Banniere [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse compte 1300 cas de coronavirus supplémentaires; premières sanctions pour non respect des mesures

- Samedi à 12h00, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 6113 cas d'infections déclarées au coronavirus. C'est près de 1300 de plus que la veille. Le nombre de décès est de 56.

- Les chiffres du coronavirus vont augmenter ces prochains jours en Suisse. Mais la courbe pourrait s'aplanir dès la semaine prochaine, à condition que tout le monde s'en tienne aux mesures, selon Daniel Koch, responsable de la cellule de crise de la Confédération.

- Au Tessin, les autorités ont effectué un tour de vis supplémentaire, annonçant de nouvelles mesures restrictives pour freiner l'avancée du virus. Le canton comptabilise près de 1000 cas, dont 184 sont aux soins intensifs.

- La police a commencé à dénoncer et amender les personnes ou commerces qui ne respectent pas les mesures de lutte contre le coronavirus, dont l'interdiction des rassemblements de plus de 5 personnes. Mais les sanctions n'ont pas été nombreuses.

- Les avions d’Easyjet seront à l’arrêt à partir du 24 mars, a appris la RTS. Seuls quelques vols de rapatriement sont encore prévus.

- Le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général, mais rappelle qu'il faut rester à la maison (en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus). Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche.

Suivi assuré par RTSinfo.

23h20

Entretiens pour requérants interrompus

Les cas de coronavirus se multiplient également dans les centres d'asile. Les entretiens de requérants sont interrompus pour une semaine afin de renforcer les mesures de protection, a indiqué le secrétaire d'Etat Mario Gattiker.

Les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sont d'ores et déjà appliquées, précise-t-il. Les personnes concernées ont toutefois exprimé leur inquiétude, qui doit être prise au sérieux. "C'est pourquoi nous allons équiper les salles dévolues aux entretiens de cloisons de plexiglas", poursuit Mario Gattiker.

Les conditions des auditions sont également examinées. Actuellement, cinq personnes sont en effet présentes dans la pièce quand les requérants sont interrogés sur les motifs de leur demande d'asile.

23h00

Plusieurs actions de solidarité se mettent en place

De nombreuses actions de solidarité se manifestent un peu partout en Suisse. Un coup de main à son voisin, récolter des fonds pour le personnel hospitalier, les initiatives se multiplient et sont de plus en plus organisées.

>> Voir le sujet du 19h30:

Face au coronavirus, les Romands se mobilisent,  les initiatives fleurissent [RTS]
Face au coronavirus, les Romands se mobilisent, les initiatives fleurissent / 19h30 / 2 min. / le 21 mars 2020

22h05

Tour de vis au Tessin

Le Conseil d’Etat tessinois a annoncé samedi de nouvelles mesures restrictives pour freiner l’avancée du Coronavirus dans le canton. Du 22 au 29 mars toute la population devra réduire ses déplacements à l’indispensable. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits et une violation de l’ordonnance est passible d’une amende de 100 francs.

Tous les chantiers du canton ont été fermés et l’administration ne rouvrira pas ses portes avant le 29 mars au plus tôt a indiqué samedi Christian Vitta, président du Conseil d’Etat tessinois.

La population, spécialement les personnes de plus de 65 ans ou celles de santé fragile ou ayant eu des contacts avec des groupes à risques est invitée à rester à la maison, à ne pas s’occuper de mineurs et à faire appel aux services communaux pour la livraison des courses à domicile.

Samedi 21 mars, 934 cas de Coronavirus étaient comptabilisés au Tessin: sur les 184 personnes hospitalisées, 40 se trouvaient aux soins intensifs tandis que le nombre des décès s’élevait à 28.

La situation est encore critique a souligné le président du Conseil d’Etat et justifie la prolongation du bloc de toutes les activités commerciales exception faite des commerces alimentaires, des pharmacies, des stations-service, des banques et des postes. Les services sociaux comme les crèches et les soutiens aux personnes âgées continuent à fonctionner.

21h30

Israël mobilise son service de renseignement

Pour traquer les porteurs du coronavirus, Israël vient d'enrôler le fameux Shin Beth, le service de renseignement antiterroriste. Il pourra exploiter les données de tous les téléphones en circulation dans le pays.

>> Le reportage du 19h30

En Israel, le Shin Beth mène la traque et sème la confusion [RTS]
En Israel, le Shin Beth mène la traque et sème la confusion / 19h30 / 2 min. / le 21 mars 2020

En Suisse, la question de la surveillance des téléphones est en discussion.

>> Ecouter l'interview de Michel Jaccard, avocat et spécialiste du droit des technologies dans Forum

 

Michel Jaccard, avocat spécialiste du droit des technologies, des médias et de la propriété intellectuelle. [RTS]RTS
Faut-il tracer nos téléphones pour nous disperser en public ? Interview de Michel Jaccard / Forum / 5 min. / le 21 mars 2020

>> Lire aussi: Berne pourrait utiliser les portables pour suivre les flux de populations

21h15

La Confédération rapatrie les Suisse bloqués à l'étranger

Berne va rapatrier quelque 630 Suisses d'Amérique latine. Le Département fédéral des affaires étrangères a affrété deux avions qui se rendront à Bogota (Colombie) et à Lima (Pérou) mardi et mercredi. Dès lundi, le DFAE va en outre créer la capacité de retour pour une centaine de touristes suisses bloqués au Costa Rica.

Si la responsabilité personnelle fixée dans loi exige que chacun prenne ses propres dispositions, tous n'en ont cependant pas la possibilité à cause de l'évolution des situations locales.

La Confédération préfinancera ces vols charters. Les touristes devront payer un billet d'avion et donc supporter eux-mêmes une partie des coûts, précise le DFAE.

Le DFAE part du principe qu'il y a actuellement encore plusieurs dizaines de milliers de Suisses à l'étranger. Seules 7710 personnes se sont inscrites sur l'application "Travel Admin" du DFAE, constate ce dernier.

>> Le reportage du 19h30

Le DFAE se mobilise pour les Suisses bloqués à l'étranger [RTS]
Le DFAE se mobilise pour les Suisses bloqués à l'étranger / 19h30 / 1 min. / le 21 mars 2020

21h10

Eviter les activités extérieures à risques

Si les activités d'extérieur ne sont pas proscrites, les autorités sanitaires appellent à éviter les activités à risques pour éviter de surcharger davantage les hôpitaux.

>> Le reportage du 19h30

Activités extérieures: les autorités sanitaires en appellent à la prudence pour éviter la surcharge des hôpitaux [RTS]
Activités extérieures: les autorités sanitaires en appellent à la prudence pour éviter la surcharge des hôpitaux / 19h30 / 2 min. / le 21 mars 2020

21h00

Les habitudes changent dans les magasins

Dans les magasins, les files d'attente se généralisent et les habitudes changent. Les produits frais, mais aussi, télétravail oblige, les crayons, les stylos ou les cartouches d’encre sont très recherchés.

>> Le reportage du 19h30

La situation se normalise dans les magasins d'alimentation. Ce n'est plus la ruée. [RTS]
La situation se normalise dans les magasins d'alimentation. Ce n'est plus la ruée. / 19h30 / 1 min. / le 21 mars 2020

20h30

Des mesures plutôt bien appliquées par la population

Les consignes de lutte contre le coronavirus, dont l'interdiction de rassemblement de plus de 5 personnes, semblaient plutôt bien observées samedi.

Coronavirus: les consignes sont respectées [RTS]
Coronavirus: les consignes sont respectées / 19h30 / 2 min. / le 21 mars 2020

Dans le 19h30, la conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux, a remercié la population de "jouer le jeu", indiquant que seulement 22 dénonciations ont été prononcées depuis vendredi. La cheffe du Département de l'environnement et de la sécurité rappelle que les sorties ne sont pas interdites, à condition de respecter les consignes. Mais les personnes à risque sont appelées à rester chez elles, sauf en cas de nécessité.

Mesures respectées: Béatrice Métraux, Cheffe du département vaudois environnement et sécurité [RTS]
Mesures respectées: Béatrice Métraux, Cheffe du département vaudois environnement et sécurité / 19h30 / 3 min. / le 21 mars 2020

>> Ecouter aussi le reportage de Forum dans les rues de Genève

Un photographie du bord de lac de Genève, prise le 21 mars 2020. [Benjamin Luis - RTS]Benjamin Luis - RTS
Reportage dans les rues (pas vraiment) vides de Genève / Forum / 3 min. / le 21 mars 2020

>> Retrouvez aussi le reportage réalisé le 20 mars, qui montre que les mentalités évoluent vite

19h45

Genève s'organise pour accueillir les sans-abri

La Ville de Genève adapte les structures d'accueil des SDF. Objectif: éviter une trop grande promiscuité entre les sans-abri. Les refuges souterrains seront fermés au profit de l'ex-caserne des Vernets.

En attendant l'ouverture des Vernets, des salles de gymnastique ont été aménagées pour proposer un toit aux plus démunis. Une partie des sans-abri a par ailleurs déménagé entre vendredi et samedi au site de Frank-Thomas, qui offre 130 places. Ces baraquements ont longtemps été utilisés par l'Hospice général.

L'ancienne caserne des Vernets sera quant à elle fonctionnelle dans les prochains jours. Quelque 400 places seront ainsi à disposition des plus pauvres.

Par ailleurs, la Ville de Genève a annoncé vendredi la remise en marche anticipée, après la pause hivernale, de ses "bornes fontaines". Ces 200 points d'eau potable permettront à la population de se laver les mains, respectant ainsi une des principales consignes de lutte contre le coronavirus.

19h30

L'école à la maison, un challenge

Les écoles suisses ont bouclé vendredi leur première semaine de cours sous confinement, durant laquelle enseignants, élèves et parents ont cherché à s'adapter, voire à réinventer l'enseignement à distance.

C'est un véritable défi logistique et humain qui est en train de se mettre en place, avec des enjeux en termes de qualité de l'enseignement et d'évaluation, mais aussi d'inégalités aussi entre les élèves.

"Cette première semaine s'est bien passée, un peu à la surprise de tout le monde, grâce au travail en amont", note Monika Maire-Hefti, conseillère d'Etat PS neuchâteloise en charge de l'éducation, qui souligne la bonne volonté de tous les acteurs concernés.

Sur la durée

Elle salue par ailleurs la "créativité extraordinaire" du corps enseignant. Mais il faut que ça tienne sur la longueur, prévient-elle. Et pour cela, il faut fixer un cadre, dont l'enjeu est de "solidifier les connaissances" des élèves.

Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands, abonde en ce sens: "il faut réfléchir à définir un cadre-horaire journalier qui puisse concilier télétravail, école et loisirs", et qui tienne compte des disparités entre les ménages, afin de veiller à maintenir une équité dans l'enseignement.

Des disparités qui se jouent sur des choses très concrètes: le nombre d'équipements numériques et d'écrans disponibles dans un foyer, la qualité des connexions internet, l'accès à des imprimantes, la disponibilité des parents, etc..

L'enjeu est également de rassurer parents et élèves sur le fait que cette période ne portera pas préjudice à la suite de la scolarité.

>> Ecouter le sujet complet de Forum:

Monika Maire-Hefti, conseillère d'Etat neuchâteloise en charge de l'Education et de la Famille, et Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands. [Jean-Christophe Bott/Laurent Gillieron - Keystone]Jean-Christophe Bott/Laurent Gillieron - Keystone
Ecole à domicile, quel bilan après une semaine ? Interview de Monika Maire-Hefti et Samuel Rohrbach / Forum / 8 min. / le 21 mars 2020

19h20

Suisse et Allemagne apportent leur aide à la France

La région allemande du Bade-Würtemberg offre 12 lits pour accueillir des patients français atteints du Covid-19 ayant besoin d'une assistance respiratoire. Trois cantons suisses frontaliers vont eux en accueillir six, a annoncé le Conseil départemental du Haut-Rhin.

Le premier patient français à bénéficier de ce transfert a été héliporté samedi après-midi vers l'hôpital de Fribourg-en-Brisgau. Le département est l'un des plus éprouvés depuis un grand rassemblement évangélique de jeûne et de prière en février qui en a fait un des principaux foyers français de l'épidémie.

19h00

Aux HUG, on se réorganise avant la vague

Les hôpitaux doivent réorganiser leur activité pour pouvoir s'occuper des malades du coronavirus. Selon l’ordonnance du Conseil fédéral publiée le 16 mars dernier, les opérations électives doivent être repoussées afin de libérer de la place, du personnel et ne pas faire courir de risques inutiles aux patients.

Certains hôpitaux, comme par exemple l'hôpital cantonal de Baden, l’hôpital de la ville de Zürich et l'hôpital de l'île à Berne, refusent toutefois de le faire, suivant le principe de ne pas repousser au lendemain ce qui peut être fait aujourd'hui, tant que la vague de malades n'est pas arrivée. A Baden, on affirme pouvoir continuer à traiter des opérations bégnines et se réorganiser en l’espace de cinq heures.

Aux Hôpitaux universitaires de Genève, la stratégie se calque sur l’ordonnance fédérale. "Nous avons essayé d’annuler relativement tôt les opérations totalement bégnines et qui peuvent attendre sans souci, comme les prothèses de hanche ou de genou. Nous allons nous concentrer sur la chirurgie oncologique qui n’est pas si bégnine, mais pas vitale non plus d’urgence vitale", explique Frédéric Triponez, médecin-chef du Département de chirurgie des HUG.

Pour pouvoir continuer ces opérations, les HUG peuvent compter sur le concours des cliniques privées qui vont mettre à disposition des blocs opératoires et du personnel.

Dans le canton de Genève, les opérations sont priorisées via une cellule cantonale qui valide les programmes opératoires, comme les opérations oncologiques.

Au plus fort de la vague de malades du coronavirus, la priorisation se fera par étapes. "A ce moment, peut-être que nous allons diminuer encore un peu et repousser des opérations qui peuvent attendre quelques semaines, comme un petit cancer du sein. Nous réfléchissons aussi à d’autres stratégies pour certaines tumeurs ou pathologies qu’on pourrait traiter de manière différente. Prenons l’exemple d’une fracture du poignet, plutôt que d’opérer, nous pouvons faire un plâtre. La récupération fonctionnelle est moins rapide qu’avec une opération, mais dans la situation actuelle, nous pourrions passer par ce biais", précise Frédéric Triponez.

>> Ecouter l'interview complète du Dr. Frédéric Triponez dans Forum:

Face au risque de pénurie de personnel soignant, Genève doit s'adapter. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Les hôpitaux se réorganisent pour lutter contre le Covid-19: interview Frédéric Triponez / Forum / 6 min. / le 21 mars 2020

18h45

Un seul culte demain

L'unique culte de Suisse romande sera diffusé dimanche à 10h00 en direct sur Espace 2 et RTS Deux depuis la Cathédrale Saint-Pierre à Genève. Coronavirus oblige, l'office se tiendra à huis clos et avec des moyens réduits.

Le pasteur Emmanuel Rolland apportera la prédication. Il abordera la question du mal, en résonance avec ce temps de Carême en quarantaine, selon un communiqué de "médias pro", un regroupement qui fait partie de la Conférence des Eglises Réformées Romandes.

18h30

EasyJet à l'arrêt dès le 24 mars

Les avions d’Easyjet seront à l’arrêt à partir du 24 mars, selon des courriels envoyés aux employés par la direction de la compagnie aérienne et que la RTS a pu consulter. Seuls quelques vols de rapatriement sont encore prévus.

En Suisse, le directeur d’Easyjet Switzerland, Jean-Marc Thévenaz, a garanti à ses collaborateurs que les salaires de mars seraient payés le 25 mars, comme d'habitude.

L’entreprise annonce par ailleurs qu'une communication sera effectuée la semaine prochaine concernant d'éventuelles réductions du temps de travail à partir du 1 avril 2020.

Toujours selon le directeur d'Easyjet Switzerland, les syndicats ont été avertis et un dialogue a été entrepris la semaine dernière. "L'objectif global de ce processus est de faire en sorte que vous, nos employés, receviez un salaire et que nous conservions le plus grand nombre d'emplois pendant cette période très difficile", précise encore l'email.

17h45

Des roses pour le personnel du CHUV

Organisée par Action de Carême et Pain pour le prochain, la traditionnelle "Journée des roses équitables" prévue samedi a dû être annulée en raison de la pandémie. Sur les 80'000 roses commandées, 50'000 ont été distribuées, dont 10'000 au personnel du du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Les fleurs ont été distribuées auprès du personnel soignant en guise de remerciement pour son dévouement exceptionnel dans cette situation de crise. Dans les cantons de Zurich, Lucerne, Berne et Bâle, les roses ont également été livrées à des maisons de retraite, ainsi qu'à des établissements médico-sociaux.

Samedi, 3000 bénévoles auraient dû vendre dans toute la Suisse 80'000 roses portant le label Max Havelaar pour Action de Carême et Pain pour le prochain. Les recettes auraient été entièrement consacrées aux projets des deux organisations de développement dans les pays du Sud.

>> Le reportage du 19h30 sur les actions de soutien au personnel médical

Les actions de solidarité en soutien au personnel médical [RTS]
Les actions de solidarité en soutien au personnel médical / 19h30 / 1 min. / le 20 mars 2020

16h00

La Suisse dispose de suffisamment de lits

Malgré l'évolution des cas de coronavirus, la Suisse dispose actuellement de suffisamment de lits en soins intensifs, a relevé Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique.

Sur les 800 lits qui existent vont s'ajouter au moins 400 lits supplémentaires ces prochains jours. "Les cantons y travaillent".

>> Lire aussi: Toujours pas de données nationales exhaustives sur la situation hospitalière

15h45

Uri fait marche arrière sur le confinement des seniors

Le canton d'Uri a levé samedi l'interdiction de sortie qu'il avait mise en place jeudi pour les plus de 65 ans, après des critiques émises par Martin Dummermuth, directeur de l'Office fédéral de la justice (OFJ), devant la presse.

Le Conseil fédéral n'a pas prononcé de confinement généralisé et obligatoire, et l'ordonnance édictée vendredi ne laisse pas la possibilité aux cantons de dicter de telles mesures de quarantaine.

Le Conseil fédéral rappelle toutefois qu'il faut rester à la maison le plus possible (en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus). Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler, aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche.

15h00

Entrée en Suisse refusée à 16'000 personnes

La situation aux frontières s'est détendue. Le trafic privé est en net recul, de 77%, depuis l'entrée en vigueur des restrictions mises en place par la Confédération pour lutter contre la propagation du coronavirus.

D'après Christian Bock, directeur de l'Administration fédérale des douanes, le trafic des marchandises fonctionne lui normalement.

Jusqu'à samedi, les gardes-frontière ont refusé l'entrée à 16'000 personnes. Ces deux derniers jours, ce sont 5000 personnes qui ont été refoulées.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur la gestion des frontaliers aux douanes

Santé: pour éviter les retards et des effectifs amoindris, les douanes avantagent les frontaliers. [RTS]
Santé: pour éviter les retards et des effectifs amoindris, les douanes avantagent les frontaliers. / 19h30 / 1 min. / le 19 mars 2020

14h45

Le service civil mobilisé

Actuellement, 4112 personnes astreintes au service civil effectuent des engagements dans des hôpitaux, des homes et établissements de soins pour lutter contre le coronavirus. Les effectifs pourraient être augmentés, a annoncé samedi devant la presse le directeur de l'Office fédéral du service civil Christoph Hartmann.

Des astreints au service civil supplémentaires pourraient être mobilisés, selon les besoins et les demandes des cantons. Ces personnes aident par exemple à monter des tentes devant les hôpitaux, règlent la circulation, effectuent des contrôles d'accès ou sont occupées dans les cuisines des hôpitaux.

L'armée aussi concernée

L'armée va, de son côté, va prolonger les cours de répétition ainsi que les écoles de recrues, a indiqué le brigadier Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations. La mesure concerne aussi les soldats en service long. Les militaires dans les troupes sanitaires seront les principaux concernés.

L'armée dispose actuellement de 3000 soldats instruits et en service. Des décisions doivent encore être prises pour les écoles de recrues à venir. Au total, 11'000 jeunes pourront être engagés pour combattre le covid-19, selon Raynald Droz.

14h30

Le comportement de la population fera la différence, dit l'OFSP

Les chiffres du coronavirus vont augmenter ces prochains jours en Suisse. Mais la courbe pourrait s'aplanir dès la semaine prochaine, à condition que tout le monde s'en tienne aux mesures, selon Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique et en charge de la cellule de crise.

Ce ne sont pas les mesures qui feront la différence, mais le comportement de la population, a dit samedi le responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique lors d'un point de presse à Berne. Chacun doit tout faire pour ne pas être contaminé et ne pas contaminer les autres.

Voir des personnes âgées se promener seules avec leur déambulateur dans les rues pour prendre l'air et le soleil n'est pas un problème. Le problème c'est lorsqu'elles vont faire leurs courses alors qu'il faut qu'elles restent à la maison, a relevé Daniel Koch. Elles doivent se faire aider par d'autres.

>> Ecouter le sujet de Forum

Une affiche de prévention contre le Covid-19 en Suisse. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Selon l'OFSP, 6'113 personnes ont été testées positives au coronavirus / Forum / 2 min. / le 21 mars 2020

14h10

Table ronde avec les partenaires sociaux la semaine prochaine

Le conseiller fédéral Guy Parmelin a invité tous les partenaires à une table ronde la semaine prochaine pour discuter de mesures liées à la crise du nouveau coronavirus. La Confédération entend également intensifier le contact avec les cantons.

"Nous avons peut-être sous-estimé le fait de regarder de près les mesures avec les partenaires sociaux", a déclaré le ministre de l'Economie à la radio alémanique SRF samedi. Plusieurs de ces partenaires ont critiqué la Confédération pour ne pas suffisamment les écouter. Mais le paquet de mesures de soutien à hauteur de 42 milliards présenté vendredi par le Conseil fédéral a reçu un accueil largement positif.

Parallèlement, le conseiller fédéral appelle les partenaires sociaux à la solidarité. "Nous disposons de finances très saines. Et nous avons encore de la marge, si cela était nécessaire", a-t-il ajouté. Certaines entreprises ont malheureusement déjà commencé à licencier des apprentis, déplore Guy Parmelin. "Cela ne va pas du tout. Ceux qui ont renvoyé des apprentis doivent faire marche arrière tout de suite".

14h00

La vie au temps du coronavirus

Comment le Covid-19 chamboule-t-il nos vies quotidiennes? Comment cette situation de confinement influe sur la psychologie des gens? L'émission Quinze Minutes propose un "Carnet de bord" des Suisses face au nouveau coronavirus.

Suite aux nouvelles mesures prises par le Conseil fédéral, de nombreux restaurants ont fermé, et les rues lausannoises sont désertes. [Jean-Christophe Bott - KEYSTONE]Jean-Christophe Bott - KEYSTONE
15 Minutes - Le carnet de bord des Suisses face à l'épidémie / Le 12h30 / 15 min. / le 21 mars 2020

13h30

La police prend les premières mesures

Dans la nuit et samedi matin les polices cantonales sont entrée en action. Exemple à Genève où une quinzaine d'amendes ont été notifiées. L'ordre de grandeur est le même dans le canton de Vaud, même s'il s'agit encore de dénonciations. Les sanctions frappent les personnes qui forment des groupes de plus de 5 personnes.

Interrogé dans le 12h45, Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise, a indiqué que "16 personnes, surtout des jeunes et quelques mineurs, et 2 commerces ont été dénoncés au Ministère public". Les amendes peuvent monter jusqu'à 20'000 francs.

Les précisions de Jean-Christophe Sauterel, porte -parole de la police cantonale vaudoise [RTS]
Les précisions de Jean-Christophe Sauterel, porte -parole de la police cantonale vaudoise / 12h45 / 1 min. / le 21 mars 2020

Pas d'amende à Lausanne

Les patrouilles de police lausannoises qui ont sillonné les rives et les parcs du bord du lac samedi n'ont, elles,délivré aucune amende pour désobéissance aux règles fédérales. Les forces de l'ordre n'ont pas constaté d'attroupements.

"Le message de la Confédération semble avoir été entendu", se réjouit le municipal lausannois en charge de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand. Jusqu'à 15h00, aucune amende n'a été donnée.

12h45

1300 cas supplémentaires en 24 heures en Suisse

Samedi à 12h00, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 6113 cas d'infections déclarées au coronavirus. C'est près de 1300 de plus que la veille. Le nombre de décès est de 56, selon les chiffres publiés sur le site de l'office.

Ceux-ci se basent sur les déclarations reçues et saisies samedi matin. Pour cette raison, les chiffres peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons, précise l'OFSP.

L’âge des cas testés positifs va de 0 à 101 ans, avec un âge médian de 51 ans (50% des cas sont plus jeunes et 50% sont plus âgés que cet âge). 49% des cas sont des hommes, 51% des femmes. Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants et, à partir de 60 ans, les hommes que les femmes.

Les cantons du Tessin (257,8 cas pour 100'000 habitants), de Bâle-Ville (173) et de Vaud (181,2) sont les plus touchés.

12h20

Participez à notre enquête d'opinion

Le coronavirus nous affecte tous. Nous voulons savoir comment vous allez dans cette situation exceptionnelle. Comment gérez-vous votre quotidien? Et votre lieu de travail? Comment évaluez-vous le risque du virus? Et qu'attendez-vous de la politique? L’institut de recherche sotomo, pour le compte de la SSR, mène une enquête d’opinion.

>> Pour participer, cliquez sur ce lien: sondage sotomo

12h15

Une bonne hygiène numérique pour mieux s’informer

Fake news, théories du complot, rumeurs et autres contenus médiatiques toxiques se répandent dans le monde numérique depuis des jours à propos de la pandémie de coronavirus.

Observateur et acteur de ce monde technologique depuis 25 ans, Laurent Haug livre son regard d’investisseur, d’entrepreneur, de conférencier, de conseiller et de chroniqueur radio sur la crise que nous traversons. L’idéal selon lui? Adopter une bonne hygiène en matière de consommation médiatique.

>> L'interview de Laurent Haug dans Médialogues:

Comment établir une bonne hygiène numérique pour mieux sʹinformer sur le coronavirus? [DPA / Jens Kalaene - Keystone]DPA / Jens Kalaene - Keystone
Une bonne hygiène numérique pour mieux sʹinformer sur le coronavirus / Médialogues / 19 min. / le 21 mars 2020

11h20

McDonald's baisse entièrement le rideau

La chaîne de restauration rapide McDonald's ferme temporairement et avec effet immédiat ses 170 filiales en Suisse, y compris les McDrives et le service de livraison à domicile McDelivery, annonce-t-elle samedi matin.

La santé et la protection des collaborateurs et des clients sont prioritaires pour McDonald’s Suisse, explique l'entreprise dans un communiqué. L'offre à l'emporter dans les restaurants avait déjà cessé en début de semaine.

Jeudi, le syndicat Unia avait accusé l'entreprise de ne pas protéger suffisamment ses employés contre le coronavirus.

10h40

Comment la culture essaie de trouver un "e-public" sur internet

Peut-on continuer à consommer de la culture quand on est confiné chez soi? A en produire quand on est un artiste, un lieu culturel?

"Il y a un peu deux scénarios", constate Olivier Moescher, sociologue de la culture à lʹUniversité de Lausanne. "Il y a d'une part une sorte de culture du balcon qui s'est développée. Et d'autre part, il y a le déplacement de toutes ces pratiques culturelles qui se targuaient d'être immédiates sur le terrain d'internet. Des créateurs individuels, parfois des institutions, essaient de trouver un e-public sur internet".

>> Ecouter l'interview d'Olivier Möschler dans l'émission Six heures - Neuf heures, le samedi:

Olivier Moeschler, sociologue de la culture. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Lʹinvité: Olivier Moeschler / Six heures - Neuf heures, le samedi / 10 min. / le 21 mars 2020

>> Le théâtre Am Stram Gram de Genève a lancé un blog participatif et gratuit:

L'enseigne du théâtre Am Stram Gram à Genève. [DR]DR
Le théâtre Am Stram Gram lance "l'Assemblée invisible", un blog participatif et gratuit / Le 12h30 / 49 sec. / le 21 mars 2020

>> Des auteurs suisses proposent des impulsions quotidiennes aux Romands:

Il existe de plus en plus de stages, cours et ateliers qui proposent d’expérimenter le mieux-être par l’écriture. [anyaberkut - Depositphotos]anyaberkut - Depositphotos
Un atelier d'écriture littéraire sur Facebook pour s'occuper lors du confinement / Le 12h30 / 1 min. / le 21 mars 2020

10h10

Federer monte au filet pour soutenir Alain Berset

Roger Federer soutient le conseiller fédéral Alain Berset dans son combat pour que le peuple adopte les bons comportements face au coronavirus. "Nous devons prendre ça très, très, au sérieux", explique la star du tennis sur son compte Instagram.

Dans une vidéo avec pour fond les montagnes enneigées des Grisons, il a prévenu d'un ton assez sévère. "Nous devons combattre ce virus et il est pour le moment plus important que nous nous aidions le plus les uns et les autres."

Alain Berset avait lancé vendredi, sur la même plateforme, un challenge pour les réseaux sociaux dans sa lutte contre le coronavirus. "Comment pouvons-nous aider?", interrogeait Berset. "Et vous que faites-vous? Vous pouvez le raconter". Il a ainsi interpellé Roger Federer, l'ex-Miss Suisse Christa Rigozzi et le rappeur Stress avec le défi qu'ils interpellent à leur tour trois personnalités.

>> Le défi lancé par Alain Berset permet de faire passer le message:

Les sportifs s'engagent, Roger Federer en tête [RTS]
Les sportifs s'engagent, Roger Federer en tête / 19h30 / 1 min. / le 21 mars 2020

>> Lire aussi l'article publié par RTSsport: Coronavirus

9h50

Se réfugier dans son chalet? Pas de problème à Vex (VS)

On a vu les Parisiens confinés fuir leur métropole pour leur maison de campagne, mais c'est désormais interdit en France. En Suisse, de nombreuses personnes continuent de rejoindre leur chalet, à la montagne. Ces déplacements ne sont pas interdits, pour l'instant, sur le territoire national.

Et de l'avis de Danny Defago, président de la commune de Vex en Valais (70% de résidences secondaires), cela ne pose pas de problème sur place.

>> Interview de Danny Defago, president de Vex (VS):

En Suisse, de nombreuses personnes continuent de rejoindre leur chalet à la montagne.  [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Se réfugier dans son chalet? Pas de problème à Vex (VS) / Le Journal horaire / 1 min. / le 21 mars 2020

09h00

Les journalistes de RTSinfo mobilisés

Les journalistes de RTSinfo sont sur le front, chez eux, sur le terrain, à l’antenne pour VOUS informer du mieux possible sur cette épidémie de #COVID19. Ils et elles vous racontent leur drôle de quotidien dans #InfoVerso

Les journalistes de RTSinfo sur le front [RTS]
Les journalistes de RTSinfo sur le front / L'actu en vidéo / 3 min. / le 21 mars 2020

8h25

La PC en soutien aux aides à domicile: "Plutôt fiers d'être utiles"

Le canton de Vaud renforce la présence de la protection civile pour lutter contre le coronavirus. Jusqu'à 1800 hommes pourraient être déployés selon les besoins. Depuis cette fin de semaine, ils apportent par exemple leur aide aux infirmiers qui effectuent des soins à domicile.

>> Virginie Gerhard a pu rencontrer une équipe lors de son départ pour une visite à Payerne:

Un membre de la Protection civile patrouille au marché de Lausanne pour distribuer des flyers. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
La PC en soutien aux aides à domicile / Le Journal de 8h / 1 min. / le 21 mars 2020

7h50

La Suisse continue à exporter des respirateurs artificiels

Face à la pandémie de nouveau coronavirus, la Chine a acheté en masse ces derniers mois des respirateurs artificiels conçus par des entreprises suisses. Pour la Confédération, il n'est pas question de retenir ces équipements.

Le Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO) indique qu'il n'y a "actuellement pas d'interdiction d'exportation pour l'entreprise suisse qui produit des appareils respiratoires et les exporte". Et la situation ne devrait pas changer.

"La Suisse est dépendante des importations, notamment de la France et l'Allemagne. Toute restriction d'exportation de la part de la Suisse anéantirait tous nos efforts de résoudre les restrictions existantes d'exportation au niveau politique. De plus, les fournisseurs essaient d'établir par d'autres canaux la livraison de notre pays, ce qui n’est possible que si nous continuons à exporter", précise le SECO à l’émission TTC.

>> Lire: La Suisse a exporté 1200 respirateurs en Chine, elle en manque aujourd'hui

8h00

Simonetta Sommaruga a écrit une lettre à la population

En plus des nouvelles mesures décidées vendredi dans la lutte contre le coronavirus, la présidente de la Confédération s'est adressée samedi à la population dans une lettre ouverte publiée en quatre langues par les médias suisses.

Les règles édictées par le Conseil fédéral "sont importantes", dit Simonetta Sommaruga, "parce qu'elles sauvent des vies. Nous devons impérativement les respecter. C'est notre seul moyen d'éviter la contamination et de ralentir la propagation du coronavirus. Et c'est ce qui maintenant est déterminant".

"Les autorités n'abandonnent pas la population", poursuit-elle. "Nous nous soucions des entreprises et des emplois. Le Conseil fédéral aide les entreprises, les employés et les indépendants qui luttent pour leur existence."

>> Lire la lettre de la présidente de la Confédération:

Coronavirus: Simonetta Sommaruga écrit une lettre à la population

>> Voir le sujet du 12h45

La présidente de la Confédération a écrit une lettre ouverte à la population [RTS]
La présidente de la Confédération a écrit une lettre ouverte à la population / 12h45 / 1 min. / le 21 mars 2020

7h50

Sorties, le Tessin remet sèchement à l'ordre les seniors

Avec 834 personnes contaminées et 22 décès selon le dernier bilan vendredi, le Tessin reste le canton le plus touché par le Covid-19. Il n'y a pas de sanctions prévues pour les citoyens qui se regroupent dans les espaces publics, malgré des comportements indadéquats, et pas seulement chez les jeunes générations.

Les autorités en appellent aux plus de 65 ans: alors qu'ils devraient s'abstenir de sortir, beaucoup d'entre eux continuent de se rendre, même plusieurs fois par jour, dans les supermarchés.

>> Le commandant de la Police cantonale tessinoise, Matteo Cocchi, fait un rappel à l'ordre plutôt musclé, sa déclaration:

Le chef de la Police cantonale tessinoise Matteo Cocchi (ici, en 2017). [Gabriele Putzu - TiPress/Keystone]Gabriele Putzu - TiPress/Keystone
Sorties, le Tessin remet sèchement à l'ordre les seniors / Le Journal de 7h / 1 min. / le 21 mars 2020

7h45

Les décisions du Conseil fédéral vendredi

Pour commencer la journée, des décisions annoncées vendredi par le Conseil fédéral: il refuse en l'état d'imposer le confinement général en Suisse, comme certains le demandaient. En revanche, tous les rassemblements de plus de cinq personnes sont désormais interdits. Le gouvernement a par ailleurs libéré 32 milliards de francs supplémentaires pour soutenir les entreprises. Cette enveloppe s'ajoute aux 10 milliards déjà mis à disposition de l'économie.

>> Retrouver aussi le suivi de la journée de vendredi:

Pas de confinement général en Suisse, mais les réunions de plus de 5 personnes sont interdites

7h30

Tamedia introduit le chômage partiel face à la chute de la publicité

TX Group a décidé d'introduire le chômage partiel dans sa division Tamedia, laquelle regroupe les médias payants du groupe zurichois de médias et de publicité. La décision s'inscrit dans le contexte d'un probable effondrement des recettes publicitaires durant cette période marquée par l'épidémie du nouveau coronavirus.

Réagissant à ces informations dans un communiqué, le syndicat syndicom a estimé que TX Group devait garantir qu'il n'y aurait pas de licenciement. Il demande que les employés soient impliqués à l'avenir avant des mesures d'une telle portée.

>> Ecouter les explications de Jean-Philippe Rutz:

L'entrée du siège de Tamedia à Zurich. [Melanie Duchêne - Keystone]Melanie Duchêne - Keystone
Tamedia introduit le chômage partiel face à la chute de la publicité / Le Journal horaire / 1 min. / le 21 mars 2020

7h20

Toujours pas de données nationales exhaustives sur la situation hospitalière

Depuis le début de cette crise sanitaire d'une ampleur inédite, l'Office fédéral de la santé (OFSP) n'a jamais obtenu de chiffres complets sur la situation traversée par l'ensemble des hôpitaux du territoire suisse. Les regards se sont alors tournés vers l'armée, chargée par le Conseil fédéral de faire remonter les informations depuis le terrain.

La RTS a appris que le canal d'information prévu connaissait des difficultés. Taux d'occupation des soins intensifs ou nombre de respirateurs artificiels disponibles, le Système d'information et d'intervention (SII) du Service sanitaire coordonné (SSC) n'a toujours pas permis d'obtenir une vision exhaustive et à jour.

>> Plus d'informations sur les raisons de ce dysfonctionnement: Toujours pas de données nationales exhaustives sur la situation hospitalière

07h15

Les hommages au personnel soignant continuent

De la musique, du bruit, des sons discordants. Et puis surtout, des applaudissements, beaucoup d’applaudissements. Deux mains qui s’entrechoquent, inlassablement.

Un son qui raisonne partout en Suisse depuis plusieurs soirs pour atteindre les couloirs des urgences, des services de réanimation…Un son qui signifie merci.

>> A regarder, le sujet du 19h30:

Les actions de solidarité en soutien au personnel médical [RTS]
Les actions de solidarité en soutien au personnel médical / 19h30 / 1 min. / le 20 mars 2020

7h10

La RTS adapte ses programmes

La RTS adapte ses programmes à la situation exceptionnelle causée par l'épidémie de coronavirus. Elle a repensé sa grille dans le but de préserver ses équipes et d'offrir le plus d'émissions de service public possibles. Les programmes seront modifiés dès lundi, a fait savoir vendredi la RTS.

Couleurs locales, à 19h00, est une des émissions à faire les frais de la crise liée au Covid-19. Le journal d'informations régionales est remplacé par un nouveau rendez-vous baptisé "AntiVirus". Le talk sera animé par Alexis Favre, et ponctuellement par Catherine Sommer ou Darius Rochebin. L'émission donnera la parole aux Romands.

Côté informations, le téléjournal de 12h45 ne durera plus que 15 minutes. En revanche, l'édition du 19h30 se maintient dans un format inchangé. Les magazines Mise au point et TTC s'arrêtent à l'issue de leurs prochaines éditions, respectivement dimanche 22 mars et lundi 23 mars. Géopolitis et Pardonnez-moi seront en rediffusion.

>> L'interview de Pascal Crittin, directeur de la RTS, dans la séquence Info Verso:

Pascal Crittin. [Laurent Bleuze - RTS]Laurent Bleuze - RTS
Info Verso: la RTS en mode coronavirus, à lʹinterne aussi… / Six heures - Neuf heures, le samedi / 6 min. / le 21 mars 2020

RTS Découverte lancera dès jeudi prochain une émission éducative quotidienne du lundi au vendredi de 15h00 à 16h00 sur RTS2 pour les enfants et ados intitulée "Y'a pas encore?" pour réviser le programme scolaire ailleurs que sur les bancs d'école. Et propose toujours ses dossiers pédagogiques sur RTSDécouverte.ch

7h00

Le dossier consacré à la pandémie

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

>> Le dossier de RTSinfo:

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus