Modifié le 28 juin 2010

Les festivités carnavalesques ont commencé

Carna fou!
A carnaval, les fous sont rois! [DR]
Les festivités carnavalesques ont débuté jeudi dans les cantons catholiques. Les rues de Soleure, St-Gall et Lucerne se sont animées dès le matin. Valaisans et Tessinois ont attendu l'après-midi et la soirée pour démarrer.

Une salve de coups de canon, le «Urknall» ou «big bang», a
marqué le début de la fête à 05h00 à Lucerne. Le «Père Fritschi»,
figure traditionnelle du carnaval, a été accueilli dans la vieille
ville par 10'000 personnes déguisées et masquées, selon la
police.





A Soleure, les festivités ont aussi été lancées à 05h00 avec le
traditionnel «Chesslete». Près de 4000 personnes en chemise de
nuit, bonnet à pointe et foulard rouge ont envahi la vieille ville.
Après un premier défilé dans les rues, ce petit monde a mangé la
soupe à la farine.





Sous un soleil radieux, près de 25'000 personnes ont assisté au
cortège du carnaval de Lucerne en ce «Schmutziger Donnerstag», soit
nettement plus que l'an dernier (18'000 spectateurs).

Cortège à Monthey

En Valais, le carnaval a débuté à Monthey (VS) avec un premier
cortège dans l'après-midi, celui des enfants. Le point fort de ce
135e carnaval, le plus vieux du canton, aura lieu dimanche avec le
cortège qui évoquera les thèmes chauds de l'actualité locale,
régionale et internationale.





«Sion sur mer» a pris son départ en soirée avec un cortège qui va
à la rencontre du sorcier du carnaval. La remise des clés de la
ville a été suivie d'un spectacle de guggenmusiks. Jusqu'à mardi,
six cortèges défileront à Sion, dont le plus imposant samedi après
midi.

Les monstres envahissent le Lötschental

A Brigue (VS), l'ouverture de la traditionnelle casbah a été
proclamée par le grand vizir. Le grand cortège du carnaval haut
valaisan aura lieu dimanche à Naters. Dans le Lötschental (VS) le
jeudi de carnaval coïncide également avec «la nuit des
Tschägättä».





Suivant une coutume bien établie, des hommes transformés en
monstres velus et chevelus rallient à la tombée de la nuit le
village de Blatten pour y entamer une bien étrange procession le
long de la vallée.





ats/ant

Publié le 25 février 2007 - Modifié le 28 juin 2010

«Rabadan» tessinois

Le coup d'envoi du carnaval Rabadan de Bellinzone, le principal du Tessin, et du carnaval Nebiopoli de Chiasso a été donné jeudi soir. Les clés des deux villes ont été symboliquement remises au Roi Rabadan et au Premier Ministre de la République libre de Nebiopoli. Les réjouissances doivent durer jusqu'à mercredi prochain.

Le cortège du 144e carnaval de Bellinzone a lieu dimanche, celui de Chiasso mardi. Le carnaval «Rabadan» - terme du patois lombard qui signifie chaos, charivari - attire à chaque édition environ 140'000 personnes. Plus de cinquante groupes, chars et guggen venus de toute la Suisse participent au défilé de dimanche.

Le carnaval ambrosien a lieu du 22 au 24 février à Tesserete au-dessus de Lugano, selon le rite cher à Saint-Ambroise, patron du lieu. Ce rendez-vous met un terme à toutes les festivités précédant la Carême et qui s'étendent sur l'arc d'un mois, du nord au sud du Tessin.