Le suivi de la journée du 20 mai. [Keystone]
Publié Modifié

Quatorze milliards pour l'assurance chômage et reprise des célébrations religieuses

- La Confédération va injecter plus de 14 milliards de francs dans l'assurance chômage pour éviter que cette dernière ne s'enfonce davantage dans le rouge. Les mesures économiques prises en lien avec la crise du Covid-19 vont être progressivement abandonnées.

- Les crèches et les institutions d'accueil extrafamilial touchées par le coronavirus seront soutenues à hauteur de 65 millions de francs, a décidé mercredi le gouvernement. Cela doit compenser les contributions non versées par les parents pendant la crise.

- Les communautés religieuses pourront reprendre leur vie communautaire et rassembler leurs fidèles dès le 28 mai, a décidé mercredi le Conseil fédéral.

-La Suisse a enregistré 40 nouveaux cas de coronavirus depuis mardi matin, a annoncé mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Au total, le pays compte 30'658 cas confirmés et 1630 décès.

- Selon le plan du Conseil fédéral, les mesures exceptionnelles entrées en vigueur en mars vont être assouplies en trois étapes et en même temps dans toute la Suisse. La première a eu lieu lundi 27 avril (réouverture des coiffeurs et autres services de soin à la personne, jardineries, magasins de bricolage), la deuxième le 11 mai (écoles obligatoires, commerces divers, restaurants, installations sportives). La troisième devrait avoir lieu le 8 juin, avec la réouverture des écoles postobligatoires, des théâtres et cinémas, des jardins zoologiques et botaniques, des piscines et des remontées mécaniques.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

22h30

Les crédits supplémentaires soumis au Parlement

Le Parlement se prononcera en juin sur 11 crédits supplémentaires destinés à financer les mesures liées à la crise du coronavirus pour un montant total de 14,9 milliards de francs.

Le Conseil fédéral a adopté lors de sa séance de mercredi le deuxième supplément au budget 2020. Il s'ajoute aux 58 milliards de francs débloqués par le Parlement lors de la session extraordinaire au début du mois de mai.

Ce nouveau supplément comprend les 14,2 milliards destinés à éviter que l'assurance chômage n'atteigne son plafond d'endettement de 8 milliards à cause de l'indemnisation du chômage partiel.

S'y ajoutent 307,5 millions pour l’aide au développement et la participation de la Suisse aux efforts internationaux contre la pandémie de coronavirus. Des mesures à hauteur de 225 millions sont également prévues en faveur du domaine du sport.

En temps normal, le Conseil fédéral soumet les crédits supplémentaires au Parlement deux fois par an. En raison de la situation extraordinaire, quatre suppléments seront probablement nécessaires pour l’exercice en cours.

22h05

Le monde de la nuit attendra (longtemps?)

Si les bars et les restaurants ont rouvert, les boîtes de nuit doivent encore attendre. Les clubs tentent de survivre en s'accrochant au chômage partiel et aux subventions, mais c'est la survie de tout un écosystème culturel qui est en jeu. Le milieu de la nuit a été le premier touché par la pandémie et sera le dernier à pouvoir redémarrer.

Pour faire vivre la musique électronique, de nombreux clubs ou DJ se sont lancés dans le streaming. Ils attendent avec impatience les prochaines annonces du Conseil fédéral, mais certains craignent de ne pas pouvoir rouvrir avant 2021.

>> Le reportage de Julie Conti:

Le milieu de la nuit en plein désarroi. Les boîtes de nuit doivent encore garder les portes closes [RTS]
Le milieu de la nuit en plein désarroi. Les boîtes de nuit doivent encore garder les portes closes / 19h30 / 2 min. / le 20 mai 2020

>> L'interview de Thierry Wegmüller, président de Label Nuit:

Thierry Wegmüller "On doit faire face à trois problématiques: sanitaires, économiques et sociales" [RTS]
Thierry Wegmüller "On doit faire face à trois problématiques: sanitaires, économiques et sociales" / 19h30 / 2 min. / le 20 mai 2020

21h35

Le paradoxe tessinois entre Pâques et l'Ascension

C'est un drôle de long week-end de l'Ascension qui débute. Le quotidien alémanique Blick a bien résumé le dilemme qui se pose au Tessin: le canton appelait les Suisses à ne pas venir, il y a quelques semaines, à l'occasion des vacances de Pâques. Et il les encourage à le faire désormais.

>> Voir le reportage du 19h30:

La route du Gothard à la veille du week-end de l'Ascension. Le Tessin attend le retour des touristes [RTS]
La route du Gothard à la veille du week-end de l'Ascension. Le Tessin attend le retour des touristes / 19h30 / 1 min. / le 20 mai 2020

Mais une chose est sûre: l'autoroute du Gothard sera moins encombrée cette année.

>> Le point avec Valérie Gillioz au Gothard mercredi soir:

Valérie Gillioz "Ca circule très bien sur la route du Gothard, alors que l'année dernière il y avait 10 km de bouchons." [RTS]
Valérie Gillioz "Ca circule très bien sur la route du Gothard, alors que l'année dernière il y avait 10 km de bouchons." / 19h30 / 1 min. / le 20 mai 2020

21h20

Accord entre CFF et milieux de la construction

Le secteur principal de la construction et les CFF se sont mis d'accord concernant les coûts supplémentaires liés au Covid-19. Les demandes additionnelles pour les projets de construction doivent être traitées de manière équitable, rapide et sans bureaucratie inutile.

Cette solution "pragmatique" a été négociée entre CFF Infrastructure, Infra Suisse, l'Association suisse des entreprises de technique ferroviaire (VSBTU), l'Association suisse des entrepreneurs de construction de voies ferrées (VSG) et la Société Suisse des Entrepreneurs, indique mercredi cette dernière dans un communiqué.

La pandémie de Covid-19 place le secteur de la construction devant des défis considérables, relève le communiqué. Les entreprises comme les maîtres d'ouvrage sont confrontés à des coûts supplémentaires. Ceux-ci résultent de la fermeture de chantiers ou des mesures de protection nécessaires pour être en mesure de travailler.

21h05

Pourquoi campings ou zoos doivent encore patienter

Alors que les lieux de culte vont pouvoir rouvrir lundi prochain et que les musées ont déjà pu le faire, d'autres lieux publics comme les campings ou les zoos resteront fermés jusqu'au 8 juin.

"Il y a encore quelques jours à tenir, avec la mise en œuvre des concepts de protection", explique Alain Berset dans le 19h30. "Le plus important pour nous est d'avoir de la stabilité pendant l'été et une bonne perspective pour la population. On a décidé de sortir par étapes de cette situation, c'est une question de jours maintenant".

Et si le Conseil fédéral a décidé de rouvrir d'abord les musées, c'est parce qu'il lui semblait qu'il était relativement simple de garantir une séparation des personnes et les concepts de protection, souligne le conseiller fédéral. "Cela nous semble moins facile dans les parcs publics ou les zoos, où les gens se déplacent librement et souvent par groupes".

>> L'interview d'Alain Berset dans le 19h30:

Alain Berset "Les infrastructures "temps libre" seront ouvertes début juin. On veut une bonne perspective pour la population." [RTS]
Alain Berset "Les infrastructures "temps libre" seront ouvertes début juin. On veut une bonne perspective pour la population." / 19h30 / 2 min. / le 20 mai 2020

20h45

La restauration navigue à vue face aux recommandations

Près de 2500 contrôles ont été effectués dans les établissements publics de Suisse romande depuis leur réouverture lundi dernier. Et les inspecteurs du travail constatent que les recommandations de la Confédération laissent le milieu de l’hôtellerie-restauration dans une certaine confusion. De fait, beaucoup avouent se perdre dans le plan de protection de leur branche sous forme de sept pages de recommandations mais pas d’obligations: pour eux, ces mesures ne sont pas assez précises.

>> Le reportage de Gaëlle Cajeux dans le 19h30:

Dans l'hôtellerie-restauration les règles semblent difficiles à respecter. 2'500 contrôles ont été effectués en Suisse romande [RTS]
Dans l'hôtellerie-restauration les règles semblent difficiles à respecter. 2'500 contrôles ont été effectués en Suisse romande / 19h30 / 2 min. / le 20 mai 2020

19h55

Les bandes cyclables provisoires font débat à Genève

A Genève, la guerre des transports a repris de plus belle avec - au coeur de la discorde - des bandes cyclables décidées par le Conseil d'Etat pour inciter les usagers à privilégier le vélo durant la période de déconfinement. L'objectif est d'éviter les embouteillages de voitures mais cette mesure est très controversée.

>> Débat entre Serge Dal Busco, conseiller d'Etat en charge des Transports, et Murat Alder, député PLR au Grand Conseil,membre de la commission des transports:

Genève crée des bandes cyclables pour inciter les usagers à privilégier le vélo: débat entre Serge Dal Busco et Murat Alder [RTS]
Genève crée des bandes cyclables pour inciter les usagers à privilégier le vélo: débat entre Serge Dal Busco et Murat Alder / Forum (vidéo) / 9 min. / le 20 mai 2020

19h00

Une étude évalue l'efficacité du masque de protection

Une étude affirme que la transmission du coronavirus est réduite de 60% avec le masque. L’Espagne a du reste décidé mercredi de le rendre obligatoire dès l'âge de six ans. C’est en tout cas l’un des outils sanitaires essentiels pour accompagner le déconfinement.

En Suisse, il n'y a pas d'obligation de le porter dans l'espace public et Alain Berset s'en est une nouvelle fois expliqué dans Forum: "On mise depuis le départ sur la responsabilité individuelle et sur l'intérêt qu'il y a pour chacune et chacun à se protéger, à protéger les autres et à être informé si on a été en contact avec une personne infectée", a-t-il rappelé. "Mais si ça ne marche pas, on devra faire un bilan de ces concepts et envisager peut-être d'autres mesures".

>> Les explications d'Alexandra Richard et l'interview d'Alain Berset dans Forum:

Au-delà des chiffres - Les masques réduisent de 60% la transmission du virus [RTS]
Au-delà des chiffres - Les masques réduisent de 60% la transmission du virus / Forum (vidéo) / 8 min. / le 20 mai 2020

18h50

Retour sur les principales décisions du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral accélère le déconfinement des lieux de culte, qui pourront à nouveau accueillir les fidèles dès le 28 mai. Il vole aussi au secours de l'assurance chômage, mise à mal financièrement par la crise du Covid-19. Il a pris également d'autres mesures mercredi, pour les crèches et les médias notamment.

>> Synthèse des principales décisions du jour avec Marie Giovanola:

Le Conseil fédéral accélère le déconfinement avec les lieux de culte [RTS]
Le Conseil fédéral accélère le déconfinement avec les lieux de culte / Forum (vidéo) / 2 min. / le 20 mai 2020

>> Lire aussi: Les principales mesures du Conseil fédéral mercredi dans la crise du Covid-19

"La situation a bien évolué"

"La vie normale reprend son cours", a souligné le conseiller fédéral Alain Berset lors de la conférence de presse à Berne. Revenant sur l'évolution de la situation dans l'émission Forum, le chef du Département fédéral de l'intérieur s'en est félicité:

"Cela a bien évolué et tout ce qu'on a fait depuis la mi-mars a vraiment porté ses fruits", a-t-il souligné. "C'est très réjouissant, parce que ça nous permet de revenir à une situation qui s'approche de la normale dans les prochaines semaines".

>> Alain Berset est revenu sur les différentes décisions du jour dans Forum:

Une sortie de crise qui se profile: interview d’Alain Berset [RTS]
Une sortie de crise qui se profile: interview d’Alain Berset / Forum (vidéo) / 4 min. / le 20 mai 2020

>> Voir aussi le sujet d'Hélène Joaquim et Clémence Vonlanthen dans le 19h30:

Les offices religieux pourront reprendre dès le 28 mai [RTS]
Les offices religieux pourront reprendre dès le 28 mai / 19h30 / 1 min. / le 20 mai 2020

18h35

Etat d'urgence prolongé jusqu'à fin juin au Tessin

Le gouvernement tessinois a prolongé mercredi l'état d'urgence jusqu'à fin juin. Malgré le recul des nouvelles infections et des décès, la prudence est de mise, alors que le canton assouplit par étapes les mesures de lutte contre le coronavirus.

"Nous devrons vivre avec le virus durant l'été - et probablement encore plus longtemps", a déclaré devant la presse le président du Conseil d'Etat Norman Gobbi. Les visiteurs venus du Nord sont les bienvenus au Tessin, mais ils sont appelés à un comportement responsable, "même en vacances", a-t-il ajouté.

Et de citer notamment le port du masque, indispensable en cas de forte affluence, le respect de la distance sociale et l'interdiction des rassemblements. Il s'agit d'une "nouvelle forme de vivre ensemble", a résumé le conseiller d'Etat léguiste, précisant que les places de camping restent fermées et le camping sauvage est interdit.

18h15

Aucun cas à Genève ces dernières 24 heures

Aucun nouveau cas d'infection au Covid-19 n'a été enregistré à Genève ces dernières 24 heures, alors que plus d'une centaine de tests ont été effectués. "La vague est clairement derrière nous", a insisté mercredi le directeur général de la santé du canton Adrien Bron.

Il n'y a pas eu de décès dû à la maladie depuis plusieurs jours, a pour sa part souligné le médecin cantonal Jacques-André Romand qui s'est aussi réjoui qu'aucun foyer n'a été détecté à ce jour à Genève.

L'objectif des autorités sanitaires est maintenant de contrôler la circulation du virus dans la population. Une enquête d'entourage est menée après chaque nouveau cas d'infection.

Multiplication des contrôles

La levée du semi-confinement a conduit à une multiplication des contrôles dans les établissements qui ont rouvert leurs portes. La semaine passée, 494 entreprises ont été contrôlées pour la première fois, a précisé Christina Stoll, la directrice générale de l'Office cantonal de l'inspection et des relations de travail (OCIRT).

17h05

La Fondation Botnar investit 15 millions dans des études sur le Covid

Onze projets suisses de recherche sur le Covid-19 seront financés durant deux ans par la Fondation Botnar pour un montant total de 15 millions de francs. Il s'agit d'études de l'Université et de l'Hôpital universitaire de Bâle, de l'Hôpital pédiatrique de Bâle ainsi que de l'EPF Zurich et de l'institut tropical Swiss TPH.

Les onze projets soutenus émanent tous d'institutions partenaires du Botnar Research Centre for Child Health (BRCCH), indique la fondation bâloise mercredi. Ils ont été choisis parmi 73 candidatures.

16h40

Vaud veut tester toutes les personnes symptomatiques

Le Conseil d'Etat vaudois incite toutes les personnes présentant des symptômes du Covid-19 à se faire tester, y compris désormais celles qui ne sont pas vulnérables. Celles-ci peuvent être testées gratuitement dans l'un des treize centres avec voie rapide du canton.

"Nous visons un groupe de personnes qui n'est pas encore allé se faire tester, car c'est ce qui lui était demandé jusqu'ici", a indiqué mercredi la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz lors d'un point presse. Elle a rappelé qu'au plus fort de la crise, seules les personnes à risque devaient se faire tester.

Test pris en charge par l'Etat

Le prix pour ce test, y compris le frottis et les frais administratifs, a été fixé à 76 francs. Ces frais sont pris en charge "dans l'immédiat" par l'Etat de Vaud, a relevé Rebecca Ruiz. Elle a toutefois ajouté que plusieurs cantons s'étaient tournés vers Berne pour que cette stratégie de financement intègre tant la Confédération que les assureurs.

16h30

Les pensionnaires des EMS zurichois déconfinés

Les pensionnaires des EMS zurichois recouvrent une certaine liberté, deux mois après avoir été interdits de sortie en raison du coronavirus. Leur déconfinement s'accompagne d'une obligation de porter un masque d'hygiène lors de leurs déplacememts et durant les dix jours suivants.

Les nouvelles règles en la matière entrent en vigueur avec effet immédiat dans l'ensemble du canton, indique mercredi le département zurichois de la santé. Les pensionnaires devront annoncer à la direction de l'établissement leur intention d'aller se promener.

16h10

Les plus jeunes Vaudois de retour en classes complètes dès lundi

Une première vague d'écoliers vaudois, grosso modo les 4 à 13 ans, vont revenir à l'école en classes entières dès lundi. Pour ces élèves, les cours avaient repris en demi-classes depuis deux semaines. Les feux sanitaires sont au vert pour un retour à une certaine normalité.

La conseillère d'Etat Cesla Amarelle a confirmé mercredi la reprise en classes entières dès le 25 mai pour les écoliers de 1 à 8 P. Comme prévu, les plus grands, de 9 à 11 S, poursuivront l'enseignement par demi-groupes une semaine encore, jusqu'au 2 juin.

A partir de ces dates, tous les enfants et enseignants sont attendus à l'école obligatoire. Y compris, en principe, les personnes vulnérables ou vivant avec des personnes vulnérables, pour lesquelles des aménagements sont prévus, comme de prévoir un enseignant au maximum par classe et éviter les changements de salle.

15h40

Chômage partiel extraordinaire et APG pour les indépendants levés fin mai

Lors de sa séance mercredi, le Conseil fédéral a décidé d'abandonner progressivement les mesures adoptées dans le cadre des ordonnances de nécessité. Le droit extraordinaire au chômage partiel pour les personnes qui occupent une position assimilable à celle d’un employeur et pour les conjoints de ces personnes, occupés dans l’entreprise, sera supprimé à fin mai.

Il en ira de même pour les mesures prises pour atténuer la perte de gain des indépendants directement ou indirectement touchés par la crise. Le droit à la réduction de l’horaire de travail sera en outre supprimé pour les apprentis, afin qu'ils puissent poursuivre leur formation le plus rapidement possible.

Délai de préavis réintroduit

Le délai de préavis sera réintroduit. Il avait été supprimé parce que les restrictions imposées aux entreprises n’étaient pas prévisibles. Elles le sont désormais, estime le Conseil fédéral. Les entreprises pourront respecter le délai avant d’annoncer un préavis. Les entreprises pour lesquelles la réduction de l’horaire de travail a déjà été approuvée ne devront pas déposer de nouvelle demande.

Les autres mesures relevant du droit de nécessité prendront fin comme prévu le 31 août au terme de la durée d’application de l’ordonnance Covid-19 assurance chômage. Les entreprises ont toujours la possibilité de faire appel au chômage partiel dans le cadre de la lutte contre le coronavirus si nécessaire.

15h20

Le Conseil fédéral veut accélérer la recherche sur le vaccin

Le Conseil fédéral souhaite accélérer la recherche et le développement d’un vaccin sûr et efficace afin de le mettre à la disposition de la population suisse aussi rapidement que possible. Il estime que la protection immunologique en Suisse restera faible après la première vague épidémique.

Il a chargé les Départements de l'intérieur et de la défense d'entamer des négociations de contrats avec les fabricants de vaccins. Le gouvernement prévoit des coûts d’environ 300 millions de francs pour obtenir les doses de vaccin nécessaires et assurer l’approvisionnement. Ce montant pourra vraisemblablement être couvert par les crédits déjà approuvés pour lutter contre le coronavirus.

On apprenait dimanche qu'un vaccin produit en Suisse par Lonza pourrait être distribué en primeur aux Etats-Unis. A ce propos, Alain Berset a précisé que le Conseil fédéral est "en contact avec eux, ainsi qu'avec d'autres entreprises" et qu'il allait "faire le maximum pour garantir l'accès d’un vaccin à la population."

>> Lire : Un vaccin produit en Suisse pourrait être distribué en primeur aux Etats-Unis

15h10

65 millions pour les crèches

Les crèches et les institutions d'accueil extrafamilial touchées par le coronavirus seront soutenues à hauteur de 65 millions de francs, a décidé mercredi le gouvernement. Cela doit compenser les contributions non versées par les parents pendant la crise.

Les cantons seront tenus d'accorder des aides financières aux structures d'accueil, avec un effet rétroactif au 17 mars. La Confédération prendra en charge un tiers de la facture.

15h00

Normalisation des horaires pour le personnel hospitalier

Bonne nouvelle pour le personnel hospitalier. A partir de début juin, il sera de nouveau soumis aux horaires de travail et aux périodes de repos prévus par la loi. Le Conseil fédéral l'a décidé en raison de la normalisation de la situation dans la plupart des services hospitaliers.

14h50

Le Conseil fédéral adopte la base légale pour l'application de traçage

La nouvelle application de traçage des contacts portera le nom de SwissCovid. Le Conseil fédéral a adopté mercredi les bases légales à l'intention du Parlement. Les Chambres fédérales pourront se prononcer lors de la session de juin. Si elles donnent leur feu vert, l'application pourra être mise en service avant la fin du mois. Elle est actuellement en phase de test.

Le gouvernement propose de modifier la loi sur les épidémies afin de permettre à l'Office fédéral de la santé publique d'exploiter un système de traçage de proximité. Celui-ci doit permettre d'endiguer la propagation du coronavirus.

"Il n'y aura pas d'application qui sera lancée sans approbation du Parlement" a précisé en conférence de presse Alain Berset.

>> Voir l'intervention complète d'Alain Berset:

200520_CP_BERSET [RTS]
Extrait de l'intervention d'Alain Berset / RTS Info / 13 min. / le 20 mai 2020

Les données traitées par l'application ne serviront qu'à informer les personnes potentiellement exposées au virus. La protection des données sera en tout temps garantie, assure le gouvernement. Les informations sont stockées de manière décentralisée et le système n'enregistre aucune géolocalisation. Par ailleurs, les spécifications techniques et le code source seront accessibles au public.

14h40

Les célébrations religieuses pourront reprendre le 28 mai

Les communautés religieuses pourront reprendre leur vie communautaire et rassembler leurs fidèles dès le 28 mai, a décidé mercredi le Conseil fédéral. Elles disposent ainsi d'une semaine pour préparer leurs plans de protection.

"Il y a un besoin chez certaines personnes de pouvoir se recueillir, surtout dans la situation si spéciale que nous vivons. C'est pourquoi nous avons appréhendé les lieux de culte différemment des lieux touristiques ou des remontées mécaniques [qui rouvriront au plus tôt le 8 juin]", a expliqué Alain Berset.

Traçage, pas de limite de personnes

Les communautés devront pouvoir garantir le traçage des chaînes de transmission. L'organisateur d'une célébration devra tenir une liste de présence comprenant le nom, le prénom et le numéro de téléphone de tous les participants.

Sur demande, il devra transmettre la liste de présence au service cantonal compétent afin de pouvoir identifier et informer les personnes présumées infectées. La liste ne pourra pas être utilisée pour autre chose. L'organisateur devra la détruire au plus tard après 14 jours.

"Il n'y aura pas de limite de personnes, mais elles devront pouvoir respecter les distances de sécurité" a encore précisé Alain Berset.

L'assouplissement décidé par le gouvernement s'applique à toutes les confessions.

14h30

Plus de 14 milliards pour l'assurance chômage

La Confédération va injecter plus de 14 milliards de francs dans l'assurance chômage pour éviter que cette dernière ne s'enfonce davantage dans le rouge. Les mesures économiques prises en lien avec la crise du Covid-19 vont être progressivement abandonnées.

"Le chômage devrait passer la barre des 4% à la fin de l'année, et il devrait rester à 4,1% pour l'année 2021. Cela pèsera fort sur l'assurance chômage", a expliqué le ministre de l'économie Guy Parmelin en conférence de presse.

>> Voir l'intervention complète de Guy Parmelin:

200520_CP_PARMELIN [RTS]
Extrait de l'intervention de Guy Parmelin / RTS Info / 10 min. / le 20 mai 2020

Le Conseil fédéral a décidé mercredi de soumettre au Parlement un crédit supplémentaire extraordinaire de 14,2 milliards. Sans cette aide, l'assurance chômage présentera des dettes estimées à plus de 16 milliards de francs à la fin de l'année.

>> Les explications de Pierre Nebel dans le 19h30:

Un trou gigantesque se creuse dans l'assurance-chômage. Berne veut injecter 14 milliards supplémentaires [RTS]
Un trou gigantesque se creuse dans l'assurance-chômage. Berne veut injecter 14 milliards supplémentaires / 19h30 / 1 min. / le 20 mai 2020

Frein à l'endettement

Dans ce cas, le frein à l’endettement devrait être déclenché. L’assurance chômage serait alors tenue de procéder à une révision de la loi en vue d’une stabilisation financière et d’augmenter les cotisations salariales d’au moins 0,3 point de pourcentage en 2021 déjà. Le Conseil fédéral veut l'éviter et permettre à l'assurance de jouer son rôle de stabilisateur conjoncturel.

A ce jour, quelque 190'000 entreprises ont demandé une indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail pour 1,94 million de travailleurs. Ce chiffre correspond à 37% du volume de l’emploi en Suisse. Il est prévu que la Confédération prenne en charge le coût des indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail pour l’année en cours.

>> Les explications de Stéphane Deleury dans Forum:

Une employée d'une assurance-chômage du canton de Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
14 milliards de francs en plus pour renflouer l'assurance chômage / Forum / 2 min. / le 20 mai 2020

14h00

Le cinéma, un monde qui s’est aussi arrêté de tourner

Avec la crise sanitaire, le cinéma est un monde qui s'est lui aussi arrêté de tourner il y a deux mois. Salles fermées, tournages stoppés nets. Avec les restrictions, c'est toute une économie qui s'est effondrée, des milliers de professionnels - réalisateurs, comédiens, mais aussi techniciens, costumières ou maquilleuses - du jour au lendemain privés de travail, sans que personne ne sache quand ni comment tout cela va reprendre.

Pour évoquer cette situation, le 12h45 a reçu les réalisatrices et comédiennes confinées Stéphanie Chuat et Véronique Reymond.

>> L’interview du 12h45:

Rendez-vous culturel: le confinement des réalisatrices Stéphanie Chuat et Véronique Reymond [RTS]
Rendez-vous culturel: le confinement des réalisatrices Stéphanie Chuat et Véronique Reymond / 12h45 / 5 min. / le 20 mai 2020

13h50

Le débat sur la politique agricole est repoussé

Le débat sur la réforme de la politique agricole au Parlement est repoussé. Avant de s'attaquer à ce dossier, la commission de l'économie du Conseil des Etats préfère traiter en priorité les deux initiatives populaires sur l'eau et les pesticides qui devraient être soumises au vote en 2021.

Le débat sur la réforme, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2022, aurait dû initialement avoir lieu lors de la session d'automne. Or, la crise du coronavirus a retardé les travaux de la commission qui a décidé, par 9 voix contre 4, de revoir son calendrier, ont indiqué mercredi les services du Parlement.

Lors de la session d'automne, le Conseil des Etats traitera conjointement les initiatives populaires "Pour une eau potable propre et une alimentation saine" et "Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse". S'y ajoutera le projet pour la mise en œuvre de l'initiative de commission qui vise à réduire les risques liés à l'utilisation de produits phytosanitaires de 50% d'ici 2027.

13h40

La question des masques dans les transports publics continue de diviser

La question du masque dans les transports publics continue de diviser. Officiellement, il ne doit être porté que lorsque la distance de sécurité ne peut pas être respectée. Mais selon un sondage publié dans la presse Tamedia en début de semaine, une majorité des Suisses voudraient qu'il soit obligatoire en tous les cas. Il faut dire que tous n'appliquent le principe de précaution.

>> Le sujet du 12h45:

La question du masque dans les transports publics continue de diviser [RTS]
La question du masque dans les transports publics continue de diviser / 12h45 / 2 min. / le 20 mai 2020

13h30

Le Parlement se prononcera sur l'aide au sport en juin

Le Parlement pourra plancher en juin sur la première tranche de crédits en faveur du sport. Le Conseil fédéral a adopté mercredi les bases légales concrétisant le soutien annoncé la semaine dernière en lien avec le coronavirus.

Les aides ciblent les problèmes de liquidités rencontrés à court et à moyen terme par des organisations sportives suite aux mesures prises en raison de l’épidémie. Les ligues professionnelles de football et de hockey sur glace devraient pouvoir emprunter jusqu'à 175 millions de francs en 2020 et autant en 2021.

Les autres organisations du sport populaire et du sport d’élite devraient toucher à fonds perdu 50 millions en 2020 puis 100 millions en 2021. Des subventions spéciales sont également prévues pour les organisateurs d'activités Jeunesse+Sport.

12h45

Les autorités sévissent à Bâle

Les autorités bâloises sévissent après une nuit de fête incontrôlée survenue le week-end dernier dans une rue animée de la ville malgré la crise du coronavirus. Bars et restaurants concernés ne pourront plus étendre leur terrasse. La police renforce en outre sa présence sur place. Au pire, les mesures répressives pourront aller jusqu'à la fermeture des terrasses.

Le gouvernement de Bâle-Ville a présenté mercredi un plan d'action en trois étapes afin d'empêcher les débordements similaires à ceux survenus dans la nuit de samedi à dimanche. La fréquentation des bars et restaurants de la Steinenvorstadt, au centre-ville, avait débordé en attroupements incontrôlés, violant les règles de distance sociale fixées par le Conseil fédéral à cause du coronavirus.

Une première décision touche les établissements de la rue: l'extension des terrasses, autorisée le 12 mai par le canton pour compenser les restrictions en termes de place et de distances, est annulée avec effet immédiat. En raison des débordements observés, les conditions à une telle extension ne sont plus remplies dans cette rue, invoque le canton.

12h35

Quarante nouveaux cas

La Suisse a enregistré 40 nouveaux cas de coronavirus depuis mardi matin, a annoncé mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Au total, le pays compte 30'658 cas confirmés et 1630 décès.

Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l'OFSP a reçues jusqu'à mercredi matin. Depuis le 3 mai, le nombre de cas positifs recensés au quotidien par l'OFSP est inférieur à 100. Mardi, le nombre de nouvelles annonces était de 21, contre 10 lundi et 15 dimanche.

Pour la Suisse entière, l'incidence se monte à 357 cas pour 100'000 habitants, précise l'OFSP, qui rappelle que le nombre de cas est soumis à des fluctuations, notamment le week-end. A ce jour, 355'393 tests ont été effectués pour le SARS-CoV-2, dont 10% étaient positifs. Plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne.

12h30

Tous les médias obtiendront une aide immédiate

Durement touchées par le coronavirus, radios, télévisions et presse écrite recevront une aide immédiate. Le Conseil fédéral a adopté mercredi deux ordonnances de nécessité en ce sens. 40 millions proviennent de la redevance et 17,5 des caisses fédérales.

Radios et télévisions locales seront directement soutenues par une enveloppe de 30 millions de francs issus de la redevance radio-TV.

Par ailleurs, la Confédération prend aussi en charge pendant six mois les coûts de l'agence de presse Keystone-ATS facturés aux médias électroniques. Une enveloppe de 10 millions de francs au maximum est mise à disposition.

Distribution gratuite

Le Conseil fédéral prévoit aussi une aide pour la presse écrite. Dès le 1er juin, les quotidiens et les hebdomadaires en abonnement de la presse locale et régionale seront distribués gratuitement pendant six mois. Cela coûtera 12,5 millions de francs à la Confédération.

Pour les journaux dont le tirage est supérieur à 40'000 exemplaires, la Confédération participera temporairement aux coûts de la distribution. Actuellement, ces titres n'ont pas droit à un soutien.

12h00

Le tourisme tessinois terrassé par le coronavirus

Le secteur touristique tessinois, qui représente environ 10% du produit intérieur brut (PIB) cantonal, a été, et sera vraisemblablement la branche la plus touchée de la crise économico-sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Le tableau dressé mercredi par les statisticiens tessinois à l'occasion de la publication de la dernière enquête conjoncturelle du secteur, menée en avril, fait froid dans le dos.

Alors que l'hôtellerie s'est vu contrainte de cesser quasiment toute activité en raison des mesures drastiques décrétées pour freiner la propagation du coronavirus, les entreprises actives dans la restauration ont pu quelque peu limiter la casse, grâce à la possibilité de proposer des services de vente à l'emporter.

Sur les trois mois qui ont précédé l'enquête, 80% des hôteliers et près de deux tiers des restaurateurs ont signalé une contraction de leurs volumes de ventes, et la grande majorité des acteurs de la branche touristique prévoit une ultérieure érosion de la demande et du niveau d'emploi.

11h50

Yverdon-les-Bains autorise les activités sportives au bord du lac

Yverdon-les-Bains autorise à nouveau l'accès, sous certaines conditions, aux espaces verts qui avaient été fermés en raison du coronavirus. La plage et les Rives-du-Lac sont désormais accessibles pour des activités physiques, annonce mercredi la deuxième ville du canton de Vaud.

Les directives sanitaires - distanciation de deux mètres, pas de rassemblement de plus de cinq personnes - restent néanmoins en vigueur, souligne la municipalité yverdonnoise.

En revanche, les activités impliquant une occupation statique ou un rassemblement de personnes restent interdites sur les espaces publics, à l'image des pique-niques, grillades ou apéritifs.

11h20

Suspension temporaire des poursuites contre les agences de voyage

Les clients ne peuvent jusqu'au 30 septembre plus poursuivre une agence de voyage pour se faire rembourser un voyage annulé à cause de la crise du coronavirus. A la demande du Parlement, le Conseil fédéral a adopté mercredi la base légale nécessaire.

Les quelque 1300 agences de voyages de Suisse doivent actuellement faire face à un nombre d'annulations historiquement élevé. Les clients ont droit au remboursement des paiements déjà effectué mais cela met les agences de voyages en difficulté sans qu'elles n'y puissent rien, étant donné que les compagnies aériennes et les hôtels du monde entier n'octroient plus guère de remboursements.

La situation est particulière et pas comparable à celle d'autres secteurs de l'économie. La suspension temporaire des poursuites porte exclusivement sur les sommes déjà versées par les clients dont le voyage a été annulé en raison de la pandémie.

11h10

Les entreprises fribourgeoises respectent bien les mesures sanitaires

Aucune fermeture d'entreprise ou de commerce n'a été prononcée dans le canton de Fribourg pour le non-respect des mesures de protection liées au Covid-19. Près d'un millier de contrôles ont déjà été effectués sur les lieux de travail depuis le 14 avril.

Depuis la reprise graduelle des activités économiques, le constat est positif, relève mercredi le canton de Fribourg. La très grande majorité des entreprises et des commerces a mis en place de manière efficace les mesures nécessaires pour éviter une propagation du virus dans leurs locaux.

Les manquements notés en certains endroits ont pu être immédiatement corrigés ou en l'espace de quelques heures. Il s'agissait notamment d'ajuster la hauteur des plexiglas ou d'ajouter du désinfectant.

10h50

Une aide exceptionnelle pour les producteurs de vins

Les viticulteurs suisses obtiennent une aide pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Le secteur est particulièrement touché par la fermeture des restaurants, reconnaît mercredi le gouvernement. Les ventes de vin ont chuté. Le Conseil fédéral a donc adopté l'ordonnance pour une aide financière exceptionnelle. Celle-ci entre en vigueur le 1er juin.

Les producteurs de vins pourront vendre des vins d'appellation d'origine contrôlée (AOC) dans la catégorie vins de table. Ces derniers sont principalement utilisés dans l'industrie alimentaire. Pour compenser cette dépréciation, une contribution de deux francs par litre sera versée.

Une enveloppe de 10 millions sera également répartie proportionnellement à la surface viticole des cantons. Les entreprises seront donc traitées de manière équitable. Lorsque l'aide fédérale sera épuisée, les cantons pourront prendre le relais.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Les viticulteurs vont recevoir une aide financière de l'Etat. [RTS]RTS
Les viticulteurs seront aidés financièrement par la Confédération / Le 12h30 / 1 min. / le 20 mai 2020

10h20

Mikron supprime une cinquantaine d'emplois à cause de la pandémie

Confronté à une faible demande dans l'industrie automobile en raison de la pandémie de coronavirus, Mikron lance un vaste programme de restructuration. Plusieurs dizaines d'emplois seront supprimés, le site de production de Berlin sera pour sa part abandonné. Une perte opérationnelle est escomptée en 2020.

L'objectif est de consolider les activités sur un site de production et de mettre l'accent sur les systèmes d'automation pour les industries pharmaceutiques et médicales, explique mercredi l’entreprise spécialisée dans les machines d'assemblage.

Sur le site de production de machines d'Agno, le nombre d'emplois en équivalent plein temps passera de 340 à 280, ce qui entraînera 47 licenciements et la réduction des heures de travail pour 57 employés. Lorsque le processus sera terminé, les deux sites d'Agno compteront 420 postes en équivalent plein temps.

10h00

Ce qui a changé dans les transports publics depuis le déconfinement

Les transports en commun ont repris comme avant depuis le 11 mai 2020, ou presque... Des mesures sont mises en place pour protéger les voyageurs et les pendulaires. Quʹen est-il du respect de ces mesures? Quels sont les nouveaux comportements à adopter et quels sont les risques? Est-ce que beaucoup de personnes renoncent aux transports publics pour se déplacer avec leur véhicule privé?

"On en parle" répond à toutes vos questions sur la reprise des transports publics en compagnie de Denis Froidevaux, chef de lʹétat-major cantonal de conduite pour le canton de Vaud, et Alain Barbey, chef du trafic régional des CFF pour la Suisse romande.

>> Ecouter le sujet:

Les transports publics à l'heure du coronavirus. [charnsitr - Depositphotos]charnsitr - Depositphotos
Bilan de la reprise des transports publics en situation de déconfinement / On en parle / 22 min. / le 20 mai 2020

09h50

Rosalie Beuret Siess: "J'ai fait un grand plongeon dans la crise"

Elue début mars au sein du gouvernement jurassien et nommée quelques jours après à la tête du Département des finances, la socialiste Rosalie Beuret Siess a fait ses grands débuts en pleine période de pandémie. "C'est particulier", reconnaît-elle mercredi dans La Matinale.

"J'ai fait un grand plongeon dans la crise", lance l'élue de gauche. Mardi, pour la première fois depuis longtemps, Rosalie Beuret Siess a enfin pu siéger - pour de vrai - avec ses collègues du gouvernement.

Elue le 1er mars lors de l'élection complémentaire au gouvernement jurassien, qui doit être à nouveau renouvelé en octobre prochain, Rosalie Beuret Siess a pris ses fonctions le 26 mars.

>> Lire le sujet et écouter l'interview dans La Matinale:

Rosalie Beuret Siess: "J'ai fait un grand plongeon dans la crise"

08h50

La course effrénée pour trouver un vaccin contre le coronavirus

Les chercheurs du monde entier se livrent à une course effrénée pour trouver un vaccin contre le Covid-19. Il pourrait être disponible dans un an à un an et demi, selon des spécialistes. Le développement des vaccins est un processus qui prend du temps. Et malgré l'urgence, le sérum contre le coronavirus n'échappe pas à cette règle.

Jamais autant d'équipes n'ont travaillé en même temps sur la même maladie. Cet effort collectif accélère considérablement le processus de développement d'un vaccin, qui normalement met bien une dizaine d'années à aboutir.

>> L’éclairage d’actualité de La Matinale:

Cette année, le vaccin contre la grippe sera particulièrement recommandé, puisqu'elle pourrait survenir en même temps qu'une deuxième vague de coronavirus. [Christian Beutler - KEYSTONE]Christian Beutler - KEYSTONE
Malgré la course effrénée des chercheurs, développer un vaccin est un processus qui prend du temps / La Matinale / 3 min. / le 20 mai 2020

08h30

Les crédits "Covid +" de plus de 500'000 francs ont peu de succès

Les crédits Covid à taux zéro, délivrés en quelques heures, se sont arrachés comme des petits pains. Plus de 13 milliards de francs ont ainsi été distribués aux PME. En revanche, les crédits "Covid +", ceux de plus de 500’000 francs, n’ont pas connu le même intérêt. Moins d'un milliard et demi de francs ont été distribués depuis le 26 mars.

Ces crédits ciblent les grandes entreprises, celles avec plus de 5 millions de francs de chiffres d'affaires. Elles ont généralement un meilleur coussin pour affronter la crise. Mais ces crédits "Covid +" sont aussi plus compliqués à obtenir.

>> Le sujet de La Martinale:

Les crédits "Covid +" de plus de 500'000 francs ne partent pas comme des petits pains. [Alessandro Crinari - KEYSTONE]Alessandro Crinari - KEYSTONE
Crédits aux entreprises peu utilisés. / La Matinale / 2 min. / le 20 mai 2020

08h10

Les communautés religieuses s’impatientent pour reprendre les cérémonies

Comment justifier encore d'attendre le 8 juin pour les messes, cultes ou prières du vendredi alors que restaurants, musées et fitness ont rouvert le 11 mai déjà? Les communautés religieuses du pays ne le comprennent pas et elles s'impatientent.

Mardi à Berne, elles l'ont fait savoir en transmettant un message au conseiller fédéral en charge de la santé, Alain Berset.

>> Le sujet de La Matinale:

Les communautés religieuses s'impatientent. [Ennio Leanza - KEYSTONE]Ennio Leanza - KEYSTONE
Les cérémonies religieuses n'ont pas encore pu reprendre. / La Matinale / 1 min. / le 20 mai 2020

07h20

Le confinement a fait baisser les émissions de gaz à effet de serre

Une étude mondiale vient de paraître dans la revue britannique Nature Climate Change qui montre que les émissions de gaz a effet de serre ont diminué de 17% dans le monde au plus fort du confinement.

Cela à correspond à une baisse de 17 millions de tonnes de CO2.

>> Ecouter les explications de Pierre-Etienne Joye dans Forum:

Selon le site Carbon Brief, spécialisé dans les politiques énergétiques et les questions climatiques, l'épidémie du Coronavirus pourrait avoir mené à une diminution d'un moins 25% des émissions de CO2 dans la période qui a suivi le nouvel an chinois. [Yuan Zheng - EPA/Keystone]Yuan Zheng - EPA/Keystone
Les émissions de CO2 ont baissé dans le monde pendant le confinement / Forum / 2 min. / le 19 mai 2020

La dernière fois que des quantités de dioxyde de carbone aussi faibles ont été observées dans l'atmosphère, c'était en 2006.

>> Ecouter l'interview de Corinne Le Quéré, climatologue franco-canadienne, l'une des auteurs de l'étude:

Corinne Le Quéré, climatologue franco canadienne. [RTS]RTS
Baisse des émissions de CO2 pendant le confinement: interview de Corinne Le Quéré / Forum / 3 min. / le 19 mai 2020

07h10

"Notre but est maintenant de revaloriser les salaires"

Caissière à Vevey et syndicaliste, Clotilde Pinto réagit à la décision de Coop, après celle de Migros, d'accorder également une prime de 500 francs après la crise du Covid. Elle salue "une reconnaissance du travail effectué", mais précise que les syndicats lancent maintenant "un défi pour une revalorisation des salaires dans le commerce de détail."

Tirant le bilan de la crise, Clotilde Pinto souligne le changement de regard de la part des clients: "Ils nous encouragent, nous voient d'autant plus comme des personnes humaines, qui ont des qualifications."

>> Voir son interview:

Une employée de la Coop réagit à l'annonce d'une prime [RTS]
Une employée de la Coop réagit à l'annonce d'une prime / L'actu en vidéo / 2 min. / le 19 mai 2020

07h00

Vers une solution pour le paiement des loyers commerciaux

En Suisse, une solution fédérale se dessine pour soutenir les commerçants qui peine à payer leurs loyers en raison de l'arrêt des activités dû à la pandémie; les Chambres fédérales se prononceront au mois de juin.

>> Lire: Une aide fédérale se dessine pour les loyers des commerçants en difficulté

Toutefois, plusieurs cantons élaborent déjà leurs propres solutions. C'est aussi le cas des CFF depuis mardi matin.

>> Le sujet de Théo Jeannet et Thierry Clémence au 19h30:

Les commerçants toujours dans l'attente d'une décision pour le paiement de leur loyer. Migros et les CFF ont trouvé une solution [RTS]
Les commerçants toujours dans l'attente d'une décision pour le paiement de leur loyer. Migros et les CFF ont trouvé une solution / 19h30 / 2 min. / le 19 mai 2020

>> L’interview de Marie Barbier-Mueller, Responsable stratégie de la Société privée de Gérance à Genève:

Marie Barbier-Mueller "Il y a différents propriétaires immobiliers et on ne peut pas les comparer." [RTS]
Marie Barbier-Mueller "Il y a différents propriétaires immobiliers et on ne peut pas les comparer." / 19h30 / 2 min. / le 19 mai 2020

>> Le sujet de La Matinale:

Une solution se dessine pour les loyers commerciaux. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE
Une solution se dessine pour les loyers. / La Matinale / 2 min. / le 20 mai 2020

06h50

Bilan après une semaine de réouverture des commerces

Cela fait un peu plus d'une semaine que les restaurants et magasins ont rouvert leurs portes. Un peu moins d'un mois pour les coiffeurs et les Garden Center.

L'heure d'un premier bilan montre que les clients suisses étaient présents la semaine dernière et ont recommencé à consommer. Tout en devant prendre patience, distances de sécurité obligent.

La fréquentation des magasins est en baisse, mais pas le chiffre d'affaire: car lorsque les gens font l'effort de se déplacer, c'est pour acheter.

Toutefois, il existe une différenciation entre biens de premières nécessités et achats moins indispensables.

>> Ecouter l'interview de Cédric Stassi, directeur général de la Fnac en Suisse:

Cédric Stassi, directeur général de Fnac Suisse. [FNAC]FNAC
Bilan une semaine après la réouverture des commerces: interview de Cédric Stassi / Forum / 7 min. / le 19 mai 2020

06h40

Retour sur la journée de mardi

La Suisse a enregistré entre lundi et mardi matin 21 nouveaux cas de coronavirus, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique. Au total, le pays compte 30'618 cas confirmés et 1614 décès.

>> Le suivi de la journée de mardi:

Un premier bilan positif une semaine après la réouverture des commerces

06h30

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus