Modifié le 19 mars 2020 à 21:46

Alain Berset au Tessin pour faire part du soutien de la Confédération

Le conseiller fédéral Alain Berset était en visite à Bellinzone jeudi 19 mars pour évoquer la situation sur le Covid-19.
Le conseiller fédéral Alain Berset était en visite à Bellinzone jeudi 19 mars pour évoquer la situation sur le Covid-19. [Alessandro Crinari - Keystone]
Le conseiller fédéral Alain Berset a rencontré jeudi à Bellinzone le Conseil d'Etat tessinois in corpore. Il l'a assuré de son soutien dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus et a loué son rôle de pionnier. Evoquant les conséquences économiques, il a par ailleurs estimé que la Suisse tomberait dans sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) a annoncé d'emblée que la Confédération assurera une aide financière substantielle et "sans bureaucratie" à l'économie tessinoise fortement touchée par la diffusion du Covid-19 dès fin février.

"Je ne peux pas encore avancer de chiffres précis", a-t-il dit, renvoyant à une communication du Conseil fédéral qui devrait tomber vendredi. "Mais au niveau national, nous envisageons de débloquer dix milliards de francs, (une somme) que nous considérons comme un plancher et non un plafond."

"Il faut tenir bon"

Alain Berset a souligné la gravité de la situation sur le plan économique et celui de la santé publique et a lancé un appel à toute la population à suivre les directives pour éviter la propagation du virus: "Cette crise sanitaire est extrêmement difficile à évaluer et la vague épidémique dépendra des mesures qui auront été adoptées", a-t-il dit. Selon lui, les conséquences économiques "nous feront sombrer dans la pire récession vécue depuis la Deuxième Guerre mondiale!"

Au plan social, le conseiller fédéral socialiste n’a pas non plus caché une certaine préoccupation: "Nous vivons une situation absolument unique qui transformera nos habitudes, mais la population doit tenir bon et se conformer aux recommandations si nous voulons sauver des vies et améliorer ce qui peut l’être."

Jeudi, jour de la Saint-Joseph férié au Tessin, le Département cantonal de la santé publique a annoncé un quinzième décès dû au coronavirus et 127 nouveaux cas, ce qui porte à 638 le nombre de personnes positives au Covid-19 dans le canton depuis le 25 février 2020.

>> Voir le sujet du 19h30 sur la situation au Tessin:

La situation au Tessin est "dramatique" selon Daniel Koch et les soins intensifs commencent à saturer.
19h30 - Publié le 19 mars 2020

50 millions des autorités tessinoises

De son côté, le président du gouvernement tessinois Christian Vitta a annoncé que le canton mettra à disposition au moins 50 millions de francs pour soutenir l’économie locale. Les communes ont également été sollicitées afin de prendre des mesures de leur côté.

Alain Berset a loué le rôle de pionnier du Tessin dans la lutte contre la pandémie, tant au niveau des mesures de contraintes adoptées que sanitaires, et loué le travail mené jusqu'ici.

"Le secteur est désormais à la limite de la saturation et a besoin de soutien. Je lance donc un appel à rester à la maison et à garder les distances afin que tous aient accès aux soins", a-t-il dit.

"Les mesures ont été prises trop tard"

Pour le professeur Andreas Cerny, médecin adjoint à la Clinica luganese, la situation tessinoise n'est pas encore "dramatique" mais le canton est en voie de préparation pour l'épidémie.

Interviewé dans le 19h30, le spécialiste des maladies infectieuses s'est également exprimé sur la possibilité d'un scénario "à l'italienne", qui verrait les services de santé tessinois être submergés: "C'est très difficile à dire mais je doute personnellement qu'on puisse éviter des situations très difficiles dans peu de temps chez nous, parce que les mesures ont été prises trop tard."

>> Revoir l'interview intégrale d'Andreas Cerny dans le 19h30: 

Crise au Tessin: les précisions du Pr. Andreas Cerny, médecin adjoint à la Clinica Luganese à Lugano.
19h30 - Publié le 19 mars 2020

ats/ther

Publié le 19 mars 2020 à 19:11 - Modifié le 19 mars 2020 à 21:46