Modifié

Air Glaciers se dirige vers un licenciement collectif

C'est une tornade dans le ciel valaisan. La compagnie Air-Glaciers pourrait licencier 40% de ses employés [RTS]
C'est une tornade dans le ciel valaisan. La compagnie Air-Glaciers pourrait licencier 40% de ses employés / 19h30 / 2 min. / le 6 mai 2020
Le nouveau conseil d'administration d'Air Glaciers a informé mardi soir son personnel qu'une procédure de licenciement collectif avait été lancée. Jusqu'à 60 emplois sur un total de 146 pourraient être supprimés

Les dirigeants de la compagnie aérienne ont informé leur personnel via une vidéoconférence avec le personnel mardi. Une information aux médias est prévue mercredi.

Selon Rhône FM, Air-Glaciers est confronté à des pertes financières structurelles dans ses activités de compagnie d'aviation. Elles pourraient dépasser le million et demi de francs pour l'exercice 2019. Sans ces mesures urgentes, les pertes pour l'exercice 2020 pourraient mettre en danger l'existence même de la société, fait valoir le conseil d'administration.

Déficit historique

Le déficit devrait dépasser 1,5 million de francs pour l'exercice 2019, en raison de pertes financières structurelles, précise la société. Il s'agit "de la plus grande perte de l'histoire d'Air-Glaciers", selon le président du conseil d'administration, Philipp Perren, qui s'est confié au Nouvelliste.

Les pertes liées à la pandémie s'ajoutent donc à une situation financière déjà très compliquée. Les hélicoptères sont cloués au sol depuis plusieurs semaines et la compagnie a perdu plus de 90% de ses activités.

Procédure déjà lancée

La procédure de licenciement a d'ores et déjà commencé, puisque la société a annoncé ses intentions à l'Office cantonal du travail. Un délai a été fixé au 20 mai pour fournir des propositions permettant d'éviter les licenciements ou d'en limiter le nombre, ainsi que d'en atténuer les effets économiques.

Dans l'immédiat, les services de sauvetage et de transport sont toujours assurés. En revanche, la situation sanitaire ne permet pas de définir un calendrier de reprise pour les vols commerciaux, ajoute la radio valaisanne sur son site internet.

Il n'est pour l'heure pas clair dans quelle mesure les sept sites (Sion, Collombey et Gampel (VS), Leysin (VD), La Chaux-de-Fonds (NE), Lauterbrunnen et Gstaad-Saanenland (BE) seront concernés. Ce qui a été décidé en revanche, c'est que le site neuchâtelois sera transféré à une autre compagnie d'hélicoptères avec effet immédiat, explique Philipp Perren, président du conseil d'administration d'Air Glaciers.

>> Ecouter l'interview de Jean-Albert Ferrez, membre du Conseil d'administration

Jean Albert Ferrez, président de la fondation pour l'innovation en Valais The Ark, avril 2017. [DR]DR
Air Glaciers en difficulté financière: interview de Jean-Albert Ferrez, membre du Conseil d'administration / Le 12h30 / 4 min. / le 6 mai 2020

jop avec ats

Publié Modifié

Une entreprise fondée en 1965

Implantée à Sion, Air Glaciers a été fondée en 1965 par Hermann Geiger, Fernand Martignon et Bruno Bagnoud. Elle dispose, selon son site internet, de plus de 15 hélicoptères et de plusieurs avions. De son côté, Air Zermatt, très actif dans le Haut-Valais et notamment au Cervin, compte quelque 75 collaborateurs et dispose d'une dizaine d'hélicoptères