Modifié

Les Suisses consomment de plus en plus de vin local, surtout du blanc

La consommation de vin et bière indigènes est en augmentation en Suisse. [RTS]
La consommation de vin et bière indigènes est en augmentation en Suisse. / 12h45 / 2 min. / le 8 mai 2020
Les Suisses ont bu plus de vin indigène l'an dernier. La consommation a augmenté de 4,7% par rapport à 2018, davantage pour les blancs (+10,3%) que pour les rouges (+1,6%). Toute origine confondue, chaque habitant consomme une bouteille tous les 9 jours en moyenne.

En 2019, les Helvètes ont bu 48 millions de litres de blanc suisse et 44,3 millions de rouge, a révélé jeudi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Les crus étrangers progressent également: 41 millions de litres de blancs (+5,9%) et 119,8 millions de litres de rouges (+3,4%) ont été écoulés l'an dernier. Quant aux vins mousseux, ils continuent d'avoir la cote, avec une vingtaine de millions de litres (+3,3%), indiquent les chiffres du rapport viticole 2019.

Part de marché de 37% en 2019

Les vins suisses continuent leur progression en termes de parts de marché, grâce aux blancs. Ils représentent désormais 37% des vins consommés dans le pays (+0,4%). Cette part s'élève à 54,1% pour les blancs (+1%) et 27,9% pour les rouges (-0,3%). Ces gains de parts de marché sont "le résultat du bon travail des viticulteurs suisses et de la qualité exceptionnelle des vins suisses", estime l'OFAG.

Dans un communiqué, l'organisme de promotion de la viticulture Swiss Wine Promotion "se réjouit de ces résultats significatifs démontrant un intérêt de la population à soutenir le vignoble helvétique et qui encouragent à en faire plus". Il s'inquiète toutefois de l'avenir, notamment en raison de l'épidémie de Covid-19 qui, par l'intermédiaire de l'hôtellerie-restauration, risque de toucher la branche. Celle-ci demande "un soutien fort et conséquent de la Confédération pour la promotion des produits locaux, y compris les vins".

>> Lire à ce sujet: Les viticulteurs romands montent à Berne pour défendre le vin suisse

Caves ouvertes valaisannes repoussées fin août

En raison de la crise, les 14èmes caves ouvertes en Valais sont repoussées au week-end du 28 au 30 août. Elles devaient initialement se tenir en mai. La date a été fixée après concertation avec les caves inscrites à l'événement.

ats/Vincent Cherpillod

Publié Modifié

Des cépages de plus en plus diversifiés

Avec 98 millions de litres, la vendange 2019 se situe légèrement sous la moyenne des 10 dernières années, et nettement sous celle, record, de 2018.

La surface viticole est restée pratiquement stable en Suisse en 2019 (-0,05%, soit 8 hectares de vigne en moins). 74% des vignes sont situées en Suisse romande. Dans l'ensemble du pays, 56,6% sont plantées en rouges et 43,4% en blancs. La superficie couverte par les trois cépages les plus répandus dans le pays (pinot noir, chasselas et gamay) continue de se réduire au profit d'une plus grande diversité.

Les cinq cépages blancs les plus cultivés en Suisse sont, dans l'ordre, le chasselas (Fendant en Valais), le müller-thurgau (improprement appelé parfois riesling-sylvaner), le chardonnay, le sylvaner (Johannisberg en Valais) et le pinot gris (Malvoisie en Valais). Du côté des cépages rouges, le pinot noir tient toujours largement la corde, devant le gamay, le merlot, le gamaret et le garanoir.