Publié le 21 mars 2020 à 18:58

Militaires et civilistes font front commun pour renforcer les hôpitaux

Militaires et civilistes font front commun pour renforcer les hôpitaux.
Militaires et civilistes font front commun pour renforcer les hôpitaux. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les conscrits aux services militaire et civil sont largement engagés dans la lutte contre le Covid-19 en Suisse. L'armée mobilise environ 3800 soldats, tandis que 4112 personnes astreintes au service civil effectuent des engagements dans des établissements de soins.

L'armée dispose actuellement de 3000 soldats instruits et en service, et 8000 soldats ont été appelés dans toute la Suisse, portant à 11'000 le nombre total de personnes qui devraient pouvoir être engagées pour combattre l'épidémie dans le pays.

Quelque 800 soldats sanitaires, parmi lesquels trente femmes, suivent une instruction samedi et dimanche à la caserne de Bière (VD avec des médecins et des spécialistes, pour acquérir ou rafraîchir rapidement leurs connaissances. Dès dimanche, ils seront engagés dans des hôpitaux romands ou bernois.

Ces "bérets bleus" ont été convoqués jeudi pour effectuer trois semaines de cours de répétition. Les congés ne sont pas autorisés. Si la mission devait se prolonger, ils resteraient en service. "Nous sommes en mobilisation de guerre", relève le major Maxime Fontaine, le chef de la communication de la division territoriale 1.

Les civilistes également sur le pont

Actuellement, 4112 personnes astreintes au service civil effectuent des engagements dans des hôpitaux, des homes et autres établissements de soins pour lutter contre le coronavirus, a annoncé samedi le directeur de l'Office fédéral du service civil Christoph Hartmann.

Des astreints au service civil supplémentaires ont été avertis qu'ils devaient se tenir prêts à être mobilisés, selon les besoins et les demandes des cantons. Ces personnes aident par exemple à monter des tentes devant les hôpitaux, règlent la circulation, effectuent des contrôles d'accès ou sont occupées dans les cuisines des hôpitaux.

Services prolongés pour éviter la contagion

Des décisions doivent encore être prises pour les écoles de recrues à venir, a expliqué samedi à la presse le brigadier Raynald Droz. Les cours de répétition prévus sur la période actuelle seront prolongés, a-t-il annoncé, et sans doute les écoles de recrues également. Ceci notamment afin d'éviter une propagation de la contagion de l'armée à la population.

L'armée compte actuellement 45 cas confirmés de coronavirus, et 424 suspicions de contamination. Au total, 651 personnes se trouvent en quarantaine, et 76 en isolation totale, a indiqué Raynald Droz.

jop avec ats

Publié le 21 mars 2020 à 18:58

La protection civile également mobilisée

Parallèlement, le Conseil fédéral a mis à disposition un contingent de 850'000 jours de service de Protection civile, a spécifié le vice-directeur de l'Office fédéral de la protection de la population Christoph Flury.