Covid

Pandémie de coronavirus

Publié le 26 avril 2020 à 07:56 - Modifié le 26 avril 2020 à 22:49

La Suisse à la veille de la reprise de toute une série d'activités

- L'heure est aux derniers préparatifs avant la première phase de déconfinement qui débute lundi. Les secteurs qui reprennent leurs activités, comme les cabinets médicaux, les salons de coiffure ainsi que les jardineries ont tous pris de strictes mesures de protection contre le Covid-19.

- La Suisse a enregistré dimanche 167 nouveaux cas de coronavirus en un jour, soit un peu moins que la veille (217). A ce jour, 1337 personnes sont décédées des suites de la maladie, selon le dernier état de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

- Selon le plan du Conseil fédéral, les mesures exceptionnelles entrées en vigueur en mars seront assouplies en trois étapes et en même temps dans toute la Suisse. La première aura lieu le 27 avril (réouverture des coiffeurs et autres services de soin à la personne, jardineries, magasins de bricolage), la deuxième le 11 mai (écoles obligatoires, autres commerces, installations sportives) et la troisième le 8 juin (écoles secondaires et supérieures, lieux de divertissement comme les musées et les bibliothèques).

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 21h05

    L'isolement en EMS

    Dans les EMS, les personnes âgées sont en confinement total depuis le début de la crise. La RTS a pu se rendre dans un établissement du canton de Genève.

    Le coronavirus a emporté certains résidents et les familles n'ont pas pu leur rendre visite. Découvrez plusieurs témoignages dans le 19h30.

    Les résidents d'EMS sont particulièrement touchés par la crise du Covid-19. Les malades sont isolés et les visites interdites, sauf aménagement.
    19h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 21h00

    Les opérations non-urgentes vont reprendre

    Dans les hôpitaux aussi, une reprise d'activité aura lieu lundi. Elle concerne les opérations non-urgentes, mises de côté pour se concentrer sur les malades du coronavirus.

    En Suisse romande plusieurs milliers de personnes attendent d'être opérés. Les établissements médicaux sont sur le pied de guerre, mais le retour à la normale ne se fera pas avant de nombreuses semaines.

    >> Le reportage du 19h30:

    Les opérations non-urgentes vont pouvoir reprendre. En Suisse romande, 4'000 patients sont en attente.
    19h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 20h30

    Certains restaurants pourraient rouvrir à la mi-mai

    Trois conseillers fédéraux, dont la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, ont discuté pendant un peu plus de deux heures dimanche avec les représentants de onze associations touristiques. Un dialogue qualifié "d’ouvert et constructif".

    >> Lire également: Certains restaurants pourraient rouvrir à la mi-mai, concède le Conseil fédéral

    La présidente ainsi que les conseillers fédéraux en charge de l’Économie, Guy Parmelin, et de la Santé, Alain Berset, ont accepté d'envisager des premières ouvertures dans le secteur de la gastronomie à partir du 11 mai. La question sera peut-être tranchée mercredi, lors de la prochaine séance du Conseil fédéral.

    >> Les précisions du 19h30:

    Les milieux touristiques suisses ont rencontré une délégation du Conseil fédéral cet après-midi.
    19h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 18h30

    "Toujours un peu soucieux"

    La Suisse entame son déconfinement lundi. Certaines professions pourront reprendre du service: coiffeurs, physiothérapeuthes, jardiniers ou encore médecins.

    "On est toujours un peu soucieux de voir si la discipline sera au rendez-vous", explique Mauro Poggia, conseiller d'Etat genevois, dans Forum.

    "On s'est rendu compte ce week-end que chez les plus jeunes notamment on n'a pas encore véritablement intégré la difficulté qu'il y a pour nous de maintenir l'épidémie à des stades contrôlés au niveau des hôpitaux", ajoute-t-il.

    L'élu du MCG indique que des contrôles ciblés seront menés. "Nous allons avoir des contrôles à faire qui sont très importants. Rien qu'à Genève, il y a 1500 coiffeurs et nous n'allons pas pouvoir tous les contrôler. Nous imaginons bien qu'il va falloir être certains, par des contrôles ponctuels, que les règles ont bien été assimilées."

    >> L'interview de Mauro Poggia:

    Les cantons entament la première étape du déconfinement:interview de Mauro Poggia
    Forum - Publié le 26 avril 2020

  • 17h00

    Quels commerces et services rouvrent le 27 avril et sous quelles conditions?

    A la veille de la première phase de déconfinement, plusieurs secteurs se préparent à reprendre leurs activités lundi. Les cabinets médicaux, les services de beauté et de bien-être ainsi que les jardineries ont tous pris de strictes mesures de protection contre le Covid-19.

    Tour d'horizon de ce à quoi il faut s'attendre:

  • 16h10

    Le difficile rapatriement des corps des victimes du Covid-19

    Des familles ne peuvent pas rapatrier le corps d’un défunt victime du coronavirus dans son pays d’origine. La Suisse l’autorise, mais certains cantons bloquent ces rapatriements pour des raisons sanitaires. Le canton de Vaud vient de changer ses directives.

    A l’hôpital de Nyon, le père de Driton Rexhaj est resté plus d’une dizaine de jours branché à un respirateur artificiel. Malheureusement, le coronavirus a été plus fort. Son papa fait partie des quelque 300 Vaudois décédés du virus. Peu avant son décès, la famille a pu dire un dernier au revoir au défunt aux soins intensifs.

    L’émission Mise au Point, qui diffuse chaque dimanche un reportage sur l’hôpital de Nyon, était présente. Driton Rexhaj souhaitait une chose: "Mon père a toujours voulu être enterré au pays, au Kosovo. On va tout faire pour cela."

    Après l’annonce du décès, la famille Rexhaj entreprend les démarches pour rapatrier le corps au Kosovo. Une épreuve supplémentaire pour le fils: "La douleur de ma famille s’est encore amplifiée quand on a appris mi-avril par les pompes funèbres que le canton bloquait tout rapatriement."

    >> Un aperçu du cinquième épisode de Mise au Point  à l'hôpital de Nyon

    >> Plus d'informations: Le difficile rapatriement des corps des victimes du Covid-19

  • 14h40

    L'importance des droguistes et pharmaciens

    Malgré les craintes, le système de santé suisse résiste toujours. Une œuvre collective où chaque pion a son importance. A Romont, les employées de cette droguerie luttent, elles aussi, pour éviter l’engorgement des urgences. Elles rassurent. Elles conseillent.

    Grâce au conseil, les droguistes évitent l'engorgement des urgences. Exemple à Romont
    12h45 - Publié le 26 avril 2020

    >> Retrouvez aussi notre série sur les Héros du coronavirus

  • 14h20

    Le baby-blues des sages-femmes à l'heure du Covid-19

    Donner naissance à un enfant fait partie des activités qui n’ont pas ralenti pendant la crise du coronavirus. Si les séjours à la maternité ont été raccourcis et les visites interdites, la période du post-partum à la maison se révèle difficile pour certaines mamans mais aussi pour certaines sages-femmes. Le Covid-19 a changé la manière de travailler et certaines d'entre elles ont vu leur chiffre d’affaires chuter parfois de moitié en avril.

    "Je n’ai pas choisi ce métier pour travailler comme je dois le faire actuellement avec des visites qui se limitent au strict minimum médical, ce qui est vraiment nécessaire et tout l’apport psychologique, il se passe par téléphone", témoigne l'une d'entre elles dans le 12h45.

    >> Le reportage de Cédric Moret dans le canton de Fribourg:

    En période de confinement et donc d'isolement, le retour à la maison des mamans qui viennent d'accoucher est pesant
    12h45 - Publié le 26 avril 2020
     

  • 14h00

    Cabinets et salons en ordre de bataille avant lundi

    Coiffeurs, esthéticiennes ou physiothérapeutes: plusieurs professions rouvrent leur salon ou cabinet lundi. Tous ont dû mettre en place un véritable arsenal de masques, gants et désinfectants pour garantir un maximum de sécurité.

    >> Le reportage du 19h30:

    Esthéticiennes et physiothérapeutes se munissent d'un arsenal de protection avant de rouvrir demain.
    19h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 13h50

    "Soyons libres et responsables", dit Roland Campiche

    "Vous avez plus de 65 ans, ne bougez plus, n'allez pas faire vos courses, évitez de vous promener": le message des autorités énerve et la révolte gronde chez les seniors après des semaines de semi-confinement.

    L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) reconnaît que la limite est arbitraire, mais comment résoudre l'équation santé et liberté? L'espérance de vie augmente, la qualité de vie des aînés a évolué, mais quels risques prendre? Et faudrait-il signer des directives anticipées pour prendre ses responsabilités?

    Le sociologue des religions Roland Campiche, 83 ans, s'agace lui aussi de la limite des 65 ans pour éviter une contagion. Son message: soyons libres et responsables.

    >> Ecouter l'entretien avec Roland Campiche dans l'émission A voix haute:

    Le sociologue Roland Campiche.
    Marie-Dominique Schenk - RTS
    A voix haute, le rendez-vous de Manuela Salvi - Publié le 26 avril 2020
     

  • 13h40

    SOS pigeons dans les villes suisses

    Personnes qui cessent de les nourrir et terrasses de bistrots fermées: les pigeons subissent indirectement les conséquences du Covid-19.

    L'Association de protection des animaux PETA Suisse s'en inquiète et demande à certaines villes de lever l'interdiction de nourrir ces oiseaux et de créer des pigeonniers. Mais à Fribourg notamment, on estime que les volatiles peuvent très bien se débrouiller tout seuls.

    >> Les explications de Maurice Doucas dans le 12h30:

    Les pigeons n'auraient plus de quoi se nourrir.
    Fabrice Coffrini - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 26 avril 2020
     

  • 13h30

    Nombre de nouveaux cas plutôt stable

    La Suisse a enregistré dimanche 167 nouveaux cas de coronavirus en un jour, contre 217 samedi. Ces derniers chiffres correspondent en gros à la moyenne quotidienne enregistrée les sept derniers jours. L'OFSP précise que les chiffres peuvent passablement fluctuer.

    A ce jour, 1337 personnes sont décédées des suites de la maladie. Le pays compte 29'061 cas confirmés de Covid-19. L'incidence se monte à 339 cas pour 100'000 habitants.

    A ce jour, environ 249'650 tests ont été effectués pour le Sars-cov-2, dont 14% étaient positifs. Les cantons de Genève, Tessin, Vaud, Bâle-Ville et du Valais sont les plus touchés.

    Au total, 3525 personnes ont été hospitalisées en lien avec le coronavirus.

    Vendredi, le délégué pour le Covid-19 de l'OFSP Daniel Koch a indiqué que la tendance à la baisse se confirmait. Il a malgré tout encouragé la population à ne pas se relâcher. L'interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes reste en vigueur. La distance de précaution et l'hygiène des mains sont toujours de mise.

  • 13h00

    Los Confinados, un trio pour "donner de la joie aux résidents"

    Une mécène a donné pour mission à trois musiciens neuchâtelois de jouer pour égayer le quotidien des personnes vivant en EMS et qui ne voient plus leurs familles depuis bientôt deux mois.

    Le trio Los Confinados vient d'entamer une tournée de 27 dates où il se produira sous les fenêtres des homes du canton.

    >> Le reportage de Deborah Sohlbank au home des Charmettes à Neuchâtel:

    Le trio de musiciens "Los confinados" lors d'un concert dans un EMS.
    Deborah Sohlbank - RTS
    Le 12h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 12h35

    56'000 refus d'entrée en Suisse depuis mi-mars

    Depuis le 13 mars, les douanes ont refusé l'entrée en Suisse à 56'000 personnes. Quelque 150 amendes par jour en moyenne sont infligées, a indiqué l'Administration fédérale des douanes en confirmant une information du Matin Dimanche.

    Au vu des nombreux refus d'entrée constatés durant les premières semaines, le Conseil fédéral a précisé les règles. Le tourisme d'achat est notamment puni d'une amende de 100 francs. Sont également sanctionnés les déprédations aux barrières et le franchissement par des passages non autorisés.

    En revanche, le tourisme et les loisirs sont déconseillés mais pas interdits. Les voyageurs sont tenus de respecter les règles d'entrée en vigueur des pays voisins.

