Modifié le 19 mars 2020 à 10:19

"Il faut faire ce que le Conseil fédéral ordonne, même si cela fait mal"

Adolf Ogi: "Le pays doit montrer de la solidarité"
Adolf Ogi: "Le pays doit montrer de la solidarité" RTS Sport / 1 min. / le 19 mars 2020
Invité à s’exprimer sur le sacre de l’équipe suisse de ski alpin au classement par nations de la Coupe du monde, Adolf Ogi ne peut occulter l’actualité liée au coronavirus. L’ancien conseiller fédéral appelle l’ensemble du pays à faire preuve de solidarité.

Quand il n’est pas dans son fief de Kandersteg, Adolf Ogi réside à Fraubrunnen, une commune bernoise du Mittelland où il vit avec sa femme Katrin. Rencontré juste avant le durcissement des mesures du Conseil fédéral, on se devait de l’interroger en premier lieu sur la situation que traverse la Suisse. "Le pays doit se montrer solidaire. La solidarité nous permettra de surmonter ensemble ce problème", répond celui qui a été à deux reprises président de la Confédération.

D’ordinaire, un conseiller fédéral a pour habitude de ne plus s’exprimer sur les affaires courantes de l’Etat lorsqu’il quitte la scène politique. Mais le caractère exceptionnel du moment incite Adolf Ogi (77 ans) à sortir de cette réserve pour passer son message. "Il faut faire ce que le Conseil fédéral ordonne, même si cela fait mal", ajoute-t-il.

Le pays doit montrer de la solidarité

Adolf Ogi, ancien conseiller fédéral

Indissociable de la vie et du parcours professionnel d’Adolf Ogi, le domaine sportif est touché de plein fouet par le coronavirus. Là aussi, l’ancien ministre prône l’esprit de solidarité. "Le sport joue un vrai rôle d’interaction sociale dans notre quotidien et malheureusement il est maintenant à l’arrêt. Il sera important de veiller à soutenir les clubs, associations et fédérations pour être capable de rebondir".

Fin de connaisseur du Cirque blanc de par son passé à la Fédération suisse de ski (ndlr: de 1964 à 1981, dont 13 ans en tant que directeur technique et directeur), le Bernois regrette par ailleurs que la crise n’ait pas permis à la Suisse de fêter son titre de meilleure nation du ski. "L’esprit d’équipe a fait triompher la Suisse cette saison et on ne peut pas le célébrer. C’est vraiment dommage". Après 31 ans d’attente, les Helvètes ont retrouvé le sommet de la hiérarchie au terme d’un remarquable exercice marqué par un total de 48 podiums.

>> Lire aussi:  Adolf Ogi: "La crise prive le ski suisse d’une fête méritée"

Sébastien Schorderet

Publié le 19 mars 2020 à 09:59 - Modifié le 19 mars 2020 à 10:19