Modifié

Le président de l'Eglise évangélique réformée de Suisse démissionne

Gottfried Locher, le dimanche 17 juin 2018, après son élection à la présidence de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse. [Ennio Leanza - Keystone]
Gottfried Locher, le dimanche 17 juin 2018, après son élection à la présidence de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse. [Ennio Leanza - Keystone]
Le président de l'Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS), Gottfried Locher, a présenté sa démission. Il l'a annoncé dans une lettre adressée mercredi au président du Synode.

"Depuis plusieurs semaines, la capacité d'action du président est restreinte en raison d'une affaire soumise le 13 avril au Conseil de l'EERS", indique l'EERS dans un communiqué, sans donner de précision sur cette affaire, qui est "traitée de manière intensive". Avec sa démission, Gottfried Locher souhaite "éviter que les débats autour de sa personne n'affectent l'action" de l'Eglise.

Douze théologiens ont récemment publié une lettre ouverte mettant en cause le comportement de Gottfried Locher. La presse alémanique évoquait des comportements abusifs dans le cadre de relations de travail.

Troisième mandat

En poste depuis 2011, il assumait actuellement son 3e mandat de quatre ans. Sa candidature en 2018 avait été contestée.

La vice-présidente Esther Gaillard et le vice-président Daniel Reuter dirigeront les affaires du Conseil jusqu’à ce que la présidence soit repourvue.

ats/lan

Publié Modifié