Modifié

Aller au restaurant sera possible par petits groupes dès le 11 mai

Les gérants du restaurant "Le Café des Avenues" à Lausanne mettent en place le dispositif de distance de deux mètres entre les tables en vue du 11 mai. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les gérants du restaurant "Le Café des Avenues" à Lausanne mettent en place le dispositif de distance de deux mètres entre les tables en vue du 11 mai. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le concept de protection relatif au Covid-19 a été mis à disposition des établissements d'hôtellerie-restauration de Suisse avant la réouverture des bars et restaurants lundi. Les groupes seront limités à quatre personnes et les coordonnées des clients seront enregistrées sur une base volontaire.

Valable pour tous les fournisseurs de prestation de services de la branche, ce concept règle de façon précise et détaillée, sur sept pages, la mise en oeuvre des conditions imposées par le Conseil fédéral.

Il a été élaboré en collaboration avec l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, l'Office fédéral de la santé publique et le Secrétariat d'Etat à l'économie. Il est disponible dès maintenant au public en français, ainsi qu'en allemand et en italien sur le site des principales associations de la branche.

Toutefois, si ces mesures permettront de donner de l'air à certains établissements, certains acteurs du milieu ont exprimé leur mécontentement, notamment le président de Gastro-Vaud Gilles Meystre, qui a déploré mardi soir dans Forum des mesures trop contraignantes et intrusives.

Groupes séparés et clients enregistrés sur une base volontaire

La réouverture des restaurants, prévue le 11 mai, sera ainsi soumise à des restrictions et permettra une exploitation limitée des restaurants offrant des places assises. La mise en oeuvre concrète du concept dans l'entreprise relèvera de la responsabilité de chaque entrepreneur, qui pourra décider de mettre en place des mesures supplémentaires.

Mesure principale du concept, les groupes de clients devront être scrupuleusement séparés et chaque groupe pourra comprendre au maximum quatre personnes, à l'exception des familles nombreuses.

En outre, afin de garantir la traçabilité en cas de contagion, les coordonnées (prénom, nom, numéro de téléphone, date, heure) de chaque client seront saisies et le numéro de table sera enregistré, mais seulement si les clients le veulent. Sans base légale, l'obligation de laisser ses coordonnées ne peut être possible, à tranché le Conseil fédéral

Si l'établissement récupère les coordonnées des clients, il devra conserver les données pendant 14 jours et les détruire ensuite intégralement.

La restauration scolaire et d'entreprise ne sera pas tenue de respecter ces mesures.

Le personnel également protégé

Dans les bars et les restaurants, les places debout ne seront pas autorisées et une distance de deux mètres devra être respectée autour de chaque table, à moins qu'une paroi de séparation ne soit installée. 

Les établissement devront offrir la possibilité aux clients de se nettoyer les mains au savon ou avec un désinfectant à l'entrée.

Les établissements devront s'assurer que le personnel soit exposé "le moins possible" en prenant des mesures de protection appropriées, en réduisant la durée du contact ou en mettant en place des modes de services alternatifs.

Enfin, le port du masque d'hygiène est recommandé, mais il n'est pas obligatoire.

jop avec ots

Publié Modifié