  • 12h10

    Une fresque géante pour voir "au-delà de la crise"

    L'artiste Saype a présenté dimanche à Leysin (VD) sa nouvelle oeuvre, créée en lien avec la crise du coronavirus. Le Fribourgeois d'adoption y évoque le monde d'après avec une petite fille qui fixe l'horizon.

    Baptisée "Beyond Crisis" (au-delà de la crise), cette fresque de plus de 3000 m2 a été peinte dans un champ sur les hauteurs de Leysin, au col de Prafandaz. La petite fille est entourée d'une farandole de petits personnages, dessinée en arc de cercle, et dont la forme pourrait faire penser aux pointes d'un coronavirus.

    La fresque "Beyond Crisis" (au-delà de la crise) de l'artiste Saype à Leysin.
    La fresque "Beyond Crisis" (au-delà de la crise) de l'artiste Saype à Leysin. [Valentin Flauraud - Keystone]

    En raison de la peinture utilisée, à savoir un produit 100% biodégradable à base notamment de craie et de charbon, la durée de vie de son oeuvre dépendra de la météo et de la repousse de l'herbe. "Je l'estime entre deux semaines à un mois", relève le natif de Belfort (France), désormais installé à Bulle (FR).

  • 11h55

    Vidéos et blogs pour garder la forme

    La Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV) mène plusieurs projets pour maintenir la population en forme malgré le confinement. Elle s'est notamment associée au projet international "QuaranTrain", auquel participent aussi des universités anglaise, néerlandaise, norvégienne et maltaise, et qui propose des vidéos et des blogs.

    "Bien plus qu'un simple programme d’exercice, QuaranTrain a pour objectif d’offrir des ressources permettant à la population de prendre soin de sa santé, aussi bien physique que mentale", écrit la HESAV dans un communiqué.

    Des étudiants de la Haute Ecole ont aussi réalisé leurs propres vidéos pour promouvoir l'activité physique à domicile, disponibles sur YouTube. Des vidéos destinées aux femmes enceintes et aux aînés sont également proposées.

  • 11h15

    Un appel citoyen aux parlementaires fédéraux avant la session

    Depuis jeudi dernier, une pétition circule sur les réseaux sociaux. Intitulée "L'appel du 4 mai", date du début de la session extraordinaire des Chambres fédérales, elle a déjà récolté plus de 5000 signatures. Ce collectif apolitique demande aux parlementaires de tirer les leçons humaines et écologiques de cette crise sanitaire.

    Le texte appelle à "valoriser les professions qui se sont montrées essentielles en ces temps de crise", à "reconnaître le rôle fondamental du travail domestique largement effectué par des femmes" et à "soutenir les oubliés des programmes de soutien Covid (petits indépendants)"

    >> Interview de l'une des porte-paroles du collectif Julie Gilbert:

    Le site de l'appel citoyen.
    DR
    Le Journal horaire - Publié le 26 avril 2020

  • 10h45

    Avant-dernier vol de rapatriement arrivé à Zurich

    Un avion de rapatriement en provenance d'Inde a atterri dimanche matin à Zurich avec 91 Suisses et 122 autres passagers à bord, dont 44 sont domiciliés en Suisse. C'est l'avant-dernier vol retour organisé par le DFAE.

    L'appareil a décollé samedi de Kolkata, dans l'est de l'Inde, fait escale à Kochi, dans le sud, et est arrivé en Suisse dimanche matin peu après 7h00. Selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), il s'agissait du troisième et dernier vol de retour d'Inde.

    Le dernier vol est prévu mercredi. Il ramènera des voyageurs suisses en provenance d'Accra (Ghana), d'Abidjan (Côte d'Ivoire) et de Ouagadougou (Burkina Faso).

    >> Revoir le reportage du 12h45 du 24 avril sur les rapatriements

    Le DFAE a organisé le rapatriement de près de 7'000 Suisses pour un coût de 10 millions de francs
    12h45 - Publié le 24 avril 2020

  • 10h30

    Le président des EPF déplore l'abandon des examens écrits de matu

    Le président du conseil de direction et de surveillance des Ecoles polytechniques fédérales (EPF), Michael Hengartner, regrette dans Le Matin Dimanche, la SonntagsZeitung et la NZZ am Sonntag le souhait de certains cantons de renoncer aux examens écrits de maturité fédérale en raison de la fermeture des écoles due au nouveau coronavirus.

