Publié

La Suisse va accueillir 21 migrants mineurs non accompagnés venus de camps grecs

Une vue générale de la vie dans le camp sauvage de Moria, sur l'île de Lesbos. Grèce, le 19 février 2020. [Nicolas Economou - NurPhoto via AFP]
La Suisse va accueillir 21 migrants mineurs non accompagnés bloqués dans des camps en Grèce / Le 12h30 / 1 min. / le 16 avril 2020
En janvier dernier, la Confédération avait proposé son soutien aux autorités grecques. Comme l’a appris la RTS jeudi, cette proposition se concrétise puisque le Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM) indique s’atteler au transfert de ces 21 jeunes.

Il s'agit d'enfants et d'adolescents de différentes nationalités qui se trouvent depuis des mois dans des camps de migrants sur les îles grecques, sans aucun parent. Des camps où s’entasseraient plus de 5000 mineurs non accompagnés dans des conditions de vie qualifiées de déplorables par les ONG sur place.

La Suisse a donc accepté d’accueillir 21 de ces jeunes, qui ont tous de la famille en Suisse. C’était d’ailleurs l'une des conditions sine qua non pour envisager un tel accueil. Il s’agit maintenant d'organiser leur transfert. Ce qui est pour le moins compliqué vue les restrictions de déplacement en vigueur à l’heure actuelle à cause de la pandémie de coronavirus.

1600 mineurs en Europe

La Suisse n’est pas le seul pays à s’engager de la sorte. Dix Etats membres de l’Union européenne ont promis de relocaliser 1600 mineurs non accompagnés en provenance de la Grèce. Les premiers transferts ont commencé mercredi: 12 enfants, des Afghans et des Syriens, sont arrivés au Luxembourg, et 50 autres doivent être transférés ce week-end en Allemagne.

La Suisse, elle, ne participe pas à cette initiative et s’en tient à sa collaboration directe avec les autorités grecques.

Marc Menichini/vkiss

Publié