquente".

Pour compléter ce futur soutien financier, le PS fribourgeois demande également que la rentrée scolaire des apprentis soit repoussée en octobre pour permettre aux jeunes et aux patrons de ne pas se retrouver dans l'urgence.

>> Les explications de Fabrice Gaudiano dans le 12h30:

Le PS fribourgeois veut aider financièrement les entreprises qui engagent des apprentis. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Les socialistes fribourgeois demandent des fonds pour les apprentis / Le 12h30 / 1 min. / le 2 juin 2020

13h05

L'Italie rouvre unilatéralement ses frontières avec la Suisse

Dès mardi à minuit, l'Italie rouvre ses frontières avec les pays de Schengen - dont la Suisse. Mais il s'agit d'une décision unilatérale puisque la Confédération, qui juge cette décision prématurée, déconseille toujours les voyages vers la Péninsule. Elle maintient aussi l’exigence d’un juste motif (professionnel en général) pour les Italiens souhaitant se rendre en Suisse.

Les personnes résidant en Suisse, elles, pourront désormais se rendre en Italie pour y séjourner en simple touristes ou pour retrouver des membres de leur famille, puis rentrer chez elles sans difficultés. Mais le tourisme d'achat, lui, reste toujours interdit et amendable.

>> Les précisions de Nicole Della Pietra dans le 12h30:

La frontière italo-suisse de Côme/Ponte Chiasso. [Matteo Bazzi - EPA/Keystone]Matteo Bazzi - EPA/Keystone
Les Italiens rouvrent unilatéralement la frontière en direction du Tessin / Le 12h30 / 2 min. / le 2 juin 2020

12h40

Seuls trois nouveaux cas de Covid-19

La Suisse a enregistré trois cas supplémentaires de coronavirus mais aucun décès sur les dernières 24 heures, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le pays compte désormais 30'874 cas confirmés en laboratoire.

Au total, 400'793 tests ont été effectués, dont 9% étaient positifs. L’incidence se monte à 360 cas pour 100'000 habitants. L'âge médian des cas confirmés est de 52 ans.

Depuis le début de l'épidémie, 1657 personnes sont décédées en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire. Cela correspond à 19 décès par 100'000 habitants. Sur les 1573 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d’au moins une maladie préexistante. Aucun nouveau décès n'est à signaler depuis vendredi dernier.

Selon les chiffres fournis par les cantons, 1920 personnes ont trouvé la mort à cause du coronavirus dans le pays. Les cantons les plus touchés sont Vaud (406), le Tessin (348) et Genève (280). Pour les autres cantons romands, le Valais déplore 151 décès, Berne 97, Fribourg 84, Neuchâtel 83 et le Jura 7.

A ce jour, 3973 hospitalisations en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire ont été déclarées.

12h20

Offre normale des transports publics dès le 8 juin

L'offre des transports publics suisses sera à nouveau proposée quasiment au complet à partir du 8 juin. La branche retrouvera ses tarifs habituels, indique mardi l'Alliance SwissPass dans un communiqué. Les cartes journalières et billets dégriffés seront ainsi à nouveau disponibles et la durée de validité générale de tous les billets de parcours sera fixée à un jour.

Mais la branche va conserver la possibilité de déposer gratuitement son AG pour une durée de cinq à trente jours par le biais d’un formulaire en ligne. Cette offre avait été proposée pour faire face à la pluie de dépôts demandés dans le cadre des restrictions anti-Covid. Le dépôt avec effet rétroactif, également admis pendant la pandémie, ne sera par contre plus possible.

11h50

Journaux à nouveau disponibles dans les bistrots

Il sera à nouveau possible de lire un journal dans un établissement public dès vendredi. Le nouveau plan de protection pour l'hôtellerie et la restauration, édicté par GastoSuisse vendredi dernier, met fin à cette restriction.

Sept.ch SA, société éditrice de Sept mook, a relayé cette information mardi dans un communiqué. Elle considère la levée de l'interdiction comme réjouissante et espère que la prise de position "raisonnable" de GastroSuisse inspirera les associations de médecins, dentistes ou encore de coiffeurs à aller dans la même direction, ajoute-t-elle. L'interdiction des journaux et magazines dans leurs salles d'attente a des "conséquences graves" pour les médias helvétiques.

La décision d'interdire de lire les journaux dans les établissements publics avait été prise en mai, avant la réouverture des restaurants et des cafés. Elle visait à prévenir la transmission du Covid-19.

11h10

Pollens ou coronavirus: comment différencier les symptômes?

Le rhume des foins est particulièrement violent cette année en raison de la météo. Comment, alors, distinguer les symptômes d'allergie, aux graminées notamment, des symptômes du coronavirus?

L'émission On en parle a recueilli les explications du Dr Camillo Ribi, médecin adjoint au Service d'immunologie et allergie du CHUV à Lausanne.

>> Ecouter l'interview du Dr Camillo Ribi:

Allergies au pollen ou coronavirus: comment différencier les symptômes? [IgorVetushko - Depositphotos]IgorVetushko - Depositphotos
Allergies aux pollens et coronavirus: comment différencier les symptômes? / On en parle / 4 min. / le 2 juin 2020

10h25

La fin de l'open space dans les bureaux?

Alors que des milliers dʹemployés retrouvent le chemin du bureau, devrait-on repenser les espaces de travail comme l'open space, décrié par certains depuis longtemps? Comment lʹaménager pour garantir la sécurité et le confort des travailleurs?

>> Ecouter l'interview de Julien Roh (Monbureau.ch) dans On en parle:

Avec le coronavirus, doit-on repenser les espaces de bureaux ouverts? [inside-studio - Depositphotos]inside-studio - Depositphotos
Après le coronavirus, la fin de l'open space? / On en parle / 7 min. / le 2 juin 2020

10h05

Transports publics moins fréquentés à l'avenir?

Les Suisses veulent moins utiliser les transports en commun à l'avenir en raison de la pandémie due au nouveau coronavirus, selon un sondage réalisé par le cabinet d'audit Deloitte Suisse et publié mardi.

Il y a un déplacement du trafic vers les moyens de transport individuels, par peur des risques de contamination dans les transports publics. Beaucoup veulent se replier sur les deux-roues ou la voiture et continuer à télétravailler, montre cette enquête.

Un tiers des sondés croient ainsi qu'ils se déplaceront à l'avenir davantage à vélo, en scooter électrique ou à pied. Un quart compte moins utiliser les trains, bus, trams ou taxis.

Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), chaque personne en Suisse passait en moyenne 90 minutes en déplacement avant la crise actuelle, dont la moitié pour ses loisirs, relèvent les auteurs de l'enquête. Les transports individuels devraient y prendre désormais davantage de place.

Moins de voyages en avion

De nombreux sondés estiment en outre qu'ils voleront moins ces prochaines années. 27% de ceux qui volent occasionnellement pensent le faire moins, alors que 13% comptent le faire plus.

Deloitte a effectué son sondage à la mi-avril auprès de 1500 personnes actives établies en Suisse.

9h40

Halte à la "propagande" sur les vacances en Suisse

Pas une conférence de presse, pas une interview autour de la crise du Covid-19 sans qu’un conseiller fédéral ou une conseillère fédérale ne fasse la promotion des vacances locales. Cette véritable "propagande" tape sur les nerfs de Stéphane Deleury, correspondant de la RTS au Palais fédéral, qui le dit haut et fort dans sa chronique politique de La Matinale.

Cela peut paraître anecdotique, souligne-t-il, mais ça touche à nos droits fondamentaux.

>> La chronique de Stéphane Deleury dans La Matinale:

La chronique politique. [RTS]RTS
La chronique politique - Nos libertés fondamentales / La Matinale / 3 min. / le 2 juin 2020

9h25

Le commerce de détail en nette baisse en avril

Le commerce de détail a cruellement souffert en avril des mesures imposées par Berne pour freiner la propagation du coronavirus. Les chiffres d'affaires du secteur se sont effondrés de 20,6% en termes nominaux par rapport à avril 2019.

Au regard du mois précédent, les chiffres d'affaires se sont contractés de 14,8%. Apurés des effets calendaires, les revenus du commerce de détail se sont contractés de 19,9% sur un an en termes réels, a détaillé mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son relevé mensuel.

9h15

Et si le télétravail à vie devenait une option?

Alors que beaucoup d'employés ont repris le chemin du bureau à l'issue d'une période de travail à la maison, certains imaginent un mode de fonctionnement professionnel intégrant le télétravail à plein temps et… à vie!

C'est le patron de Twitter Jack Dorsey qui a, le premier, lâché l’idée il y a quelques jours. Il veut autoriser la majorité de ses presque 5000 employés à télétravailler indéfiniment. Google et Facebook, eux, ont déjà prolongé le télétravail jusqu’en 2021.

