Le suivi du coronavirus en Suisse

Pandémie de coronavirus

Publié jeudi à 06:54 - Modifié jeudi à 23:10

Plus de 160 personnes sont décédées en Suisse, l'armée et la protection civile toujours plus mobilisées

- Un total de 10'714 personnes sont infectées par le coronavirus en date de jeudi, a fait savoir l'Office fédéral de la santé publique, qui se base sur les déclarations reçues et saisies jusqu'à jeudi matin. Le nombre de décès se monte à 161. Sept nouveaux décès ont été annoncés au Tessin.

- Devant la presse, des responsables de la protection civile et de l'armée ont fait état d'une mobilisation croissante de leur personnel. Des mobilisations supplémentaires de soldats et de civilistes ont été ordonnées.

- Le Parlement fédéral tiendra lui une session extraordinaire la semaine du 4 mai à Bernexpo, car les règles d'hygiène et de distanciation ne peuvent être respectées au Palais fédéral.

- Le rapatriement de Suisses bloqués à l'étranger en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus se poursuit. Un avion en provenance du Pérou, avec 288 personnes à bord, a atterri jeudi à Zurich.

- Dans le même temps, de nouvelles manifestations d'envergure en Suisse se sont ajoutées à la longue liste des annulations: Art Basel et le Verbier Festival. Le Montreux Jazz a de son côté reporté l'annonce de son affiche.

- Le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général, mais rappelle qu'il faut rester à la maison (en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus). Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo.

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 22:30

    Skypero, Whatsapero: de l'importance de se dire "santé!", même en ligne

    Les "santé!" fusent, les verres se lèvent bien haut, sans jamais s'entrechoquer... car visibles seulement via des écrans interposés. Depuis le début du confinement, ce genre de scènes se multiplient sur les réseaux sociaux.

    L’apéro en ligne - déjà baptisé affectueusement Skypero ou Whatsapero par les utilisateurs suivant les principales plateformes utilisées - est devenu un phénomène quasi planétaire. Cette pratique existait toutefois bien avant le confinement dû au Covid-19: au Japon, l'apéritif virtuel se dit "on-nomi", boire en ligne (et pas forcément des boissons alcoolisées d'ailleurs).

    >> Le sujet du 19h30:

    Le succès grandissant des apéritifs virtuel
    19h30 - Publié jeudi à 19:30

  • 22h00

    Des Suisses coincés en Amérique du Sud racontent leur confinement

    Le rapatriement de Suisses bloqués à l'étranger en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus se poursuit. Ils sont particulièrement nombreux en Amérique du Sud, où les frontières ont été fermées en raison de la pandémie.

    Le 19h30 a pu joindre certains d'entre eux dans leur confinement, au Pérou - où quelque 600 citoyens suisses sont bloqués - et à Quito en Equateur.

    >> Le reportage du 19h30:

    Des Suisses bloqués en Amérique latine
    19h30 - Publié jeudi à 19:30

  • 21h00

    Une femme de 95 ans guérie du coronavirus témoigne

    Une bonne nouvelle dans le canton de Neuchâtel: au Locle, une dame de 95 ans infectée par le coronavirus vient de sortir de l’hôpital en bonne santé. Si elle doit encore reprendre des forces, la nonagénaire a vaincu la maladie.

    Jamais elle n’a été angoissée, mais elle sait tout de même qu’elle revient de loin, car la maladie est fatale dans 15% des cas chez les personnes de son âge. "Je suis contente de retrouver mon chat et mon chez-moi, c’est quand même mieux que d’être sur un lit d’hôpital", témoigne-t-elle dans le 19h30.

    >> Le reportage du 19h30 :

    Une femme de 95 ans guérie du coronavirus témoigne
    19h30 - Publié jeudi à 19:30
     

  • 20h40

    Simonetta Sommaruga: "Je remercie tous ceux qui continuent à travailler."

    Quelques jours après sa lettre ouverte, Simonetta Sommaruga remercie encore une fois la population et toutes les personnes qui continuent à travailler. "Les mesures sont difficiles, mais il faut continuer les efforts", encourage la présidente de la Confédération interrogée dans le 19h30. Une stratégie à laquelle les Suisses semblent adhérer, selon un sondage de l'institut Sotomo publié mardi pour le compte de la SSR.

    >> Résultats du sondage: Santé, quotidien, autorités, ce que pensent les Suisses du coronavirus

    Durant cette crise, "le Conseil fédéral a toujours fait un pas après l'autre et il faut continuer comme ça pour protéger la santé de la population tout en soutenant l'économie et les places de travail", a aussi martelé la conseillère fédérale, qui assure que "des solutions existent" pour les entreprises.

    >> Son interview dans le 19h30:

    Simonetta Sommaruga: "Je remercie tous ceux qui continuent à travailler."
    19h30 - Publié jeudi à 19:30

  • 20h30

    Les militaires en renfort dans les hôpitaux

    Les hôpitaux suisses se préparent à l’afflux massif de patients. Les dispositifs prennent des allures de mobilisation, d’autant plus que c’est l’armée, ainsi que la protection civile, qui vient renforcer le personnel soignant.

    Dans le canton de Neuchâtel, quelque 90 militaires ont été mobilisés sur les sites de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds sur demande de l’Etat-major cantonal.

    >> Le reportage du 19h30 :

    A Neuchâtel, le renfort de l'armée dans un hôpital
    19h30 - Publié jeudi à 19:30
     

  • 20h10

    Les Lucernois peuvent se faire tester au drive-in

    A Lucerne, on se fait tester sans même sortir de sa voiture. Le canton a mis sur pied un drive-in, à l’image de ce qui se fait en Corée du Sud ou aux Etats-Unis. La structure pourrait tester jusqu’à 100 personnes par jour.

    L’objectif du drive-in est double: réduire les risques d’infection pour le personnel médical, mais également augmenter la capacité de dépistage du canton. Seules les personnes annoncées par un médecin seront toutefois admises pour un examen. Aucun dépistage de masse n’est à l’ordre du jour.

    >> Le reportage du 19h30 :

    A Lucerne, des tests pour le coronavirus effectués dans un drive-in
    19h30 - Publié jeudi à 19:30
     

  • 20h00

    Les fêtes avant le confinement "ont probablement amplifié les cas"

    Avec 96 hospitalisations en Valais, dont 11 en soins intensifs, "la progression du virus est encore en augmentation, et cela va durer encore", indique dans le 19h30 Nicolas Troillet, médecin-chef des maladies infectieuses à l'Hôpital du Valais.

    "On s'y attend et on s'y prépare depuis des semaines déjà", souligne-t-il. Le sommet de la courbe n'est pas encore atteint, rappelle le spécialiste, "et on espère qu'elle va s'infléchir avec les mesures nationales qui ont été prises".

    Interrogé sur la décision de certains établissements de rester ouverts le dernier week-end avant l'entrée en vigueur du semi-confinement, Nicolas Troillet se montre sévère: "Certains ont vécu ça comme la dernière occasion de faire la fête. Il est probable qu'une amplification des cas ait eu lieu pendant ce week-end-là", regrette-t-il.

    >> Son interview dans le 19h30:

    Nicolas Troillet: "On s'attend à ce que le nombre de cas augmente encore."
    19h30 - Publié jeudi à 19:30

  • 19h45

    Vidéos explicatives à l'usage des jeunes parents

    Coronavirus oblige, les mamans qui viennent d'accoucher sont renvoyées très rapidement à la maison. Il s'agit donc de les aider à prendre leurs marques, malgré les mesures de confinement.

    C'est l'idée de trois sages-femmes de l'Espace Sages-femmes à Yverdon, qui ont publié des vidéos explicatives pour aider les jeunes parents à s'occuper de leur nouveau-né.

    >> L'interview dans Forum de Dévaki Deriaz, sage-femme:

    Forum des idées - Des vidéos explicatives pour aider les jeunes parents à s'occuper de leur bébé: interview de Dévaki Deriaz
    Forum - Publié jeudi à 18:00

  • 19h30

    Faut-il libérer les prisonniers?

    >> Le débat de Forum entre le procureur neuchâtelois Nicolas Feuz, l’avocate genevoise Laïla Batou et Franz Walter, directeur de la prison de Bellechasse (FR):

    Le grand débat - Coronavirus: faut-il libérer les prisonniers?
    Forum - Publié jeudi à 18:00

  • 18h55

    "Des patrons seront moins bien traités que leurs collaborateurs"

    Pour le conseiller d’Etat valaisan en charge de l’Economie Christophe Darbellay, le redémarrage de l’économie sera prioritaire après la levée des restrictions. "Il faut faire en sorte de maintenir le plus possible l’activité économique de manière à éviter de couper des chaînes de valeurs indispensables à la vie, et pour permettre un redémarrage sans trop de dégâts après cette crise", plaide-t-il dans l'émission Forum.

    En attendant, le ministre alerte sur la situation des patrons indépendants. "La Confédération a fait beaucoup de bonnes choses, mais, dans l’un des pays les plus riches du monde, les patrons seront moins bien traités que leurs propres collaborateurs [en matière d’indemnités]. Ce système est profondément injuste. Et une série de petits patrons n’auront droit à rien."

    Le tourisme valaisan, pilier de l’économie du canton, est en première ligne, selon Christophe Darbellay. Les PME aussi. "Sur les 45'000 entreprises annoncées pour le chômage partiel en Suisse, 4200 sont basées en Valais", affirme-t-il. Il estime qu’une marge de manœuvre existe. "J’adresserai demain une lettre à Guy Parmelin pour le féliciter, mais aussi pour dire qu’on peut aller plus loin. Sinon, le canton prendra ses responsabilités pour venir en aide à tous ceux qui ont été oubliés dans le système ou ont été maltraités." Le Conseil d’Etat valaisan a déjà débloqué une aide de 200 millions de francs.

    >> L'interview de Christophe Darbellay dans Forum:

    Les indépendants sont-ils oubliés? Interview de Christophe Darbellay
    Forum - Publié jeudi à 18:00

    >> Ecouter aussi les explications de Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection aux HUG, sur une reprise économique souhaitée au 19 avril:

    Pour Economiesuisse, l'économie doit reprendre le 19 avril: interview de Didier Pittet
    Forum - Publié jeudi à 18:00

  • 18h35

    Utilisation des données des natels: quelles bases légales?

    Sur mandat de la Confédération, Swisscom fournit des données anonymes sur la localisation de téléphones portables. Nos téléphones portables doivent permettre aux autorités de savoir si, dans son ensemble, la population respecte le confinement.

    Concrètement, il s'agirait d'une carte de la Suisse, sur laquelle on verrait la concentration de téléphones portables dans un lieu donné. Cette carte interactive devrait permettre de voir comment ces concentrations de portables évoluent dans le temps, avant et après les restrictions décidées par le Conseil fédéral.

    Si le conseiller fédéral Alain Berset a répété que cette collaboration avec Swisscom ne doit pas servir à surveiller la population, les bases légales de l'exploitation de ces données créent la polémique.

    >> Le débat entre le conseiller national Vincent Maitre (PDC/GE) et Sylvain Métille, avocat spécialisé dans la protection des données:

    Relations entre Swisscom et la Confédération: débat entre Vincent Maitre et Sylvain Métille
    Forum - Publié jeudi à 18:00
     

  • 18h25

    Un site pour recenser les fraudes et abus liés au Covid-19

    L'Institut de lutte contre la criminalité économique (ILCE) de la Haute Ecole Arc Gestion a mis en ligne un site internet permettant de recenser, au niveau national, les cas de fraude et d'abus économique liés à la pandémie de coronavirus. Depuis jeudi, témoins et victimes de tels actes sont invités à communiquer anonymement la situation sur la plateforme www.coronafraud.ch.

    Depuis le début de la crise, les fraudes, cyberarnaques et violations des mesures sont nombreuses. Elles vont de la vente de masques périmés à la collecte de fonds fictive en passant par les cyberattaques contre des hôpitaux, indique jeudi la Haute école Arc Gestion.

    "Contrairement aux arnaques traditionnelles qui utilisent l’appât du gain pour attirer les victimes, les fraudes liées au coronavirus misent sur la crainte de la population, voire même l’instinct de survie, pour démarcher leurs cibles", explique le professeur assistant Olivier Beaudet-Labrecque, cité dans le communiqué.

  • 18h20

    Les parlements cantonaux pourront finalement siéger

    Les parlements cantonaux pourront finalement se réunir pour autant qu'ils respectent les mesures strictes de protection contre le coronavirus. L'Office fédéral de la justice a donné son feu vert, suite à un recours zurichois.

    Le Grand Conseil zurichois se réunira bel et bien lundi prochain dans une grande halle de foire à Zurich-Oerlikon. Cette solution avait dans un premier temps essuyé un refus de la Confédération. Berne estimait que la décision du Conseil fédéral de limiter à cinq le nombre personnes autorisées à se réunir concernait aussi les parlements - en l'occurrence celui du canton de Zurich comptant 180 députés.

  • 17h40

    Genève lance une hotline pour les seniors

    La Ville de Genève déploie son Plan de Solidarité 65+ pour soutenir les personnes âgées isolées ou vulnérables. Une ligne téléphonique gratuite - 0800 22 55 11 - est à leur disposition 7 jours sur 7 de 9h00 à 17h00.

    Ce numéro répond aux seniors ayant besoin d’un soutien concret. Il leur permet de s’inscrire pour bénéficier d’un contact régulier par téléphone avec des collaborateurs de la Ville et de communiquer d’éventuels besoins, indique jeudi la Municipalité dans un communiqué.

    Le Plan Solidarité 65+ permet aussi aux personnes âgées de demander un appui pour les courses. Cette aide est proposée par la Ville dans le cadre d’un partenariat avec la Croix-Rouge genevoise. Les 32’000 personnes âgées de plus de 65 ans domiciliées en Ville de Genève ont été informées par courrier.

  • 17h25

    La Poste réduit les horaires de filiales

    La Poste va réduire les horaires de certaines de ses filiales. Ces dernières semaines, la fréquentation a enregistré une baisse allant jusqu’à 40%. S'y ajoute l’absence pour maladie de certains collaborateurs.

    Quatorze offices de poste restent fermés. Plus de 90 filiales de La Poste ont vu leurs heures d’ouverture modifiées. Dès le week-end prochain, les filiales de Lausanne Dépôt, Basel Annahme, Bern PostParc, Luzern Universität et Zürich Sihlpost resteront fermées le dimanche et les jours fériés.

    Il n’est pas exclu que d’autres adaptations s’imposent selon l’évolution de la situation, précise La Poste dans un communiqué publié jeudi.

  • 17h15

    Neuchâtel débloque 3,6 millions pour les soignants

    Le canton de Neuchâtel débloque un crédit urgent et extraordinaire de 3,6 millions de francs pour participer à une revalorisation des conditions salariales du personnel des institutions de santé, dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19.

    Le Conseil d'Etat entend ainsi marquer de "façon tangible le soutien de la collectivité neuchâteloise aux professionnels des soins", a indiqué jeudi la Chancellerie d'Etat. Ces derniers agissent "dans un contexte hors du commun et avec des contraintes professionnelles et familiales qui se sont durement accrues avec la crise".

    C'est pourquoi le gouvernement a invité les employeurs à accorder, dès le mois d’avril plutôt qu’en décembre, la seconde revalorisation de la grille salariale, convenue entre les partenaires sociaux en 2016. Le crédit urgent et extraordinaire intervient toutefois dans le contexte national de la crise sanitaire.

  • 17h05

    Fête de la musique de Genève annulée en juin

    La 29 édition de la Fête de musique de Genève n’aura pas lieu en juin. La Ville, organisatrice de la manifestation prévue du 19 au 21 juin, avait annoncé ces mesures il y a deux semaines déjà, a relevé la Tribune de Genève jeudi. La mesures était toutefois passée inaperçue dans le flot des décisions d'urgence pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

    Les organisateurs étudient actuellement la possibilité d'un report.

  • 16h40

    Courbe de la hausse des cas "moins raide" à Genève

    Les prémisses des effets de l'effort collectif pour lutter contre le coronavirus apparaissent à Genève. Les cas de contamination et d'hospitalisation sont en hausse, mais la pente est moins raide, selon le service du médecin cantonal.

    Il faut absolument continuer à respecter les mesures de semi-confinement, la distanciation sociale ainsi que les règles d'hygiène, a martelé jeudi Aglaé Tardin, du service du médecin cantonal. Ce sont les seules mesures efficaces: elles sont simples mais pas forcément faciles à appliquer, a-t-elle insisté.

    144 personnes sont rentrées chez elles

    Les chiffres révélés jeudi font état d'un cumul de 1743 cas de Covid-19 (+35 par rapport à mercredi) dans le canton (et de 272 personnes hospitalisées (+14) dont 52 aux soins intensifs (+2). Au total, 21 personnes sont décédées des suites du Covid-19 (+6) et six décès supplémentaires sont très fortement suspects.

    Bonne nouvelle, selon Aglaé Tardin: 144 personnes ont pu quitter l'hôpital. Le canton a aussi reçu des tests de dépistage supplémentaires, ce qui permet d'effectuer à nouveau des tests selon les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

  • 16h25

    Session extraordinaire du Parlement début mai

    Le Parlement fédéral tiendra une session extraordinaire la semaine du 4 mai à Bernexpo, ont décidé jeudi les bureaux des deux Conseils. Le coronavirus ne permet pas aux deux Chambres de siéger en toute sécurité au Palais fédéral.

    Les règles d'hygiène et de distanciation édictées par la Confédération ne peuvent en effet pas être suivies au Palais fédéral, a expliqué la présidente du Conseil national Isabelle Moret (PLR/VD). "La période exige de tous un effort de longue haleine".

    Forte d’une trentaine de membres, une alliance interpartis du Conseil des Etats avait appelé à une session extraordinaire mercredi. L'objectif étant d’aborder le thème du coronavirus et de se concentrer notamment sur les propositions du Conseil fédéral ou des commissions consacrées à la crise.

    >> Les précisions dans l'émission Forum, avec la réaction du conseiller national Vincent Maitre (PDC/GE):

    Le Parlement va siéger début mai à Bernexpo.
    Bernexpo groupe
    Forum - Publié jeudi à 18:02

    >> Les explications du 19h30:

    Les deux bureaux du Parlement ont annoncé une semaine de séance extraordinaire dès le 4 mai à Bernexpo.
    19h30 - Publié jeudi à 19:30

    >> Lire aussi: Le Parlement en session extraordinaire à Bernexpo au mois de mai

  • 16h20

    Passe-temps pour Romands confinés

    Défis techniques par vidéo, recherche virtuelle de morilles, étude de la Bible en ligne: en cette période de confinement, les propositions de passe-temps sont légion en Suisse romande. Petit survol en collaboration avec les bureaux régionaux de Keystone-ATS.

    Chaque jour à 16h00, les ingénieurs Romain Roduit et Amélie Guex animent des "techno goûters pour curieux et curieuses confinés" sur la chaîne Youtube de la HES-SO Valais. Les enfants entre 8 et 12 ans représentent le coeur de cible de ces techno goûters, où il s'agit de proposer des défis techniques que tout le monde peut faire sans matériel.

    Recherche virtuelle de morilles

    Dans le canton de Neuchâtel, la Ville de La Chaux-de-Fonds propose notamment un atelier de recherche virtuelle de morilles sur un coin de terrain ou un atelier de fabrication de banderoles pour remercier les personnes au front (santé, sécurité, alimentaire, nettoyage, logistique). Elle invite aussi les grands-parents, les oncles et tantes ou les conteurs à raconter une histoire ou un souvenir par téléphone ou WhatsApp vidéo aux enfants de leur entourage.

    Des professeurs d'éducation physique se sont aussi mobilisés et envoient depuis lundi un défi par jour à leurs élèves, via une vidéo.

    Dans la Métropole horlogère toujours, le Musée international d'horlogerie (MIH) va proposer dans les prochains jours un quizz sur Facebook relatif à l'histoire de l'horlogerie et des collections. A Neuchâtel, le Muséum d'histoire naturelle offre chaque jour, via sa page Facebook et et son compte Instagram, un clin d'oeil et quelques activités. Quant à l'hebdomadaire du chef-lieu "Vivre la Ville", il occupe les familles et en particulier les enfants avec un concours de dessins et des jeux, dont un jeu de l’oie "spécial virus".

    Peindre comme Borgeaud

    A Lausanne, le Musée cantonal des Beaux-Arts, qui a ouvert ses portes l'an dernier, propose chaque lundi matin une activité à réaliser chez soi, puis à partager sur le site du musée. Il s'agit cette semaine de reproduire en photographie, avec son environnement immédiat, une peinture de Marius Borgeaud datant de 1922. De plus, l'institution présente chaque jour une oeuvre de sa collection, avec des éléments de contexte et des pistes d'approfondissement.

    Jusqu'à Pâques, l'Office protestant de formation, qui forme les pasteurs de Suisse romande, met chaque semaine en ligne un cours gratuit. Il permet d'étudier la Bible à la maison, à son rythme. Une manière de pallier la suppression des formes habituelles de vie spirituelle, comme les cultes et les rencontres bibliques.

  • 16h00

    Net recul de la circulation

    La circulation a nettement diminué en Suisse depuis le début de la crise. Par rapport aux chiffres habituels, la fréquentation n'est plus que d'environ 60 à 70% sur les routes suisses, montrent les statistiques de l'Office fédéral des routes.

    Le recul concerne tous les tronçons, et plus significativement les autoroutes. C'est le cas par exemple dans le canton de Vaud sur l'A1 entre Morges et Ecublens. Le 3 mars, on dénombrait un trafic total de 96'000 véhicules sur ce secteur. Mardi, ils n'étaient plus que 34'250, soit une diminution de 65%.

    Les routes sont particulièrement désertées les samedi et dimanche, précise l'OFROU. Le week-end dernier, il y avait deux fois moins de véhicules que d'habitude sur les routes du pays.

    Le trafic pour quitter la Suisse s'est aussi massivement réduit. Les routes vers la France, l'Allemagne et l'Autriche n'accueillent plus que 25 à 30% de la fréquentation habituelle. En direction de l'Italie, cela tombe à 10 à 20%.

    Selon les chiffres de l'OFROU, le transit alpin a également plongé. Sur l'axe du San Bernardino (autoroute A13) ou au tunnel du Gothard (A2), la circulation a chuté de 60 à 80%.

  • 15h50

    Solidarité avec les seniors

    Les élans de solidarité spontanés émergent un peu partout, notamment pour venir en aide aux personnes à risque, à savoir celles qui sont âgées de plus de 65 ans ou celles déjà atteintes dans leur santé.

    Les Municipalités s'organisent également. Ainsi, à Yverdon-les-Bains, les employés de l'administration se sont mués en livreur.

    >> Le reportage du 12h45:

    Des employés de la ville pour aider les seniors à Yverdon
    12h45 - Publié jeudi à 12:45

  • 15h30

    Premier décès à Schwyz

    Le canton de Schwyz a enregistré son premier décès à cause du coronavirus. Il s'agit d'un homme de 79 ans qui a perdu la vie dans un hôpital hors du canton, a indiqué jeudi le département de l'Intérieur du canton.

  • 15h15

    Arrestations pour vente de masques au prix multiplié

    La crise du coronavirus suscite des vocations malhonnêtes de revendeurs de masques de protection en ligne. Trois personnes ont été arrêtées en Suisse alémanique ces derniers jours. Leur offre atteignait plusieurs dizaines de fois le prix de base réel du masque.

    Dernier cas en date, la police a arrêté mercredi une jeune Suissesse de 21 ans. Son annonce en ligne proposait des masques de protection à un prix multiplié par 20: des lots de dix masques pour 100 francs, alors que le prix de base du masque est de 50 centimes.

  • 15h05

    Art Basel reporté en septembre

    Art Basel, une des plus grandes foires d'art contemporain au monde, qui se tient chaque année en juin à Bâle, en Suisse, a annoncé le report de son édition 2020 à septembre.

    En concertation avec les galeries, collectionneurs et différents partenaires de l'événement, les organisateurs, qui avaient déjà dû suspendre la version du salon à Hong Kong prévue en mars, ont décidé de reporter l'événement et de le fixer du 17 au 20 septembre, ont-ils indiqué dans un communiqué. Les journées réservées aux grands collectionneurs, qui viennent habituellement se bousculer pour faire leurs achats avant que la foire n'ouvre officiellement ses portes, se tiendront les 15 et 16 septembre.

  • 14h50

    Le Verbier Festival annulé

    Le coronavirus aura eu raison du Verbier Festival, qui devait se dérouler du 17 juillet au 2 août 2020. Il s'agit de préserver les artistes et les mélomanes du monde entier, a indiqué la direction du festival dans un communiqué.

    "En 26 ans, le Verbier Festival a su créer une véritable communauté internationale et intergénérationnelle. Les circonstances actuelles représenteraient un trop grand risque vis-à-vis des artistes, musiciens en formation et mélomanes du monde entier qui nous rejoignent chaque été", a déclaré Martin Engström, fondateur et directeur du Verbier Festival.

    L'annulation aura des répercussions financières pour les artistes, mais aussi pour la région de Verbier et les équipes temporaires qui rejoignent le festival chaque été. "Nous compatissons profondément avec chacun d’entre eux".

    >> Lire aussi: Les festivals de musique de l'été commencent à annuler à leur tour

  • 14h30

    Un engagement croissant de l'armée

    "Concernant l'armée, l'engagement se déroule avec une intensité croissante", a déclaré Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations, qui a ajouté que l'armée avait dû mobiliser de nouvelles troupes. Une compagnie est entrée en service jeudi et trois autres le seront samedi.

    Toutes les personnes en service long sanitaire, à savoir des jeunes qui avaient choisi de faire l'armée en bloc dans les années précédentes (jusqu'en 2016), ont aussi été rappelées. "Nous en avons la possibilité, et surtout nous en avons le besoin." Ils rentrent en civil et doivent être instruits et entraînés.

    Raynald Droz a souligné que beaucoup de jeunes avaient répondu très rapidement, saluant une responsabilisation très grande de leur part, mais aussi le rôle des employeurs et des familles.

    >> La déclaration de Raynald Droz devant la presse:

    cp_droz
    RTS Info - Publié jeudi à 14:48

  • 14h20

    5500 personnes de la protection civile engagées

    Christoph Flury, vice-directeur de l'Office fédéral de la protection civile, a lui précisé que 5500 personnes de la protection civile sont actuellement engagées dans le pays et que d'autres ont reçu des annonces pour qu'elles soient prêtes immédiatement. "Les cantons nous demandent beaucoup d'aide, en particulier dans le domaine de la santé", a-t-il indiqué. Il s'agit donc essentiellement de décharger le personnel de santé, de distribuer des repas, de véhiculer du personnel ou du matériel.

    Pour l'heure, la protection civile se concentre essentiellement sur le Tessin et les cantons romands, mais des personnes sont engagées dans tout le pays.

    Il est obligatoire de répondre aux convocations, sauf pour les personnes assurant des services essentiels parce qu'elles travaillent dans le secteur de la santé ou de l'alimentation, a encore précisé Christoph Flury.

    >> >> La déclaration de Christoph Flury devant la presse:

    Christoph Flury, vice-directeur de l'Office fédéral de la protection civile
    RTS Info - Publié jeudi à 14:35
     

  • 14h10

    Rapatriement de 1400 personnes

    Au total, quelque 1400 personnes auront pu être ramenées en Suisse dans le cadre de la plus grande opération de rapatriement jamais organisée par la Confédération, a indiqué devant la presse Johannes Matyassi, chef de la division consulaire du DFAE.

    Quatre avions rapatriant des Helvètes de l'étranger sont déjà arrivés en Suisse et un cinquième est attendu.

    Pendant les semaines à venir, la Confédération planifie plusieurs dizaines de vols à destination notamment de l'Amérique latine, de l'Asie et de l'Afrique. Il s'agit notamment de Santiago, Manille, Buenos Aires, Sydney, Ventiane et Bangkok.

    Selon Johannes Matyassi, d'ici au 4 avril, 3500 personnes devraient avoir été rapatriées.

    Pour l'heure, le DFAE a connaissance de plusieurs Suisses ayant contracté la maladie à l'étranger et d'un décès.

  • 14h00

    Conférence de presse de l'OFSP

    En préambule de la conférence de presse, Daniel Koch, de la division des maladies transmissibles de l'OFSP, déclare qu'on lui a demandé de réexpliquer le fonctionnement de la récolte des données via les téléphones portables.

    "Le Conseil fédéral a pris des mesures strictes qui ont un impact important sur la vie quotidienne des citoyens et il s'agit de savoir si ces mesures ont un effet sur la mobilité des gens.", a expliqué Daniel Koch. Il a donc été décidé de demander à Swisscom s'il est possible de faire une analyse "rétrospective, historique", pour savoir comment les portables bougent dans le pays, seulement dans les places publiques. "Ce n'est pas quelque chose qui s'effectue en temps réel, mais seulement dans le passé", a-t-il ajouté.

    Pour Daniel Koch, ce procédé vise seulement à obtenir une image de la mobilité des gens, mais rien d'autre. "Ce n'est pas une surveillance, c'est comme si l'on regardait une carte d'il y a quelques jours, au maximum 24 heures en arrière. C'est impossible de tracer quelque chose et de décider des actions immédiates." Et ces données sont totalement anonymisées, a-t-il conclu avant de rappeler les chiffres des nouveaux cas et et des nouveaux décès.

    >> La déclaration de Daniel Koch devant la presse:

    CP_KOCH
    RTS Info - Publié jeudi à 14:19

  • 13h50

    Un ralentissement brutal du trafic à Cointrin

    A l'aéroport de Genève, le hall des départs est quasiment désert tandis que quelques passagers déambulent encore aux arrivées.

    Easyjet, qui représente 40% des parts de marché de l'aéroport, a décidé de clouer au sol ses quatorze appareils en début de semaine. Désormais, seule une dizaine de compagnies maintiennent une liaison avec la ville du bout du Léman. "Nous avons encore quelques vols, très peu il est vrai, qui permettent aux dernières personnes de rentrer dans leur pays", explique André Schneider, directeur général de l'aéroport.

    Conséquence, seuls 10 aiguilleurs du ciel travaillent encore chaque jour dans la tour de contrôle, contre 21 en temps normal. Pour l’instant, il n'est cependant pas question de fermer l'aéroport en raison de son rôle crucial dans la gestion de cette crise sanitaire. "Le fret augmente de manière relativement marquée tandis que les vols d'Etat et les vols médicaux se poursuivent. A Genève, la Rega est aussi présente", précise Pascal Hochstrasser, responsable de la tour de contrôle.

    Face au défi économique que représente cette importante baisse de l'activité, l'aéroport peut compter sur le soutien du canton.

    >> Les précisions du 12h45:

    L'aéroport de Genève presque à l'arrêt
    12h45 - Publié jeudi à 12:45

  • 13h40

    Chômage partiel chez Adecco

    Adecco est lui aussi frappé par les conséquences économiques du coronavirus. Interrogée jeudi par AWP, une porte-parole du numéro un mondial en placement de personnel a déclaré que le chômage partiel serait introduit en son sein dans certaines régions de Suisse.

    Mais le groupe zurichois n'est pas encore en mesure de donner une estimation précise sur le nombre de collaborateurs qui seront touchés parmi ses 650 employés fixes.

    Dans certains secteurs il y a beaucoup de travail. "Nous avons reçu un grand nombre de demandes pour du personnel temporaire dans le médical, l'agroalimentaire, le commerce en ligne et dans certains cas l'industrie", a précisé la porte-parole du groupe en Suisse.

  • 13h30

    Les demandeurs d'asiles vulnérables face au virus

    Promiscuité et espaces bondés sont le quotidien des centres fédéraux qui accueillent les requérants et requérantes d’asile. Dans ces conditions, il est difficile d’appliquer les mesures de limitation de rassemblement et d'éloignement.

    Des dispositions ont été prises, mais resteraient insuffisantes. Depuis plusieurs jours, des courriers anonymes dénoncent des manquements dans le centre de Boudry (NE).

    Par ailleurs, les auditions de réfugiés et réfugiées sont également problématiques, alerte l’organisation suisse d’aide aux réfugiés, et ne permettent plus de garantir des procédures équitables.

    Là encore, des dispositions ont été prises le temps de trouver des solutions. Actuellement, la Suisse compte une dizaine de cas de Covid-19 dans les centres pour requérants d'asile.

    >> Plus d'informations : La promiscuité dans les centres fédéraux met en danger les requérants d'asile

  • 13h20

    Le Valais débloque 200 millions pour les entreprises

    Le Conseil d'Etat valaisan a présenté jeudi une série de mesures pour atténuer les conséquences économiques du coronavirus. Un paquet de plus de 200 millions de francs doit permettre de soutenir les entreprises. Une aide d'urgence pour les indépendants est à l'étude.

    L'Etat du Valais va ainsi cautionner l'octroi de prêts bancaires via son Centre de cautionnement et de financement (CCF). Le canton a négocié avec les banques un taux d 'intérêt s'élevant au maximum à 1% durant 24 mois, et aucun frais en lien avec le cautionnement ne sera facturé durant cette période, a expliqué le conseiller d'Etat Christophe Darbellay.

    Les possibilités actuelles d'engagement cantonal s'élèvent à 105 millions de francs. A cela s'ajoutent une série de mesures pour un montant de quelque 75 millions de francs. Il s'agit de recettes auxquelles le canton renonce pour l'heure.

  • 13h10

    Comment le Covid-19 bouscule notre manière de consommer

    Comment et pourquoi la crise majeure que nous sommes en train de traverser est en train de faire évoluer à nouveau notre consommation, mais également le rapport que nous entretenons avec la société dans laquelle nous vivons? En cette période de confinement, un des derniers lieux à réunir les gens est le supermarché. On y fait ses courses, mais plus comme avant.

    Pour l'anthropologue Fanny Parise, on est entrés dans une approche beaucoup plus rationnelle et fonctionnaliste. "On y va un petit peu par contrainte", souligne-t-elle dans le 12h30. "C'était un lieu qui nous prenait du temps (…) Or aujourd'hui, en période de crise du Covid-19 et de confinement, c'est devenu un des seuls lieux où on peut nouer des interactions sociales, où on peut sortir de chez soi et on peut continuer à être un animal social, en quelque sorte."

    Mais "on se rend compte qu'il y a différentes stratégies de consommation qui sont développées dans ces supermarchés", précise cette experte de la consommation. "Il y a la volonté d'aller vite pour pouvoir se protéger à nouveau au sein de son domicile en achetant des produits de première nécessité ou des produits jugés cohérents avec la crise qu'on vit actuellement. Mais on va quand même passer un peu de temps dans le supermarché car cela va être la seule sortie de la journée ou de la semaine pour certaines personnes".

    >> Ecouter l'interview complète de Fanny Parise

    Le supermarché est l'un des derniers lieux où l'on se croise... de loin.
    Alexandra Wey - Keystone
    L'invité du 12h30 - Publié jeudi à 12:52

    Fanny Parise vient de lancer une étude pour voir comment les citoyens vont percevoir et réorganiser leur vie de consommateurs durant la période de confinement actuelle. Vous pouvez participer à l'étude Consovid-19 en cliquant ici.

  • 12h30

    Nouveau bilan de l'OSFP

    L'épidémie de Covid-19 continue sa progression soutenue en Suisse. Un millier de cas supplémentaires ont été annoncés jeudi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), portant le total 10’714 cas positifs. 161 personnes sont décédées des suites de la maladie.

    "Actuellement, 10’714 cas ont été testés positifs, soit 1002 de plus qu'hier", indique l'OFSP jeudi dans un communiqué. A ce jour, 91'400 tests ont été effectués, dont 14% étaient positifs.

    Selon les chiffres du site corona-data.ch, qui agrège les données des cantons, 11'140 personnes ont été testées positives et 164 personnes sont décédées en Suisse. C'est le canton de Vaud qui compte le plus grand nombre de cas (2234).

    >> Voir aussi: Le coronavirus en chiffres et en cartes

    CHIFFRES SUISSES

    Cas en Suisse selon les données cantonales (le 26 mars à 12h00): 11'140 personnes

    Décès selon les données cantonales (le 26 mars à 12h00): 164

     

    Explications: les chiffres suisses donnés sur ces graphiques sont la compilation des données des cantons faite par le site corona-data.ch. Ils peuvent diverger de ceux communiqués par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui se basent uniquement sur les déclarations reçues et saisies jusqu’au matin.

  • 12h25

    Ecole à la maison: les enseignants romands veulent une meilleure coordination

    L'école à la maison soulève de nombreux problèmes. Le Syndicat des enseignants romands (SER) appelle les autorités à une meilleure coordination pour que toutes les familles puissent mettre en oeuvre correctement l'enseignement à distance imposé suite à la crise du coronavirus.

    Serveurs surchargés, manque de matériel informatique, mauvaise connexion internet, difficultés à gérer l'enseignement des enfants en même temps que le télétravail, manque d'espace dans les logements, coûts supplémentaires, communications officielles tardives: la liste des doléances est longue.

    S'il considère la période allant jusqu'aux vacances de Pâques comme une phase de transition, le SER demande que les autorités cantonales se coordonnent avec les associations professionnelles si la situation devait perdurer après le 4 avril. Il énumère une série de mesures à prendre pour que l'égalité des chances et la gratuité de l'école publique soient respectées.

    Concilier travail scolaire et vie de famille

    Un cadre horaire journalier ou hebdomadaire adapté doit être défini, à ses yeux. Le nombre d'heures d'activité doit notamment être restreint pour permettre aux familles de concilier les activités professionnelles, le suivi du travail scolaire et la vie familiale.

    Les plates-formes d'échanges cantonales doivent être ouvertes à tous les enseignants pour qu'ils puissent aller y puiser si nécessaire. Leur créativité et leur professionnalisme doivent aussi être pris en compte pour proposer des activités de consolidation et de révision.

    Les parents doivent quant à eux être informés des normes conseillées concernant le temps de présence des enfants devant les écrans. En raison du cumul des activités scolaires et de loisirs, celui-ci est souvent dépassé. Des règles claires doivent par ailleurs être établies concernant l'évaluation, les examens et les transitions.

    >> Ecouter le sujet du 12h30:

    Coronavirus, écoles fermées et confinement des enfants à la maison.
    IgorVetushko - Depositphotos
    Le 12h30 - Publié jeudi à 12:30

    >> Ecouter aussi l'interview de Samuel Rohrbach du syndicat des enseignants:

    Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands.
    Laurent Gilliéron - Keystone
    Le 12h30 - Publié jeudi à 12:31
     

  • 12h15

    Un geste de Bienne pour maintenir le tissu social

    La Ville de Bienne prend des mesures pour atténuer les répercussions du Covid-19 sur le sport et la culture. Elle a ainsi décidé de verser les aides financières convenues même si les partenaires n'ont pas pu fournir les prestations attendues en raison de la pandémie.

    L'objectif est de conserver le dynamisme culturel, sportif et social qui s'est développé ces dernières années à Bienne et qui est indispensable pour se relever de la crise, a souligné jeudi le Conseil municipal. Pour les autorités, il faut éviter que les manifestations culturelles et sportives ne s'écroulent.

    Comme d'autres communes avant elle, la Ville de Bienne a aussi pris des mesures pour soulager financièrement les entreprises et les particuliers. Le Conseil municipal va accorder un délai de paiement pour les loyers et fermage des locaux commerciaux appartenant à la Ville pour les mois d'avril, mai et juin. La Ville appliquera aussi un blocage des rappels pour les factures qui lui sont dues.

  • 12h00

    Contrôle des entreprises à Neuchâtel

    Le canton de Neuchâtel renforce les contrôles sur les lieux de travail pour faire respecter les normes sanitaires contre la propagation du Covid-19. Les entreprises ne se mettant pas en conformité seront temporairement fermées.

    Le Service de l’emploi est intervenu à près de 120 reprises ces derniers jours auprès de sociétés ne respectant pas pleinement les règles, a indiqué jeudi le Conseil d'Etat. Dans chaque situation, des solutions permettant la poursuite de l’activité dans le respect de la sécurité des employés ont été trouvées et mises en oeuvre.

    La police neuchâteloise appuie par ailleurs le Service de l’emploi dans sa mission, précise le communiqué. Le Conseil d'Etat rappelle que l’activité économique doit se poursuivre dans les secteurs où elle est possible, avec l'application impérative des exigences sanitaires dans toutes les situations.

  • 11h55

    Les pharmacies débordées par les demandes de livraisons

    La demande pour la livraison de médicaments à domicile a explosé depuis les restrictions de sortie liées au Covid-19.

    Pour répondre à la demande, les pharmaciens du canton de Vaud ont lancé la semaine dernière un appel auprès des communes. Et plusieurs d'entre-elles ont accepté de leur prêter main forte.

    Une employée de pahrmacie colle des codes-barres sur des produits.
    Gaëtan Bally - Keystone
    La Matinale - Publié jeudi à 06:00

  • 11h50

    Genève organise son soutien aux livraisons à domicile

    L'Etat de Genève, qui aide le secteur de la restauration à développer son offre sur Internet depuis la semaine dernière, étend ce soutien à l'ensemble des commerces genevois. Les professionnels du transport sont associés à ce processus.

    Le Département du développement économique (DDE) a initié un processus de numérisation accélérée des commerces et des restaurants genevois. Il l'a fait de manière immédiate et à grande échelle, afin d’assurer l’approvisionnement de la population, indique-t-il jeudi.

    Ces mesures d'urgence temporaires font l'objet d'une convention entre les différentes parties prenantes et l'Etat. L'Etat a débloqué 100'000 francs pour accompagner dans l'urgence les restaurateurs souhaitant intégrer leur offre à des sites genevois de livraison à domicile.

    L'objectif est de préserver l’outil de travail des acteurs de la branche et ses emplois, tout en garantissant l'approvisionnement de la population genevoise.

  • 11h45

    Arrestation pour revente de masques au prix fort

    La police a arrêté à Zurich une jeune femme de 21 ans qui revendait en ligne des masques de protection pour un prix 20 fois plus élevé que le prix de base. La semaine dernière, la police zurichoise avait arrêté un jeune homme pour avoir revendu des masques de protection en multipliant leur prix par 80.

    En pleine crise de coronavirus, la forte demande de masques de protection suscite des intentions malhonnêtes. La police cantonale zurichoise a de nouveau découvert cette semaine une annonce en ligne proposant des masques de protection à des prix multipliés: celle-ci proposait des lots de dix masques pour 100 francs, alors que le prix de base d'un masque est de 50 centimes.

    Se faisant passer pour un acheteur, un policier en civil a fixé un rendez-vous mercredi soir avec la jeune Suissesse à Zurich-Altstetten. Sur place, cette dernière lui a répété son offre oralement. Le policier l'a aussitôt arrêtée et emmenée au poste.

  • 11h35

    231 Suisses rapatriés du Pérou

    La Suisse a rapatrié jeudi 288 personnes en provenance du Pérou. Le quatrième avion affrété par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s'est posé dans la matinée à Zurich.

    L'appareil transportait 231 Suisses, 56 personnes vivant en Suisse, ainsi que deux passagers vivant dans d'autres pays européens, indique le DFAE sur sa page internet consacrée au coronavirus.

    Au total, près de 800 personnes ont pu être ramenées en Suisse dans le cadre de la plus grande opération de rapatriement jamais organisée par la Confédération. Ces derniers jours, trois vols sont arrivés de San José (Costa Rica), Casablanca (Maroc) et Bogota (Colombie).

    Pendant les semaines à venir, la Confédération planifie plusieurs dizaines de vols à destination notamment de l'Amérique latine, de l'Asie et de l'Afrique. Jeudi, une liaison est prévue pour Dakar, au Sénégal, samedi une autre pour Santiago du Chili.

    Des milliers de Suisses se trouvent actuellement à l'étranger. Quelque 17'000 personnes se sont enregistrées sur l'application Travel Admin

  • 11h20

    Les médecins inquiets du statut de la télémédecine

    En période de confinement, les médecins multiplient les consultations à distance: ils répondent aux questions, posent des diagnostics ou conduisent des séances de psychothérapie en vidéoconférence.

    Mais aujourd'hui, la télémédecine n'est pas officiellement reconnue, et donc impossible à facturer. Rien n'est prévu dans le cadre de l'assurance obligatoire pour les consultations en ligne.

    Les médecins s'inquiètent donc de devoir travailler gratuitement. Pour Michel Matter, médecin et vice-président de la FMH, les séances de télémédecine doivent être facturées comme des consultations classiques. "Il faut que le temps consacré normalement physiquement au patient puisse être facturé sous forme de télémédecine", explique-t-il, "c'est essentiel !"

    L'OFSP a été interpellé sur le sujet et doit encore donner sa réponse.

    Un agent de la hotline MedGate (image d'illustration).
    Georgios Kefalas - Keystone
    La Matinale - Publié jeudi à 06:00

  • 11h10

    Le Montreux Jazz repousse la présentation de son programme

    Initialement prévue aujourd'hui et compte tenu de la situation actuelle, la présentation de l'affiche du 54e Montreux Jazz est repoussée à une date ultérieure, annoncent dans un communiqué les organisateurs.

    La tenue du festival, qui doit se dérouler du 3 au 18 juillet prochain, n'est pas compromise pour l'instant, indique la direction.

    Durant cette période particulière, le Montreux Jazz Festival offre un peu de "sa magie à la maison" et propose 50 concerts gratuits en streaming.

  • 11h00

    Sept nouveaux décès au Tessin, trois à Bâle

    Sept personnes sont décédées dans les dernières 24 heures de la maladie pulmonaire Covid-19 au Tessin. Et 47 nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés, ont annoncé jeudi les autorités.

    De mardi à mercredi, le nombre de personnes infectées avait augmenté de 143 et le nombre de nouveaux décès était de sept.

    Au total, le Tessin dénombrait jeudi matin 1401 personnes infectées et 67 décès.

    Trois décès à Bâle

    Bâle-Ville a enregistré mercredi quatre décès supplémentaires à cause du coronavirus. Le bilan est désormais de douze morts dans le canton.

    Les quatre nouvelles victimes sont trois hommes et une femme âgés de 71 à 93 ans, a indiqué jeudi le département cantonal de la santé. Les quatre personnes souffraient d'autres maladies.

  • 10h55

    Check-up: la durée de vie du Coronavirus

    Trois jours sur le plastique, 3 heures dans l'air, etc. On a à peu près tout vu, tout entendu sur la durée de vie du Coronavirus. On démêle le vrai du faux dans #CheckUp!

    A voir aussi sur la page FB de Mise au Point

  • 10h50

    Une plate-forme pour soutenir les commerçants locaux

    La Vaudoise et le Groupe Mutuel apportent leur soutien à l'économie locale en cette période de coronavirus. Les deux assureurs se sont associés au spécialiste de la vente en ligne QoQa pour proposer des bons majorés chez des commerçants.

    En vente sur la nouvelle plate-forme DireQt, ces bons sont majorés de 30% (10% pour le client, 20% pour le commerçant), expliquent jeudi la Vaudoise et le Groupe Mutuel. Ils donnent l'exemple d'un bon acheté 90 francs chez un boulanger: le client bénéfice en réalité d'un bon de 100 francs et le boulanger touche 120 francs.

    La participation financière de la Vaudoise et du Groupe Mutuel s'élève à deux millions de francs répartis à part égale entre les deux sociétés.

  • 10h40

    Plus de TGV entre la Suisse et Paris

    Les TGV Lyria ne circuleront plus entre la Suisse et Paris à partir de samedi. Les deux dernières liaisons encore en activité, au départ de Genève et Bâle, sont interrompues pour cause de coronavirus.

    "Suite aux dernières mesures gouvernementales, la circulation ferroviaire entre la France et la Suisse est suspendue à partir du samedi 28 mars", écrit Lyria sur son site internet. Lyria avait déjà suspendu quasiment toute son activité depuis la mi-mars.

    La SNCF, l'actionnaire principal de Lyria avec les CFF, a annoncé mercredi encore réduire son offre pour passer de 90 à 40 TGV par jour au niveau national.

  • 10h10

    Les travailleurs vulnérables pourraient retourner au boulot

    Ils souffrent de diabète, d’hypertension artérielle ou encore de maladies respiratoires chroniques: les travailleurs dits vulnérables devaient en théorie rester à la maison. Mais ce qui semblait une évidence ne l’est plus depuis vendredi dernier et la modification de l'ordonnance sur le coronavirus du Conseil fédéral.

    Une entreprise peut désormais faire travailler des personnes à risque dans ses locaux sous deux conditions: que le télétravail soit impossible et que le lieu de travail offre une protection suffisante. Cette décision fait débat...

    >> Ecouter le reportage de La Matinale:

    La protection des travailleurs à la santé vulnérable en question avec la crise du coronavirus.
    Alexandra Wey - Keystone
    La Matinale - Publié jeudi à 07:33

  • 9h45

    Les personnes en situation précaire passent sous le radar

    Le message est connu: "Restez à la maison!" pour empêcher la propagation du coronavirus. Mais certains n'ont pas de maison. Ces personnes en situation précaire, sans domicile fixe notamment, passent actuellement sous le radar.

    Dortoirs et centres d'accueil sont parfois fermés. D'autres, comme la ville de Genève, adaptent les structures d'accueil et en ouvrent des supplémentaires.

    Il n'est toutefois pas facile pour les travailleurs sociaux de leur venir en aide.

    >> Ecouter le reportage diffusé ce matin dans La Matinale:

    A Genève, des bénévoles du Jardin de Montbrillant de la fondation Carrefour rue  préparent des sandwiches pour offrir aux sans-abri.
    Martial Trezzini - Keystone
    La Matinale - Publié jeudi à 07:24
     

  • 9h00

    "Des entreprises sont passées entre les mailles du filet"

    Depuis 8h00 ce matin, les PME peuvent obtenir des crédits de leur banque, cautionnés par la Confédération. Le Conseil fédéral a adopté mercredi cette ordonnance visant à aider les entreprises helvétiques en matière de liquidités au moins jusqu'au 19 avril.

    Invitée dans La Matinale, la directrice de la Chambre vaudoise de commerce et de l'industrie (CVCI), Claudine Amstein, salue les décisions rapides de Berne: "Le partenariat entre les banques et le Conseil fédéral ne règle pas tout, mais permet de donner des perspectives et trouver des solutions pour les entreprises".

    Quelles seront précisément les PME qui vont avoir recours à ces crédits? "Il y a d'abord toutes les entreprises qui ont dû cesser leurs activités, mais aussi toutes celles qui ont des problèmes de trésorerie immédiat, qui ne vont pas arriver à payer les factures. Pour les entreprises, cette solution est une bouteille d'oxygène pour tenir sur la durée", explique Claudine Amstein.

    En sollicitant un crédit, de nombreux patrons craignent le surendettement. "Avec le taux à 0%, remboursable sur cinq ans, tout est fait pour permettre à l'économie de redémarrer au moment où elle devra le faire. Ce qu'on veut, c'est éviter les faillites", argumente la directrice de la CVCI.

    Entreprises passées entre les mailles du filet

    Toutes les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne avec ces mesures. Certaines d'entre-elles n'ont pas été obligées de fermer, mais se retrouvent sans clients et sans commandes, livrées à elles-mêmes. Elles ne pourraient théoriquement pas prétendre aux crédits bancaires soutenus par la Confédération. "Certaines situations sont passées entre les mailles du filet, regrette Claudine Amstein. Mais elles sont connues de notre association et nous travaillons à les remonter. Guy Parmelin a dit hier qu'il avait conscience de ça. Il n'empêche que ça crée beaucoup d'angoisses pour les personnes concernées".

    Le Conseil fédéral a débloqué une aide de 42 milliards de francs pour l'économie. Est-ce suffisant pour la CVCI? "On va aller étape par étape. Le gouvernement a parlé d'un marathon, c'est le bon terme. Mais si tout s'arrêtait, on serait dans une situation extrêmement difficile", conclut Claudine Amstein.

    >> Ecouter l'interview de Claudine Amstein dans La Matinale:

    Claudine Amstein, directrice de la Chambre vaudoise de Commerce et de l'Industrie.
    Laurent Gillieron - Keystone
    L'invité-e de La Matinale - Publié jeudi à 07:33
     

  • 8h30

    Décision jeudi pour la session parlementaire extraordinaire

    Les Chambres fédérales veulent se réunir en session extraordinaire. C'est ce que demande 28 parlementaires. La Conférence de coordination composée des Bureaux des deux conseils siégera jeudi pour en arrêter la date.

    "Nous sommes dans une situation exceptionnelle, avec un mode de fonctionnement exceptionnel", a rappelé Isabelle Moret, présidente du Conseil national sur les ondes de la RTS. Mais le Parlement conserve son rôle de haute surveillance sur le Conseil fédéral et celui d'approuver les décisions du gouvernement.

    Des propos corroborés dans La Matinale par le conseiller national Roger Nordmann, président du groupe socialiste aux chambres fédérales, pour qui cette crise ne doit pas mettre "hors service la démocratie". Et d'ajouter: "Il y a des aspects sur les ordonnances d'urgence qui doivent être discutés. Il faut aussi réfléchir au futur, à la sortie de crise. C'est d'ailleurs le Conseil fédéral qui a demandé une session extraordinaire". Car le plénum devra encore donner son feu vert a posteriori à ces décisions, raison pour laquelle le Parlement réfléchit à une solution pour se réunir à Berne.

    Mais à l'heure où l'on demande à la population de garder ses distances, les parlementaires ne pourraient-ils pas attendre pour se réunir? "Dans le Palais fédéral, nous sommes les uns sur les autres. C'est pour cela que nous cherchons un lieu adapté où nous pourrions respecter les recommandations du Conseil fédéral et la distance sociale", explique le Vaudois.

    Pour justifier cette session, Roger Nordmann rappelle en outre que dans beaucoup de pays étranger, la démocratie ne s'est pas arrêtée. "Le Parlement a la compétence financière et celle d'édicter des ordonnances. Pour ces aspects, il est nécessaire que le législatif puisse siéger", argue le socialiste.

    Le Parlement est-il alors à l'arrêt complet actuellement? "Pour le moment, il n'y a même pas de commissions. Seule la délégation des commissions de gestion fonctionne. Sinon, il n'y a pas eu de séances d'organes du Parlement. Au niveau des partis, il y a eu plusieurs séances par vidéoconférences. Formellement, les séances de commissions peuvent être faites par visioconférences, ce qui n'est pas le cas pour les séances de plénum", conclut Roger Nordmann.

    >> Ecouter l'interview de Roger Nordmann dans La Matinale:

    Roger Nordmann, conseiller national (PS-VD).
    RTS
    La Matinale - Publié jeudi à 07:17

  • 7h30

    Le co-watching débarque sur Instagram

    La pandémie de Coronavirus booste l’innovation des réseaux sociaux. Après avoir mis en place des outils de validation pour lutter contre les fakes news sur le Covid-19, les géants américains proposent désormais en cette période d’isolement du partage en direct de contenu. Bref, se divertir ensemble et en temps réel en regardant la même chose.

    C'est le cas de la filiale de Facebook, Instagram. La dernière mise à jour permet en effet de regarder des photos ou des vidéos ensemble et en direct, via les appels vidéo de sa messagerie. C'est le Co-Watching. Regarder ensemble.

    Concrètement, durant un vidéo chat, les participants peuvent tous visionner la même vidéo et la commenter comme s'ils étaient sur le même canapé.

    Pour regarder ensemble des films ou des séries sur Netflix, il faut cependant un peu de technique. Tous les participants doivent avoir le navigateur Chrome, un abonnement Netflix et l’extension "Netflix party". L'organisateur partage un lien. Tous les invités peuvent alors commenter en direct le film. Pour les experts, il existe des dispositifs un peu plus compliqués en passant par Kast, Discord ou Watch2Gether.

    >> Lire aussi: Les réseaux sociaux, précieux outils solidaires à l'heure de la pandémie et Comment se prémunir contre les fausses informations sur le Covid-19?

  • 6h55

    Lettre ouverte pour la réouverture du poste frontière de Bizzarone (TI)

    Maires et syndicalistes de la région de Côme (I) demandent dans une lettre ouverte la réouverture du poste frontière de Bizzarone. Les frontaliers souffrent chaque jour de la décision unilatérale de la Suisse de fermer ce passage secondaire, écrivent-ils.

    La première série de fermetures des petits postes frontières entre le Tessin et la Lombardie avait déjà provoqué d'immenses bouchons. La fermeture de Bizzarone a achevé d'excéder les travailleurs italiens actifs en Suisse. Cela touche en première ligne le personnel soignant qui travaille au service de la population suisse, dit la lettre.

    Les frontaliers italiens sont la "colonne vertébrale du Tessin" et ne méritent pas d'être traités de cette façon.

  • 06h30

    Questions sur le coronavirus en direct

    RTSinfo a proposé mercredi un nouveau direct sur RTSinfo et sa page Facebook pour tenter de répondre aux questions que se pose le public sur l'épidémie de coronavirus qui touche la Suisse et le monde. 

    Le professeur Didier Pittet, chef du service d’infectiologie aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), et Alexandra Calmy, responsable des consultations VIH au service des maladies infectieuses des HUG, ont répondu aux questions des internautes, avec Aurélie Coulon, journaliste à l'Actu TV à Genève, et Darius Rochebin.

    >> Revoir l'émission complète:

  • 06h20

    Appel aux dons

    - La Chaîne du Bonheur a lancé un appel aux dons pour aider les nombreuses personnes dont la situation est rendue précaire par la pandémie.

    >> Les dons peuvent être versés immédiatement en ligne sur www.bonheur.ch ou par e-banking sur le compte postal 10-15000-6 avec la mention "Coronavirus".

    >> Appel aux dons de la Chaîne du Bonheur pour aider les plus démunis face au Covid-19

  • 06h10

    Retour sur mercredi

    La journée de mercredi, qui a vu la Suisse franchir la barre des 10'000 cas, a été placée sous le signe de l'économie, avec l'annonce par le Conseil fédéral de plusieurs mesures d'aide.

    >> Retour sur les événements de mercredi: Le nombre de cas de Covid-19 en Suisse avoisine les 10'000

  • 06h00

    Le dossier complet

    Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

    >> Le dossier de RTSinfo: