Bannière

Coronavirus en Suisse

Publié le 22 mars 2020 à 07:30 - Modifié le 22 mars 2020 à 23:01

La situation s'aggrave à Genève, dont la courbe épidémique suit celle du Tessin

- A Genève, où six décès supplémentaires en deux jours ont été annoncés dimanche (13), la situation devient tendue. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) accueillent 36 patients aux soins intensifs, tous sont intubés. Au total, 179 personnes sont hospitalisées, contre 46 la semaine dernière. Toutes les ressources en personnel soignant ainsi que les capacités hospitalières sont mobilisées.

- Au Tessin, les autorités ont effectué un tour de vis supplémentaire, annonçant de nouvelles mesures restrictives pour freiner l'avancée du virus. Le canton dénombrait dimanche 37 décès (28 samedi), soit environ la moitié des morts de coronavirus en Suisse.

- Dimanche à 12h00, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 7014 cas d'infections déclarées au coronavirus. C'est 900 de plus que la veille. Le nombre de décès est de 60.

- Le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général, mais rappelle qu'il faut rester à la maison (en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus). Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche.

Suivi assuré par RTSinfo.

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 21h40

    AntiVirus, nouveau programme de la RTS dès lundi

    La RTS adapte ses programmes à la situation exceptionnelle causée par l'épidémie de coronavirus. Elle a repensé sa grille dans le but de préserver ses équipes et d'offrir le plus d'émissions de service public possibles. Les programmes seront modifiés dès demain.

    Couleurs locales, à 19h00, est une des émissions à faire les frais de la crise liée au Covid-19. Le journal d'informations régionales est remplacé par un nouveau rendez-vous baptisé "AntiVirus". L'émission de débat sera animé par Alexis Favre, et ponctuellement par Catherine Sommer ou Darius Rochebin. L'émission donnera la parole aux Romands.

    >> Voir les explications du directeur de la RTS Pascal Crittin:

    Pascal Crittin, directeur de la RTS, présente l'adaptation de la programmation.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020
     

  • 21h15

    Transports publics au ralenti

    Les transports publics ont commencé une réduction de grande envergure de leur offre en raison de la pandémie de coronavirus qui a fait chuter le nombre d'usagers.

    "La fréquentation s'est effondrée. On est de l'ordre de 10 à 20% d'une fréquentation normale", explique Christophe Jemelin, membre de la direction des transports publics lausannois, au 19h30.

    Une baisse qui n'a rien d'étonnant, cela fait des jours que les autorités appellent la population à rester chez elle. Conséquence: à Lausanne, les fréquences seront dès lundi comparables à celles des dimanches, à l'exception du M2 qui donne accès au CHUV.

    La tendance sera la même dans les autres cantons à Neuchâtel dès mardi et à Fribourg dès mercredi. A Genève, les transports publics annoncent 40% de lignes en moins dès lundi. Les CFF diminueront également le nombre de trains en circulation, notamment sur les lignes Genève-Brig et LémanExpress.

    >> Plus de détails dans le sujet du 19h30:

    Transports publics: l'offre est nettement réduite en Suisse.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020
     

  • 20h30

    Pas encore de pénurie de masques, mais une situation à "flux tendu"

    Pour le personnel soignant, ces objets sont vitaux. Masques, mais aussi gants, blouses et gels hydroalcooliques: tous ces équipements de protection sont particulièrement demandés en cette période de crise sanitaire.

    Situation spéciale oblige, les hôpitaux en consomment beaucoup plus que d'habitude. Aux Hôpitaux universitaires de Genève, par exemple, ce sont 25'000 masques qui sont utilisés quotidiennement par les soignants, les patients et les visiteurs.

    "On doit recevoir des masques la semaine prochaine, puis une nouvelle commande qui a été passée hier de huit millions d'unités. Ils arriveront début avril", précise Ricardo Avvenenti, responsable des achats pour le CHUV et les HUG, dans le 19h30.

    Face à une éventuelle pénurie, les établissements de soins envisagent d'autres pistes, comme la stérilisation des masques pour pouvoir les réutiliser.

    >> Voir le sujet complet du 19h30:

    Les masques sont réservés au personnel soignant. Il s'agit d'une politique de gestion de la rareté.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

    >> Voir aussi les précisions de notre journaliste Tristan Dessert:

    Tristan Dessert revient sur la potentielle pénurie de masques en Suisse.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

    >> Lire aussi: Pas encore de pénurie de masques, mais une situation à "flux tendu"

  • 20h00

    Réponses à vos questions sur Forum

    L'émission Forum proposait dimanche soir aux auditeurs de la RTS de poser leurs questions concernant le coronavirus à un panel d'experts dans différents domaines.

    >> Revoir la séquence:

    Coronavirus: réponses à vos questions de santé, de travail, de restrictions et de gestion de la Pandémie (vidéo)
    Forum - Publié le 22 mars 2020
     

  • 19h10

    Dénonciations, amendes et arnaque en Valais

    En Valais également, 17 dénonciations au Ministère public ont été effectuées, a indiqué la police cantonale. Elles ont été prononcées principalement contre des commerces et établissements publics pour non-respect de l'obligation de fermeture. L'organisation d'une fête de famille sur une place publique a également été dénoncée.

    En parallèle, 28 personnes se sont vu infliger des amendes d'ordre pour avoir violé l'interdiction de rassemblement ou le non-respect de la distance sociale

    La police cantonale relève également quelques cas d'individus ayant proposé leurs services à des personnes âgées pour faire leurs courses. Une fois l'argent remis, ces derniers ne se sont plus manifestés. Dès lors, la police suggère aux personnes qui ont besoin d'aide de s'inscrire sur la plate-forme https://www.suisseresponsable.ch/.

  • 18h45

    Faut-il confiner les aînés?

    Faut-il prendre des mesures plus sévères à l'encontre des aînés pour les protéger? Le Tessin a franchi le pas. Pendant 7 jours, les plus de 65 ans ne sont plus autorisés à faire leurs courses dans les magasins sous peine de se voir infliger une amende de 100 francs.

    Avant le Tessin, Uri avait aussi pris une mesure plus restrictive pour les seniors: il leur avait interdit de sortir de leur domicile avant que le Conseil fédéral ne force le canton à revenir en arrière.

    >> Voir l'interview dans Forum de Laurent Wehrli, conseiller national PLR vaudois et président de Pro Senectute Vaud:

    Laurent Wehrli réagit aux nouvelles mesures du Tessin pour lutter contre la propagation du virus (vidéo)
    Forum - Publié le 22 mars 2020
     

    >> Voir aussi l'interview de Rebecca Ruiz, conseillère d'Etat vaudoise:

    Nouvelles mesures du Tessin concernant la protection des aînés face au coronavirus: interview de Rebecca Ruiz (vidéo)
    Forum - Publié le 22 mars 2020

    Des groupes de soutien à Nyon

    Malheureusement, beaucoup d'aînés n'ont pas la possibilité de se faire aider par des proches pour aller faire leurs courses. Afin de leur venir en aide, tout en luttant contre l'isolement social, des citoyens nyonnais ont développé une carte qui géolocalise les offres d'entraide de la région annoncées sur leur groupe Facebook.

    >> Voir le sujet du 19h30 sur les initiatives pour soutenir les seniors à Nyon:

    En ville de Nyon, citoyens et autorités travaillent ensemble pour soutenir le confinement des seniors.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 18h15

    Les soins intensifs préparés à faire des choix tragiques

    L'Académie suisse des sciences médicales et la Société suisse de médecine intensive ont publié des directives communes sur les décisions en matière de tri des patients en cas de surcharge dans les unités de soins intensifs, comme cela risque de se produire avec l'épidémie de coronavirus.

    Les patients dont le pronostic de sortie de l’hôpital est favorable avec une thérapie de soins intensifs, mais défavorable sans soins intensifs, ont la priorité absolue. Par ailleurs, l’âge n’est pas en soi un critère à prendre en compte. Tout comme le sexe, le lieu de résidence, la nationalité, l'appartenance religieuse, le statut social, le statut d'assuré ou un éventuel handicap chronique.

    >> Voir l'interview complète de Thierry Fumeaux dans Forum:

    Les hôpitaux se préparent à devoir faire des choix face à un afflux de patients (vidéo)
    Forum - Publié le 22 mars 2020

    >> Voir le sujet du 19h30 sur les soins intensifs :

    Coronavirus: la bataille des soins intensifs.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 16h05

    Six nouveaux décès à Genève ce week-end

    Les autorités sanitaires genevoises déplorent dimanche un total de treize décès dus au coronavirus, soit six de plus en deux jours. La situation s'annonce extrêmement critique dans les prochains jours dans le canton, dont la courbe épidémique suit celle du Tessin.

    Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) accueillent 36 patients aux soins intensifs, tous sont intubés, a indiqué dimanche après-midi Aglaé Tardin, du service du médecin cantonal. L'augmentation est importante, car la semaine dernière ils étaient douze aux soins intensifs.

    Au total, 179 personnes sont hospitalisées, contre 46 la semaine dernière. Le canton a enregistré 1144 cas positifs au coronavirus. Toutes les ressources en personnel soignant ainsi que les capacités hospitalières sont mobilisées, selon Adrien Bron, directeur général de la direction de la santé. Des étudiants en médecine et de la Haute école de santé ont été sollicités.

    >> Les explication de Jérôme Pugin, médecin-chef du service des soins intensifs aux HUG

    Le Prof. Jérôme Pugin, médecin-chef du Service des soins intensifs (HUG) fait le point sur la situation.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 15h50

    Vaud: 26 dénonciations et 17 amendes

    Le canton de Vaud a procédé jusqu'ici à 26 dénonciations pour non-respect des consignes cantonales et fédérales en matière de coronavirus. Dix-sept amendes d'ordre ont également été délivrées, dont douze à Lausanne.

    Si dans la journée de samedi, aucune amende n'avait été délivrée sur les rives du lac, les patrouilles de la police de Lausanne en ont délivré douze en soirée. Elles concernaient des attroupements de plus de cinq personnes, essentiellement dans des parcs urbains, au centre-ville.

    Les contrevenants écopent d'une amende de 100 francs. Une demi-douzaine de patrouilles sont engagées pour faire respecter les règles de distance sociale.

    Au niveau cantonal, les 26 dénonciations effectuées depuis mardi ont concerné deux groupes de jeunes, cinq mineurs, neuf jeunes adultes, un homme et deux commerces. Elles seront traitées par le Ministère public central qui décidera de la suite à donner. Les sanctions peuvent aller jusqu'à 20'000 francs, 50'000 en cas de récidive.

  • 15h40

    Caisses de compensation: garantir un accès rapide dès lundi

    Les caisses de compensation AVS mettront en ligne dès lundi des formulaires et des informations destinées aux personnes touchées par la crise du coronavirus. Le but est de garantir un accès rapide et facile aux travailleurs indépendants surtout aux allocations pour perte de gain.

    Sont concernés: les indépendants ne pouvant pas faire valoir d'indemnités en cas de réduction de l'horaire de travail ainsi que les parents ayant dû interrompre leur activité en raison de la fermeture des écoles. De même les personnes se trouvant en quarantaine sur ordre d'un médecin.

    Selon une estimation de la Confédération, plus de 160'000 personnes sont concernées. Les caisses de compensation évaluent les versements à 1,5 milliard de francs si la crise dure trois mois.

    >> Lire aussi: Les caisses de compensation mobilisées face aux pertes dues au coronavirus

  • 15h20

    Il faudra du temps avant que les mesures fassent effet

    Interrogé dans le 12h45, le professeur Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l'infection aux HUG, prévient qu'il faudra attendre 10 jours à deux semaines avant de voir si les mesures prises en Suisse vendredi dernier ont un effet décisif sur la courbe des cas.

    Le Prof. Didier Pittet décrypte l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 15h00

    La Première de la RTS entre Vacarme et Brouhaha…

    En cette période d'école à la maison, la RTS adapte son offre pour coller au maximum aux besoins du public.

    Ainsi l'émission Vacarme (du lundi au vendredi entre 13h00 et 13h30 sur La Première) se transforme dès lundi en une émission baptisée Brouhaha, pour proposer du contenu dédié aux enfants.

    >> Les explications de Véronique Marti, co-productrice de l'émission, dans le 12h30:

    Logo Vacarme
    RTS
    Le 12h30 - Publié le 22 mars 2020

    Dès lundi également, l'émission Couleurs locales (à 19h00 sur RTS1) est remplacée par Antivirus, un talk qui donne la parole aux Romands.

    Et dès le 26 mars, l'émission Y'a pas école? ouvrira de 15h00 à 16h00 sur RTS2 des dossiers pédagogiques en lien avec le plan d’études romand. Ceux-ci seront à disposition sur RTS-Découverte, par thématiques et par âge.

  • 14h30

    Le cérémonies religieuses s'adaptent aux mesures

    Le respect d'une distance de sécurité s'applique aussi pour les cérémonies religieuses des différentes communautés, dont les responsables font preuve d'ingéniosité.

    >> Voir le reportage du 12h45

    Les cérémonies religieuses doivent désormais être célébrées à distance.
    12h45 - Publié le 22 mars 2020

    >> Voir l'interview de Vincent Marville, curé modérateur des paroisses catholiques de la ville de Neuchâtel dans Forum:

    Les offices religieux sont aussi touchés par la pandémie: interview de Vincent Marville (vidéo)
    Forum - Publié le 22 mars 2020

     

  • 14h20

    Toutes les industries fermées dès lundi au Tessin

    Après les commerces non alimentaires, les établissements publics et les chantiers, le Tessin a décrété la fermeture de toutes les industries dès lundi et jusqu’au 29 mars. Le canton suisse le plus touché espère ainsi freiner l’avancée du coronavirus qui en moins d’un mois a causé la mort de 37 personnes.

    Samedi, lors de la première conférence de presse organisée sans la présence des journalistes invités à la suivre en liaison streaming, le président du Conseil d’Etat Christian Vitta et le médecin cantonal Giorgio Merlani ont annoncé une série de mesures restrictives spécialement pour les personnes âgées de plus de 65 ans: elles ne sont plus autorisées, notamment, à se rendre dans un magasin du canton pour faire leurs achats. Tout contrevenant s'expose à une amende de 100 francs.

    >> Les explications de Raphaël Leroy dans le 12h30:

    Les seniors d'ont plus le droit de se rendre eux-mêmes dans commerces tessinois.
    Davide Agosta - TiPress/Keystone
    Le 12h30 - Publié le 22 mars 2020

    Selon le dernier bilan de l'Office fédéral de la santé publique à la mi-journée dimanche, le Tessin dénombrait 37 décès (28 samedi), soit près de la moitié des morts de coronavirus en Suisse.

  • 14h00

    Le remède d'Alexia Michiels pour résister à la crise sanitaire

    Des rues presque vides, des balcons qui s'animent, des applaudissements pour les soignants en première ligne… Etrange atmosphère, étrange expérience que nous vivons toutes et tous.

    En toile de fond, l'inquiétude, voire la peur. En ligne d'horizon, la prise de conscience que nous basculons dans l'incertain. Où puiser les ressources pour qu'émergent les signes intérieurs de résilience?

    >> L'interview d'Alexia Michiels, membre du Resilience Institute Europe, dans A voix haute:

    Alexia Michiels.
    Resilience Institute Europe
    A voix haute, le rendez-vous de Manuela Salvi - Publié le 22 mars 2020

  • 13h00

    La Suisse déplore 60 morts

    Dimanche à 12h00, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 7014 cas d'infections déclarées au coronavirus. C'est 900 de plus que la veille. Le nombre de décès est de 60, selon les chiffres publiés sur le site de l'office.

    Ceux-ci se basent sur les déclarations reçues et saisies dimanche matin. Pour cette raison, les chiffres peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons, précise l'OFSP.

    Alors que de vendredi à samedi, le nombre de nouveaux cas d'infection avait crû de près de 1300, il n'a augmenté que de 900 dans les 24 heures suivantes. Il est cependant encore trop tôt pour parler d'inversion de tendance.

    Les cantons du Tessin (263,5 cas pour 100'000 habitants, et 37 décès), de Vaud (205,8) et de Bâle-Ville (203,8) sont les plus touchés.

  • 12h55

    Radios et TV régionales au chômage partiel

    Des milliers d'entreprises suisses ont fait appel au chômage partiel, et c'est aussi le cas de la quasi-totalité des radios et TV régionales. Ces dernières dépendent fortement des revenus publicitaires et depuis l'arrêt total d'un bon nombre de manifestations, événements et loisirs, il n'y a plus de rentrées.

    >> L'exemple de Media One Group (One FM, LFM et Radio Lac) dans le 12h30:

    Antoine de Raemy, administrateur délégué de Media One Group.
    Salvatore Di Nolfi - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 22 mars 2020

    Les grands groupes de presse accusent également le coup: TX-Group (ex-Tamedia) va lui aussi aussi recourir au chômage partiel.

    L'entrée du siège de Tamedia à Zurich.
    Melanie Duchêne - Keystone
    Le Journal horaire - Publié le 21 mars 2020
     

  • 12h20

    Patients alsaciens soignés en Suisse

    Six patients alsaciens gravement atteints par le Covid-19 vont être soignés en Suisse. Les structures hospitalières du département français du Haut-Rhin étant saturés, les cantons voisins du Jura et des deux Bâles ont accepté de prendre en charge chacun deux patients.

    Les hôpitaux de ces cantons disposent encore de suffisamment de places pour que nous puissions exprimer notre tradition humanitaire et de bon voisinage en donnant suite à la demande des autorités alsaciennes, écrivent dimanche dans un communiqué les cantons du Jura, de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne. Ils ne précisent pas quand les transferts auront lieu.

    >> Le reportage du 19h30 sur la situation dans le Haut-Rhin

    Le Haut Rhin paie un prix fort à la pandémie de Covid-19. Les urgences sont en totale saturation.
    19h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 12h00

    La police genevoise dissipe des groupes de jeunes

    Comme annoncé, la police genevoise a commencé à sanctionner les personnes qui ne respectent pas l'interdiction de rassemblement à plus de cinq personnes imposées en raison du coronavirus. Depuis vendredi soir, près d'une trentaine d'amendes et de contraventions ont été distribuées.

    Les policiers sont encore intervenus à plusieurs reprises dans la nuit de samedi à dimanche dans les zones périurbaines pour dissiper des groupes de jeunes, a indiqué dimanche Alexandre Brahier, porte-parole de la police cantonale. Ces interventions se sont soldées par six amendes d'ordre de 100 francs et douze contraventions sur lesquelles statuera le Ministère public.

    La police cantonale appelle à respecter collectivement les mesures imposées par le Conseil fédéral et à ne pas louvoyer autour des règles, en divisant par exemple un groupe de dix en deux.

    >> Lire aussi: Pour désengorger la prison, la police genevoise traque surtout les infractions graves

  • 11h20

    Sommes-nous toutes et tous un brin complotistes ?

    Les vidéos conspirationnistes, les fake news se multiplient en cette période trouble liée à la pandémie de COVID19. Le cocktail de base: peur-impuissance-défiance qui est le terreau de ces théories est peut-être en chacun de nous. Et celles et ceux qui les partagent sont des personnes ordinaires et vulnérables. On en parle avec Laurence Kaufmann, professeure en sciences sociales et politiques à l’Université de Lausanne.

    Logo La vie aux temps du coronavirus
    RTS
    La vie aux temps du coronavirus - Publié le 21 mars 2020

    Aussi sur >>Apple podcast et Spotify

  • 10h45

    La Suisse suspend momentanément les procédures d'asile

    La pandémie de Covid-19 a des conséquences jusque dans le domaine de l'asile. Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a interrompu toutes les procédures d'asile, indique son directeur dans un entretien avec Blick.ch.

    La santé des demandeurs d'asile et celle des employés fédéraux sont une priorité absolue, explique Mario Gattiker. "C'est pourquoi nous suspendons les enquêtes auprès des demandeurs d'asile depuis environ une semaine", précise le secrétaire d'Etat.

    Face aux craintes parmi les personnes impliquées, "nous équipons les salles d'entrevue de séparations en plexiglas", explique-t-il. Les auditions reprendront une fois ces travaux terminés. Les conditions dans lesquelles ces entretiens se déroulent seront d'ici là examinées.

    Suspendre la loi sur l'asile, comme l'a fait la Belgique, ne ferait que créer de nouveaux problèmes et encourager une migration incontrôlée, selon le SEM. La responsabilité de tous ceux qui viennent irrégulièrement en Suisse retomberait sur les cantons, poursuit Mario Gattiker.

    Jusqu'à présent, le SEM a enregistré "moins de dix personnes présentant un test corona positif". Il s'agit autant de demandeurs d'asile que d'employés, a précisé le secrétaire d'Etat dans l'interview.

  • 10h00

    Rapatriements: les Suisses invités à s'inscrire sur Travel admin

    Des centaines de Suisses sont bloqués à travers le monde à cause du coronavirus. Les autorités ont appelé les citoyens à rentrer au pays tant que des vols commerciaux le permettent. Mais le Département fédéral des Affaires étrangères a annoncé samedi qu'il va affréter deux avions - l'un depuis Bogota en Colombie, l'autre depuis Lima au Pérou - en début de semaine prochaine.

    630 Suisses seront rapatriés d'Amérique du Sud. D'autres vols seront annoncés la semaine prochaine. Le responsable de la cellule de crise du DFAE, Hans-Peter Lenz, appelle tous les touristes à s'enregistrer sur l'application Travel admin, en laissant un numéro de contact.

    >> Interview de Hans-Peter Lenz dans le Journal de 10h00:

    L'application "Travel Admin" du DFAE.
    play.google.com
    Le Journal horaire - Publié le 22 mars 2020

    >> Le sujet du 19h30 sur la mobilisation du DFAE:

    Le DFAE se mobilise pour les Suisses bloqués à l'étranger
    19h30 - Publié le 21 mars 2020

  • 9h40

    Les cybercriminels tentent de profiter du coronavirus

    La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI) a enregistré jusqu'à présent 163 domaines malicieux en relation avec le coronavirus, rapporte Le Matin Dimanche.

    Le week-end dernier, les autorités suisses avaient mis en garde contre des cybercriminels qui usurpaient via des emails l'identité de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour tenter d'installer des logiciels malveillants. Selon MELANI, pour le moment, ses recommandations "semblent fonctionner, puisque peu d'ordinateurs ont été infectés".

    >> Lire: Des cyberattaques se servent de la pandémie de coronavirus

  • 9h00

    Vers une pénurie de bouteilles d'oxygène comprimé?

    Un problème d'approvisionnement en oxygène comprimé pourrait menacer les unités de soins intensifs en Suisse. Il y a des signes d'une ruée sur les fournisseurs, indique Hans Michael Kellner, directeur de la société de gaz Messer à Lenzbug (AG) et président de l'Association suisse des gaz industriels dans une interview au SonntagsBlick.

    L'augmentation rapide de la demande pourrait devenir un problème, surtout parce que les bouteilles d'oxygène se font rares. Dans certains endroits, elles sont stockées par crainte d'une pénurie.

    Les bouteilles en acier sont généralement remplacées régulièrement, ce qui permet de fournir constamment de l'oxygène neuf. Mais si elles sont stockées, elles ne peuvent pas être remplies à nouveau. Une solution pourrait être d'assouplir les réglementations. Actuellement, seules les bouteilles spécialement conçues à cet effet peuvent être remplies d'oxygène médical.

    >> Ecoouter aussi la revue de la presse dominicale alémanique dans le 12h30:

    Le coronavirus est très présent dans la presse suisse allemande.
    Christophe Petit - EPA/Keystone
    Le 12h30 - Publié le 22 mars 2020

  • 8h20

    L'optimisme des banquiers suisses face à la crise

    Les banques sont plus solides qu'en 2008 pour faire face à la crise du coronavirus, assure le président de l'Association suisse des banquiers dans Le Matin Dimanche.

    Jörg Gasser estime également que cette crise donnera "un coup d'accélérateur aux technologies numériques". Elle incitera notamment à améliorer les accès internet à distance, du fait qu'on "se rend compte que la moitié du pays travaille depuis chez soi et que nous sommes une économie de services".

    Interrogé sur le risque systémique posé par la pandémie pour les banques, Jörg Gasser note qu'il dépendra de la durée de la crise. Il relève toutefois que "les banques sont très bien capitalisées aujourd'hui et beaucoup plus solides que lors de la crise financière de 2008". Les finances de la Confédération sont en outre saines, ce qui lui permet de soutenir l'économie.

  • 8h00

    Un responsable de soins intensifs romand contaminé

    Thierry Fumeaux, co-responsable des soins intensifs du Groupement hospitalier de l'Ouest lémanique, a été infecté par le nouveau coronavirus.

    "Mon cas n'est pas exceptionnel", explique le médecin dans une interview publiée par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Les infirmiers et les médecins des soins intensifs sont à risque car ils traitent les malades les plus atteints, précise celui qui est également président de la Société suisse de médecine intensive.

    En Italie, 10% des personnes infectées sont issues du personnel médical, malgré le respect des mesures de précaution, relève-t-il. "Ce risque d'infection est un danger pour nos hôpitaux", car la présence de ces spécialistes est "nécessaire et indispensable pour lutter contre le virus".

    Le praticien est confiné chez lui depuis mardi dernier. Il se dit "confiant" qu'il sera de nouveau en bonne santé dans quelques jours.

    >> Lire aussi: Les services de soins intensifs seront bientôt mis à rude épreuve

  • 7h30

    Unia proteste devant une Migros genevoise

    Le syndicat Unia a mené dimanche matin une action devant le magasin Migros de la gare Cornavin, à Genève. Il dénonce le malaise du personnel de vente en pleine crise sanitaire.

    Certains employés souhaitent mettre des gants et des masques pour se protéger du Coronavirus, mais ils se sont vu opposer une fin de non-recevoir de la part de leur employeur. Selon Unia, deux salariés récalcitrants ont été renvoyés chez eux.

    L'action syndicale dimanche matin devant la gare Cornavin à Genève. L'action syndicale dimanche matin devant la gare Cornavin à Genève. [Unia]

    En réponse, le porte-parole de Migros assure que la santé des collaboratrices et des collaborateurs est "la priorité absolue". Tristan Cerf affirme que l'entreprise a pris toutes les mesures possibles, "mais ces mesures sont celles qui sont conseillées par l'Office fédéral de la santé publique", précise-t-il. "C'est vrai que cela peut paraître étonnant de ne pas avoir de masque ou de gants, mais ce n'est pas ces mesures-là qui sont efficaces."

    >> L'interview de Tristan Cerf dans le Journal de 7h00:

    Tristan Cerf, porte-parole de Migros.
    RTS
    Le Journal horaire - Publié le 22 mars 2020

  • 7h25

    Un seul culte dimanche

    L'unique culte de Suisse romande sera diffusé dimanche à 10h00 en direct sur Espace 2 et RTS Deux depuis la Cathédrale Saint-Pierre à Genève. Coronavirus oblige, l'office se tiendra à huis clos et avec des moyens réduits.

    Le pasteur Emmanuel Rolland apportera la prédication. Il abordera la question du mal, en résonance avec ce temps de Carême en quarantaine, selon un communiqué de "médias pro", un regroupement qui fait partie de la Conférence des Eglises Réformées Romandes.

  • 7h20

    Tour de vis au Tessin

    Le Conseil d’Etat tessinois a annoncé samedi de nouvelles mesures restrictives pour freiner l’avancée du Coronavirus dans le canton. Du 22 au 29 mars toute la population devra réduire ses déplacements à l’indispensable. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits et une violation de l’ordonnance est passible d’une amende de 100 francs.

    Tous les chantiers du canton ont été fermés et l’administration ne rouvrira pas ses portes avant le 29 mars au plus tôt.

    Les populations à risque sont invitées à rester à la maison, à ne pas s’occuper de mineurs et à faire appel aux services communaux pour la livraison des courses à domicile.

    Le nombre de cas fatals continue d'enfler. Le bilan cantonal diffusé dimanche faisait état de 37 décès (28 samedi), soit près de la moitié des morts de coronavirus en Suisse. Le canton dénombre également 939 contaminations (918 samedi).

  • 7h15

    De plus en plus d'actions solidaires

    De nombreuses actions de solidarité se manifestent un peu partout en Suisse. Un coup de main à son voisin, récolter des fonds pour le personnel hospitalier, les initiatives se multiplient et sont de plus en plus organisées.

    >> Voir le sujet du 19h30:

    Face au coronavirus, les Romands se mobilisent,  les initiatives fleurissent
    19h30 - Publié le 21 mars 2020

  • 7h10

    Les habitudes changent dans les magasins

    Dans les magasins, les files d'attente se généralisent et les habitudes changent. Les produits frais, mais aussi, télétravail oblige, les crayons, les stylos ou les cartouches d’encre sont très recherchés.

    >> Le reportage du 19h30

    La situation se normalise dans les magasins d'alimentation. Ce n'est plus la ruée.
    19h30 - Publié le 21 mars 2020

  • 7h00

    Des mesures plutôt bien appliquées par la population

    Les consignes de lutte contre le coronavirus, dont l'interdiction de rassemblement de plus de 5 personnes, semblaient plutôt bien observées samedi.

    Coronavirus: les consignes sont respectées
    19h30 - Publié le 21 mars 2020

    Dans le 19h30, la conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux a remercié la population de "jouer le jeu", indiquant que seulement 22 dénonciations ont été prononcées. La cheffe du Département de l'environnement et de la sécurité rappelle que les sorties ne sont pas interdites, à condition de respecter les consignes. Mais les personnes à risque sont appelées à rester chez elles, sauf en cas de nécessité.

    Mesures respectées: Béatrice Métraux, Cheffe du département vaudois environnement et sécurité
    19h30 - Publié le 21 mars 2020

    >> Ecouter aussi le reportage de Forum dans les rues de Genève

    Un photographie du bord de lac de Genève, prise le 21 mars 2020.
    Benjamin Luis - RTS
    Forum - Publié le 21 mars 2020

    >> Retrouvez aussi le reportage réalisé le 20 mars, qui montre que les mentalités évoluent vite

  • 6h50

    Le comportement de la population fera la différence, dit l'OFSP

    Les chiffres du coronavirus vont augmenter ces prochains jours en Suisse. Mais la courbe pourrait s'aplanir dès la semaine prochaine, à condition que tout le monde s'en tienne aux mesures, selon Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique et en charge de la cellule de crise.

    Ce ne sont pas les mesures qui feront la différence, mais le comportement de la population, a dit samedi le responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique lors d'un point de presse à Berne. Chacun doit tout faire pour ne pas être contaminé et ne pas contaminer les autres.

    Voir des personnes âgées se promener seules avec leur déambulateur dans les rues pour prendre l'air et le soleil n'est pas un problème. Le problème c'est lorsqu'elles vont faire leurs courses alors qu'il faut qu'elles restent à la maison, a relevé Daniel Koch. Elles doivent se faire aider par d'autres.

    >> Ecouter le sujet de Forum

    Une affiche de prévention contre le Covid-19 en Suisse.
    Laurent Gillieron - Keystone
    Forum - Publié le 21 mars 2020

  • 6h45

    1300 cas supplémentaires en 24 heures en Suisse

    Samedi à 12h00, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 6113 cas d'infections déclarées au coronavirus. C'est près de 1300 de plus que la veille. Le nombre de décès est de 56, selon les chiffres publiés sur le site de l'office.

    Ceux-ci se basent sur les déclarations reçues et saisies samedi matin. Pour cette raison, les chiffres peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons, précise l'OFSP.

    L’âge des cas testés positifs va de 0 à 101 ans, avec un âge médian de 51 ans (50% des cas sont plus jeunes et 50% sont plus âgés que cet âge). 49% des cas sont des hommes, 51% des femmes. Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants et, à partir de 60 ans, les hommes que les femmes.

    Les cantons du Tessin (257,8 cas pour 100'000 habitants), de Bâle-Ville (173) et de Vaud (181,2) sont les plus touchés.

  • 6h40

    Toute l'actualité de samedi

    La police a commencé samedi à dénoncer et amender les personnes ou commerces qui ne respectent pas les mesures de lutte contre le coronavirus, dont l'interdiction des rassemblements de plus de 5 personnes. Mais les sanctions n'ont pas été nombreuses.

    Les avions d’Easyjet seront à l’arrêt à partir du 24 mars, a appris la RTS. Seuls quelques vols de rapatriement sont encore prévus.

    >> Retrouver le suivi de la journée de samedi:

    La Suisse compte 1300 cas de coronavirus supplémentaires; premières sanctions pour non respect des mesures 

  • 6h30

    Le dossier consacré à la pandémie

    Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

    >> Le dossier de RTSinfo: