Modifié

Le témoignage d'un patient guéri, qui incarne l'espoir du personnel soignant

Témoignage d'un ancien malade sorti des soins intensifs [RTS]
Témoignage d'un ancien malade sorti des soins intensifs / 19h30 / 2 min. / le 5 avril 2020
L'épidémie de Covid-19 a déjà fait énormément de victimes à travers le monde. Mais pour chaque personne décédée, ce sont également 4 patients infectés qui sont d'ores et déjà sortis d'affaire. La RTS a rencontré l'un d'entre eux, le premier Suisse à sortir des soins intensifs.

Selon les chiffres du Worldometer, plus de 67'100 personnes sont décédées des suites d'une infection au SARS-CoV-19. Mais plus de 255'500 personnes en ont également guéri.

C'est le cas de Guy, un Genevois de 55 ans testé positif le 13 mars dernier, et qui est sorti des HUG après un combat de plus de 12 jours contre la maladie, dont 6 passés dans un coma artificiel. Il est le premier patient des HUG à avoir été extubé après avoir été traité pour le Covid-19.

Une infection foudroyante

"Le virus a fait son effet en même pas 48 heures, c'est plutôt surprenant, même assez violent" se souvient-il. "Ils m'ont descendu aux soins intensifs, et là vous avez un médecin qui vous explique que vous allez dormir 6 ou 7 jours. Vous vous retrouvez seul face à vous-même."

Il salue la qualité du personnel de la santé qui s'est occupé de lui. "C’est des gens d’une grande qualité", dit-il, "ils ont fait un travail magnifique qui m’a sauvé la vie".

Encourageant pour le personnel soignant

Ce père de 3 enfants a pu rentrer chez lui pour retrouver sa famille. Aujourd’hui, il va bien, se repose, et porte surtout un encourageant message d’espoir pour le personnel soignant, qui garde contact avec ses patients sortis d'affaire. Un lien qui contribue aussi à donner du sens à leur engagement.

La vie peut désormais reprendre son cours pour la famille. Guy pourra fêter son anniversaire mercredi prochain en toute tranquillité. En effet, selon l'état actuel des connaissances scientifiques, le virus, comme la foudre, ne devrait pas frapper deux fois au même endroit.

>> Lire également : Les patients guéris du Covid-19 pourraient s'avérer précieux en Suisse

Hélène Joaquim/jop

Publié Modifié