Modifié

Affaire Litvinenko: dix Suisses testés

Alexandre Litvinenko est décédé le 23 novembre dernier [Keystone]
Alexandre Litvinenko est décédé le 23 novembre dernier [Keystone]
Dix Suisses ayant logé à Londres dans l'hôtel où a séjourné l'ex-agent russe Alexandre Litvinenko, empoisonné au polonium 210, vont faire l'objet d' «un suivi à titre préventif».

Les autorités britanniques ont transmis récemment la liste de
ces personnes à Berne. «Nous sommes en train de les contacter», a
indiqué jeudi à l'ATS Christine Klinger, porte-parole de l'Office
fédéral de la santé publique (OFSP).

«Nous vérifions si elles ont réellement séjourné dans l'hôtel»
Millenium à Londres ou au sushi-restaurant Itsu le 1er novembre,
jour où Litvinenko a été empoisonné au polonium 210, une substance
radioactive.

Trois tests négatifs

Trois personnes ont déjà subi des tests d'urine, qui se sont
révélés négatifs. Ils n'ont pas enregistré d'augmentation par
rapport au taux de polonium naturellement présent dans le corps
humain, selon l'OFSP.

Les autorités françaises ont indiqué pour leur part jeudi que
Londres avait transmis à Paris une liste avec 25 noms de Français
ayant séjourné à l'hôtel Millenium au moment fatidique pour
Litvinenko. Ces personnes vont faire l'objet d'un «suivi» assuré
par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Cité par l'AFP, le ministre français de la santé Xavier Bertrand a
indiqué que ces personnes devaient pouvoir bénéficier de conseils
médicaux et d'une prise en charge «au moins équivalente à celle que
les autorités britanniques proposent à leurs ressortissants. Les 25
Français doivent connaître la réalité des risques auxquels ils ont
pu être exposés, a estimé le ministre.

ats/ant

Publié Modifié

Rappel des faits

L'ancien espion russe Alexandre Litvinenko est décédé dans un hôpital de Londres le 23 novembre.

Il avait été pris de malaise le 1er novembre à l'issue d'une journée où il avait multiplié les rencontres avec ses «contacts», dont une entrevue au bar de l'hôtel Millenium avec deux anciens espions du KGB.

Des traces de radiations ont été découvertes sur plusieurs sites en Grande-Bretagne et à bord d'avions de ligne qui, au total, ont transporté 33'000 passagers.

Enquête en Allemagne

De nombreuses traces de polonium 210 ont été identifiées en Allemagne dans des endroits fréquentés par Dimitri Kovtoune, un des deux Russes rencontrés au Millenium par Litvinenko.

La justice allemande a ouvert une enquête sur Kovtoune pour manipulation illégale de matériau radioactif. Les autorités russes vont pour leur part vérifier plus de 40 avions ayant effectué la liaison Moscou-Hambourg (Allemagne) et inversement, a annoncé jeudi l'Agence de protection des consommateurs (Rospotrebnadzor).