Le suivi du coronavirus en Suisse [Keystone]
Publié Modifié

Alain Berset et Simonetta Sommaruga en visite sur le terrain

- Selon les chiffres communiqués par les cantons lundi en début de soirée, 765 personnes ont désormais trouvé la mort à cause du coronavirus en Suisse, sur un total de 21'663 cas recensés. Dans son dernier bilan basé sur des chiffres de lundi à 8h, l'OFSP annonçait pour sa part 21'652 cas et 584 décès.

- Les conseillers fédéraux Simonetta Sommaruga et Alain Berset se sont rendus sur le terrain lundi et ont salué le travail des acteurs en première ligne de la lutte contre le coronavirus. Le ministre de la santé a notamment appelé les Suisses à la responsabilité durant Pâques, alors que le gouvernement prépare son plan de sortie de crise.

- Les pressions pour relancer la machine économique en Suisse se font de plus en plus fortes sur le Conseil fédéral. L'UDC, le PLR et les milieux économiques plaident pour la réouverture des commerces et des entreprises après le 19 avril. Les syndicats et les Verts réclament au moins une stratégie de sortie, tandis que le PS met en garde contre la tentation d'une reprise rapide.

- Pour rappel, le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général en Suisse, contrairement à plusieurs pays voisins, mais il rappelle sans cesse qu'il faut rester à la maison – en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus. Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo.

22h10

"Rouvrir les points de vente dès que possible"

La pression monte sur le Conseil fédéral pour amorcer une reprise. Mais à trois jours du week-end de Pâques, un assouplissement des mesures demeure tabou.

La vente de graines est notamment interdite en magasin depuis la fermeture des commerces non-essentiels. "Beaucoup de nos producteurs ont travaillé pendant des mois pour produire des plantes qu'ils ne peuvent pas vendre. La plupart des points de vente sont fermés. La majorité de ces produits ne trouveront pas preneur, les canaux sont fermés. La perte de chiffre d'affaires se transforme en pertes sèches", explique Olivier Mark, président de Jardin Suisse, dans le 19h30.

>> Lire également: La colère gronde contre l'interdiction de la vente de graines en magasin

Celui-ci prône un "redémarrage des ventes dès que possible". Mais selon lui cela doit se faire avant tout dans le respect des collaborateurs et de la clientèle pour que la santé publique prédomine.

>> L'interview d'Olivier Mark dans le 19h30:

Olivier Mark, Prés. Jardin Suisse: "Il faudrait rouvrir les points de vente dès que possible, mais la santé publique prédomine." [RTS]
Olivier Mark, Prés. Jardin Suisse: "Il faudrait rouvrir les points de vente dès que possible, mais la santé publique prédomine." / 19h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

>> Le sujet du 19h30 sur les pressions du monde économique:

Le Conseil fédéral sous la pression de trouver des scénarios de sortie du confinement [RTS]
Le Conseil fédéral sous la pression de trouver des scénarios de sortie du confinement / 19h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

22h00

Une entreprise pharmaceutique d'Interlaken double ses cadences

A Interlaken, l'entreprise pharmaceutique Bichsel a décidé de doubler les cadences et la production pour tenter de répondre au défi du coronavirus.

Sur la chaîne de production, l'essentiel concerne la pandémie: des solutions de perfusion, des désinfectants mais surtout le fameux Midazolam, un anesthésiant très recherché aux soins intensifs. Pour Marc Baumann, le patron de l’entreprise, le problème est de "trouver la matière première pour mener à bien cette fabrication complexe". Pour l'heure difficile de satisfaire la très grande demande de Midazolam.

Pour arriver à doubler les cadences, des soldats d'un bataillon de logistique sanitaire ont été envoyés en appui par l'armée. L’entraînement devient réalités pour ces employés en gris-vert.

>> Le sujet du 19h30:

Une entreprise pharmaceutique d'Interlaken réagit à la pénurie de produits anesthésiants [RTS]
Une entreprise pharmaceutique d'Interlaken réagit à la pénurie de produits anesthésiants / 19h30 / 1 min. / le 6 avril 2020

21h20

Les grandes fortunes se mobilisent

Les grandes fortunes se mobilisent contre le coronavirus. L'émission TTC a fait le tour du web pour repérer les plus généreux.

Au palmarès des philanthropes, Jack Ma est sans conteste le premier. Le PDG d’Alibaba, le géant chinois du commerce en ligne, est mobilisé depuis le début de la crise.

Celui-ci a envoyé à travers le monde près d’une dizaine de millions de masques, des kits de dépistage et même dernièrement des respirateurs.

>> Le reportage de TTC:

Les philanthropes mobilisés dans la crise du coronavirus [RTS]
Les philanthropes mobilisés dans la crise du coronavirus / 19h30 / 4 min. / le 6 avril 2020

21h15

Témoignages d'indépendants

L'émission TTC a décidé de donner la parole aux travailleurs indépendants qui sont touchés de plein fouet par la crise.

>> Voir les témoignages d'indépendants:

Témoignages d'indépendants touchés de plein fouet par la crise du Covid-19 [RTS]
Témoignages d'indépendants touchés de plein fouet par la crise du Covid-19 / 19h30 / 6 min. / le 6 avril 2020

21h00

Des héros anonymes

Le 19h30 dresse le portrait de nombreux héros anonymes, qui travaillent, qui servent, qui rendent service. Lundi, c'est au tour de Joël Di Natale et son équipe en Valais, qui assurent que chacun ait toujours accès à l'eau, ou à l'électricité.

Coronavirus ou pas, la mission de ces employés des services industriels est d’assurer coûte que coûte les services de base à la population confinée de la commune de Bagnes et de la station de Verbier.

"On peut se passer un petit moment d’électricité, un petit moment d’eau, je ne crois pas que ce soit le cas d’un centre médical. C’est un réseau interconnecté. S'il y a une coupure d’eau ici, le centre médical qui est dans la région a aussi un problème d’approvisionnement donc les services d’urgences doivent pouvoir bénéficier de nos prestations", explique Joël Di Natale.

Pas question donc de différer les travaux.

>> Le reportage du 19h30:

Les services industriels s'adaptent aux contraintes imposées par le virus. Reportage à Bagnes, en Valais [RTS]
Les services industriels s'adaptent aux contraintes imposées par le virus. Reportage à Bagnes, en Valais / 19h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

19h15

Quel accès aux soins pour les résidents d'EMS?

De nombreuses familles se posent la question de l'accès aux soins pour les résidents des EMS. Certains redoutent une médecine à deux vitesses, alors que le flou règne.

"J'ai appris que ma mère âgée de 76 ans était atteinte du Covid-19. On m'a dit qu'elle serait aidée si son état venait à empirer, qu'on lui donnerait de l'oxygène, mais qu'elle ne serait pas transférée en hôpital. Ce qui m'a fait mal, c'est de me dire qu'elle n'aurait pas le droit de se faire soigner en hôpital si son état s'aggravait", témoigne un habitant de la Broye.

Les patients des EMS sont-ils réellement interdits d'hôpital? Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois, est formel: aucune directive n'existe.

"On est toujours dans du cas par cas. Tant que le dispositif sanitaire peut admettre tous les patients, bien évidemment qu'il n'y a pas de choix prépondérant sur une personne ou une autre", explique-t-il dans Forum.

>> Les précisions dans Forum:

Quel accès aux soins pour les résidents d'EMS? [RTS]
Quel accès aux soins pour les résidents d'EMS? / Forum (vidéo) / 3 min. / le 6 avril 2020

18h55

L'entreprise Bata "très affectée"

L'entreprise de chaussures Bata, qui a son siège social à Lausanne, est touchée de plein fouet par les fermetures soudaines des commerces non-essentiels. La société est présente dans plus de 70 pays à travers le monde.

"Nous sommes très affectés, comme beaucoup d'acteurs économiques. Mais il faut s'adapter. Notre priorité est la santé et le bien-être de nos clients et collaborateurs, et de faire le bien autour de nous", explique Alexis Nasard, directeur de Bata, dans l'émission Forum.

>> L'interview d'Alexis Nasard dans Forum:

Le géant de la chaussure Bata dans la tourmente: interview de son directeur Alexis Nasard [RTS]
Le géant de la chaussure Bata dans la tourmente: interview de son directeur Alexis Nasard / Forum (vidéo) / 5 min. / le 6 avril 2020

18h45

Scénarios scientifiques pour un déconfinement optimal

L'émission Forum s'est intéressée à la façon dont les scientifiques imaginent le déconfinement. Le scénario le plus classique consiste à attendre que le nombre d'infections ait baissé drastiquement, pour commencer à enlever les restrictions progressivement. Cela serait possible en testant massivement, en isolant tous les cas suspects et en retraçant tous leurs contacts pour les isoler et casser les chaînes de transmission, comme l'a fait par exemple la Corée du Sud.

Cette stratégie demande toutefois des moyens humains et matériels conséquents. Il faut donc que le nombre d'infections soit passé au-dessous d'un certain seuil qu'on estime pouvoir contrôler.

L'idée de déconfiner par tranche d'âges a aussi été évoquée, notamment par le groupe Insidecorona, qui regroupe des médecins et des entrpreneurs. Selon eux, il serait intéressant de déconfiner d'abord les personnes âgées de moins de 40 ans pour qu'elles se fassent une immunité de groupe. Quelques semaines plus tard, on déconfinerait les 40-65 ans, et ensuite le reste de la population.

>> Toutes les pistes pour le déconfinement dans Forum:

Les scénarios scientifiques pour un déconfinement optimal [RTS]
Les scénarios scientifiques pour un déconfinement optimal / Forum (vidéo) / 3 min. / le 6 avril 2020

18h30

Protéger les employés à risque, la priorité des syndicats

Face au coronavirus et à une possible sortie de crise, c’est devenu une priorité absolue pour les syndicats: les salariés qui appartiennent aux groupes à risques doivent être mieux protégés. Actuellement, une personne vulnérable est contrainte d’aller travailler si l’employeur estime que les mesures de protection sont suffisantes.

Cela est "intolérable", estime l’Union syndicale suisse. Mais à l’heure qu’il est, aucun compromis n’a été trouvé avec les organisations patronales, ni avec le Conseil fédéral.

>> Les précisions dans Forum:

Les syndicats demandent une meilleure protection des travailleurs à risque [RTS]
Les syndicats demandent une meilleure protection des travailleurs à risque / Forum (vidéo) / 3 min. / le 6 avril 2020

Les témoignages de personnes à haut risque continuent pourtant de se multiplier. Cette pression touche tous les secteurs: les établissements médicaux, bien sûr, mais aussi l’industrie, les chantiers, les bureaux ou encore les commerces d’alimentation.

>> L'interview de Pierre-Yves Maillard, président de l'Union syndicale suisse:

Protéger les travailleurs vulnérables: interview de Pierre-Yves Maillard, président de l'USS [RTS]
Protéger les travailleurs vulnérables: interview de Pierre-Yves Maillard, président de l'USS / Forum (vidéo) / 4 min. / le 6 avril 2020

18h10

Nouvelles infections en baisse au Tessin

Pour la première fois depuis la mi-mars, le Tessin a enregistré moins de cent nouvelles infections durant trois jours consécutifs. Pour le médecin cantonal Giorgio Merlani, c'est le signe que le canton a survécu au pire.

Le nombre de personnes nouvellement infectées au Tessin est en constante diminution, a déclaré Giorgio Merlani lors d'une conférence de presse lundi après-midi. Selon le médecin cantonal, 285 personnes souffrant de Covid-19 étaient alors hospitalisées, dont 72 dans des unités de soins intensifs. 62 d'entre elles étaient placées sous respiration artificielle.

Le groupe des personnes hospitalisées est désormais moins important que le groupe des personnes libérées puisque 350 personnes devaient sortir des hôpitaux tessinois d'ici lundi midi. Ce développement a incité le médecin cantonale à remercier la population qui a mis en oeuvre les mesures de lutte. "Tous ensemble, nous avons réussi à aplatir la courbe."

18h00

Alcooliques en puissance?

"Allons-nous toutes et tous finir alcooliques?" Alors que les apéros virtuels se multiplient en période de confinement, le Point J, nouveau podcast de la RTS, se pose la question, avec le sociologue Nicolas Palierne.

>> Le premier épisode de Point J, le nouveau podcast d'actualité de la RTS:

Logo Le point J [RTS]RTS
COVID19: allons-nous toutes et tous finir alcooliques ? / Le point J / 9 min. / le 6 avril 2020

17h20

Hospitalisations stables dans le canton de Vaud

Le canton de Vaud déplore désormais 147 décès qui peuvent être attribués au Covid-19. Plus d'un cas sur deux se produit hors d'un hôpital, surtout en EMS. Le nombre d'hospitalisations reste à un haut niveau (377) mais tend à se stabiliser.

Le nombre de cas testés positifs au coronavirus reste sur une pente ascendante, a expliqué lundi le médecin cantonal Karim Boubaker, lors d'un point de presse. Il s'élève désormais à 4115 personnes.

Le canton comptabilise 377 (+2) hospitalisations, dont 78 (-3) aux soins intensifs. "Ces deux courbes se sont stabilisées. Ce qui est une bonne nouvelle pour les soins intensifs qui sont soumis à une charge importante", a ajouté Karim Boubaker, qui rappelle que près de 45% des patients aux soins intensifs ont moins de 65 ans.

En recul à Genève

Dans le canton de Genève, le nombre de personnes hospitalisées à cause du Covid-19 se montait à 410 lundi. Ce chiffre était de 418 dimanche. Le nombre de patients aux soins intensifs s'élevait pour sa part à 50, contre 56 la veille.

Depuis 14 jours, la situation est relativement stable, a déclaré lors d'un point de presse le médecin cantonal genevois Jacques-André Romand. Le nombre de personnes intubées tourne autour de 50. Dans le canton de Genève, les personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus s'approchent du seuil des 3000.

16h45

Simonetta Sommaruga dans le Jura bernois

Simonetta Sommaruga s'est rendue lundi dans le Jura bernois pour rencontrer des dirigeants d'entreprises. La présidente de la Confédération leur a dit que des scénarios de sortie de crise étaient élaborés par le Conseil fédéral pour donner des perspectives à tous.

>> Les précisions dans Forum:

La présidente de la Confédération promet des scénarios de sortie de crise pour bientôt [RTS]
La présidente de la Confédération promet des scénarios de sortie de crise pour bientôt / Forum (vidéo) / 3 min. / le 6 avril 2020

Les entreprises, qui peuvent travailler en se conformant aux normes sanitaires de la Confédération, doivent continuer à le faire, a expliqué lundi après-midi Simonetta Sommaruga. La présidente de la Confédération a demandé aux entrepreneurs de profiter d'une éventuelle baisse de leur production pour innover.

Simonetta Sommaruga s'est notamment entretenue avec les dirigeants des entreprises Sylvac et Affolter à Malleray (BE). Elle s'est inquiétée de l'état de la situation de leur société et leur a demandé ce qui avait dû être modifié pour continuer de travailler.

>> L'interview de Simonetta Sommaruga dans le 19h30:

Simonetta Sommaruga: "Pour le Conseil fédéral il faut protéger la population. Mais on pense aussi aux mesures d'assouplissement." [RTS]
Simonetta Sommaruga: "Pour le Conseil fédéral il faut protéger la population. Mais on pense aussi aux mesures d'assouplissement." / 19h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

16h30

Exonération de loyer pour les petites entreprises genevoises

A Genève, les microsociétés et les indépendants qui sont durement touchés par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 pourront demander à être exonérés de leur loyer commercial du mois d'avril. La mesure sera ensuite réévaluée en fonction de l'évolution de la situation.

"Nous avons suivi la logique de la symétrie des sacrifices", a déclaré lundi le conseiller d'Etat Pierre Maudet. Le responsable du département du développement économique a indiqué que le bailleur supportera la moitié du sacrifice, alors que l'Etat prendra à sa charge l'autre moitié.

Cette aide d'urgence porte sur les loyers commerciaux qui n'excèdent pas 3500 francs par mois, charges non comprises. Pour obtenir l'exonération de son loyer d'avril, le demandeur devra remplir un simple formulaire. Les pouvoirs publics verseront à fonds perdus jusqu'à la moitié de la location courante au bailleur.

16h00

Un avion rempli de matériel médical est arrivé à Genève

Un avion cargo venu de Chine s'est posé lundi, à 13h30, à Genève, avec à son bord du matériel médical de protection, une denrée rare en cette période de pandémie. La précieuse cargaison bénéficiera à 13 hôpitaux romands et tessinois et 4 faîtières de pharmaciens.

>> Lire également: Swiss va acheminer 200 tonnes de matériel médical vers la Suisse

Au total, ce ne sont pas moins de 92 tonnes de matériel qui vont être distribuées au personnel soignant de Suisse latine. L'opération a été organisée sous la houlette de deux institutions: La section romande de la Chambre de commerce Suisse-Chine (CCSC) et la Chambre de commerce, d'industrie et des services (CCIG) de Genève.

L'arrivée de ce vol cargo a donné lieu à un important déploiement de forces de l'ordre autour de l'aéroport de Genève, a constaté un journaliste de Keystone-ATS, sur place.

