Modifié le 20 mars 2020 à 13:52

Le boom de la vente des paniers de légumes

Un panier de légumes pour deux personnes, vendu 22 francs, sur le site internet du marché cuendet, à Bremblens (VD).
Le boom de la vente des paniers de légumes La Matinale / 1 min. / le 20 mars 2020
Alors que les sites de commande en ligne de la Migros ou de la Coop sont pris d’assaut, d’autres circuits de livraison s’organisent sur les réseaux sociaux.

C’est le buzz pour se faire livrer des produits frais. Depuis la création d’un groupe WhatsApp mardi, plus de 80 familles d’Epalinges (VD) pourront se faire livrer des légumes frais, deux fois par semaine, par un maraîcher de la région.

A l’origine de l’initiative, une habitante, Annick Duperrex. C’est un projet gagnant-gagnant, selon elle. "Gagnant pour ceux qui reçoivent les produits frais, car concrètement, ils limitent leurs déplacements tout en mangeant des légumes de bonne qualité. Et gagnant pour le producteur qui peut écouler ses légumes, alors que les restaurants et les marchés sont fermés."

Une réorganisation de l'entreprise

Désormais, c’est une véritable équipe qui gère ce groupe dont la taille grandit d’heure en heure. Annick Duperrex se dit surprise par la vitesse du bouche-à-oreille. "J’ai donné les accès administrateur du groupe WhatsApp à beaucoup de personnes, pour que chacun amène ses connaissances."

Le maraîcher de Bremblens (VD) Mathieu Cuendet, lui, est en pleine période de test. Avec la fermeture des restaurants et des marchés, il a perdu l’intégralité de son chiffre d’affaires en une journée. Première mesure: mettre au chômage technique 6 collaborateurs. Alors ces paniers de légumes sont une alternative.

Les habitants jouent le jeu

"On a ouvert le marché à la ferme tous les jours, quatre clients maximum en même temps, et désormais on livre les paniers deux fois par semaine. Ce jeudi, on a livré 5 fois plus de paniers que d’habitude."

Il s’agit également de ne pas laisser les cultures à l’abandon. Il restera donc du personnel. "Tout ce qu’on a perdu avec les restaurants, on l’a perdu à tout jamais. On ne pourra pas le rattraper avec les paniers et les marchés. On est dans une impasse. On a besoin de plus de monde pour faire les tournées, mais on ne peut pas, car on a perdu la moitié de notre chiffre d’affaires."

Une demande en hausse

La demande sur les sites internet qui proposent des paniers de légumes est en forte hausse. Guillaume Lambert, cofondateur d’espace-terroir.ch, affirme par exemple que son chiffre d’affaires a quadruplé depuis le début des quarantaines. Pour préparer les livraisons, les équipes sont dédoublées pour faire face à cette nouvelle demande.

Pascal Wassmer

>> Voir aussi le reportage du 12h45:

Coronavirus : les maraîchers se mettent à la vente directe.
12h45 - Publié le 20 mars 2020

Publié le 20 mars 2020 à 07:20 - Modifié le 20 mars 2020 à 13:52