    "Un examen de maturité procure une valeur ajoutée considérable", explique-t-il. "La préparation intensive aux examens finaux permet de reprendre une fois encore la matière de façon approfondie et l'examen fournit une indication sur le niveau des performances de l'élève".

    Michael Hengartner estime en outre qu'il sera difficile de comparer les notes si certains cantons font passer des examens et d’autres pas. "Dans la situation actuelle, l'égalité des chances, même avec l'examen, n'est pas assurée de manière uniforme", déplore-t-il. La décision du Conseil fédéral est attendue le 29 avril.

    Opposition au maintien des écrits à Fribourg

    A Fribourg, les examens de maturité fédérale continuent à faire débat. Des syndicats et un collectif d'étudiants des collèges du canton s'opposent au maintien des tests écrits. Ils demandent une égalité de traitement à l'échelle nationale.

    >> Les explications de Fabrice Gaudiano dans le 12h30:

    Le bâtiment le plus ancien du Collège Saint-Michel à Fribourg.
    Grentidez - CC-BY-SA
    Le 12h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 10h20

    Les hôpitaux se préparent à la reprise des activités non urgentes

    Les hôpitaux s'apprêtent à reprendre les activités non urgentes dès lundi. Si le nombre de patients atteints du coronavirus est en baisse partout, les cas Covid-19 restent nombreux et il s'agit de gérer leur présence, qui va continuer pendant des mois.

    Les Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG) veulent conserver 130 lits pour la prise en charge de ces patients. Au CHUV à Lausanne, des réserves de lits sont faites pour ces patients dont le nombre va fluctuer. On se prépare également à une deuxième vague de la pandémie.

    >> Interview de Philippe Eckert, directeur général du CHUV:

    Des lits supplémentaires aveint déjà été installés au CHUV à fin mars dans d'anciens bureaux administratifs.
    Laurent Gilliéron - Keystone
    Le Journal horaire - Publié le 26 avril 2020

    >> Lire aussi: Les hôpitaux vont progressivement reprendre leurs opérations non essentielles

  • 9h35

    Pas plus de contaminations parmi le personnel de vente

    Le personnel de vente des supermarchés n'est pas plus touché par le nouveau coronavirus que le reste de la population, rapporte la SonntagsZeitung.

    Coop a même signalé moins de cas de Covid-19 que la moyenne suisse, malgré des conditions chaotiques dans certains magasins des stations-service, en particulier à Pâques.

    >> Ecouter la revue de presse dominicale de Séverine Ambrus:

    La première des trois étapes du déconfinement débute ce lundi 27 avril. Coiffeurs, dentistes, jardineries, magasins de bricolage et station de lavage sont à nouveau ouverts.
    Peter Klaunzer - KEYSTONE
    Le 12h30 - Publié le 26 avril 2020

  • 9h05

    Masques de protection suisses exportés massivement

    Alors que la Suisse connaît une pénurie de masques de protection en raison de la crise liée au nouveau coronavirus, des entreprises en ont exporté 25 tonnes en 2020, contre 13 kg pour toute l'année 2019, révèlent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung sur la base des statistiques de l'Administration fédérale des douanes (AFD).

    L'équipement exporté était en outre hautement stratégique, puisqu'il s'agissait de masques FFP2 et FFP3, bénéficiant d'un filtre et destinés aux professionnels de la santé.

    Le matériel a été envoyé principalement en Chine (14 tonnes), à Hong Kong (6 t), en Allemagne (2 t) et en Italie (1 t). "Des intermédiaires ont acheté beaucoup de masques juste avant le déclenchement de la crise. Puis, ils les ont revendus là où il y avait la meilleure offre", explique dans les journaux Enea Martinelli, vice-président de PharmaSuisse.

  • 8h50

    Hausse des demandes d'adoptions pour les animaux

    La société fribourgeoise pour la protection des animaux (SPA Fribourg) enregistre depuis la mi-mars une hausse massive des demandes d'adoptions pour les animaux.

    Depuis l'introduction des mesures de distanciation édictées par le Conseil fédéral, de nombreuses personnes ont plus de temps et se disent qu'elles pourraient accueillir un animal.

    >> Ecouter l'interview de Nathalie Genilloud, présidente de la SPA Fribourg:

    Les animaux, des compagnons plus appréciés encore en temps de confinement.
    Dominic Favre - Keystone
    Le Journal horaire - Publié le 26 avril 2020

  • 8h15

    Economiesuisse veut accélérer la relance de l'économie

    Le Conseil fédéral est trop hésitant dans son action face à la crise liée au nouveau coronavirus, accuse le président d'Economiesuisse Heinz Karrer dans la presse dominicale. "L'ouverture progressive et contrôlée de l'économie doit être accélérée", lâche-t-il.

    De nombreux secteurs économiques, comme le tourisme ou la gastronomie, n'ont encore aucune perspective, déclare le responsable dans un entretien diffusé par la NZZ am Sonntag. "La saison d'été sera décisive pour beaucoup d'entreprises, notamment celle du secteur du tourisme. Elles doivent pouvoir planifier leur réouverture", prévient-il.

    Pire récession depuis 90 ans

    Le président de l'organisation faîtière de l'économie suisse espère que l'exécutif fédéral modifiera ses décisions lors de sa prochaine séance. "Nous comprenons les inquiétudes du Conseil fédéral concernant une deuxième vague d'infection. Nous ne voulons pas de cela non plus. Mais pour l'empêcher, nous devons constamment respecter les mesures de protection et ne pas geler les activités d'une grande partie de l'économie plus longtemps".

    Heinz Karrer met en garde contre les conséquences du confinement: "Nous nous dirigeons vers la pire récession depuis 90 ans. Il y aura une vague de faillites, le chômage va rapidement augmenter à 4 ou 5% et la sécurité de l'emploi va chuter".

  • 7h55

    Longue file pour des colis de nourriture à Genève

    Plus de 600 paniers de nourriture ont été distribués samedi à Genève par l'association La Caravane de Solidarité. Une longue file de plusieurs centaines de mètres occupait toute une rue.

    Une semaine plus tôt, l'association avait été contrainte d’arrêter la distribution de denrées alimentaires de base aux plus démunis et l’une de ses responsables avait été arrêtée momentanément. Elle est revenue samedi au même endroit, dans la cour d'une école, avec toutes les autorisations nécessaires.

    Les bénéficiaires de ces paniers de produits de base gratuits étaient entourés de plusieurs dizaines de bénévoles.

    >> Les explications de Léo Wadimoff:

    L'association a distribué des centaines de colis de nourriture.
    La Caravane de Solidarité/Facebook
    Le Journal horaire - Publié le 26 avril 2020

  • 07h10

    Simonetta Sommaruga veut de meilleurs salaires pour les soignants

    La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, estime qu'il faut engager des discussions sur des hausses de salaires dans certains secteurs, notamment celui de la santé. Sans ces travailleurs, "rien n'aurait fonctionné pendant la crise" liée au coronavirus, estime-telle.

    Cette proposition inédite rencontre un écho positif dans les milieux libéraux. Vendredi, le vice-président du PLR et conseiller national Philippe Nantermod a déclaré dans le 19h30 que "tout le monde est d'accord de revaloriser le métier des infirmiers". A droite, cette empathie pour le personnel soignant semble dominer.

    Il n'empêche, de nombreuses voix tempèrent cet élan de générosité général envers les soignants. Des politiciens de droite et des dirigeants d'hôpitaux et cliniques sollicités par la RTS déclarent, sous couvert de l'anonymat, que le personnel soignant ne fait que son métier, à savoir soigner, et c'est la raison pour laquelle un salaire leur est versé chaque mois, sans besoin de prime.

    >> Ecouter le sujet de Forum et l'interview de Christophe Reymond, directeur du Centre patronal vaudois:

    Christophe Reymond, directeur général du Centre Patronal, Secrétaire général de la Fédération patronale vaudoise.
    PETER KLAUNZER - KEYSTONE
    Forum - Publié le 25 avril 2020

  • 07h30

    Lourdes pertes pour le tourisme

    La crise sanitaire a déjà fait beaucoup de dégâts sur le secteur touristique: une étude de la HES-SO Valais montre que la branche pourrait perdre jusqu’à 6,4 milliards de francs cette année.

    >> Les précisions du 19h30:

    Lourd impact de la crise sanitaire sur les acteurs touristiques suisses
    19h30 - Publié le 25 avril 2020

    >> L'interview de Dominique Fumeaux, de la HES-SO Valais:

    Dominique Fumeaux: "Les acteurs touristiques doivent miser sur la clientèle suisse et de proximité"
    19h30 - Publié le 25 avril 2020

  • 07h20

    La précarité touche de plus en plus de monde

    La crise du coronavirus précipite de nombreux Suisses dans une situation de détresse sociale. De plus en plus de personnes et de familles se retrouvent dans la précarité.

    A Lausanne, les structures d’entraide croulent sous les demandes. Au-delà d'une aide financière, les gens viennent surtout chercher à manger.

    >> Le reportage du 19h30:

    A Lausanne, les structures d'entraide croulent sous les demandes de familles en situation précaire
    19h30 - Publié le 25 avril 2020

    >> L'interview d'Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse:

    Hugo Fasel: "Nous appelons le Conseil fédéral à introduire des paiements directs pour les familles précaires"
    19h30 - Publié le 25 avril 2020

    >> Lire aussi: "C’est maintenant que les plus démunis ont besoin d’aide"

  • 07h00

    "Kit de démarrage" pour indépendants dans le Jura

    Les Jurassiens qui reprennent le travail lundi ont pu se procurer des masques samedi matin. L'initiative du canton vise les indépendants.

    La protection civile a distribué un "kit de démarrage" à Porrentruy, Delémont et Saignelégier à ceux qui n'ont pas pu obtenir du matériel de protection.

    >> Voir le reportage de Daniel Bachmann dans le 19h30:

    19:44:01 - 19:46:04-[PART] 19h30-Le canton du Jura distribue des masques de protection aux professionnels qui retournent au travail lundi
    19h30 - Publié le 25 avril 2020

    >> Ecouter le reportage de Deborah Sohlbank dans le 12h30:

    La protection civile distribue les masques aux commerçants argoviens.
    Ennio Leanza - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 25 avril 2020

  • 06h50

    Prime de 1000 francs proposée pour le personnel soignant fribourgeois

    La droite fribourgeoise propose une prime de 1000 francs sous forme de bons à consommer dans les commerces ou restaurants locaux pour récompenser le personnel soignant.

    L'initiative émane de dix députés qui ont déposé un mandat parlementaire. Ce mandat est intitulé "Prime pour le personnel de l'Etat au front dans la lutte contre le Covid-19: un merci directement profitable à notre économie". Il a notamment été cosigné par les trois chefs de groupes PDC-UDC-PLR.

    >> Les explications de Fabrice Gaudiano dans le 12h30:

    La droite veut offir une prime à tous les soignants (ici à l'Hôpital de Fribourg).
    Alessandro della Valle - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 25 avril 2020

    >> Lire aussi: Prime de 1000 francs proposée pour le personnel soignant fribourgeois

  • 06h45

    Léger rebond des cas en Suisse

    La Suisse a enregistré samedi 217 nouveaux cas de coronavirus en un jour, soit légèrement plus que la veille (181). A ce jour, 1329 personnes sont décédées des suites de la maladie, selon le dernier état de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

    Au total, le pays compte 28'894 cas confirmés de Covid-19. Les cantons de Genève, Tessin, Vaud, Bâle-Ville et du Valais sont les plus touchés.

    Jusqu'ici, 3512 personnes ont été hospitalisées en lien avec le coronavirus.

    Sur les 1274 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d’au moins une maladie préexistante.

  • 06h30

    Retour sur la journée de samedi

    Plusieurs appels se font entendre pour soutenir financièrement le personnel soignant en et première ligne. Et  les distributions de masques de protections pour les indépendants autorisés à reprendre leurs activités lundi ont débuté.

    >> Retour sur la journée de vendredi: Distributions de masques pour indépendants et appels à récompenser les soignants

  • 06h15

    Le dossier complet

    Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.