Modifié le 21 mai 2020 à 18:59

Suisse tourisme présente "Clean & Safe", un label pour rassurer les clients

Une agente de nettoyage prépare une chambre d'hôtel, le 25 mars 2020 à Bangkok. (image d'illustration)
Suisse tourisme présente "Clean & Safe", un nouveau label La Matinale / 1 min. / le 21 mai 2020
En cette période de crise sanitaire, les acteurs du tourisme suisse – hôtels, restaurants, remontées mécaniques et transports publics notamment – se sont mis d'accord sur le lancement d'un label commun pour vanter la sécurité et l'hygiène de leurs membres.

Un rond bleu accompagné du slogan "Clean & Safe": c'est le label présenté jeudi par Suisse Tourisme à l'origine de cette initiative. Clean & Safe Clean & Safe [DR]

>> Lire: Des garanties sanitaires pour rassurer les touristes face au Covid-19

Cette nouvelle certification s'appuie sur les fameux "plans de protection", ces règles de nettoyage, de distance sociale, que chaque branche s'est assignées. Et le but de cette étiquette, c'est d'être visible des touristes: "L'idée c'était de pouvoir d'une part rassurer les hôtes, et puis de faciliter la communication au sujet de l'existence de ces plans de protection", explique Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme.

Un label de communication, pas de certification

Concrètement, un hôtelier qui veut arborer ce logo rassurant doit s'inscrire auprès d'Hôtellerie Suisse et s'engager à respecter le plan de protection. Et c'est tout.

Le label n'est pas délivré par un organe indépendant. Ce n'est pas un label de certification, mais de communication, précise Suisse Tourisme. Pour les contrôles, la faîtière dit faire confiance aux autorités cantonales.

Mais alors, cela ne nuit-il pas à sa crédibilité? "Les hôtels suisses ont toujours accordé une grande importance à l'hygiène et ce concept a été validé par l'OFSP", explique Marie Forestier, directrice de l'Hôtel Bon Rivage à la Tour-de-Peilz (VD), dans Forum. Dès lors, les changements sont minimes dans la pratique: "Ce qui change, c'est surtout la distance avec les clients. On a aussi des produits un peu plus chlorés, mais en Suisse on a toujours eu une hygiène importante, sauf qu'on n'en parlait pas", estime Marie Forestier.

>> Ecouter l'interview complète de Marie Forestier dans Forum:

Marie Forestier.
Jean-Christophe Bott - Keystone
Forum - Publié le 21 mai 2020

Sandrine Hochstrasser/sjaq

Publié le 21 mai 2020 à 08:28 - Modifié le 21 mai 2020 à 18:59