On s’attend dans ces entreprises à ce que la productivité s’améliore, en réduisant les temps de trajet et une disponibilité beaucoup plus grande. Mais le confinement a été aussi l’occasion d’expérimenter des technologies de surveillance à distance des employés.

>> La chronique de Frédéric Mamaïs dans La Matinale:

Alter Eco (vidéo) - Le télétravail à vie? On y pense… [RTS]
Alter Eco (vidéo) - Les entreprises s'engagent à Minneapolis / La Matinale / 2 min. / le 2 juin 2020

>> Ecouter aussi l’interview d’Elena Debbaut, consultante en entreprise, dans On en parle:

La moitié de la Suisse travaille actuellement à domicile. [IgorVetushko - Depositphotos]IgorVetushko - Depositphotos
Télétravail: quel bilan pour la suite? / On en parle / 10 min. / le 2 juin 2020

8h50

La violence au travail pourrait s'accentuer avec la crise

En raison de la conjoncture, de nombreuses entreprises licencient et des employés ont peur de perdre leur emploi. Ce contexte pourrait être un accélérateur de harcèlement au travail, avec un impact important sur les victimes.

N'importe qui peut être victime un jour de harcèlement. Et peut-être encore plus avec la crise économique actuelle, estime la directrice de la Clinique du travail Carole Wittmann dans La Matinale.

"Même le plus fort des caractères, la personne la plus confiante en soi, peut avoir un moment difficile à passer: séparation, maladie, deuil; un conflit non réglé en interne dans une équipe, des jalousies quelconques, une différence de pensée", explique-t-elle mardi dans La Matinale. "Cela peut ouvrir une porte à ce genre de situation."

>> Lire: La violence au travail pourrait bien s'accentuer avec la crise du Covid-19

>> L'interview de Karine Lempen, professeure de droit du travail à l'UNIGE:

Karine Lempen, professeure de droit du travail à l'Université de Genève.  [RTS]RTS
Karine Lempen évoque les violences au travail / La Matinale / 9 min. / le 2 juin 2020

8h35

"90% des décisions du Conseil fédéral ont été bonnes"

Le Conseil fédéral a bien géré la crise liée à la pandémie due au nouveau coronavirus, estime le président du PDC Gerhard Pfister dans un entretien diffusé mardi par Le Temps. "Environ 90% de ses décisions ont été bonnes", ajoute-t-il, soulignant toutefois qu'il faudra en tirer les leçons.

"Très heureux" de ne pas avoir dû choisir lui-même entre risques sanitaires et risques économiques, le conseiller national zougois "pense que le Conseil fédéral a trouvé le bon équilibre. Il est parvenu en très peu de temps à mettre sur pied une aide efficace pour les entreprises".

Du côté des lacunes, le Zougois reproche au gouvernement d'avoir perdu son unité durant la deuxième phase de la crise. "Les propositions qu'Alain Berset prévoyait de faire ont régulièrement fuité". Gerhard Pfister dénonce également des interviews données par le chef du Département fédéral des affaires étrangères Ignazio Cassis et du ministre des Finances Ueli Maurer, qui "ont affaibli la crédibilité du collège".

7h30

Vers un boom du camping en Suisse durant l'été

Les 400 emplacements officiels de camping helvétiques vont pouvoir rouvrir le 6 juin et ils sont déjà pris d'assaut. Ce mode de vacances pourrait bien être plébiscité cet été, tout comme le camping sauvage, qui pourrait aussi faire plus d'adeptes cette saison.

>> Les explications de Delphine Gendre dans La Matinale:

Le camping pourrait séduire de plus en plus de monde en Suisse après la cvrise du Covid-19. [Martin Rütschi - Keystone]Martin Rütschi - Keystone
Vers un boom du camping durant l'été en Suisse / La Matinale / 56 sec. / le 2 juin 2020

07h15

Retour à BernExpo pour les parlementaires

Les parlementaires fédéraux reprennent le chemin de BernExpo pour une session parlementaire ordinaire. Contrairement à la session extraordinaire de mai, il ne sera pas question que de coronavirus, mais aussi de nombreux autres sujets, comme le CO2, la rente-pont ou les multinationales responsables.

Concernant le Covid-19, les Chambres vont notamment discuter des bases juridiques nécessaires à l'introduction des applications de traçage. La question des loyers commerciaux, qui n'a pas pu être réglée durant la session extraordinaire, devrait trouver une solution. Un deuxième supplément au budget 2020 sera également à l'ordre du jour ainsi que de nombreuses interventions au sujet de la crise actuelle.

>> Le reportage du 19h30

Début de la session d'été au Parlement fédéral demain qui se réunit toujours à Berne Expo. [RTS]
Début de la session d'été au Parlement fédéral demain qui se réunit toujours à Berne Expo. / 19h30 / 3 min. / le 1 juin 2020

>> Lire aussi: CO2, multinationales et rente-pont au menu de la session d'été

07h00

Les examens universitaires dans son salon, entre couacs et perturbations

La plupart des étudiants des universités et hautes écoles suisses passent leurs examens depuis la maison, devant un ordinateur. Changements de dernière minute, problèmes techniques et couacs en tous genres mettent leurs nerfs à rude épreuve.

Pour les étudiants, le stress lié à d’éventuels problèmes techniques s'ajoute à l'habituelle nervosité liée aux épreuves: "Cela voudrait dire que tu dois repasser l’examen en août alors que tu ne l'as pas raté. C'est la pire des choses", s'inquiète une étudiante en première année de géographie, interrogée lundi dans le 19h30 de la RTS.

>> Le reportage du 19h30:

Les examens universitaires à distance ont commencé. Il y a des dysfonctionnements. [RTS]
Les examens universitaires à distance ont commencé. Il y a des dysfonctionnements. / 19h30 / 2 min. / le 1 juin 2020

>> Lire aussi: Les examens universitaires dans son salon, entre couacs et perturbations

06h45

Des images qui resteront en mémoire

Restaurants et magasins fermés, places de jeux barricadées, écoles sans élèves, mégapoles vides, hôpitaux surchargés, ballet de cercueils, masques et distances de sécurité à n'en plus finir, les images de la pandémie de coronavirus resteront assurément dans les mémoires.

>> Quelques images fortes en Suisse depuis trois mois:

>> Tous les clichés marquants depuis trois mois: Covid-19: des images incroyables dont on se souviendra

06h30

Daniel Koch joue les facétieux

Visage de la lutte contre le coronavirus en Suisse, Daniel Koch était surtout connu pour sa sobriété et sa voix grave. Mais celui qui a pris sa retraite cette semaine sait aussi jouer les facétieux. Dans deux vidéos diffusées sur son compte Instragram, on le voit saluer les Suisses et leur souhaiter un bon été puis plonger dans l'Aar à Berne, vêtu de son éternel costume et évidemment d'une cravate.

"Je profite de ma retraite", dit-il au début de la vidéo. Mais avant de savourer sa baignade, avec le Palais fédéral en arrière-plan, Monsieur coronavirus a tenu à rappeler ce qu'il a toujours répété depuis trois mois: "N'oubliez pas, ce n'est pas fini, il faut respecter les règles, garder les distances et s'enregistrer si vous allez au restaurant, pour qu'on puisse vous retrouver si vous étiez en contact avec quelqu'un d'infecté."

>> Lire aussi: Daniel Koch plonge dans l'Aar en costume-cravate pour fêter sa retraite

06h15

Retour sur le week-end de Pentecôte

Du lac de Taney à l'étang de la Gruère en passant par le Creux-du-Van, les plages et les terrasses, les Suisses ont savouré le soleil au grand air durant ce week-end de trois jours, profitant aussi des assouplissements des restrictions liées au coronavirus.

>> Le bilan de Martine Clerc dans La Matinale:

De nombreux promeneurs ont profité du bord des lacs pendant la Pentecôte. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Bilan du long week-end en Suisse romande / La Matinale / 1 min. / le 2 juin 2020

Selon les premiers bilans dressés par les polices cantonales, aucun problème majeur n'a été observé lors de ce premier week-end autorisant les réunions jusqu'à trente personnes, même si certains ont eu de la peine à observer les distances de sécurité.

Conséquence de cette envie de sortir, certains lieux ont été pris d'assaut par les voitures et les campings-cars, générant des problèmes de circulation ou de parcage.

>> Le reportage du 19h30:

Le déconfinement va bon train, et en ce week-end prolongé, les Romands ont pu profiter de se rassembler à plus de 5. [RTS]
Le déconfinement va bon train, et en ce week-end prolongé, les Romands ont pu profiter de se rassembler à plus de cinq. / 19h30 / 1 min. / le 1 juin 2020

>> Lire aussi: Un week-end ensoleillé sous le signe de la liberté pour les Suisses

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus