Modifié le 28 juin 2010

Une boîte noire à bord des voitures

Les tests entamés par la Winterthur en 2006 ont été concluants.
Les tests entamés par la Winterthur en 2006 ont été concluants. [Keystone]
Les jeunes automobilistes assurés chez Axa Winterthur obtiendront un rabais de 15% sur leur prime s'ils acceptent d'installer une boîte noire sous leur capot. La Confédération veut elle en placer dans les voitures des conducteurs récidivistes.

Valable dès le 31 mars 2008, l'offre est réservée uniquement aux
conducteurs de 18 à 25 ans, qui, statistiquement, présentent un
risque plus élevé d'accidents. L'appareil, appelé "crash recorder",
est gratuit, de même que son installation, a communiqué vendredi
AXA Winterthur.

Primes à la baisse

La "boîte noire" ne s'enclenche qu'en cas d'accident et
enregistre diverses données, comme l'accélération latérale et dans
le sens de la marche, les variations de vitesse entraînées par la
collision, la date ou l'heure. Cela permet de reconstituer
rapidement et objectivement le déroulement de l'accident et
d'économiser des frais d'enquêtes et expertises. L'assuré est en
fin de compte gagnant, puisqu'il voit ses primes baisser, souligne
AXA Winterthur.





Il semble en outre que la présence d'un mouchard dans la voiture
calme les ardeurs des jeunes "Fangios". Le projet pilote mené en
2007 dans le canton de Zurich a démontré que les automobilistes
dont le véhicule est équipé d'un "crash recorder" conduisent plus
prudemment et provoquent moins d'accidents, explique Anton Brunner,
responsable du service de recherche sur les accidents chez AXA
Winterthur.

Bon accueil des jeunes

L'assureur s'attend à ce que 5000 automobilistes environ optent
pour le "crash recorder" d'ici la fin de l'année. A Zurich, la
plupart des jeunes ont réservé un accueil favorable à l'appareil,
notamment parce qu'ils ne se sentent pas constamment surveillés,
tout en ayant un stimulant pour éviter consciemment les situations
potentiellement dangereuses, selon AXA Winterthur.





agences/sun

Publié le 28 mars 2008 - Modifié le 28 juin 2010

La position de la Confédération

L'Office fédéral des routes (OFROU) salue la nouvelle offre. «Toute contribution volontaire à la sécurité routière est positive», a dit à l'ATS son porte-parole Thomas Rohrbach.

L'OFROU ne plaide toutefois pas en faveur d'une introduction de boîtes noires dans tous les véhicules en Suisse. Une étude allemande a en effet montré que l'effet préventif de cette mesure est très faible par rapport à son coût.

En Suisse, placer une boîte noire dans chaque véhicule enregistré coûterait 3 milliards de francs, a indiqué Thomas Rohrbach.

Selon lui, il existe des mesures préventives plus efficaces, par exemple des mesures d'aménagement des routes.

L'OFROU plaide par contre en faveur d'un emploi ciblé des boîtes noires.

Elle proposera prochainement au Conseil fédéral d'en faire installer dans les voitures des conducteurs récidivistes. L'idée est de leur rendre leur permis en échange de l'installation d'une boîte noire.