A Zurich, la première d'une autre série de livraisons de matériel de protection contre le coronavirus est arrivée dimanche soir en provenance de Chine. Un avion de Swiss a acheminé, depuis Shanghaï, des blouses protectrices destinées à 34 établissements sanitaires des cantons de Zurich et de Schwyz.

>> Le sujet du 19h30:

Livraison de matériel sanitaire à bord d'un Boeing 747 en provenance de Shangai [RTS]
Livraison de matériel sanitaire à bord d'un Boeing 747 en provenance de Shangai / 19h30 / 1 min. / le 6 avril 2020

>> Peut-on faire confiance à la Chine? Le débat dans Forum entre Antoine Bondaz, enseignant à Sciences Po Paris, spécialiste de l'Asie, Basile Zimmermann, directeur de l'Institut Confucius à Genève, et Carine Milcent, chercheuse au CNRS, spécialiste du système de santé chinois:

Le débat - Peut-on faire confiance à la Chine? [RTS]RTS
Le débat - Peut-on faire confiance à la Chine? / Forum / 19 min. / le 6 avril 2020

15h45

Pas de hausse des primes maladie, selon le Groupe Mutuel

Le coronavirus ne devrait pas entraîner de hausse des primes maladie, estime Thomas Boyer, directeur général du Groupe Mutuel. Les réserves sont destinées à faire face à des situations exceptionnelles.

>> Lire aussi: Pas de hausse des primes à cause du coronavirus, selon le Groupe Mutuel

Le Groupe Mutuel, un des plus grands de Suisse avec environ 1 million d'assurés, dispose de réserves équivalant à un à deux mois de primes, soit 500 à 700 millions de francs, a précisé Thomas Boyer dans le journal de 12h30.

"Il est évident que la pandémie va générer des coûts supplémentaires, mais il est clairement trop tôt pour les évaluer", a expliqué le directeur. Ils dépendront du nombre de personnes en traitement et de la durée de la pandémie.

>> Ecouter l'interview de Thomas Boyer:

Thomas Boyer, directeur général du Groupe mutuel. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La pandémie n’est pas une raison pour une hausse des primes: interview de Thomas Boyer / Le 12h30 / 4 min. / le 6 avril 2020

>> Faut-il plafonner les primes maladie? Ecouter le débat entre Simon Zurich, vice-président de la Fédération suisse des patients, et Christophe Kaempf, porte-parole de Santésuisse:

Les primes maladie agitent moins la campagne politique. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Faut-il plafonner les primes maladie? Débat entre Simon Zurich et Christophe Kaempf / Forum / 5 min. / le 6 avril 2020

15h40

Plus de 100 fraudes recensées

Les fraudes, abus économiques et cyberarnaques liés à la pandémie de coronavirus ne faiblissent pas. L'Institut de lutte contre la criminalité économique de la Haute Ecole Arc Gestion a recensé plus d'une centaine de cas en dix jours. Ils émanent de toute la Suisse.

Depuis sa mise en ligne le 26 mars, le site Internet coronafraud.ch a reçu 130 annonces, a indiqué à l'agence Keystone-ATS Olivier Beaudet-Labrecque, professeur assitant à l'institut neuchâtelois. La majorité viennent de Suisse romande (60%), mais aussi du Tessin (25%) et de Suisse alémanique (15%).

Plus de la moitié des cas concernent du matériel sanitaire, comme des masques, gels, gants ou autres, vendu à des prix exorbitants ou non conformes. La plupart du temps, ces produits sont proposés sur Internet ou sur des réseaux sociaux, mais certains cas ont aussi été recensés dans des magasins et des pharmacies.

Les autres délits concernent des mails frauduleux, de fausses récoltes de fonds ou encore des fausses ventes de masques

15h15

Accès à l'aide sociale facilité à Genève

Le Conseil d'Etat genevois a décidé lundi de faciliter la procédure d'accès à l'aide sociale pour les indépendants plongés dans le besoin à cause de la pandémie de Covid-19. Le gouvernement pense par exemple aux chauffeurs de taxi, qui ne bénéficient pas des mesures de soutien du Conseil fédéral.

Les indépendants ayant perdu la majorité ou la totalité de leur revenu depuis l'éclatement de la crise sanitaire pourront recevoir l'aide de l'Hospice général à certaines conditions. Ils devront notamment présenter un relevé de leurs comptes bancaires et préciser les bénéfices que leur apportait leur activité avant l'épidémie.

L'aide sera versée sur un mois. Elle est renouvelable et porte sur une durée totale de trois mois, a précisé le gouvernement genevois dans un communiqué.

14h40

Le marché immobilier refroidi par le coronavirus

Le marché immobilier suisse risque de subir cette année les répercussions négatives de la pandémie de coronavirus, surtout dans les domaines du commerce et de l'hôtellerie. Les logements et les entrepôts devraient pourvoir tirer leur épingle du jeu.

Environ 62% des experts interrogés fin mars par EY tablent sur un recul des volumes de transaction cette année, contre seulement 14% début 2020, a indiqué lundi le cabinet de conseil et d'audit dans un communiqué.

EY a mené son sondage auprès de 90 spécialistes de l'immobilier en Suisse entre le 27 et le 31 mars.

14h20

Les procédures judiciaires reprennent en partie dans le canton de Vaud

Depuis la mi-mars, la justice vaudoise s'était concentrée sur le traitement des affaires prioritaires et urgentes. Dès lundi, elle reprend progressivement la notification de l'ensemble des décisions judiciaires et l'envoi de courriers impliquant un délai, afin de permettre l'avancement des procédures.

En ce qui concerne les tribunaux et les justices de paix, plus de 2000 audiences - agendées entre le 17 mars et le 19 avril - ont été annulées. Elles devront être reprogrammées dès que possible, en tenant compte des plannings ordinaires qui sont déjà pratiquement complets pour mai et juin, annonce lundi l'Ordre judiciaire vaudois.

Eric Kaltenrieder, président du Tribunal cantonal, ne s'attend pas à ce que les audiences puissent reprendre dès le 20 avril. Seules seront maintenues, comme actuellement, les audiences pour violences domestiques ou les affaires pénales avec des détenus, notamment.

14h00

Alain Berset en visite en Valais

Après le Tessin et Genève en mars, Alain Berset visite le dispositif sanitaire en place en Valais. Le conseiller fédéral s'est d'abord rendu à l'hôpital du Valais, puis au centre d'investigation ambulatoire où les tests sont effectués. Le personnel soignant l'a invité à faire le parcours d'un malade.

Le ministre de la santé s'est également entretenu avec le Conseil d'Etat valaisan.

"J'ai voulu me faire une idée précise de la situation en Valais et de ce qui avait été mis en place afin d'éviter des surcharges dans les hôpitaux et les cabinets médicaux", a résumé, lors d'un point presse, Alain Berset. "Je suis notamment impressionné par la flexibilité des institutions et du monde soignant".

Alain Berset visite le centre le centre investigation ambulatoire de Sion, ce lundi 6 avril.  [Jean-Christophe Bott - Keystone]Alain Berset visite le centre le centre investigation ambulatoire de Sion, ce lundi 6 avril. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

13h45

La protection civile en appui

Quelque 5000 membres de la protection civile sont mobilisés en Suisse dans la lutte contre le coronavirus. Parmi eux, 1200 ont été attribués au canton de Vaud, le plus touché par l'épidémie. Ils sont chargés de soutenir hôpitaux, EMS et autres soins communautaires, sur le plan logistique essentiellement.

>> Les explications dans le 12h45 de Louis-Henri Delarageaz, responsable de la Protection civile vaudoise:

Des milliers de civilistes mobilisés dans la lutte contre le coronavirus. Explications de Louis-Henri Delarageaz [RTS]
Des milliers de civilistes mobilisés dans la lutte contre le coronavirus. Explications de Louis-Henri Delarageaz / 12h45 / 1 min. / le 6 avril 2020

13h30

L'humain, un animal social

Cette période de confinement a des effets sur notre bien-être, nos habitudes et nos relations sociales. Une chercheuse française vient de lancer une vaste étude pour comprendre ces effets.

Il faudra attendre au moins dix jours avant d'en connaître les résultats, mais on peut tout de même faire un premier constat: l'humain est un animal social.

>> Les précisions du 12h30:

Les gens téléphonent plus depuis le début du confinement. [BrianAJackson - Depositphotos]BrianAJackson - Depositphotos
Une nouvelle étude cherche à comprendre les effets du confinement / Le 12h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

13h20

Swiss achemine du matériel médical

Swiss a commencé à acheminer du matériel médical de Chine vers la Suisse. En avril, la compagnie aérienne va effectuer plus de dix vols cargo avec des long-courriers Airbus A340 pour rapatrier plus de 35 millions d'articles destinés au personnel médical.

Le volume transporté par la filiale de Lufthansa représente plus de 200 tonnes de fret aérien, a-t-elle indiqué. L'opération est effectuée pour le compte de la pharmacie cantonale de Zurich.

Sur les vols vers la Chine, Swiss transportera des marchandises "dans l'intérêt des secteurs exportateurs suisses", sans plus de précision.

13h10

Un roestigraben du cornavirus?

Les cantons alémaniques, moins touchés par le coronavirus, sont-ils les mauvais élèves du confinement? Ce week-end, les polices neuchâteloises et jurassiennes ont indiqué avoir repéré nombre de véhicules immatriculés outre-Sarine.

Selon Michael Hermann, directeur de l'institut de sondage Sotomo, interrogé dans le 12h30, les Alémaniques appliquent les mesures sanitaires. "Le sentiment d'urgence est plus vif en Suisse romande et encore davantage au Tessin qu'en Suisse alémanique. Chez les Alémaniques, la nature joue un rôle très important mais quand ils sortent, les Alémaniques respectent la distanciation sociale".

>> Son interview dans le 12h30:

Une rue vide de Zurich. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Les cantons alémaniques respectent-ils moins le confinement? / Le 12h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

13h00

Un timbre de solidarité

La Poste émet un timbre de la solidarité pour les personnes qui ont besoin d'une aide urgente. Les recettes de ce timbre "COVID-19 Solidarité" seront intégralement reversées pour moitié à la Chaîne du Bonheur et pour l'autre à la Croix-Rouge suisse.

Le timbre coûte 5 francs et est disponible en feuille de 10 pour 50 francs, précise La Poste dans un communiqué. Cet argent est reversé au profit des personnes ayant besoin d’une aide d’urgence en raison de la pandémie de coronavirus. La Poste prend en charge la valeur de taxe du timbre à 1 franc.

12h45

584 décès selon l'OFSP, 734 selon les cantons

Lundi à 8h, la Suisse comptait 21'652 cas testés positifs au coronavirus, soit 552 de plus que la veille. A l'heure actuelle, 584 personnes sont décédées en Suisse, indique l'Office fédéral de la santé publique.

Le bilan basé sur les données fournies par les cantons fait lui état de 734 décès et 21'282 cas.

Parmi les personnes décédées, 64% étaient des hommes et 36% des femmes, écrit l'OFSP sur son site internet. L’âge des personnes décédées allait de 32 à 101 ans, avec un âge médian de 83 ans (50% étaient plus jeunes et 50% plus âgés que cet âge).

Une maladie préexistante dans 97% des décès

Sur les 566 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d’au moins une maladie préexistante. Les trois maladies préexistantes les plus fréquemment mentionnées étaient l'hypertension artérielle (chez 66% des personnes décédées), les maladies cardiovasculaires (55%) et le diabète (28%).

Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire survenu le 24 février, le nombre de cas n’a cessé d’augmenter. A ce jour, environ 162’500 tests ont été effectués pour Covid-19, dont 15% étaient positifs. Avec 252 cas pour 100'000 habitants, la Suisse a l’une des incidences les plus élevées en Europe, note encore l'OFSP dans son bulletin quotidien.

Par rapport à la taille de leur population, les cantons du Tessin (715,2), de Genève (662,5), de Vaud (539,3) et de Bâle-Ville (473,9) étaient les plus touchés.

12h35

L'avis des principaux partis sur le port du masque

Faut-il imposer le port du masque à tout le monde. Faut-il généraliser le port du masque pour permettre de reprendre le travail plus rapidement? Le Conseil fédéral est à nouveau prié de réagir à ces questions. Mais qu'en pensent les principaux partis?

>> Lire aussi: Faut-il généraliser le port du masque en public? La Suisse continue de dire non

L'UDC est favorable au port du masque, alors que l'Autriche et la Lombardie l'ont récemment imposé à toute leur population. Et l'idée de retourner au travail masqué pourrait aussi séduire une partie du PLR, comme l'a suggéré sa présidente Petra Gössi dans la presse dominicale.

"La question du port du masque généralisée est une question scientifique", répond le conseiller aux Etats jurassien Charles Juillard, vice-président du PDC, interrogé lundi dans le 12h30. Il faut donc à ses yeux s'en remettre aux experts de la santé et non pas le demander pour des raisons économiques.

Du côté des Verts, on fait également confiance aux scientifiques avant tout, déclare la conseillère nationale verte vaudoise Léonore Porchet. Tout en précisant que les employés obligés de travailler qui veulent en porter, par exemple dans la grande distribution, doivent pouvoir le faire.

Le masque n'est pas LA solution pour la reprise économique, mais doit faire partie de la panoplie globale pour une sortie de confinement, estime enfin la conseillère nationale socialiste vaudoise Ada Marra.

>> Les précisions du 12h30:

La production de masques pendant l'épidémie. [Sue Ogrocki - AP Photo]Sue Ogrocki - AP Photo
La pression monte sur le Conseil fédéral à propos du port du masque / Le 12h30 / 2 min. / le 6 avril 2020

>> Ecouter aussi l'interview du sociologue Francesco Panese:

Francesco Panese, professeur de sociologie de la médecine à l’Université de Lausanne. [RTS]RTS
Francesco Panese, professeur de sociologie de la médecine à l’Université de Lausanne / Le 12h30 / 6 min. / le 6 avril 2020

12h10

Premiers acomptes des paiements directs

Le canton de Fribourg versera le premier acompte des paiements directs à l'avance. Cette aide devrait permettre aux paysans de faire face à la crise du Covid-19. Ils disposeront notamment de liquidités anticipées.

Afin d’améliorer la situation financière des exploitations agricoles, l'Office fédéral de l’agriculture a en effet décidé la semaine dernière le versement à titre exceptionnel des acomptes de paiements directs dès la deuxième moitié du mois de mai. Les cantons recevront donc l'argent de la Confédération et pourront ensuite transmettre les subsides aux paysans avec un mois d'avance.

Pour le directeur de la chambre fribourgeoise d'agriculture Frédéric Ménétrey, interrogé dans le journal de 12h, cet argent versé de façon anticipée est une bouffée d'oxygène.

>> Son interview dans le 12h30:

Le canton de Fribourg versera le 1er acompte des paiements directs aux paysans en avance. [RTS]RTS
Le canton de Fribourg versera le 1er acompte des paiements directs aux paysans en avance / Le 12h30 / 1 min. / le 6 avril 2020

11h45

Etude sur le stress

Des chercheurs de l'Université de Bâle lancent une étude en ligne dans toute la Suisse sur le stress provoqué par la pandémie de coronavirus sur la population. Le questionnaire est disponible en français, allemand et italien.

Actuellement, personne n'est en mesure d'évaluer les répercussions de l'ensemble de ces facteurs sur la santé psychique des Suisses, pour la simple raison qu'une telle situation ne s'est jamais produite.

Le questionnaire en ligne en trois langues prend environ quinze minutes. A la fin, les participants reçoivent des conseils personnalisés de réduction du stress.

11h20

Les artistes peuvent demander des aides financières

L'aide au secteur culturel, fortement touché par la pandémie, entre dans une phase concrète. Les artistes et les entreprises culturelles peuvent déposer des demandes d'aide financière dès lundi.

Les artistes qui se trouvent dans une situation de détresse financière peuvent faire une demande d'aide d'urgence sur le portail en ligne de Suisseculture Sociale, indiquent l'Office fédéral de la culture et Suisseculture dans des communiqués.

280 millions de francs débloqués

Le 20 mars, le Conseil fédéral a annoncé la mise à disposition pour le secteur culturel d'une première tranche de 280 millions de francs pour deux mois.

Selon le contrat de prestations conclu avec l'Office fédéral de la culture et Pro Helvetia, Suisseculture Sociale ne pourra pas accepter de demandes déposées après le 21 mai.

>> Lire aussi: Les acteurs culturels suisses peuvent demander des aides financières

11h00

Douze décès supplémentaires au Tessin

Le canton du Tessin a enregistré douze nouveaux décès dus au coronavirus au cours des 24 dernières heures. Et 38 personnes ont été testée positives au virus.

Au total, 2546 personnes ont été testées positives jusqu'à lundi matin dans le canton. Celui-ci recense 189 morts, selon les chiffres du canton.

10h50

Le démantèlement de Mühleberg pas impacté par le virus

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE), commencé il y a trois mois, n'est actuellement pas impacté par la pandémie, a assuré l'exploitant BKW.

La centrale nucléaire de Mühleberg "applique les recommandations et les instructions des autorités concernant le coronavirus", selon le communiqué du groupe.

Le démantèlement de la centrale de Mühleberg se poursuit malgré le coronavirus. [Peter Klaunzer - Keystone]Le démantèlement de la centrale de Mühleberg se poursuit malgré le coronavirus. [Peter Klaunzer - Keystone]

Le démantèlement des installations a commencé le 6 janvier et fin mars la cuve de pression du réacteur a été ouverte.

>> Lire: Début des travaux de démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg

Dans le bâtiment du réacteur, les dalles de recouvrement et des éléments de blindage en béton ont été retirés de la cavité du réacteur et désassemblés sur place.

La désaffectation de la centrale de Mühleberg prendra environ 15 ans et devrait s'achever en 2034.

10h30

Les entreprises suisses pessimistes mais mieux armées

Les directeurs financiers suisses sont plus pessimistes que jamais face aux conséquences économiques du coronavirus, selon une étude du cabinet de conseil Deloitte.

Le moral des directeurs financiers (CFO) suisses est au plus bas, à en croire le dernier sondage semestriel de Deloitte publié lundi. Quelque 97% des responsables interrogés après la mi-mars, soit après les annonces par le Conseil fédéral des mesures de lutte contre la pandémie, tablent sur une évolution négative de l'économie ces 12 prochains mois.

Mais les entreprises helvétiques semblent mieux armées que celles des pays voisins pour redémarrer rapidement. Les finances publiques saines et l'optimisation permanente des sociétés en raison de la cherté du franc devraient permettre aux entreprises helvétiques de mieux résister, même si la durée de la crise représente une grande incertitude.

10h10

Dans l'hôtellerie, "ce sera difficile, mais on arrivera à passer ce cap"

Les milieux suisses du tourisme ont lancé un appel au secours vendredi dernier face au risque d'une vague de faillites consécutives à la pandémie. Directrice de l'hôtel Bon Rivage à la Tour-de-Peilz (VD), Marie Forestier témoigne de la situation particulièrement préoccupante du secteur.

"On analyse de très près les comptes pour se retrouver dans une situation la moins pire possible. On actionne également les aides mises en place par la Confédération et on réfléchit aussi à la suite, quelles offres on va mettre en place pour essayer de faire revenir nos clients", explique celle qui est aussi et depuis tout récemment membre du comité exécutif d'Hotelleriesuisse. "Il ne faut pas perdre espoir", conclut-elle.

>> Son interview dans La Matinale: Dans l'hôtellerie, "ce sera difficile, mais on arrivera à passer ce cap"

9h50

Lire pour développer l'empathie et par conséquent la coopération

Lire pour se distraire, pour s'instruire ou oublier la situation actuelle... mais la lecture développe aussi l'empathie.

L'empathie permet de travailler ensemble, une faculté utile en ces temps de crise, comme l'a expliqué le chercheur en psychologie sociale Christophe Haag dans La Matinale:

Lecture sur canapé. [Depositphotos]Depositphotos
La lecture développe l'empathie, une qualité utile en temps de crise / Le Journal horaire / 1 min. / le 6 avril 2020

9h35

Le Tessin et Vaud comptent le plus de décès

Selon les derniers chiffres fournis par les cantons, le Tessin comptait à 9h30 toujours le plus de décès liés au coronavirus, à savoir 177. Trois cantons romands arrivent ensuite, Vaud avec 138 victimes, Genève avec 83 et le Valais avec 53. Suivent Zurich (45), Fribourg (40) et Berne (28).

Concernant les autres cantons romands, Neuchâtel compte 24 décès et le Jura aucun.

9h20

Les lignes dédiées à l'écoute utiles

Le besoin d'écoute est grand face à la crise liée à la pandémie et au semi-confinement. Les angoisses sont diverses mais les lignes dédiées connaissent une activité hors norme et les spécialistes encouragent à y faire appel.

>> Tous les détails: Les lignes dédiées à l'écoute sont utiles en cette période sous tension

9h05

L'open data à disposition

Le coronavirus se traduit par une succession de chiffres quotidiens: le décompte des personnes infectées, des guérisons et malheureusement aussi des décès.

Mais beaucoup d'autres données peuvent être utiles dans cette crise sanitaire. Alors depuis début mars, l'Office zurichois de la statistique a créé une plateforme pour les réunir, en collaboration avec d'autres acteurs institutionnels et aussi- c'est son originalité- des personnes issues de communauté open data.

"Nous avons publié plus de 50 indicateurs différents qui montrent les effets de l'épidémie de Covid-19 en Suisse dans le domaine de la santé mais aussi de la mobilité, dans le domaine social et économique ou encore celui de l'éducation. Et nous actualisons chaque jour ces données", a expliqué Matthias Matzenauer, directeur suppléant de l'Office cantonal zurichois de la statistique dans La Matinale.

Le bâtiment de l'Office fédéral de la statistique (OFS) à Neuchâtel. [Gaëtan Bally - Keystone]Gaëtan Bally - Keystone
Le coronavirus et les statistiques / Le Journal horaire / 1 min. / le 6 avril 2020

8h45

Le coronavirus "c'est une autre guerre", témoigne une centenaire

La Vaudoise Germaine de Crousaz Badan aura 100 ans au début du mois de juin. Pour elle qui a vécu la Seconde Guerre mondiale, la lutte contre l'épidémie de covid-19 s'apparente à une autre forme de guerre, mais elle "n'a pas peur".

Germaine vit seule dans son chalet aux Diablerets (VD) et reconnaît dans "La vie chez soi" que la pandémie qui sévit actuellement n'a pas beaucoup changé son quotidien, si ce n'est qu'elle ne fait plus les courses elle-même.

>> Son témoignage: Le coronavirus "c'est une autre guerre", témoigne une centenaire vaudoise

8h20

Le coronavirus va-t-il venir à bout du cash?

Le coronavirus va-t-il venir à bout de l’argent liquide? La question se pose davantage encore depuis que les magasins refusent les billets de banque pour des raisons d'hygiène.

Mais le cash n'est pas près de disparaître:

>> La chronique de Frédéric Mamaïs dans La Matinale:

Alter Eco. [RTS]RTS
Le coronavirus ne tuera pas le cash / La Matinale / 2 min. / le 6 avril 2020

8h10

Malgré le beau temps, les consignes sanitaires ont été plutôt respectées ce week-end

Dans tous les cantons suisses, les polices ont patrouillé ce week-end pour que les règles en vigueur soient respectées.

La population a dans l'ensemble bien respecté les règles. Les récalcitrants ont dû passer à la caisse: ainsi 180 amendes ou dénonciations ont été enregistrées sur la seule journée de samedi dans le canton de Vaud, environ 240 en Valais sur l'ensemble week-end et moins d'une centaine dans les autres cantons romands.

Une patrouille de police contrôle l'accès à l'étang de la Gruère. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Malgré le beau temps, les consignes sanitaires ont été plutôt respectées ce week-end / La Matinale / 1 min. / le 6 avril 2020

"Ne pas baisser la garde"

"Il est important de ne pas baisser la garde. On doit maintenir ces mesures pour Pâques. Les gens doivent rester à la maison malgré le beau temps", note Jean-Christophe Sauterel, chef communication de l'Etat-Major Cantonal de Conduite (EMCC).

7h50

Personnel des crèches aussi mobilisé

Le personnel des crèches demeure mobilisé pour s'occuper d'enfants de soignants ou de métiers dits de première nécessité.

Dans les crèches de la ville de Genève par exemple, 80 enfants sont actuellement concernés par le service minimum mis en place.

>> Le reportage dans une crèche à Genève:

Les employés des crèches jurassiennes veulent une véritable reconnaissance de leur profession. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Le personnel des crèches demeure mobilisé, notamment à Genève / La Matinale / 1 min. / le 6 avril 2020

7h30

Quand et comment relancer la vie économique en Suisse?

La pression économique et politique sur le Conseil fédéral pour une reprise progressive des secteurs à l'arrêt se fait de plus en plus pressante.

UDC, PLR et milieux économiques réclament une réouverture des commerces et des entreprises après le 19 avril, date fixée jusqu'ici par le gouvernement pour les mesures de confinement partiel.

Les Verts et les syndicats veulent un plan de sortie de crise par étapes alors que PDC et PS mettent en garde contre la tentation d'une reprise rapide.

>> Les explications de Marie Giovanola dans La Matinale:

Certains milieux économiques réclament une réouverture des commerces et des entreprises après le 19 avril. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Les acteurs économiques mettent la pression sur la Confédération pour préparer la sortie de crise / La Matinale / 1 min. / le 6 avril 2020

Alors que les commissions parlementaires reprennent leur travail lundi à Berne, le chef du groupe socialiste aux chambres, Roger Nordmann, estime qu'il faut rester prudent. De leur côté, les milieux économiques sont partagés sur le chemin à suivre pour relancer l'économie.

>> Les explications de Cynthia Racine dans La Matinale:

La question de la date de réouverture des commerces agite le monde économique. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Quand et comment relancer la vie économique en Suisse? / La Matinale / 3 min. / le 6 avril 2020

>> Le débat entre Pierre-Yves Maillard et Alexis Nasard dans Forum:

Pierre-Yves Maillard, président de l'Union Syndicale Suisse. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
A quand un redémarrage économique? Débat entre Pierre-Yves Maillard et Alexis Nasard / Forum / 4 min. / le 6 avril 2020

7h15

L'Etat doit en faire plus pour les entreprises

Le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'ETH Zurich estime que l'Etat doit intervenir davantage dans le cadre de la crise du coronavirus. Les mesures prises jusqu'à maintenant pour soutenir l'économie ne suffiront pas, affirme le directeur de l'institution.

A eux seuls, le chômage partiel et les crédits ne suffisent pas, souligne Jan-Egbert Sturm dans une interview publiée lundi dans les journaux de CH-Media.

07h00

Sorti des soins intensifs, un ancien malade témoigne

Heureusement, les personnes qui arrivent aux soins intensifs finissent aussi parfois par en sortir.

>> Lire: Le témoignage d'un patient guéri, qui incarne l'espoir du personnel soignant

Un ancien malade a pu livrer son témoignage au 19h30.

Témoignage d'un ancien malade sorti des soins intensifs [RTS]
Témoignage d'un ancien malade sorti des soins intensifs / 19h30 / 2 min. / le 5 avril 2020

06h50

La question du port du masque en Suisse

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la Suisse recommande le port du masque uniquement au personnel soignant et aux malades.

Lire également: Faut-il généraliser le port du masque en public? La Suisse continue de dire non

Cet avis était partagé par l'ensemble des capitales occidentales. Mais ces derniers jours, le discours officiel a changé dans plusieurs pays.

Lire aussi: De plus en plus d'Etats conseillent le port du masque à leur population

Le Conseil fédéral n'entend pas modifier sa doctrine, du moins pas tout de suite.

>> Revoir le reportage du 19h30 à ce sujet:

Le port du masque réclamé par certains pour sortir du confinement [RTS]
Le port du masque réclamé par certains pour sortir du confinement / 19h30 / 2 min. / le 5 avril 2020

06h40

La journée de dimanche

Contrôles policiers dans les espaces en plein air, pressions politiques et économiques pour une reprise rapide des activités ou questions autour du port du masques, tels ont été les principaux événements de dimanche.

>> Les faits marquants de la journée de dimanche: La difficile gestion des sites touristiques en plein air face aux mesures contre le Covid-19

06h30

Le dossier Covid-19

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus