Modifié le 28 juin 2010 à 12:31

Bâle: un séisme à la suite d'un forage

Les travaux pour la centrale géothermique posent problème
Les travaux pour la centrale géothermique posent problème [DR]
Les travaux de forage du projet de centrale géothermique "Deep Heat Mining" ont provoqué un séisme de magnitude 3,4 sur l'échelle de Richter vendredi à Bâle. Le Ministère public de Bâle-Ville a ouvert une procédure pénale.

Une enquête a été ouverte pour déterminer s'il y a eu délit
pénal et qui en porte la responsabilité, a indiqué samedi le
Ministère public de Bâle-Ville dans un communiqué. Les plaintes
pour des dommages à la propriété ou pour menaces alarmant la
population peuvent être déposées dans les postes de police.





La terre a tremblé vendredi à 17h48 dans la région bâloise. Le
séisme de magnitude 3,4 sur l'échelle de Richter a été enregistré
par l'Institut suisse de sismologie de l'EPFZ. La police et les
pompiers ont reçu plusieurs centaines d'appels téléphoniques de
citoyens inquiets.

Les responsables surpris

Les travaux de forage de "Deep Heat Mining" sont à l'origine de
ce séisme. Ce projet vise à construire une centrale géothermique.
Depuis début décembre, de l'eau a été pompée à 5 km de profondeur
pour améliorer la perméabilité de la roche.





Les autorités avaient été averties que des secousses pouvaient se
produire, selon le porte-parole de la police de Bâle-Ville. La
puissance du séisme de vendredi a surpris les responsables du
projet eux-mêmes.

Le projet menacé?

Il encore trop tôt
pour dire si "Deep Heat Mining" est menacé après ce séisme René Kindhauser, porte-parole de la
société
Entre le début des travaux de pompage
et la secousse de vendredi après-midi, l'Institut de sismologie a
enregistré 36 petits séismes dont cinq ont atteint une magnitude
entre 2 et 3, les autres ne dépassant pas 1,5.





Les travaux de forage ont été interrompus vendredi. Il encore trop
tôt pour dire si "Deep Heat Mining" est menacé après ce séisme, a
déclaré René Kindhauser, porte-parole de Geopower, société
responsable du projet de centrale géothermique.

Plus de 100 séismes

Le pompage avait déjà été stoppé une première fois vendredi
matin après un séisme d'une magnitude de 2,7 à 4h06. Le second
séisme a obligé la direction à agir avec les plus grande
prudence.





L'Institut de sismologie a encore recensé de petites secousses
dans la journée de samedi, portant le total des tremblements de
terre provoqués par "Deep Heat Mining" à environ 100 depuis le
début de travaux de forage.





ats/boi

Publié le 16 janvier 2007 à 09:51 - Modifié le 28 juin 2010 à 12:31

Le projet "Deep Heat Mining"

Le projet suisse de recherche en énergie "Deep Heat Mining" doit donner naissance d'ici 2009 à la première centrale géothermique de Suisse.

La chaleur captée en profondeur devrait permettre d'alimenter 2700 ménages en chauffage et 10'000 autres en électricité.

Il s'agit de capter la chaleur à 5000 mètres de profondeur, où des sondages ont révélé des températures de 200 degrés centigrades.

La chaleur est captée en injectant de l'eau dans le sol où elle se réchauffe avant d'être pompée à la surface. Elle peut ensuite servir à la production de chaleur ou d'électricité sans émission de gaz à effet de serre.

La géothermie n'est actuellement utilisée que dans les régions volcaniques où d'importantes quantités de chaleur peuvent être captées à une faible profondeur.

Une chaleur inexploitée

Plus de 99% de la masse de la Terre est à une température de plus de 1000 degrés. Seuls les 3 kilomètres de surface sont plus froids que 100 degrés.

Pour la seule superficie de la Suisse, cela représente une puissance quasiment inutilisée de 3000 megawatts, ce qui correspond environ à celle de l'ensemble des centrales nucléaires suisses.