Modifié le 23 mai 2020 à 20:57

"Nous avons peur que les nouvelles règles diluent l'effet de Via Sicura"

Le Conseil fédéral a adopté mercredi 20 mai un arsenal de nouvelles règles de la circulation en vigueur à partir du 1er janvier 2021.
Le code de la route suisse va vivre une petite révolution l’an prochain Forum / 1 min. / le 23 mai 2020
Le Conseil fédéral a adopté mercredi dernier un arsenal de nouvelles règles de la circulation qui entreront en vigueur à partir de 2021. Certaines mesures ne font pas l'unanimité, notamment au Bureau de prévention des accidents (BPA).

Car au BPA, ces modifications font craindre un retour en arrière et une augmentation des accidents: "Avec Via Sicura, nous avons eu une forte diminution des accidents, avec 45% de tués en moins sur les routes suisses. Nous avons peur que ces mesures diluent son effet. Quand nous analysons les décisions qui ont été annoncées par le Conseil fédéral, nous nous attendons à une augmentation du nombre d'accidents", s'inquiète ainsi le porte-parole du BPA, Nicolas Kessler.

Vélos sur les trottoirs

Il faut dire que la nouvelle législation n'a pas fait grand bruit. Parmi les principales adaptations décidées par la Confédération, on retrouve entre autres l'autorisation pour les enfants jusqu'à douze ans de rouler à vélo sur les trottoirs, lorsqu'il n'y a pas de pistes cyclables.

>> Lire aussi: Nouvelles règles de la circulation en vigueur à partir du 1er janvier

Jusqu'ici, seuls les enfants fréquentant l'école enfantine y étaient autorisés. De nombreuses organisations s'en sont indignées, notamment l'Association pour la mobilité piétonne, pour qui cette mesure réduit encore un peu plus la place faite aux personnes âgées. La Fédération suisse des malvoyants estime pour sa part que les accidents sont pratiquement "programmés".

"C'est effectivement une fausse bonne idée. En déplaçant les jeunes sur les trottoirs, ce n'est pas leur apporter une sécurité garantie. Il faut imaginer qu'il y a énormément de sorties de parking ou d'immeubles qui débouchent sur les trottoirs. A cet âge, un enfant roule déjà vite et peut se faire surprendre et surprendre les automobilistes. Donc ils se mettent en danger, sans oublier les piétons", estime Nicolas Kessler.

Vente d'alcool sur l'autoroute

Autres nouvelles règles faisant débat: la possibilité pour les cyclistes et cyclomoteurs de tourner à droite même lorsque le feu de signalisation est au rouge; le devancement par la droite qui sera permis si une file s'est formée sur la voie de gauche et l'autorisation de vente d'alcool sur les aires d'autoroute.

Concernant ce dernier changement, le porte-parole du BPA pense que c'est l'aspect "injustice" qui a primé dans la décision de la Confédération: "Cette loi, qui était en vigueur depuis 50 ans, portait ses fruits. Nous avons des craintes maintenant que les accidents liés à l'alcool augmentent. Les études ont prouvé que les gens en consommaient lorsqu'ils se trouvent dans des lieux de débit de boissons et qu'ils n'allaient pas nécessairement sortir de l'autoroute pour en consommer", regrette Nicolas Kessler.

>> Ecouter l'interview complète de Nicolas Kessler dans Forum:

Nicolas Kessler.
Gian Ehrenzeller -
Forum - Publié le 23 mai 2020

Propos recueillis par Pietro Bugnon

Adaptation web: Jérémie Favre

Publié le 23 mai 2020 à 19:13 - Modifié le 23 mai 2020 à 20:57